Beaucoup de monde en a entendu parler, peu on eu la chance d'en déguster. Hélas, je fais partie de la première catégorie, mais je pense bientôt rejoindre la seconde. En effet, ce fameux boeuf est disponible à Genève. Mais qu'est ce qui fait que ce boeuf est si fameux ?

Hé ben il faut savoir que ce boeuf est privilégié, mais pas seulement au niveau de son alimentation. En effet, son train de vie est des plus confortables. Je ne vous cache pas que je l'envie presque ce salopard de boeuf parfois.

Vas-y fais ton malin seulement...


Alors d'abord, il est abreuvé de bière, juste déjà pour ça on ne peut que l'aimer. Ensuite, il est massé ! Mais attention, ce n'est pas un petit massage vite fait bien fait deux trois petits tours et puis s'en va... non non non ! M. Boeuf de Kobé se fait masser au saké... rien que ça (ce qu'il ne sait pas, c'est qu'on ne le masse pas parce qu'il est beau mais pour que les graisses infiltrent les chairs et que les particules organoleptiques se concentrent).

De plus, M. Boeuf de Kobé se fait cajoler les oreilles avec de la musique classique (allez savoir ce que ça apporte de plus au goût). Bien évidemment, il est nourri majestueusement, sans doute mieux que les 800 millions de personnes souffrant de malnutrition. Et pour couronner le tout, son étable est suffisamment grande pour qu'il ne trouve rien à reprocher à son mode de vie.

Bref, tout ça en fait une expérience à faire absolument, bien que son prix est paraît-il impressionnant.

Pour plus d'infos, je vous laisse lire Le Guide des Connaisseurs qui lui a consacré un article.