Depuis quelques années, les Nappy Girls (contraction des mots anglais Natural et Happy) arborent fièrement leurs cheveux frisés.
Fières de leur chevelure crépue ou sauvagement bouclée, Rihanna, Solange Knowles ou encore Janelle Monae ont décidé d'opter pour le naturel.

Si vous n'êtes pas de nature à vous laisser influencer par les stars et tenez à rester adeptes des défrisages brésiliens, japonais ou autres soudes caustiques... c'est que vous savez déjà tout sur les cheveux brûlés, les lésions du cuir chevelu et les vapeurs toxiques.

Voici donc une raison supplémentaires de passer au Big Shop :

En janvier 2012, un article publié dans l’American Journal of Epidemiology a établi un lien entre l'usage des défrisants et les fibromes utérins (qui touchent plus particulièrement - comme par hasard - les femmes d'origine africaine).
Les défrisants provoqueraient également puberté précoce et problèmes urinaires.

Cela serait dû aux composant oestrogéniques contenus dans les défrisant, interférant avec le système hormonal. Ces résultats sont d’autant plus inquiétants que selon ces mêmes sources, les industriels ne sont pas tenus d’indiquer tous les produits qu’ils utilisent sur les étiquettes des défrisants.




OK, un Big Shop, c'est joli et c'est facile d'entretien. Mais après ?

Le cheveux black réclame des soins particulièrement nourrissants surtout lorsqu'il est mis à rude épreuve par l'air sec et l'eau calcaire de certaines latitudes.
 Il est cependant encore difficile de s'orienter dans la jungle des produits capillaires pour dénicher des soins si possible assez naturels, tout doux... et légers pour notre porte-monnaie.

Après moultes recherches et divers tests - les soins vraiment bio pour cheveux black étant difficiles à trouver en Suisse - je vous livre mon protocole capillaire élaboré suite à mon "coming out capillaire" d'il y a 9 ans.



1- On oublie tous les produits à base d'alcool qui dessèchent encore plus les cheveux (gels, laques et cie)

2- On bannit le silicone sous toutes ses formes:
Lisez les étiquettes: il se cache dans tous les noms qui finissent en "cone" (ça ne s'invente pas), "conol" et "xane".
Le silicone synthétique donne un aspect doux et brillant aux cheveux mais forme une couche imperméable qui va empêcher les actifs de vos soins de passer et qui à long terme va assécher vos cheveux. Le problème, c'est qu'il est presque partout, même dans les marques "pseudo-naturelles".

3- On zappe les colorations chimiques qui agressent les cheveux.
Si vous voulez des reflets, rabattez-vous sur le henné de Lush. Avec son beurre de cacao, il est un véritable soin à lui tout seul.

4- Si vos cheveux ont été spécialement agressés par l'eau de mer ou le chlore des piscines... ou si vous voulez faire un cadeau à vos cheveux de temps en temps, faites un masque avant le shampoing.
Commencez par bien humecter vos cheveux, de préférence avec un brumisateur et de l'eau de source. L'humidité facilitera la pénétration et l'étalement de l'huile.
Ensuite, passez au masque "Olive et Miel", un traitement avant-shampooing simple, peu couteux mais ultra efficace pour les cheveux très secs.
Ingrédients :
- Huile d'olive bio, 1ère pression à froid(3/4)
- Miel (1/4)
Réchauffer le mélange au micro-ondes ou au bain-marie et attendre qu'il tiédisse avant de l'appliquer. Appliquer uniquement sur les longueurs et les pointes puis recouvrir les cheveux d'un bonnet auto-chauffant (ou cellophane). Laisser agir au moins 1h. Rincer puis procéder à un shampooing très doux pour ne pas perdre les bénéfices du traitement. "Less is more ! "

5- Pour le shampoing, traquez les sulfates:
Selon le conseiller très direct d'un magasin dont je ne citerai pas le nom, "les sulfates, ça nique les cheveux black". Au moins c'est dit et on comprend pourquoi: Le sodium laureth sulfate est un agent lavant conçu à l'origine pour récurer les sols des garages. Exit donc les mousses défoliantes!
Lasse de lire les étiquettes, j'ai adopté un shampoing "sans rien"... le shampoing doux au pois de coeur de Rausch: hypoallergène, sans sulfates, sans conservateurs, sans colorants ni parfums. Ca, c'est fait !
Et si vous avez l'âme d'une sorcière bien-aimée, concoctez vous-même votre shampoing
avec des produits naturels courants, qui nettoient les cheveux sans en attaquer le film protecteur. Pourquoi donc faire compliqué ?

6- L'étape obligatoire du démêlage:
Pour les petits budgets, la Migros a sorti chez "I Am" une gamme de soins capillaires sans silicone: "Intense Moisture"en après-shampoing ou cure intensive.
Mais si vous êtes sans concessions, la gamme Rainforest de Bodyshop est sans silicones, sans parabènes et sans colorants.
Servez-vous de vos doigts ou d'un peigne à larges dents pour répartir le produit sur toute la longueur de vos cheveux.

7- Au quotidien, hydratez et nourissez:
Avant de vous coiffer, humidifiez vos cheveux pour les hydrater et les démêler en douceur.
Utilisez un brumisateur et de l'eau de source, à laquelle vous ajouterez un peu d'huile d'amande vierge (et de crème de soin légère pour faciliter le mélange huile/eau). Proportions moyennes : 80% eau, 10% huile, 10% crème).
Finissez avec le sérum réparateur sans rinçage ou le concentré nutrition intense de René Furterer Une à deux pression de ces soins au karité suffisent.
Et si vous êtes vraiment orienté(e)s "organic", le beurre de karité pur fera le bonheur de vos pointes. Cependant gardez la main légère pour ne pas alourdir votre coiffure.
Faites l'expérience d'une hydratation quotidienne: vous allez constater à la fin de la journée que vos cheveux sont beaucoup plus souples et brillants qu'avec une hydratation partielle ("juste un spray" ou "uniquement du beurre").





Si vous faites partie de ces Nappy Girls qui tiennent à leurs cheveux naturels, n'hésitez pas à partager vos astuces personnelles dans les commentaires de ce billet.

Au plaisir de vous lire !