En marge du dernier sommet de l'OTAN à Chicago - d'ailleurs émaillé d'affrontements spectaculaires entre la police et des groupes anti-OTAN - Amnesty Inernational a organisé un "Shadow Summit for Afghan Women's Rights": "Le sommet de l'ombre pour les Droits des Femmes Afghanes"

L'OTAN organise son retrait d'Afghanistan pour la fin 2014 et l'objectif du Shadow Summit était de demander aux leaders présents au sommet d'inclure dans leurs négociations le thème des droits des femmes en Afghanistan: sécurité, justice et participation politique.

Intention louable de la part d'une organisation dont l'activité principale est de défendre les Droits Humains partout dans le monde.

Cependant, l'affiche de la campagne a suscité une polémique assez importante sur Twitter où les internautes se demandent si Amnesty International ne serait pas carrément "Pro-OTAN":


"Droits des Femmes en Afghanistan - OTAN: Maintenez le progrès!"

Suite aux réactions indignées des réseaux sociaux, Amnesty International a finalement publié un mode d'emploi pour interpréter son affiche: "Nous ne demandons pas à l'OTAN de rester en Afghanistan".

Ces explications longues comme un jour sans fin n'ont cependant pas empêché une riposte cinglante de la Coalition Anti-Guerre (Australie)... et d'autres réactions outrées.

Après la campagne Kony 2012 prônant une intervention militaire américaine en Afrique - et soutenue par l'ONG Invisble Children - voilà maintenant Amnesty International taxée de soutenir la guerre grâce à une affiche "qui en fait ne voulait pas dire ce qui y est écrit"...

Et vous,
si vous savez encore lire,
comment comprenez-vous cette affiche controversée?