En toi est le monde...

Un monde Arc-en-Ciel colore

Merci pour votre soutien


Coin musical

  • "Over the Rainbow" Par Connie Talbot
  • "Like a bridge over trouble water" Par Simon & Garfunkel
  • "Tout le bonheur du monde" Par Sinsemilia
  • "Aux arbres citoyens" Par Yannick Noah
  • "Ave Maria" Par Bobby McFerrin
  • "Imagine" Par John Lennon
  • "Earth Song" Par Michael Jakson
  • "Plus Rien" Par Les Cowboys Fringants

    Me laisser un mot doux

  • Florian - 29.08.2009 | 0 réactions | #link | rss
    Les guerriers de l'arc-en-ciel, à l'origine de la Marche du Vivant entre le mont Bugarach et Paris, le long de la méridienne verte de février à mai 2007, se remettront en route le 09.09.09 pour 9 semaines jusqu'au 11.11.09.

    Si vous désirez les rejoindre, consultez toutes les informations concernant le lieu de départ et les instructions pour les marcheurs ici:

    www.lamarcheduvivant.org


    Message personnel à mes frères et soeurs de l'arc-en-ciel:

    Œuvrant sur d'autres Terres le 09.09.09, je ne pourrais malheureusement pas être présent au départ avec vous cette fois-ci mais mon coeur vous accompagnera tout au long de cette marche, pour que nos rêves deviennent réalité.
    Florian - 03.01.2008 | 0 réactions | #link | rss

    Je voudrais juste ici envoyer un gros coup de coeur
    à mes amis de l'arc-en-ciel du vivant
    qui ont mis en ligne leurs premières compositions musicales,
    à découvrir ici

    Florian - 05.05.2007 | 0 réactions | #link | rss



    A fredonner sur l'air des "Mystérieuses citées d'or"


    La marche du vivant,
    Traverse le pays en chantant.
    Plus question de se taire,
    C'est urgent il faut sauver la Terre.

    Ces pionniers n'ont aucun doute,
    D'avoir pris la bonne route.
    Pour la joie des frères et soeurs,
    Ils suivent le chemin du coeur.

    Pour notre cause nous allons à Paris,
    Les choses ne peuvent plus aller ainsi.
    Notre désir commun est clair,
    Des lieux solidaires partout sur la terre.

    Pluie neige ou soleil, la tribu arc-en-ciel
    Marche pour le vivant par tous les vents.
    Entends-tu cet appel, bâtir une société plus belle,
    C'est notre passion, c'est notre mission.

    Passant par tous les villages,
    Pour apporter ce message,
    De respect et de partage,
    De joie sur tous les visages.

    Le but de cette aventure,
    Le respect de la nature,
    Les générations futures ne veulent pas de nos ordures.

    OGM pétrole nucléaire ne sont pas nécessaires
    Et détruisent la Terre Mère.
    Nous ne devons pas laisser faire,
    Rassemblons-nous mes frères,
    Effaçons les frontières.

    Quelle joie de partager dans la simplicité
    Cette action pour la paix pour l'unité.
    Portez avec nous les couleurs de l'arc-en-ciel
    Rouge orange jaune vert bleu violet

    Avec l'argent de ceux qui coopèrent
    Les gouvernements font la guerre.
    Boycottons pour nos frères
    Sans argent plus de misère.

    Ils ont appris et sont fiers,
    De ne plus nuire à la terre.
    Les enfants de l'arc-en-ciel
    Volent de leurs propres ailes.

    Nous bâtissons des espaces
    Pour nous rassembler et pour nous aimer.
    Nous voulons de l'air et de l'eau pure.
    Pas besoin de voitures pour nos aventures.

    Rouge orange jaune vert bleu violet sont nos couleurs
    Paix et partage sont nos valeurs.
    Chante avec nous pour une humanité plus belle,
    Porte les couleurs de l'arc-en-ciel.


    Paroles de Sév, Alain et Sam

    Florian - 05.05.2007 | 20 réactions | #link | rss
    La marche du vivant a finalement atteint Paris le lundi 30 avril. Elle a posé son campement arc-en-ciel à la cartoucherie, en face du théâtre du soleil dans le bois de Vincennes.

