articles
réactions
dzudzu - 27.04.2006 | 0 réactions | #link | rss
Le Petit Lyonnais est mort et enterré. Dommage. C'était un des meilleurs restaurants de 1205 Genève. Vive le Petit Lyonnais! Il a été remplacé par L'entrecôte Saint-Jean. Vive L'entrecôte Saint-Jean.

Le cadre est le même qu'avant. Le patron est aussi sympa que l'était Norbert Pellaud. L'accueil est discret mais efficace, même si on est seul, ce qui n'est pas toujours le cas. Il y a un soi-disant coin non-fumeurs, mais ça fume quand même et le patron intervient. Bravo! On vous sert d'abord un délicieux amuse-gueule pour vous faire attendre si besoin est. En vin blanc ouvert, il n'y a pas de Chasselas. Dommage! Quoique le Chardonnay servi en lieu et place est excellent. S'ensuit une ravigote salade verte, une vraie qui croque sous la dent brassée dans une sauce maison (c'est de plus en plus rare) avec du poivre et du vinaigre balsamique rouge. Bravo! Après une attente normale, c'est l'entrecôte qui arrive puisqu'on ne vous sert que ça. (Le midi, il y a un plat du jour à CHF 19.00) D'ailleurs, c'est bizarre, quand vous rentrez dans l'établissement, on vous pose deux questions. Combien êtes-vous et quelle cuisson pour l'entrecôte?. Bon, disions-nous, l'entrecôte arrive, comme demandée. saignante, c'est saignante. Ni bleue, ni à point.A relever! Et la sauce Saint Jean, de goût sublime et mystérieuse avec juste la puissance qu'il faut. Bravo! Et des pommes frites, des vraies, des faites maison, oui, ça existe aussi encore! Et bien croustillantes. Le Gamaret au verre (3 verres) était sublime. Etait-ce La Clémence de La Cave de Genève ou y en a-t-il encore du meilleur? Le p'tit noir est standard, excellent aussi, mousseux et servi avec un petit choc pas piqué des hannetons. Et l'addition, me direz-vous? Ben, c'est tout à fait normal. Pourvu que ça dure! L'entrecôte Saint-Jean, un nouveau restaurant à Genève, issu d'une maison-mère canadienne de Montréal et de Québec qu'un Genevois a bien voulu transférer au boulevard Carl Vogt. Quelle excellente idée. Il faut aller manger l'entrecôte Saint Jean. C'est une obligation!

dzudzu


dzudzu - 23.04.2006 | 0 réactions | #link | rss
Le Petit Lyonnais est mort et enterré. Dommage. C'était un des meilleurs restaurants de 1205 Genève. Vive le Petit Lyonnais! Il a été remplacé par L'entrecôte Saint-Jean. Vive L'entrecôte Saint-Jean.

Le cadre est le même qu'avant. Le patron est aussi sympa que l'était Norbert Pellaud. L'accueil est discret mais efficace, même si on est seul, ce qui n'est pas toujours le cas. Il y a un soi-disant coin non-fumeurs, mais ça fume quand même et le patron intervient. Bravo! On vous sert d'abord un délicieux amuse-gueule pour vous faire attendre si besoin est. En vin blanc ouvert, il n'y a pas de Chasselas. Dommage! Quoique le Chardonnay servi en lieu et place est excellent. S'ensuit une ravigote salade verte, une vraie qui croque sous la dent brassée dans une sauce maison (c'est de plus en plus rare) avec du poivre et du vinaigre balsamique rouge. Bravo! Après une attente normale, c'est l'entrecôte qui arrive puisqu'on ne vous sert que ça. (Le midi, il y a un plat du jour à CHF 19.00) D'ailleurs, c'est bizarre, quand vous rentrez dans l'établissement, on vous pose deux questions. Combien êtes-vous et quelle cuisson pour l'entrecôte?. Bon, disions-nous, l'entrecôte arrive, comme demandée. saignante, c'est saignante. Ni bleue, ni à point.A relever! Et la sauce Saint Jean, de goût sublime et mystérieuse avec juste la puissance qu'il faut. Bravo! Et des pommes frites, des vraies, des faites maison, oui, ça existe aussi encore! Et bien croustillantes. Le Gamaret au verre (3 verres) était sublime. Etait-ce La Clémence de La Cave de Genève ou y en a-t-il encore du meilleur? Le p'tit noir est standard, excellent aussi, mousseux et servi avec un petit choc pas piqué des hannetons. Et l'addition, me direz-vous? Ben, c'est tout à fait normal. Pourvu que ça dure! L'entrecôte Saint-Jean, un nouveau restaurant à Genève, issu d'une maison-mère canadienne de Montréal et de Québec qu'un Genevois a bien voulu transférer au boulevard Carl Vogt. Quelle excellente idée. Il faut aller manger l'entrecôte Saint Jean. C'est une obligation!

