"Depuis le 1er janvier 2011, les verres de lunettes et les lentilles de contact ne sont plus remboursés par l'assurance maladie de base malgré la vague de protestation au sein de la population.


Pétition nationale

La Société Suisse d'Ophtalmologie (SSO), la Société Suisse de Pédiatrie (SSP), l'Organisation Suisse des patients (OSP) et la Fédération Romande des Consommateurs (FRC) dénoncent cette mesure et demandent au Conseil Fédéral la réintroduction dudit remboursement pour les verres de lunettes des enfants et adolescents jusqu'à l'âge de 18 ans.


kids-in-glasses


S'il est trop tôt pour dresser un bilan de cette nouvelle politique, la colère des professionnels ne s'apaise pas. Avec une myopie de -5, on ne voit pas net au-delà de 15 cm, on ne peut ni conduire, ni traverser la route à pied.

A -2, la vision est réduite au 10% de la normale. Comment dire qu'il ne s'agit pas d'un problème de santé?


Un énorme scandale

Ne pas prendre en compte les troubles visuels de l'enfant représente un énorme scandale. Avoir une myopie au-delà de -2 non corrigée équivaut quasiment à un état de "cécité sociale"

La myopie d'un enfant peut doubler en une année. S'il faut changer de verres une à deux fois par an et si la famille compte deux enfants ou davantage, certains parents y regarderont à deux fois.

Pour mémoire, l'assurance de base prenait jusqu'alors en charge une partie des frais: 180 francs tous les cinq ans pour l'achat de lunettes optiques adultes et 180 francs par an pour les moins de 18 ans"

(Tribune de Genève - Sophie Davaris - 21.02.2011)