    J'ai rejoins les marcheurs 10 jours plus tôt, à Nangeville, à une centaine de km au sud de Paris, afin de faire les dernières étapes en leur compagnie.
    Ce fut un bonheur immense de tous les retrouver, après 2 mois d'absence de ma part...

    Les derniers km se passèrent sans problème, sous un soleil radieux, à travers champs. La nuit, repos à la belle étoile sous un ciel étoilé, au coin du feu, que de merveilleux souvenirs...

    Les choses se gâtèrent un peu en arrivant à Savigny-sur-Orge, en banlieue parisienne, où la police nous attendait sur ordre du maire qui refusait catégoriquement qu'on passe par sa commune.
    Deux marcheurs furent arrêtés, mais les policiers restèrent plus que perplexe devant nos chants et notre pacifisme.
    C'était pour moi la première fois que je me retrouvais devant les forces de l'ordre, mais jamais je n'aurais pensé qu'une telle violence puisse se manifester à travers une personne, qui plus est censée maintenir l'ordre public: j'ai vu des policiers nous traiter comme de dangereux agresseurs, alors que nous ne manifestions que paix et amour à leur égard...
    Je suppose que cela fait partie de leur formation de rester à tout moment sur la défensive, mais je comprend mieux aujourd'hui pourquoi il y a tant de violence entre jeunes et policiers...
    L'image de cette femme policière manifestant tellement de haine face à l'amour qu'on lui envoyait restera gravée à jamais dans ma mémoire. Jamais je n'aurais pensé qu'on puisse exprimer tant de peur face à l'amour...


    Formation arc-en-ciel devant les policiers de Savigny-sur-Orge



    A partir de ce jour, la police n'a pas cessé de nous escorter jusqu'à Paris, ce qui en fait ne représente que la dernière étape puisque nousétions alors déjà aux portes de la capitale.
    Mon but n'étant nullement de juger ici qui que ce soit, je tiens à dire que les policiers qui nous ont escortés lors de cette dernière étape ont été adorables avec nous. J'ai bien ressenti qu'ils travaillaient au bien être de leur concitoyens et je tiens à les remercier pour leur dévouement à nous protéger de tout danger de la route.


    L'arc-en-ciel en marche aux portes de Paris



    Après avoir monté le camp de base arc-en-ciel à Paris, nous sommes partis rayonner à travers la capitale, en donnant rendez-vous à tout le monde sur le champ de mars, devant la tour Eiffel, le 6 mai (jour du second tour de l'élection présidentielle) en couleur unie afin de prouver que le peuple est lui aussi uni, sous une seule et même bannière: l'arc-en-ciel.


    Campement à la cartoucherie, au bois de Vincennes

    Les parisiens et les touristes ont été très surpris de voir défiler des arcs-en-ciel dans Paris!



    Place à la minute publicitaire: je remercie David, du café "l'été en pente douce" près du Sacré Coeur à Montmartre qui nous a offert un verre à sa terrasse, après que nous ayons été chanter au Sacré Coeur (d'où nous avons été refoulé car comble du comble: "il est interdit de chanter dans l'église, c'est un lieu de recueillement en silence!"...L'église ferait mieux de relire ses évangiles car "Au départ était le verbe. Le verbe est créateur"...).
    Si vous passez par Paris, je ne peux que vous recommander cet endroit charmant pour vous désaltérer! Fin de la pub.


    Terrasse de "l'été en pente douce"



    Me voilà de retour à Genève, mais je reste de tout coeur avec mes frères arc-en-ciel qui, je l'espère, planteront zome arc-en-ciel et yourte au pied de la tour Eiffel ce dimanche.

    Quoi qu'il en soit, la marche du vivant a atteint son but: remonter la méridienne verte en la redynamisant tout au long de son parcours.

    Les graines d'Amour et de respect du vivant ont été semées sur le trajet et bientôt elles fleuriront dans toute la France, puis dans le reste du monde, faisant émerger des millions de guerriers arc-en-ciel qui tous défendront les droits sacrés de la Vie sur la Terre.

    Le peuple arc-en-ciel s'est réveillé, reconnu et plus rien ne pourra dès lors l'arrêter!

    Peuples du monde entier, préparez-vous à accueillir prochainement dans votre coeur la lumière de l'arc-en-ciel, qui vous éveillera à la grandeur de la Vie...

    Florian - 22.04.2007 | 1 réactions | #link | rss
    La marche du vivant touche déjà presque à son but, Paris, où elle arrivera le 2 mai prochain.