dzudzu


dzudzu - 23.04.2006 | 0 réactions | #link | rss
2ème tournoi Moustiques 'Piccolos' René Jauffred de Pâques 2006 à Annecy

9ème place sur 15 pour les piccolos du CPMeyrin
1ère place pour leurs supporters

Le SGA (Sport de Glace d'Annecy) a organisé pour la 2ème fois son tournoi annuel réservé aux moustiques (piccolos) licenciés nés entre 1996 et 1999 le dimanche et le lundi de Pâques 2006. 15 équipes y prirent part, dont une italienne, 2 suisses et 12 françaises. Un tel tournoi représente 15 x 14 : 2 = 105 rencontres de 18 minutes. A noter qu'un changement de ligne est imposé toutes les 90 secondes, toutefois sans arrêt du jeu. Une telle organisation représente un travail considérable et il y a lieu de remercier la SGA pour sa magnifique prestation ainsi que pour l'amabilité et la compétence de tous ses bénévoles. Bravo!

Nous donnons ici quelques commentaires des rencontres du CP Meyrin.


Composition de l'équipe:

G1 1 KALLEN-ZURCHER Quentin 13.02.97
G2 20 SCHALLER Benjamin 28.12.96
1 15 ARFAOUI Yannick 20.08.96
2 14 BEARD Michael 28.10.96
3 8 BELGERI Teo 23.05.97
4 2 BONACORSI Francois 01.12.96
5 11 HENGUELY Corentin 11.05.97
6 10 KONRAD Orlando 06.06.97
7 3 LETERRIER Leandro 23.05.96
8 9 MARECHAL Bastien 11.01.98
9 4 MARZANO Florian 08.01.96
10 6 MOROU Melvine 27.10.96
11 7 PATRY Nicolas 12.01.97
12 12 PERNAS Kilian 19.03.96

Constitution de 3 blocs. Les gardiens jouent alternativement, alors que tous les joueurs sont alignés à tous les matches.

Etat-major d'encadrement responsable:

Jean-Claude Kallen, coach
Jean-Paul Belgeri, coach
Eliane Zurcher, administratrice

Supporters de Meyrin:

Une bonne cinquantaine de personnes, fort bruyantes, soit une belle délégation.
Rencontre No 1: CPM-Annecy1: 4-4

Quentin Zurcher garde les buts. Après 40 de jeu, CPM est pris à froid et encaisse un autobut. Les jaune et noir dominent à outrance et Maréchal inscrit le premier goal après 3'50. A la 10ème minute un cafouillage monumental porte malheureusement ses fruits et c'est le 1 à 2. 13 secondes plus tard, une inattention (encore) amène le 1 à 3. Les carottes sont-elle déjà cuites? Mais Morou s'engage et transperce les filets anneciens. Annecy ne lâche pas son morceau et porte la marque à 2 à 4. Ca n'est qu'à 46 secondes de la fin que Bonarcorsi réduit le score et à 11 secondes du temps réglementaire, Maréchal égalise. Ouf! Mauvais début de partie, mais belle remontée toutefois. 1 point seulement qui manquera peut-être en fin de décompte.

