Il existe une variété de stéréotypes chez les personnages masculins mis en avant dans les médias. Le rapport “Boys to Men: Media Messages About Masculinity” en définit cinq comme étant les plus courants : Le Comique, Le Dur, L’Homme fort, Le Grand Boss (ou L’Homme d’affaires), Le Héros.

De ces stéréotypes, largement exploités dans la publicité, a émergé au fil des années un profil quasi unique: L'homme Nu.

En effet, l'homme Nu fait vendre: "L’homme incarne désormais l’objet d’un fantasme pour les femmes comme pour les hommes".




C'était en 2011. Abercrombie & Fitch exhibe 101 Apollon torses nus aux Champs-Elysées pour marquer l’ouverture de sa nouvelle boutique à Paris.




En 2012, c'est au tour du Montreux Jazz Festival de monter au créneau. Nous somme sommés d'"écouter" (listen) !


Et si en marketing, le "Nu" (les femmes nues, le maquillage nude, les vêtements en coloris nude, les hommes nus...) c'était fini?


Pour la rentrée, place à l'Homme-Objet...

Il n'est pas forcément nu mais se fait cueillir comme une grappe de raisins lors d'une journée de vendanges entre copines. Et il se consomme comme un gâteau, par petites bouchées, en tranches ou entier... c'est selon l'appétit de - vous l'aurez compris - ces dames.


Adopteunmec.com La Boutique : L'homme, ce Ken fragile?

Bref, vu le buzz phénoménal généré par "adopteunmec.com", ce site de rencontres qui offre des "hommes en boites"dans des boutiques éphémères, on pourrait s'attendre à ce que ce concept fasse des "petits" et s'applique rapidement à d'autres produits.

Et pour vous, que prédit votre boule de cristal pour les campagnes 2013?

Homme-Nu ou Homme-Objet?