Newlaunches.com en parle. On trouve des copies à 1$ dans la rue. Quel manque à gagner pour Microsoft, qui a investi des millions dans sa campagne publicitaire en Chine. Naturellement, c'est une violation flagrante des règles de propriété intellectuelle. Mais le plus navrant, c'est que le / les auteurs ne pourra(ont) sûrement jamais payer à Microsoft le millième des pertes qu'il(s) cause(nt). En somme, à part la prison, qui ne dédommagera pas Microsoft (en admettant que la compagnie ait réellement besoin de dédommagement, mais là n'est pas la question), ces pirates n'ont pas trop de soucis à se faire. Encore qu'on puisse se demander si les prisons chinoises, réputées excellentes donatrices d'organes, sont vraiment une perspective négligeable.