Rencontre No 2 CP Meyrin – Morzine 3-5

Benjamin Schaller est dans les buts. Patry ouvre la marque après 1'15''. Magnifique début de partie. Morzine réagit et à la 3ème minute, c'est l'égalisation. Morzine domine toujours et remarque tant et si bien que CPM est à nouveau mené. Une magnifique combinaison de toute l'équipe genevoise permet une nouvelle fois à Patry d'égaliser. Mais les erreurs grosses comme des maisons de la défense meyrinoise sont nombreuses et à la 8ème minute, c'est à nouveau 2 à 3. Cette fois, c'est Bonacorsi qui, sur un effort personnel, fait remonter le CPM à la surface. Va-t-on à nouveau vers un match nul? Schaller effectue de très nombreux arrêts et la défense se reprend enfin. Pas pour longtemps. Morzine, plus réaliste concrétise à nouveau à 40 secondes du terme. 17 secondes avant la fin, un nouveau but aggrave le score. Défaite rageante, mais Morzine en voulait plus que les jaune et noir qui ne sont toujours pas réveillés. Il est vrai que c'est dimanche.

Rencontre No 3 CPM – Annecy2 3-1

Contre la deuxième garniture d'Annecy, Zurcher est à nouveau dans les buts. CPM domine outrageusement dès le début mais reste stérile. Une vraie maladie. En 80 secondes, Quentin Zurcher effectue plusieurs parades décisives mais pas suffisantes néanmoins et Annecy 2 score à 07'27. Bonacorsi qui s'était fait quelque peu secouer par un adversaire revient en jeu. Pernas seul devant le gardien annecien rate l'immanquable. Meyrin joue en paquet comme des bambinis débutants. Finalement Maréchal parvient à égaliser à 13'15 et l'excellent Patry marque deux fois en 35 secondes tant et si bien que CP Meyrin gagne son premier match 3 à 1. Le CP Meyrin aurait-t-il enfin trouvé sa vitesse de croisière?

Rencontre No 4 CPM – Villard de Lans 1-2

Schaller garde la cage. C'est le match de la sieste, à 1330h, juste après le repas. On sait que CPM ne supporte guère les repas de midi. Schaller est au but. Le début de la rencontre est intense, le match est heurté. Meyrin domine mais Villard ouvre le score à contre-jeu. C'est au tour de Maréchal de se faire quelque peu sonner. Il reste 30 secondes ko mais reviendra plus tard. A la 10ème minute, les Villardoux ont du succès et scorent à nouveau. 0 à 2, la fin de la rencontre sera difficile. Le CPM domine mais ne réalise pas. Le syndrome d'après dîner est vraiment une réalité. Villard marque beaucoup mieux l'homme et ne se laisse pas manœuvrer. A 1 minute de la fin, Killian Pernas ouvre enfin la marque sur une belle attaque. Mais c'est trop tard et c'est une nouvelle défaite. Le kop meyrinois commence à devenir pâle.



Rencontre No 5 CPM – Valpellice 1-6

Zurcher-Kallen est dans les goals. 01'24 = 0-1; 02'11 = 0-2; 02'57 = 0-3, 03'42 = 0-4. Quelle fessée ? Jusqu'où ira-t-on ainsi? Il y a deux classes de différence entre les Italiens du nord de Turin et les banlieusards genevois. 11'25 = 0-5; 11'54= 0-6. Des supporters changent de camp. On les comprend. Le gardien Zurcher n'est pas dans une excellente phase, mais sa défense, brouillonne, le laisse se débrouiller tout seul ce qui n'est pas forcément une sinécure. CPM ne sait plus jouer au hockey sur glace. CPM, ton hockey a foutu le camp! Maréchal reçoit le puck à un mauvais endroit, se blesse mais est rapidement soigné par l'administratrice. Enfin, à une minute avant la fin, Pernas sauve l'honneur si tant est qu'il puisse encore y avoir de l'honneur dans ce désarroi. Il faudra que CPM réagisse sinon ses derniers supporters en perdront leurs bretelles. Quant à Valpellice, s'ils continuent sur cette voie, il n'y a guère que Besançon qui pourra les battre, et encore.

