Gros bisous à Nadia qui m'a fait découvrir ce merveilleux roman de Paulo Coelho.
Je suis tombé sous le charme du passage ci-dessous, que je ne pouvais m'empêcher de partager avec vous:

Aujourd'hui je suis allé dans une gare, et j'ai découvert que la distance
qui sépare les rails de chemin de fer est de 143,5 centimètres,
ou 4 pieds et 8,5 pouces.
Pourquoi cette dimension absurde? J'ai demandé à ma petite amie d'en chercher la raison et voici le résultat:

" Parce qu'au début, quand on a construit les premiers wagons de chemin de fer, on a utilisé les mêmes outils que ceux dont on se servait pour
la construction des voitures.

" Pourquoi cette distance entre les roues des voitures?
Parce que les anciennes routes avaient été faites pour cette dimension, et que les voitures n'auraient pas pu circuler autrement.

" Qui a décidé que les routes devaient être faites à cette dimension?
Et là nous voilà revenus dans un passé très lointain:
les Romains, premiers grands constructeurs de routes,
en ont décidé ainsi.
Pour quelle raison? Les chars de guerre étaient conduits par deux chevaux; et quand on met côte à côte les animaux de la race dont ils se servaient à l'époque, ils occupent 143,5 centimètres.

" Ainsi, la distance entre les rails que j'ai vus aujourd'hui, utilisés par notre très moderne train à grande vitesse, a été déterminée par les Romains. Quand les immigrants sont partis aux États-unis construire des voies ferrées, ils ne se sont pas demandé s'il vaudrait mieux modifier la largeur et ils ont conservé le même modèle.
Cela a même influencé la construction des navettes spatiales:
des ingénieurs américains pensaient que les réservoirs de combustible auraient dû être plus large, mais ils étaient fabriqués dans l'Utah, ils devaient être transportés par train jusqu'au Centre spatial en Floride, et les tunnels ne comportaient pas de système différent. Conclusion: ils ont dû se résigner à la décision que les Romains avaient arrêtée concernant la dimension idéale.

" Qu'est-ce que cela a à voir avec le mariage? " (...)

" Cela a tout à voir avec le mariage et avec les deux histoires
que nous venons d'entendre.
A un moment donné, quelqu'un s'est présenté et a dit:
" Quand deux personnes se marient elles doivent demeurer figées pour le restant de leur vie. Vous marcherez l'un à côté de l'autre comme deux rails, respectant exactement ce modèle.
Si parfois l'un a besoin de s'éloigner ou de se rapprocher un peu,
cela va à l'encontre des règles.
Les règles disent: " Soyez raisonnables, pensez à l'avenir, aux enfants. Vous ne pouvez plus bouger, vous êtes comme des rails: il y a entre eux la même distance dans la gare de départ, au milieu du chemin,
ou dans la gare de destination.
Ne laissez pas l'amour changer, ni grandir au début, ni s'affaiblir au milieu – ce serait extrêmement risqué."
Par conséquent, passé l'enthousiasme des premières années, conservez la même distance, la même solidité, la même fonctionnalité. Vous servez à ce que le train de la survie de l'espèce passe et se dirige vers le futur:
vos enfants ne seront heureux que si vous restez, comme vous l'avez toujours été, à 143,5 centimètre de distance l'un de l'autre.
Si vous n'êtes pas contents de quelque chose qui ne change jamais, pensez à eux, aux enfants que vous avez mis au monde.

" Pensez aux voisins. Montrez que vous êtes heureux, faites un barbecue le dimanche, regardez la télévision, venez en aide à la communauté.
Pensez à la société: comportez-vous de manière que tout le monde sache qu'il n'y a pas de conflits entre vous.
Ne tournez pas la tête, quelqu'un pourrait vous regarder, et se serait une tentation, cela pourrait signifier divorce, crises et dépression.

" Souriez sur les photos. Mettez les photos dans le salon,
pour que tout le monde les voies.
Tondez le gazon, faites du sport – surtout faites du sport
pour pouvoir rester figés dans le temps. Quand le sport ne suffira plus, passez à la chirurgie esthétique.
Mais n'oubliez jamais: un jour, ces règles ont été établies
et vous devez les respecter.
Qui a établi ces règles? Peu importe, ne posez jamais ce genre de question, car elles resteront valables à tout jamais,
même si vous n'êtes pas d'accord. "