    Que de chemin parcouru depuis Laval-Dieu, le 6 février dernier, par tous ces marcheurs amoureux de la Vie.
    Ils ont affrontés tout au long de ce chemin long de plus de 800 km les climats extrêmes (pluie, neige, vents, chaud, froid), ils ont appris à vivre ensemble, à partager et respecter l'avis d'autrui afin de trouver les solutions les meilleures pour la collectivité et pleins d'autres merveilleuses choses que je ne peut qu'imaginer, n'étant pas présent physiquement avec eux durant toutes ces étapes...

    Leur courage, leur Amour et leur dévotion pour l'humanité leur ont permis de surmonter toutes ces difficultés, pour atteindre l'objectif qu'ils s'étaient fixés: remonter la méridienne verte jusqu'à Paris en redynamisant tout au long du chemin les lieux traversés pour les faire renaître et inspirer les habitants locaux à vivre plus en harmonie avec tous les êtres vivants et respecter la Vie sous toutes ses formes...

    Aujourd'hui, je me réjouis de tous les retrouver dès demain (lundi 23 avril) afin de parcourir ensemble la dernière centaine de kilomètres qui nous sépare encore de Paris.

    Après avoir parcouru les 10 premières étapes de la marche, je suis impatient de découvrir les 10 dernières. Ces étapes sont depuis toujours ma contribution à ce projet que je ressentais devoir être la mienne, et je suis heureux aujourd'hui d'avoir pu régler tous les obstacles personnels qui m'empêchaient d'y retourner, afin de pouvoir terminer ce beau projet commencé il y a bientôt 3 mois...

    Je vous invite à tous nous rejoindre à Paris, pour que cette arrivée soit la plus belle fête possible. Venez célébrer avec nous la Vie et faire prendre conscience à toute la population de l'importance de la préserver, en vivant au quotidien dans la paix et l'harmonie avec soi-même, son prochain, les animaux et la nature qui nous entourent.

    Amis du vivant, me revoilà, avec tout le bonheur de mon coeur de vous retrouver pour terminer ensemble cette merveilleuse aventure, qui j'en suis sûre aura permit à la Lumière et à l'Amour de s'implanter durablement au coeur de la France et de l'Humanité par extension...
    Florian - 17.02.2007 | 9 réactions | #link | rss
    Après 10 jours en compagnie des marcheurs du vivant, je vous livre ici le récit des premières étapes auxquelles j'ai participé, du 4 au 14 février 2007:

    Arrivé dimanche en fin d'après-midi à Laval Dieu, sur un site naturel enchanteur, lieu du campement pour les derniers préparatifs avant le départ, j'ai fais la connaissance d'une cinquantaine de personnes qui étaient déjà sur place pour l'organisation.
    Le soir, nous sommes allés à Rennes-les-bains, à quelques kilomètres du camp, pour y donner le premier spectacle de la marche sur la place publique, suivi d'une soupe collective offerte aux villageois, avant de finir la soirée sur des improvisations musicales dans le bar jouxtant la place.

    Le lendemain, nous avons fini les préparatifs, avant de nous mettre en route mardi pour la première étape de la marche, destination Couiza, à 10 km du camp de base.


    Départ de la Marche du vivant



    Environ 115 marcheurs prirent le départ le mardi 6 février à Laval Dieu. Par la suite, entre 60 et 80 personnes suivirent la marche quotidiennement, dont un noyau dur d'une cinquantaine de participants restant plusieurs semaines sur la marche, puis d'une vingtaine de "voltigeurs", venant faire une ou deux étapes passant près de chez eux...Certains vinrent, se sentirent comme chez eux et restèrent plus longtemps que prévu. D'autres, au contraire, ne se sentant finalement pas en accord avec la marche repartaient aussitôt, chacun étant totalement libre à chaque instant de joindre ou de quitter la marche.

    Je passe ici le nom de chaque village traversé dans l'Aude puis dans le Tarn au fil des étapes, supposant que cela ne parlera sans doute qu'à une minorité d'entre vous qui connaissez bien ces régions...
    La seule ville qui vous parlera sûrement est Carcassonne, où nous nous sommes arrêtés samedi 10 février. Nous devions originellement y rester 2 jours mais la municipalité nous a gentiment demandé de partir.
    Il faut dire que les premières étapes furent plutôt incertaines, les forces de l'ordre nous attendant à chaque nouveau campement. Les organisateurs avaient pourtant prévenu chaque mairie de notre passage, mais beaucoup firent semblant de ne rien entendre, pensant que nous renoncerions à passer par chez elles. C'étaient mal connaître les Vivants!...