Rencontre No 6 CPM – Avignonice 1-2

Avignonice est une sélection quantitative et non qualitative des équipes d'Avignon (là où il y a le pont, ou seulement la moitié) et Nice (là où il y a le Negresco). En effet, la plupart de ses joueurs sont en vacances, comme les autres, d'ailleurs, m'enfin, et n'ont pas pu venir ou se réservent pour le prochain tournoi de Besançon. Schaller est au but. Moins d'une minute se passe et la catastrophe reprend. CPM est mené. Même Patry, seul devant le gardien rate l'immanquable. CPM domine pourtant mais Avignonice marque en contre. 0 à 2. Bof! Beurk! Houspillé, Orlando Konrad ouvre magnifiquement son score. CPM se réveillerait-il enfin? CPM domine, domine, mais cette incapacité de marquer est toujours présente. Schaller doit sortir le grand jeu pour éviter le pire. Mais, rien n'y fera, Meyrin perd encore. S'en est fait des chances d'être champion.

Rencontre No 7 CPMeyrin – Genève Servette 3-2

Les frères ennemis se rencontrent une nouvelle fois. La suprématie genevoise est en jeu. Zurcher est le dernier rempart. Bonacorsi se secoue enfin et ouvre la marque après 5 minutes de jeu. 30 secondes plus tard, un magnifique arrêt de Quentin Z permet aux jaune et noir de lutter pour la victoire finale. Henguely que l'on a peu vu jusqu'ici se montre enfin et double la marque. Mais GS qui a aussi sa réputation à défendre se rebiffe. 2 à 1 après 8 minutes. De nombreux va et vient incessants sans succès de part et d'autre sont à relever. Le gardien du Servette sort aussi son grand jeu. Mais CPM veut abattre son ennemi de toujours et Marzano, lui aussi peu visible dans ce championnat, score enfin. La victoire est en vue. Non, GS marque encore et c'est finalement sur le score étriqué de 3 à 2 que CPM battra GS. Ouf, l'honneur est sauf.

Rencontre No 8 CPM – Grenoble 0-2 (dernière rencontre du dimanche 16 avril 2006)

Schaller dans les goals. La fatigue se fait sentir, de part et d'autre et pour tous. En 25 secondes, Grenoble bâche le match. 0 à 2. Plus rien ne changera. Que d'occasions manquées, que de cafouillages, que de manques de réussite. Que de maladresses ! Nicolas Patry se blesse une nouvelle fois et nécessite des soins. Mais il reviendra. Heureusement! De très nombreux arrêts de jeu (sur blessures et destructions des bandes amovibles aussi dans les autres parties de la patinoire) perturbent le bon déroulement des actions. CPM est fatigué, vraiment. A 10'30'' Schaller perd sa crosse dans la lutte pour le puck et est contraint de se battre uniquement avec ses gants, mais il ne se laissera pas faire. Bravo! Peut-être qu'un joueur aurait pu lui ramasser sa crosse? Nouvelle défaite donc, pourtant Grenoble était prenable. Encore eût-il fallu vouloir les prendre! Allez, jeunesses meyrinoises, réveillez-vous!
Rencontre No 9 CPM – Basançon 1-6 (première rencontre du lundi de Pâques)

Zurcher occupe les buts de CPM. Meyrin semble être réveillé et bouscule d'emblée les Byzantins. Malheureusement, après 3 minutes, sur un tir en force et en hauteur, Besançon ouvre la marque. Besançon est très fort, très très fort et joue durement. 5 minutes plus tard, un tir imparable bat le gardien Zurcher dont la défense a quelque peu disparu. 80 secondes plus tard, Marzano sur une action personnelle ouvre la marque pour le CPM. On peut rêver. C'est 1 à 2. Mais Besançon ne lâche pas les armes et porte le score à 3 à 1 après un solo de son meilleur joueur qui contourne toute la cage de Quentin Zurcher Kallen. A la 13ème minute, la défense meyrinoise prend l'eau une fois de plus. Tout va trop vite, beaucoup trop vite et c'est 4 à 1 après 13'04, 5 à 1 après 13'30 et 6 à 1 à la 15ème minute sur contre attaque, ceci avec encore en plus un tir sur le poteau. CPM a bien joué, s'est bien repris par rapport à hier, mais Besançon était trop fort, beaucoup trop fort. D'ailleurs, d'autres équipes s'en rendront compte par la suite. Un grand bravo aux 2 équipes.

