Conseiller municipal de Martigny en charge de la Culture, Tourisme & Intégration

HUGON MICHAEL

 

 

articles
réactions
Michael Hugon - 07.06.2010 | 0 réactions | #link | rss

L'ambassadeur du Kosovo, Naim Malaj, a pris l'initiative hier de rencontrer discrètement les autorités de Martigny et sa communauté !

Ce devait être une rencontre hors médias. L'ambassadeur du Kosovo Naim Malaj a appelé lundi le président de la ville de Martigny Marc-Henri Favre. La réponse n'a pas tardé et le rendez-vous fixé à hier. Le but de cette rencontre? Rebondir sur l'onde de choc qui a suivi le meurtre d'un Kosovar par un ressortissant Cap-Verdien à Martigny.

Une dizaine d'interlocuteurs se sont discrètement rencontrés hier après-midi à l'Hôtel de Ville. Ambassadeur, président de la ville, responsables valaisans à l'intégration et représentants de la communauté kosovare ont mis sur la table préoccupations et perspectives.

La séance se déroulait à huis clos sans journaliste en son sein. Une heure plus tard, "Le Matin" attendait en sortie de réunion un président martignerain un peu surpris! Marc-Henri Favre réagit donc à chaud. "Tout ce fait divers, c'est une histoire de voyous contre voyous et non d'ethnie contre ethnie", assène le président qui avoue être troublé par le fait que cela se soit déroulé dans sa ville. "Nous avons développé ici toute une politique d'intégration c'est un pur hasard que cela soit tombé chez nous." Mais la réunion ne visait pas à échanger des évidences. Elle cherchait des solutions. S'y dessine la volonté de créer une commission extra-communale qui amènera autorités, juges, services d'intégration, polices et députés à débattre.

M. l'Ambassadeur Naim Malaj salué par Michaël Hugon (Municipal de Martigny en charge de l'intégration)

et de Mahamadou Sognane (Délégué à l'intégration de Martigny) entourés par des membres de la communauté

kosovare octodurienne.

 

Donner une impulsion


Qu'est-ce qui bloque? Quelles sont les meilleures solutions à apporter à la situation? Cette volonté de partir vers une direction constructive réjouit Skender Haliti, Kosovar installé depuis trois générations dans la région. "Tout cela ne peut que provoquer quelque chose de constructif. C'est une nouvelle impulsion qui va encore plus nous motiver." La communauté kosovare à Martigny compte 800 personnes - dont 130 jeunes qui fréquentent les écoles - et qui apprécie véritablement la visite de son ambassadeur qu'elle aurait pourtant préféré voir à Martigny dans d'autres circonstances. Hier soir, vers 20 heures, la salle communale accueillait une rencontre peu formelle avec l'ambassadeur. Salle comble et forte présence de jeunes Kosovars qui préfèrent d'ailleurs exprimer leur émotion en français. "Nous ne nous reconnaissons en rien dans les événements, dit, par exemple, ce trio. Ce qui s'est passé n'a pas changé les préjugés qui nous entourent. Nous avons presque l'habitude d'être associés à des histoires de mafia. Nous avons développé une carapace. Si nous sommes venus à cette réunion, c'est pour représenter positivement notre communauté." "Je suis Albanais, dit cet autre trentenaire, mais c'est aussi ma ville qui a été choquée par ces événements."

Source : le Matin du 5 juin 2010

 

 
Michael Hugon - 06.08.2009 | 0 réactions | #link | rss

A la suite de la 52e assemblée générale de l'Office Régional du Tourisme de Martigny, de nombreuses questions et interrogations ont été posées concernant l'avenir de notre association. De leur côté, Verbier et le Pays du Grand-St-Bernard ne formerons plus qu'une seule entité et qu'en est-il pour les autres et surtout de l'avenir pour Martigny ?

Si tout va pour le mieux, la nouvelle politique régionale, en discussion, devra émergée d'ici la fin de l'année et dès lors un redécoupage territorial en matière touristique devra être mis en place. Si chacun sera libre de choisir et de s'unir à une région, Martigny, en tant que principale ville de l'ORTM, aura pour mission, je le pense, de servir de plateforme autour de laquelle pourra se développer l'éventuelle nouvelle région.

Je l'ai dit à l'assemblée, en tant que responsable du tourisme pour ma ville, que Martigny possède une offre touristique attractive notamment au niveau culturel, mais que seul il sera difficile de progresser ! Il est important que nous retrouvions un véritable leadership au sein de notre région et que Martigny retrouve son rôle de locomotive ! L'ensemble de nos potentiels partenaires ont des cartes à jouer au niveau touristique mais il serait judicieux que nos atouts puissent être posés sur la table ensemble afin de créer de véritables synergies et connexions entre les différents partenaires et municipalités. C'est en choisissant cette voie que nous pourrons offrir une véritable palette touristique à nos visiteurs où les complémentarités seraient de mise.

Que la nouvelle loi sur le tourisme passe ou échoue cet automne devant le peuple valaisan, nous ne pourrons échapper à une redynamisation de notre région si nous voulons continuer d'exister ! C'est pourquoi, j'ai pu conclure mon intervention que la Ville de Martigny avait le désir d'aller de l'avant, d'entreprendre des démarches politiques en collaboration avec l'ORTM envers nos différents partenaires afin d'examiner, dans une ambiance de discussion et de dialogue l'avenir que nous souhaitions dessiner pour le futur touristique de notre région  et de notre cité !

Michael Hugon - 07.07.2009 | 0 réactions | #link | rss

Pour leur voyage annuel, le groupe culturel international avait choisi comme destination la Ville de Bergame en région Lombarde. Cette sortie fut organisée sous le haut patronage de Mme Rosana Errico, Consul d'Italie pour le Valais.

 Après avoir découvert l'histoire riche de la cité, les participants furent accueillis au Palais de la Préfecture de la Province de Bergame. Durant cette réception, le municipal de Martigny en charge du Tourisme, Michaël Hugon, a présenté les atouts économiques, culturels et touristiques de sa ville. De l'époque romaine au passage du Premier Consul Bonaparte, du développement d'entreprise de pointe telles que le groupe pharmaceutique DEBIO RP SA ou de l'institut international d'intelligence artificielle IDEAP à l'implantation de nouveaux pôles d'énergies renouvelables (éoliennes, turbinage de la Dranse) ou encore  de la présentation de la Fondation Pierre Gianadda au passage du Tour de France 2009, tout à était mis en avant  afin de susciter la curiosité à l'assistance de découvrir la cité d'Octodure.  La cérémonie s'est close avec la remise de la médaille de la ville de Martigny à M. le Préfet.

 

Photo de gauche à droite : Marco Patruno (Président du GCI), M. Camillo Andreanna (Préfet de la Province de Bergame), Mme Janny Couttet (Adjointe au Maire de Chamonix en charge de la Culture et du rayonnement international), M. Michaël Hugon (Municipal de Martigny en charge du Tourisme), Mme Rossana Errico (Consul d'Italie pour le Valais).

 

Sources : Le Confédéré du 26.06.2009

Michael Hugon - 09.02.2009 | 0 réactions | #link | rss

C'est lors de leur assemblée générale annuelle qui s'est déroulée à la salle centrale à Monthey que les 60 membres des Jeunes libéraux-Radicaux valaisans ont élu leur nouveau comité.

 

En effet, à la suite de la démission en décembre dernier du martignerain Michaël Hugon, l'assemblée a élu par applaudissement  à la tête du mouvement M. Damien Petrucci de Collombey-Muraz. Ancien candidat sur la liste UP Chablais et région en octobre dernier, agé de 22 ans, il débutera en septembre prochain sa formation à l'école hôtelière de Lausanne. Damien Petrucci, lors de son premier discours en tant que Président, a soulevé le désir de perdurer le travail accompli par ses prédécesseurs en menant une politique active et de proximité permettant de cette façon de donner l'envi à de nouveau jeune de s'engager en politique. Il sera épaulé dans ces nouvelles tâches par M. Nicolas Huser de Vétroz qui fut reconduit dans ses fonctions de vice-président.

 

 

Michaël Hugon (Président sortant) et Damien Petrucci (Nouveau Président des JLRVS)

 

De plus, les élections cantonales approchant, les Jeunes libéraux-radicaux ont apporté leur soutien au candidat Claude Roch qui participa à l'assemblée.

 

Comité des JLRVS

 

Michael Hugon - 28.10.2008 | 0 réactions | #link | rss

Le 2 novembre, la boucle sera boulcée !!! Nos conseillers généraux seront élus et notre vice-président désigné !!

Encore un tout grand merci à toutes celles et tous ceux qui m'ont fait confiance le 12 octobre 2008 et en tant que plus jeune élu de la cité d'Octodure, je ne peux que vous encourager à soutenir mes camarades de la liste n°4 et David Martinetti !! Croyez-moi, ils méritent votre soutien !! Martigny c'est les radicaux ! Les radicaux c'est Martigny !! Tous ensemble pour réussir le week-end prochain !

Michael Hugon - 25.09.2008 | 0 réactions | #link | rss

Le vote par correspondance est arrivé !! Les affiches sont placardées !! Les dernières réunions sont annoncées !! Et la grande cabale de la Foire du Valais va débutée dans moins d'une semaine !

D'ici là, tel qu'aujourd'hui, il faut occuper le terrain ! Petit stand et biscuits en tout genre accompagnés d'un café ou d'un petit verre de blanc selon l'heure, rien de mieux afin d'aborder les gens et de leur expliquer dans un cadre convivial les projets des radicaux d'Octodure.

Socialistes et PDC étaient de la partie ! Chacun à sa place à diffuser leurs idées !

Candidat au Conseil Communal je suis ! Distributeur de ballons bleus à l'effigie du PRD, je me suis retrouvé ! Cela m'a permis d'aborder les passants, maman et grand-maman, baladant leurs bambins !! La bonne humeur était des nôtres et j'ai eu l'occasion de rencontrer de nombreux amis radicaux des villages au alentour qui m'ont encouragés ! D'autres avaient déjà voté et m'ont apportés leur soutien ! Ce qui m'a fait bien plaisir !

 Mes colistières et colistiers étaient de la partie prêts à défendre notre vision politique et les buts que nous nous sommes fixés  pour le bien de Martigny. Matinée riche en rencontres et en discussions ! C'était jeudi, jour de marché !!

Michael Hugon - 22.09.2008 | 0 réactions | #link | rss

Eh oui ! Malgré la campagne pour les élections communales, un peu de repos et un bon bol d'air ne peut pas faire de mal !!

Si le brouillard était de la partie; ce qui rendait l'atmosphère un peu mystérieux, je ne peux qu'encourager les passionnés de la randonnée de découvrir le Vallon de Nant au dessus de Plans-sur-Bex qui est au passage classé parc naturel.

Ballade longeant tout d'abord, la rivière de l'Avançon, au abord d'une forêt et débouchant après quelques kilomètres à l'entrée du parc naturel.

Chemin didactique laissant découvrir au fil de la randonnée l'histoire de la vallée et de ce que l'on peut y trouver, celui-ci devient au passage d'un large plateau, un peu plus abrupte et escarpé. Mes deux amis et moi-même bifurquons en direction du fameux "Trou de l'ours". Que pouvait bien signifier ce lieu dit ---

Ce côtés du vallon est à flanc de montagne où le chemin se fait de plus en plus aérien. D'un côté la parois rocheuse et de l'autre le vide camoufflé par le brouillard...Tout comme en politique, le but que l'on se fixe n'est pas toujours facile à atteindre et avant d'aboutir au sommet, il a fallu transpirer la moindre...Plus nous grimpions, plus le chemin se faisait étroit et là, nous avons découvert ce légendaire trou de l'ours !!!

l'arrivée au trou de l'ours, en face...

Le trou de l'ours est un " trou " dans les rochers qui laisse juste passer une personne à la fois...sans le sac à dos...Il suffit de serrer les dents, de se hisser grâce à une chaîne telle une souris dans un passage de rocher.

Après ces émotions, nous redescendons sur Plans-sur-Bex...Le chemins en zig-zag dans la forêt est encore abrupte (le décor et la lumière nous rappellent le pays mystérieux du Seigneur des Anneaux).

Magnifique ballade de 12km, riche en émotions pour ceux qui ont le vertige :-) mais qui mérite d'être découverte.

Dernière ligne droite avant le 12 octobre !! la pression aidante !!

Pour moi, rien de mieux que de prendre le large au sommet des montagnes afin de se couper du monde et de se changer les idées !!

Michael Hugon - 21.08.2008 | 0 réactions | #link | rss
Le temps des vacances est terminé ! Et le temps des campagnes est arrivé !!

Place aux combats politiques et aux idées d'avenir pour notre cité de Martigny !!

Je ne pensais pas devenir à 25ans, candidat au Conseil Municipal de ma ville, mais le destin en a été autrement et c'est pour moi une très grande fierté de pouvoir le faire et de me battre pour mon parti politique avec mes 7 collistiers que vous pourrez découvrir sur www.martigny2008.ch



Martigny étant le pays du vent et des éoliennes, mon slogan de campagne sera "Un vent de jeunesse sur Martigny". Il n'est pas donné tous les jours à un jeune de 25 ans de pouvoir s'engager sur une liste à ce niveau.

Si je ne suis en politique que depuis une dizaine d'années, je suis convaincu de pouvoir apporter des idées nouvelles et de pouvoir travailler dans un esprit d'équipe et de consensus au sein d'un Conseil.

Une vision d'un jeune, au service de ma ville qui m'a vu grandir et à laquelle je suis attachée !!

Jusqu'au 12 octobre faudra se battre et se donner ! Quoiqu'il arrive, je me donnerais et m'engagerais pour mes idées, mes valeurs et celles de mon parti radical d'Octodure.
Michael Hugon - 11.07.2008 | 0 réactions | #link | rss
27 juin 2008 - CHARLES MÉROZ (Le Nouvelliste)

JEUNESSES POLITIQUES
Les responsables des cinq principaux courants valaisans se sont assis autour d'une même table. Pour trouver des clefs afin d'assurer l'avenir énergétique du canton.


Grégory Logean (JUDC), Yannick Buttet (JDCVR), Pascale Sarrasin (JVert), Mathias Reynard (JSVR), Michaël Hugon (Jeunes Libéraux-Radicaux Valaisans)

L'avenir énergétique du Valais à travers les moyens susceptibles d'être mis en oeuvre pour faire face aux difficultés futures a éveillé les consciences des Jeunesses politiques du canton. A un point tel que les président(e)s des cinq principales formations du Valais romand (jeunes libéraux-radicaux, jeunes Verts, jeunes UDC, jeunesses socialistes et jeunes démocrates-chrétiens) ont décidé de s'asseoir autour d'une même table en faisant fi de toute idéologie partisane. Objectif de l'exercice: la mise en commun des idées en vue de l'émission d'un catalogue de treize propositions concrètes (voir encadré) en termes de consommation énergétique des bâtiments, de mobilité et d'approvisionnement en énergie.

Cette démarche inédite sous nos latitudes - "salutaire", pour reprendre le terme utilisé par la présidente des jeunes Verts valaisans Pascale Sarrasin Bruchez - a été officiellement présentée hier à Sion. Les discussions tenues au début juin à l'enseigne de la première "Rencontre Supersaxo" se sont déroulées "dans un esprit d'écoute et de dialogue, au-delà des clivages et de toute appartenance politique", selon les responsables. "On peut parler d'une vision et d'un combat communs", a ainsi lancé hier Yannick Buttet, président des JDCVR. "Notre but, c'est aller de l'avant", a surenchéri Mathias Reynard, des jeunesses socialistes, alors que Grégory Logean, président des JUDCVR, a insisté sur la notion de "dénominateur commun", appliquée dans une large mesure pour avancer dans les discussions.

"Dialoguer, argumenter, convaincre"
Président des jeunes libéraux-radicaux, Michael Hugon a reconnu que les débats ont parfois été nourris: "Nous avons dû dialoguer, argumenter, convaincre, découvrir le dénominateur commun aux cinq formations politiques, annuler certaines propositions sur lesquelles nous n'avions pas réussi à nous mettre d'accord."

Responsable des jeunesses socialistes, Mathias Reynard a pour sa part insisté sur le fait que "nous ne proposons pas de projets révolutionnaires. Nos mesures sont concrètes, immédiatement applicables, indispensables pour assurer l'avenir énergétique du Valais." De son côté, Grégory Logean, des JUDCVR, a rompu une lance en faveur d'une extension des ressources hydrauliques dont dispose la Suisse et le Valais en particulier, insistant au passage - un peu trop d'ailleurs - sur le projet de l'aqueduc du Rhône défendu bec et ongles par l'UDC au Grand Conseil valaisan. Au nom des jeunes Verts valaisans, Pascale Sarrasin Bruchez a rappelé l'importance "d'une réflexion sur la façon de gérer au mieux les questions énergétiques. La démarche menée par les Jeunesses valaisannes va tout à fait dans ce sens."

Enfin, pour le président des JDCVR, "ces propositions permettront de limiter la pollution sous différentes formes et, ainsi, de protéger au mieux la santé de chacun". Yannick Buttet, encore et en guise de conclusion: "Nous avons osé l'unité pour lancer le mouvement. Espérons que nos aînés poursuivent dans cette direction avant de faire resurgir leurs divergences!"
Michael Hugon - 13.05.2008 | 0 réactions | #link | rss
13 mai 2008 - CHARLY-G. ARBELLAY (Tiré du Nouvelliste)


Les élus radicaux sont radieux Michaël Hugon, Claude Roch, Jean-René Germanier,
Henri Philippoz, Aldo Resenterra et Léonard Bender.

SALINS - CONTHEYLe Festival des fanfares radicales a permis de connaître les intentions et les objectifs des élus politiques. Les femmes... tout en finesse!

Les femmes radicales et libérales de ce canton ont joué une jolie partition dimanche lors de la Fête des mères. Elles ont profité du 116e Festival des fanfares radicales du Centre pour présenter un nouveau dépliant intitulé: "Femmes radicales et libérales... notre société a besoin de vous!" Dominique Delaloye, Gislaine Carron Accone, Laetitia Massy, Lise Delaloye, Isabelle Papilloud et Frédérique Favre font partager leur plaisir d'être actives en politique. Leur présidente Marijo d'Avila-Favre a rappelé que "les femmes radicales et libérales sont un plus pour le parti!"

La Liberté de Salins, société organisatrice, a vécu trois jours de fête bénis des dieux. Car, en plus d'une météo à donner soif, les festivaliers ont tenu le rythme. Cortèges, productions, restauration et discours politiques ont ponctué ces festivités. Petit tour dans le microcosme libéral-radical valaisan.

" Claude Roch, conseiller d'Etat, s'est exprimé sur la formation de la jeunesse, le référendum HarmoS et les liens avec le futur. Sera-t-il candidat au printemps 2009? Probable! Car il souhaite achever plusieurs projets dont son département à la conduite. "Je prendrai ma décision en fonction du siège à maintenir à long terme et des objectifs que je me suis fixés. Il est plus important de rester mobilisé pour gérer de grands dossiers que de prendre une décision qui est prématurée!"

" Jean-René Germanier, conseiller national, a brossé une analyse des prochaines votations, notamment sur la naturalisation: "Il y a des extrémistes qui se retrouvent aujourd'hui dans une mouvance politique conservatrice nationaliste qui exaltent et utilisent les peurs et angoisses de la population pour faire leur fonds de commerce électoral. Peur des étrangers, peur du nucléaire, peur pour l'emploi, pour la sécurité. C'est une régression que de construire son avenir sur la peur. Nous radicaux-libéraux, nous voulons mener une politique qui privilégie l'intégration à l'exclusion, l'ouverture au repli sur soi, nous voulons contribuer au développement d'une Suisse forte prête à affronter les défis avec confiance!"

" Léonard Bender, président du PRDVs, a parlé de la cohésion sociale, du mieux d'Etat et des places de travail à défendre. Parlant de la politique valaisanne, il a fait dans l'humour: "Depuis l'émission "Infrarouge" de la TSR, j'ai reçu un abondant courrier m'affublant du titre de "sage". Aussi, je profite de cette aura pour délivrer un message à nos amis DCVs Christophe, Simon, Nicolas, Maurice I, Maurice II, Jacques et Marie-Françoise, aimez-vous les uns les autres (rires)!"

" Michaël Hugon, président des Jeunes radicales valaisannes, a mis l'accent sur le militantisme et sur l'initiative limitant le droit de recours des associations écologiques.

"Lorsqu'on s'investit pour une cause et que l'on descend dans la rue pour faire partager notre opinion, on obtient des résultats. Je rappelle que les Jeunesses radicales valaisannes sont à la base de cette initiative. On se donne la peine de se battre!"
Michael Hugon - 18.02.2008 | 0 réactions | #link | rss
C'est lors de leur première assemblée constitutive, qu'à l'unanimité, la cinquantaine de Jeunes Libéraux et Jeunes Radicaux réunis a entériné la fusion entre leurs deux formations politiques. Après trois ans de collaboration accrue, la mise en place de nombreuses initiatives et projets conjoints et le lancement d'une liste commune aux dernières élections au Conseil National, la fusion leur semblait tout à fait naturelle et ils ont été les premiers à concrétiser ce mariage de raison au niveau romand et valaisan.


De gauche à droite : Michaël Hugon (Nouveau Président des Jeunes Libéraux-Radicaux Valaisans) et Georges Tavernier (Président démissionnaire des Jeunes Libéraux Valaisans).

Durant cette assemblée, le Martignerain ,Michaël Hugon, fut élu premier président des Jeunes Libéraux-Radicaux Valaisans et sera épaulé dans sa tâche par trois vice-présidents. Mathieu Fardel gèrera les relations avec les élus du Grand-Conseil, Nicolas Huser assurera la coordination entre les sections universitaires et romandes des Jeunes Radicaux tandis que Philippe Nantermod maintiendra le lien avec les Jeunes Radicaux suisses.

Désormais forte de 380 membres, cette nouvelle jeunesse souhaite apporter sa contribution à la vie politique du Valais et promulguer, d'une même voix, les valeurs d'une droite modérée, libérale et humaniste. Les prochaines élections communales et cantonales seront l'occasion de mettre en avant de nombreux jeunes et de renouveler les effectifs du parti libéral et radical.




Michaël Hugon
1er Président des Jeunes Libéraux-Radicaux
Valaisans
Michael Hugon - 06.01.2008 | 0 réactions | #link | rss

Retrouver le discours en vidéo sur
http://www.youtube.com/watch?v=cH5K5NL16qA

Une nouvelle année s'ouvre. C'est le moment de formuler des voeux. Tout d'abord pour chacune et chacun d'entre vous. Que l'année vous soit douce. Qu'elle vous apporte bonheur et joie. Pour vous-mêmes et pour tous ceux que vous aimez.

2008, sera pour le parti radical l'année du renouveau, l'année du changement de générations politiques. En se début d'année, les Jeunes Radicaux Valaisans tout comme nos amis Jeunes Libéraux décideront d'unir leurs forces et leurs idées afin de créer un nouveau mouvement solidaire, plus fort, plus apte à affronter les échéances à venir.

Au mois d'octobre, des élections importantes marqueront la vie politique de notre canton du Valais. Les municipales 2008 seront l'occasion pour notre Parti mère de mettre en avant de nouvelles têtes, de nouvelles idées, de nouveaux projets insufflés par des Jeunes Radicaux-Libéraux remplis d'idéaux, remplis d'ambition.

Ils ne viennent pas pour une seule élection, ils viennent pour longtemps, avec une immense exigence, et à cette exigence nous n'y manqueront pas.

L'exigence de renouveau, l'exigence de se battre pour des valeurs de liberté, de solidarité, d'intégration. L'exigence d'incarner un Valais de tradition et prospère ouvert sur le monde, ouvert à la différence.

Ces élections municipales seront le point de départ d'un nouveau mouvement, d'une nouvelle élite, d'une nouvelle génération qui se battra au sein de vos villes, de vos villages, de notre canton.

Nous comptons sur vous pour ces municipales 2008 : votons bien, votons mieux, votons jeunes !

Au nom de tous mes collègues radicaux-libéraux et de tous ces jeunes qui se lanceront dans cette campagne, meilleurs voeux à vous et bonne année à tous remplis de succès.

Michaël Hugon
Président des Jeunes Radicaux Valaisans
Michael Hugon - 09.08.2006 | 1 réactions | #link | rss
Voilà, c'est fait ! La première initiative des Jeunes Radicaux et Libéraux valaisans a été lancé ce soir. Cette initiative rédigé en termes généraux souhaite que le Canton du Valais se dote d'un aéroport de qualité afin de favoriser la venue de touristes étrangers. Ce nouvel instrument touristique serait à notre avis plus que bénéfique pour le secteur du tourisme. Aujourd'hui, un emploi sur trois en Valais dépend de ce secteur et il nous faut absoluement rester compétif face à nos concurents directs tels que le Tyrol ou la Savoie.

C'est pourquoi, il est important que le Canton du Valais intègre le développement de l'aéroport de Sion dans sa volonté d'amélioration de l'offre touristique valaisanne. Ce serait un atout non négligeable au bon développement de nos stations de skis !

On le sait, aujourd'hui, si l'on donne aux touristes la possibilité d'accéder depuis de grandes villes comme Londres, Amsterdam, Munich, Berlin, au sein de nos montagnes rapidement et d'une seule traite, cela ne pourrait être que bénéfique pour nous. Voyez le TGV des neiges qui circulent depuis déjà quelques hivers et donc les Parisiens raffolent. Si l'on se donne les moyens, ça ne peut que fonctionner !! A choisir, je préfère nettement 4 à 5 avions atterrissant à Sion chaque jour et transportant à leur bord 130 passagers, que des centaines de voitures qui s'entassent les unes derrière les autres sur nos routes et dans nos stations à chaque période hivernale !!
Michael Hugon - 04.06.2006 | 0 réactions | #link | rss
Samedi matin lors de l'assemblée générale du parti radical valaisan, les militantes et militants ont eu l'occasion de faire connaissance avec une des étoiles montantes du PRDS, la Conseillère nationale Christa Markwalder.

Jeune, dynamique, intelligente, libérale-humaniste, ouverte sur les questions environnementales, désireuse de lutter contre les doctrines conservatrices de gauche et de droite, elle incarne le renouveau du PRDS.

Malgré les questions pertinentes de la salle sur la collaboration avec le PDC et les Verts, son attitude face à l'UDC, elle a su, dans un français parfait, répondre avec tact et cohérence.

Même si je ne partage pas ses visions sur l'Europe, elle fait parti de ces étoiles montantes qui savent redonner l'enthousiasme militantisme aux personnes qu'elle côtoie.


Michael Hugon - 18.05.2006 | 1 réactions | #link | rss



Michael Hugon - 18.05.2006 | 0 réactions | #link | rss
Afin de renforcer la collaboration etre les partis du centre, la Jeunesse radicale valaisanne ainsi que les Jeunes libéraux valaisans ont décidé de ce rapprocher afin d'être plus fort lors des prochaines élections fédérales 2007. L'Union fait la force comme dit le proverbe et il est plus qu'utile que les partis de mêmes tendances se rapprochent pour lutter contre les forces conservatrices de gauche comme de droite.


FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch