Le Tribunal fédéral est touché par la récession et a progressivement réduit son activité. Nul ne peut prédire quand les affaires reprendront. En attendant, le juriste est livré à lui-même. Déjà qu'il ne devait connaître que les arrêts publiés, cette récession le dispense presque de toute connaissance nouvelle; l'emploi sera en conséquence progressivement réparti entre les victimes de la crise qui se verront attribuer le titre d'avocat (pour des questions pratiques).



C'était la boutade pour bien commencer l'année! Il est évident que le TF n'a averti personne du fait qu'il est entré en récession. Ce genre d'information n'est communiqué au public que plusieurs mois plus tard :-)

Plus sérieusement, ce blog adresse ses voeux à tous ses lecteurs, aux juges du Tribunal fédéral (présidence du Juge Lorenz Meyer), aux membres du Conseil fédéral (remarquez sur la photo officielle que chacune des Conseillères fédérales cache une partie différente de son corps par ses mains; par opposition à l'air décontracté des Conseillers), aux membres de l'Assemblée fédérale et aux Juridictions pénales vaudoises qui remportent le Prix Inhabilis 2008!

Le Conseil fédéral 2009

Avec, de gauche à droite, Ueli Maurer, Micheline Calmy-Rey, Moritz Leuenberger, Hans-Rudolf Merz (Le Président), Doris Leuthard (La Vice-Présidente), Pascal Couchepin, Evelyne Widmer-Schlumpf et la Chancelière de la Confédération Corina Casanova.


Signalons également au passage un article très critique sur le journalisme actuel.

J'encourage enfin les jeunes à moins penser à l'alcool, à la drogue et au divertissement et à se concentrer sur ce qu'il y a d'utile à faire. Dans cet exercice de réflexion, je soutiens qu'il est très néfaste de songer à la fin d'un travail lorsqu'on le commence. J'ai remarqué que je ne me décourage jamais lorsque je ne me soucie pas du moment auquel je terminerai; je ne veux pas savoir combien de pages il reste à lire, ni combien j'en ai lues. L'essentiel est de poser un pied devant l'autre et d'avancer; lorsque le travail est terminé, il suffira de se dire: "bon... Eh bien c'est fini!" Parce que concrètement, on ne vient pas au monde pour faire la fête. Certaines personnes se le permettent, mais en quoi cela nous regarde-t-il? La méthode consistant à s'asseoir et pleurer parce que certaines personnes ont plus est en totale contradiction avec la force qui nous a créée, nous, humains: l'instinct de survie. En imaginant que nos ancêtres se soient lamentés et n'aient pas cherché à améliorer leur compréhension du monde, assurer leur sécurité et leur prospérité, nous ne serions pas là. Les parasites (ceux qui profitent des ressources et ne contribuent à rien) sont indésirables et l'humain est la seule espèce au monde qui ne cherche pas à s'en débarrasser; apporter sa contribution est essentiel, même si ce n'est qu'une mini-brique!

Mes voeux de santé vous accompagnent. Le succès dépend de vous. Le bonheur dépend de vous mais n'existe pas sans le malheur. L'amitié dépend de vous. L'amour dépend de vous. En réalité... Beaucoup de choses que nous voulons ne dépendent que de nous ;)

Ps: 2009 est l'année de l'astronomie, paraît-il.