Rencontre No 10 CPMeyrin – Dijon 8 - 0

Schaller est au goal. Match contre le dernier classé de la veille. Domination grandiose des Meyrinois. 02'58, but de Henguely, 05'11 but de Téo Belgeri, 07'00 Melvine Morou marque le 3ème. 08'19 Florian Marzano porte la marque à 4 à 0. 10'44 Melvine Morou encore augmente le score. 11'40 Orlando Konrad score le 6 à 0. Le lundi semble mieux convenir que le dimanche aux petits joueurs du CPM. Un penalty est transformé à la 13ème minute par Marzano, et 3 minutes avant la fin de la rencontre, Belgeri, encore, porte le résultat final à 8 à 0. Ca rigole. Blanchissage pour Schaller. Si à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, qu'importe, CPM s'est ferait une santé. Il en avait bien besoin.

Rencontre N0 11 CPM – Rouen 2 – 2

Zurcher reprend sa place. Henguely et Morou ratent l'immanquable à la 2ème minute. CPM domine une nouvelle fois, mais la stérilité a repris le dessus. De nombreux arrêts de jeu perturbent la rencontre, La fatigue semble se faire sentir. A la 6ème minute, Patry ouvre enfin le score après une séance de domination époustouflante. 3 minutes plus tard, c'est Bonacorsi qui se fait secouer par un adversaire et qui doit être soigné. Florian Marzano en profite pour augmenter le score. 2 à 0. Sera-ce une nouvelle victoire? A la 10ème minute, les arbitres annulent un but pourtant valable de Rouen sous prétexte que le puck avait été repris de la mitaine de Zurcher. Le jeu se durcit, les bandent latérales séparant les pistes giclent souvent, mais CPM tient le coup. Hélas, à la 12ème minute, un autobut d'un défenseur redonne du pep à Rouen. Un nouveau penalty est transformé par Rouen pour faute de dernier recours, Zurcher s'étant trop avancé. 12'37'', un penalty pour le CPM est raté par Bonacorsi. Ca sera le tournant du match. CP Meyrin domine tant et plus mais ne parvient pas à concrétiser. C'est un point de perdu contre des Rouennais pas si fort que cela. Dommage!

Rencontre No 12 CPMeyrin – Meudon 0-4

Le goalie, cette fois, c'est Schaller. La partie débute avec du retard, les arbitres n'ont pas fini de manger. Domination extraordinaire du CPM qui en veut vraiment. Le gardien de Meudon est bombardé mais tient bon. Schaller y va aussi de ses nombreux arrêts tant et si bien que la rencontre est très animée. Mais, à la 5ème minute, une contre attaque de Meudon, une action d'anthologie des avants parisiens et c'est l'ouverture du score. 2 minutes plus tard, le changement volant ne réussit pas à CPM et Meudon remarque. 1 minute plus tard encore, c'est le 3ème but qui tombe comme un fruit mûr. Schaller est bien seul car sa défense bafouille à nouveau. Le gardien des banlieusards parisiens quant à lui anéantit toutes les velléités offensives du CPM. Les dîners ne valent décidément rien aux joueurs meyrinois. Schaller évite la catastrophe. La messe est dite et un nouveau but scellera définitivement le score. 4 à 0. C'est clair, c'est net. Meyrin n'était pas à la hauteur des Meudonnais (oui oui, c'est comme ça qu'on dit). A l'impossible, nul n'est tenu, surtout si le réalisme fait défaut.

Rencontre No 13 Meyrin – Megève 0 – 0

Zurcher Kallen a repris sa place aux buts. Partie très ouverte. Domination toujours stérile. Magnifiques arrêts probants de Zurcher. La rencontre est très rapide de part et d'autre. A la 11ème minute de jeu, un arbitre se blesse en s'encoublant sur les séparations des pistes. Son état nécessite l'arrivée des brancardiers. Le jeu est longuement interrompu. Tous nos vœux de bonne santé à ce jeune arbitre, bien dévoué. Le jeu reprend mais devient brouillon. Grâce à Zurcher, CPM évite le pire. Encore un match nul, vraiment nul. Dommage!