    Ainsi, chaque étape était ponctuée d'une discussion avec les forces de l'ordre, soit dit en passant toujours très compréhensives envers la marche, afin de les convaincre de nous laisser passer juste la nuit sur leur domaine publique. Voyant que nous n'étions en rien des voleurs ou des semeurs de trouble de l'ordre public, ils consentaient finalement tous à nous laisser nous installer comme prévu.

    Je rassure ceux d'entre vous qui aimeraient rejoindre la marche, ces incidents ne se reproduiront plus dès à présent car la marche sera par la suite bien accueillie par les autorités des villages des autres départements traversés. Seul les mairies de l'Aude (peut-être un département très conservateur?...) ont montré leur réticences face à la marche du vivant.

    Le soir, des cercles de paroles étaient organisés dans la yourte pour que chacun puisse exprimer ses désirs et visions pour améliorer la marche, ainsi que pour régler les problèmes techniques (nourriture, fonctionnement du camp, spectacle, itinéraires de la marche etc...).
    Ce que je n'imaginais pas en arrivant sur la marche, c'est toute la logistique nécessaire à son bon déroulement: Une grande yourte et deux zomes (structure géométrique formée d'une double hélice de losanges...) formant le campement, à monter et démonter à chaque étape. Pour la nourriture, une soixantaine de repas à faire quotidiennement, etc. Pour que tout cela se déroule sans accros, une vingtaine de personne par étape se retrouvait donc dans "l'équipe technique", pour que tout soit fin prêt lors de l'arrivée des marcheurs sur le campement de l'étape. Une véritable organisation qui s'est perfectionnée de jours en jours au fil des premières étapes, le temps que les équipes se rodent...


    Vu du zome et de la yourte à Laval Dieu



    Pour terminer, j'aimerais ici rendre hommage à toutes ces magnifiques âmes rencontrées sur la marche. Jamais je n'aurais imaginé en partant pour cette aventure rencontrer autant de personnes si belles et si grandes intérieurement. J'aimerais beaucoup vous les présenter une par une, mais par soucis de préserver leur intimité et leur anonymat, je me retiendrais. Si vous voulez les rencontrer, une seule solution: partir marcher!...

    Je remercie chacune d'entre elle pour son engagement dans la marche et pour sa dévotion pour l'humanité et la planète. Pour moi, tous ces marcheurs sont des anges. Ils ont tout laissé derrière eux pour se consacrer à l'avenir de leur prochain. Ils marchent par tout les temps, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente, car ils croient en l'avenir de l'être humain et à son (r)éveil.

    A travers chacun de leur pas, Une seule voix s'élève pour dire le plus simplement du monde: "Aimons et respectons la Vie, peut importe sa forme (humaine, animale, végétale ou minérale)..."


    La marche en marche...



    Un beau message que celui du vivant, que je vous conseille de tout coeur d'aller expérimenter sur la marche. Cela ne peut être pour chacun qu'une magnifique aventure humaine d'une part, et intérieure d'autre part, à la découverte de qui nous sommes réellement au fond de notre être...

    En ce qui me concerne, j'ai malheureusement dût écourter mon premier passage sur la marche (je devais y rester jusqu'au 22 février originellement...) pour des raisons physiques (inflammation des tendons d'Achille...) mais également parce que je ressentais le besoin de faire le point en moi pour bien assimiler tout ce que je venais d'expérimenter personnellement durant ces premiers jours de marche et pouvoir par la suite mieux y revenir...

    Il me tarde déjà de retrouver toutes ces merveilleuses âmes laissées sur la marche, en espérant vous y retrouver également, cher lecteur contaminé par le besoin de célébrer la vie à travers la marche du vivant...


    Florian - 02.02.2007 | 0 réactions | #link | rss
    Dimanche 4 février 2007, 06h40 gare Cornavin, départ pour un merveilleux périple, celui de la marche du vivant.

    Si vous ne connaissez pas encore, je vous invite à lire l'article de présentation de la marche dans la rubrique du même nom sur ce blog.

    Je ferais les 14 premières étapes (sur les 72 de prévues...) et serais donc absent jusqu'à la fin du mois de février.
    Si je ne fais pas toute la marche, ce n'est pas par "flem" je vous rassure, mais simplement car comme tout un chacun j'ai encore, malheureusement, trop d'engagements civils à respecter...

    Je tenais néanmoins à être présent au début de la marche car se sera durant ces deux premières semaines que la marche prendra réellement naisssance. Après quoi, j'espère que de nombreuses personnes s'y rallieront au fil des étapes pour être au final des centaines de milliers (voyons grand...) à arriver sur Paris au moi de mai...

    D'ici là, sentez-vous libre je vous prie de me laisser pleins de voeux d'encouragements et de soutien dans cette démarche (ça me fera très plaisir de les voir à mon retour...).

    Et qui sait, peut être l'envie montera également en vous pour vous inviter à venir marcher?
    Si votre coeur vous le demande, n'ayez pas peur de l'écouter, c'est une merveilleuse aventure qu'il vous propose et une opportunité unique de vivre pleinement vos aspirations...

    Si vous ne vous sentez pas l'âme (r)évolutionnaire, pensez en revanche à me laisser vos ressentis, qu'ils soient positifs ou négatifs, à propos des différents articles que vous aurez lus sur ce blog,
    afin que vous, chers lecteurs, fassiez vivre cette plateforme durant mon absence.

    Je vous remercie d'avance pour tous vos messages d'encouragements et vos commentaires, ainsi qu'un grand merci pour faire vivre ce blog en mon absence!
    Florian - 27.01.2007 | 1 réactions | #link | rss
    La Marche du vivant est une merveilleuse aventure humaine qui partira du sud de la France, plus précisément de Bugarach dans l'Aude au début du mois de février 2007, et remontera le long de la méridienne verte (colonne vertébrale de la France à travers laquelle circulent les énergies qui apportent la vitalité et le magnétisme au pays...)


    pour rallier Paris entre les deux tours des élections présidentielles, dans le but de sensibiliser les deux candidats restant à l'importance du respect de la vie, qu'elle soit aussi bien minérale, végétale, animale qu'humaine.

    Tous les participants à cette marche se réuniront sous les couleurs de l'arc-en-ciel pour défendre une seule idée: celle du vivant, c'est-à-dire tout ce qui peut contribuer à l'amélioration de nos conditions de vie (environnement, santé, éducation, communication non-violente, etc) et de celles de la planète.

    A chaque étape du parcours, des caravanes et des troubadours iront à la rencontre des habitants des villes et des villages traversés, proposant des cercles de parole, des documentaires, des conférences, des expos...L'accent sera mis particulièrement sur le spectacle vivant comme outils d'expression.
    Cet évènement est l'occasion de relayer informations et réflexions en créant un immense forum ouvert à tous dans lequel seront mis en avant les expériences de ceux qui adoptent un mode de vie respectueux et harmonieux vis à vis d'autrui et de l'environnement.

    Les alternatives ne sont en rien utopiques puisqu'elles existent déjà; nombreux sont les chercheurs, pionniers, artistes et autres citoyens déjà largement engagés dans cette réalité. Plus nombreux encore sont ceux qui s'interrogent, demandent à connaître, à comprendre, qui aimeraient vivre autrement sans toutefois se marginaliser...

    Profitons de cette période électorale où l'attention se porte sur les enjeux actuels, pour consolider et affirmer nos choix. Plus nous nous montrerons, plus notre démarche, optimiste et concrète, sera comprise par l'ensemble, et ralliée.

    Nous avons à relever maintenant le plus beau défi que notre humanité ait jamais eu à relever au cours de son histoire: arrêter nos propres programmes d'autodestruction, et transformer la société par une évolution de l'art de vivre.

    Comme l'a si bien dit Gandhi:
    "SOYEZ LE CHANGEMENT QUE VOUS SOUHAITERIEZ VOIR DANS LE MONDE"



    Alors n'attendez-pas ce changement, venez le réaliser en vous joignant à tout moment à cette marche et pour la durée de votre choix!

    Pour plus d'informations (dates, parcours, évènements ponctuant la marche), rendez-vous sur le site officiel:

    www.lamarcheduvivant.org

    FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch