Le Prix Mo Ibrahim de la bonne gouvernance a été décerné cette année, à l’ancien président de Cap Vert, Pedro Pires. Cela fait deux ans que ce prix n’a pas été décerné.

Les précédents lauréats du prix Ibrahim ont été le Mozambicain Joaquim Chissano en 2007 et le Botswanais Festus Mogae, en 2008.

En 2009 et 2010, le comité du prix avait décidé de ne pas l’attribuer, faute de candidature satisfaisante.

Ce prix, d'une valeur de cinq millions de dollars sur dix ans et 200.000 dollars par an à vie, est le plus richement doté.

Le comité d’attribution du Prix Ibrahim, qui distingue le leadership d'excellence en Afrique, s'est déclaré impressionné « par la capacité de vision du président Pedro Pires qui l’a conduit à transformer son pays en un modèle de démocratie, de stabilité et de développement ».

Une réussite d’autant plus remarquable, précise-t-il, que le Cap-Vert est dépourvu de ressources naturelles et que sa population est dispersée sur plus de 10 îles.

La Fondation Mo Ibrahim a voulu ainsi récompenser l'action de Pedro Pires, qui a dirigé le Cap Vert entre 2001 et 2011.



Sous les dix années de présidence de Pedro Pires, le Cap-Vert est devenu l’un des deux seuls pays africains à sortir de la catégorie des "Pays les moins avancés"

Pedro de Verona Rodrigues Pires est l’un des dirigeants les plus considérés d’Afrique. Après avoir étudié les sciences à Lisbonne, il est appelé à combattre sous le drapeau Portugais. Il déserte en 1961, fuit la capitale et part rejoindre Amilcar Cabral avec qui il intègre en 1961 le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap Vert (PAIGC).
Président de la République du Cap Vert pendant 10 ans, il quitte volontairement le pouvoir le 9 septembre dernier en organisant des élections pour faciliter l’arrivée de son successeur.
Cette décision de ne pas se représenter a été particulièrement appréciée par la fondation Mo Ibrahim.

--------------------------


Le prix, fondé en 2006 par Mo Ibrahim, un riche entrepreneur soudanais des télécommunications, récompense un ancien chef d'Etat ou de gouvernement de pays de l'Afrique subsaharienne, qui a quitté ses fonctions au cours des trois dernières années, pour son travail dans l'intérêt du public ou son action caritative.

La Fondation Mo Ibrahim a aujourd'hui publié l'Indice Ibrahim de la gouvernance africaine.
L'Indice souligne combien une approche équilibrée, équitable et inclusive est un élément crucial pour la qualité de la gouvernance.

Commentant ces résultats, Mo Ibrahim a déclaré :
« Nous avons constaté cette année que la majorité des jeunes Africains n'acceptent plus l'approche sélective de gouvernance adoptée par plusieurs dirigeants de notre continent. Nos jeunes exigent une approche globale, équitable et inclusive de la gestion de leur pays. »


--------------------------


Sources:
Afrik.com - RFI - Romandie News - Mo Ibrahim Foundation
- African Success - BBC Afrique - Jeune Afrique