Rencontre No 14 et ultime CPM – Lyon 4 – 0

Benjamin Schaller est le gardien pour ce dernier match. Une minute de jeu s'écoule et Henguely ouvre la marque facilement. Pour ce dernier match du championnat, Lyon n'est pas vraiment un foudre de guerre. Arfaoui porte le score à 2 à 0 à la 4ème minute déjà. Henguely Correntin, à nouveau, marque. Les lyonnais tentent quelques réactions mais sans succès, grâce notamment aux nombreux arrêts de Schaller. Kilian Pernas marquera le dernier but de ce tournoi et CPM quitte la glace avec un 4 à 0 dans sa besace. Ouf, c'est fini et bien fini. Bravo au CPM.

Classement final (toutes les équipes ont disputé 14 rencontres)

01. Besancon 28 points Champion toute catégorie. BRAVO!
02 Morzine 24
03. Grenoble 22
04. Valpellice 21 1ère équipe étrangère
05. Megève 19
06. Meudon 17
07. Annecy 1 16
08. Villard de Lans 13
09. CP Meyrin 11 1ère équipe Suisse et genevoise
10. Avignonice 10
11. Annecy 2 08 (a battu Genève Servette)
12. Genève Servette 08 (a perdu contre Annecy 2)
13. Rouen 07
14. Lyon 04
15. Dijon 02

Meilleur public de supporters

CP Meyrin. Bravo aussi. Grand nombre et beaucoup de bruit. Aussi bizarre que cela puisse paraître, une coupe est remise au CPM pour avoir été les meilleurs supporters du tournoi. Bravo encore!


Meilleur gardien de but du CP Meyrin:

Benjamin Schaller et Quentin Zurcher Kallen, par ordre alphabétique.

Meilleur joueur du CP Meyrin:

Arfaoui, Béard, Belgeri, Bonacorsi, Henguely, Konrad, Leterrier, Maréchal, Marzano, Morou, Patry et Pernas, par ordre alphabétique. Chacun comprendra..

Meilleur marqueur

Toute l'équipe du CP Meyrin. Le hockey étant un sport d'équipe, il ne sera pas fait de discrimination afin de sauvegarder l'esprit et surtout d'éviter des erreurs au commentateur.

Commentaires

Magnifique tournoi excellemment organisé la le SGA d'Annecy. 105 rencontres en deux jours, sans pépin ou presque (pensons à l'arbitre blessé), ça n'est pas si facile que ça pourrait en avoir l'air.

Il est extrêmement important pour ces jeunes équipes de pouvoir, une fois l'an, se mesurer à des équipes étrangères dans un climat de fair play, à de rares exceptions près. Certes, certains entraîneurs semblent déjà donner à leurs joueurs des notions d'agression qui n'ont plus rien à voir avec de l'agressivité. Si on demande des coups de crosses à 9 ou 10 ans, que demandera-t-on à 20 ans?

Les arbitres de toutes les rencontres étaient très jeunes et parfois dépassés. Un commissaire-arbitre adulte par piste pourrait améliorer la supervision des arrêts de jeu et surtout pénaliser plus les joueurs méchants, dangereux et teigneux, ce que ne peut pas encore faire un tout jeune arbitre débutant. Ca n'est pas une plainte, ça n'est qu'une suggestion pour 2007.
l
Le CP Meyrin a été un digne représentant étranger. Il aurait pu faire beaucoup mieux, s'il avait joué le dimanche. comme il a joué le lundi ou encore s'il avait eu la même volonté qu'il avait eue lors du tournoi de Lausanne.

Nous avions demandé lors de la Coupe de Lausanne des adversaires qui nous soient supérieures, et bien, nous les avons eus. Etre le meilleur en Suisse romande ne signifie nullement que l'on est le meilleur parmi les Français et les Italiens. Heureusement qu'il n'y avait pas de Tchèque ni de Russes, sinon, le classement eût été pire.

Mais bravo quand même à toute l'équipe du CPM, à ses entraîneurs et coaches qui se dévouent corps et âme, à l'administratrice qui abat un boulot considérable en coulisses et à tous les supporters qui ont fait que dans ce domaine là, le CPM était le meilleur d'Europe. Même s'il y avait eu des Russes et des Tchèques, n'est pas Monsieur Marzano?

17 avril 2006

Agence DAZ

S. e. ou o.


dzudzu - 17.03.2006 | 1 réactions | #link | rss
TON AGE AVEC DES MATHS CHOCOLATEES

NE TRICHE PAS ET NE VA PAS DIRECTEMENT A LA FIN !
Cela va te prendre moins d'une minute.
Fais les calculs au fur et à mesure que tu lis le texte ...
Fais en sorte de ne pas lire la fin tant que tu n'as pas fini les calculs !
Tu ne vas pas perdre ton temps. Tu vas t'amuser.



1. Combien de fois par semaine aimes-tu manger du chocolat ? (le chiffre doit être supérieur à 0 et inférieur à 10)



2. Multiplie ce chiffre par 2 (pour que ce soit un nombre pair)




3. Ajoute 5



4. Multiplie le résultat par 50 (je vais attendre que tu mettes en marche la calculette)




5. Si tu as déjà fêté ton anniversaire en 2006 ajoute 1756. Si tu n'as pas encore fêté ton anniversaire cette année ajoute 1755.




6 Maintenant retranche l'année de ta naissance (nombre de quatre chiffres).




Le résultat est un nombre de trois chiffres. Le premier chiffre est le nombre de fois que tu aimes manger du chocolat par semaine.



Les deux chiffres suivants correspondent à . . .



TON AGE !! (ouiiiiiii !!! Ton âge !!!)

2006 EST LA SEULE ANNEE,JUSQU'A LA FIN DES TEMPS, POUR LAQUELLE CELA MARCHE. ENVOIS CECI A TES AMIS TANT QUE CELA FONCTIONNE.


dzudzu - 07.03.2006 | 0 réactions | #link | rss
Hockey sur glace
1ère ligue – Play out

CP Meyrin encore battu!

CPMeyrin – HC Tramelan 3 – 5 (0-0 2-2 1-2)

Patinoire du Bois Carré à Meyrin, 94 spectateurs, froid et couvert.
Arbitrage de Mr Burkhard assisté de MM Probst et Voegeli

En début de rencontre, CPM joue bien et son gardien Deschenaux effectue d'innombrables arrêts souvent spectaculaires. Bien que jouant pendant 1'30 à 3 contre 5, le score demeure vierge. Dès le début du 2ème tiers, Meyrin commence à s'exciter pour rien. Les pénalités s'accumulent, mais personne ne profite vraiment des supériorités numériques. Toutefois, bien que menant par deux fois, CPM se fait rattraper alors que son capitaine est sur le banc d'infamie pour la 3ème fois. Tout reste à faire et les espoirs demeurent. Mais le 3ème tiers débute fort mal pour CP Meyrin et au changement de camp, la défaite est pratiquement assurée même si à deux reprises un joueur s'est présenté seul devant le gardien des jurassiens bernois, Gael Miserez, qui a lui aussi sorti une toute grande partie. A 3'30 de la fin, on se met encore à espérer suite à un but de Fontana sur passe de Gaétan Rey, mais Tramelan scelle le score à 2 minutes de la fin par l'excellent Dominic Koenig.

Tout est à refaire, Tramelan mène 2 à 1 dans la série et le prochain match à Tramelan, samedi prochain risque bien d'être le dernier pour les Meyrinois qui n'ont pas su saisir leurs chances et qui sont retombés dans leur affreux travers disciplinaire. Plus qu'un entraîneur, c'est un psychiatre dont Meyrin a besoin.

Buts pour CPM de Hulmann (24'19), Rey (36'29) et Fontana (56'31)

Pénalités: 8 x 2 minutes et 1 x 10 minutes (Veuthey) contre CPM, 4 x 2 minutes contre HC Tavannes.

DAZ


dzudzu - 21.02.2006 | 2 réactions | #link | rss
Félicitations ! Cet article a été automatiquement généré par le moteur et indique que l'activation s'est correctement déroulée. Si vous êtes le propriétaire de ce blog, vous devriez avoir reçu un courrier de confirmation contenant vos paramètres d'accès à la console pour la gestion de votre blog. Comme vous pouvez le constater, votre blog est encore totalement épuré de toute interface graphique. Afin de lui donner une apparence plus conviviale, nous vous conseillons de commencer par choisir un thème visuel. Cette option est accessible via le menu 'Apparence' de la console de gestion. Il ne vous reste plus qu'à consulter votre messagerie pour vous connecter ensuite sur la console de gestion. Bonne continuation!
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch