Conseiller municipal de Martigny en charge de la Culture, Tourisme & Intégration

HUGON MICHAEL

 

 

articles
réactions
Michael Hugon - 29.08.2006 | 7 réactions | #link | rss
Communiqué de presse du PRD Suisse

Un comité libéral se prononce en faveur de la révision de la loi sur l'asile et de la nouvelle loi sur les étrangers. Ces deux propositions constituent des éléments importants d'une politique de migration appréhendée dans sa globalité, et telle que le PRD l'a définie avec son concept des quatre piliers conformes aux intérêts bien compris de la Suisse. Ce comité libéral dénonce avec la dernière énergie les affirmations infondées des opposants à ces projets, qui veulent laisser accroire que la tradition humanitaire de la Suisse s'en trouverait remise en cause.

La politique des quatre piliers prônée par le PRD a pour but d'offrir une réponse globale aux questions soulevées par la migration. Le premier pilier, relatif à la libre circulation des personnes en provenance de l'UE, règle la question de la migration européenne. Rappelons que le peuple suisse s'est clairement prononcé, et ce à réitérées reprises, en faveur du traité de libre circulation des personnes.

Le deuxième pilier, soit le nouveau droit des étrangers, apporte une réponse à la l'immigration de personnes en provenance de pays qui ne font pas partie de l'Union européenne. Les autorisations qui leur sont délivrées dépendront alors de leur qualification professionnelle. Ainsi l'économie suisse pourra-t-elle également recourir à une main d'oeuvre qualifiée provenant de pays extra-européens. En outre, d'importantes nouvelles mesures d'intégration sont ancrées dans cette loi.

Le troisième pilier est constitué de la loi sur l'asile, telle qu'elle vient d'être révisée. Il va permettre d'améliorer l'application des mesures d'asile. La tradition humanitaire de la Suisse n'est nullement remise en cause.Le PRD y tient et respecte totalement les engagements que la Suisse se doit de tenir sur le plan constitutionnel et légal.Les personnes subissant des persécutions doivent pouvoir trouver refuge en Suisse. Toutefois, les demandeurs d'asile dont le dossier aura été refusé par les instances ad hoc devront quitter le teritoire sans délai. La polémique soulevée par les opposants aux lois sur l'asile et sur les étrangers contrevient à ces principes.

Enfin, avec le quatrième pilier de notre politique, qui consiste à accroître l'engagement international de la Suisse, l'aide en direction des pays de l'Est va être amplifiée, de sorte que l'on pourra prévenir en amont les problèmes qui génèrent des mouvements de population.

Le PRD se fait ainsi l'ambassadeur d'un concept de migration qui a été décidé par les délégués du PRD Suisse en janvier 2006, qui se sont prononcés en faveur d'un OUI à la loi sur l'asile et à la loi sur les étrangers. C'est pourquoi notre parti, au travers de son propre comité libéral, appelle à voter deux fois OUI le 24 septembre prochain.
Michael Hugon - 28.08.2006 | 1 réactions | #link | rss
Le 24 septembre le peuple suisse sera appelé à se prononcer sur l'initiative COSA ! L'initiative socialiste réclame que tous les bénéfices de la Banque nationale aillent à l'AVS sauf un milliard de francs réservé aux cantons.

Avec COSA, la Suisse renoncerait au principe d'une banque centrale indépendante. En liant le financement de l'AVS aux revenus de la BNS, on donnerait à notre banque centrale une nouvelle mission : Financer l'AVS. Le danger réel serait que la Banque nationale subisse de fortes pressions politiques afin qu'elle prenne des risques inconsidérés en vu d'accroître ses bénéfices. Maximiser les bénéfices et assurer la stabilité des prix sont deux objectifs incompatibles.

De plus, l'initiative COSA pénaliserait clairement la Confédération comme l'ensemble des cantons. Ceux-ci devraient toucher 1.7 milliard de francs jusqu'en 2012. Avec COSA, cette somme serait limitée à 700 millions. Il est clair qu'en toute logique budgétaire, ce manque à gagner devra être compenser sur le dos de certaines prestations (domaine social, de la formation ou des transport) ou le peuple devra subir certaines contraintes liées aux augmentations d'impôt.


A la hache! Voilà comment les cantons devraient couper dans leurs prestations avec COSA.

La Banque nationale ne pourra pas toujours assurer des bénéfices reccords et de grandes incertitudes planeront sur la hauteur de l'engagement de la banque en faveur du fond AVS. Cette solution n'est donc pas un moyen de faire perdurer sur le long terme l'avenir de l'AVS.

Il est clair que des pistes de réformes judicieuses et bénéfiques pour l'ensemble des générations doivent être établies afin de sauvegarder aussi longtemps que possible l'AVS.

En cas de rejet de l'initiative, une part conséquente des fonds alloués à la Confédération sera versée au fonds AVS. Ces 7 milliard sont clairement comptabilisés et ne représentent pas des fausses promesses.

AVEC COSA, TOUTE LA POPULATION SERA PERDANTE !!!!
Michael Hugon - 22.08.2006 | 1 réactions | #link | rss
A sa façon, Micheline Calmy-Rey fait encore parler d'elle en déclarant hier qu'elle était favorable à une candidature de la Suisse au sein de la plus haute instance de l'ONU qu'est le Conseil de sécurité !! Les plus conservateurs crincent des dents, les autres applaudissent la volonté de notre Ministre de vouloir donner davantage de poids à la diplomatie helvétique au niveau international.

La Suisse a connu ces dernières années de nombreux succès au plan international. Création du conseil des droits de l'homme, adoption d'un emblème additionnel pour le mouvement de la Croix-Rouge. Cela a démontré nos capacités et nos compétences à obtenir, contre tout attente, des résultats.

Je ne suis pas un adepte de l'Europe et je souhaite comme la majorité des Suisses que notre pays reste indépendant et neutre. Mais rien, nous empêche, d'utiliser cette neutralité active afin de faire avancer les solutions aux diverses difficultés que connait notre planète et de prouver qu'un petit pays comme le nôtre puisse apporter beaucoup à la diplomatie internationale.
Michael Hugon - 09.08.2006 | 1 réactions | #link | rss
Voilà, c'est fait ! La première initiative des Jeunes Radicaux et Libéraux valaisans a été lancé ce soir. Cette initiative rédigé en termes généraux souhaite que le Canton du Valais se dote d'un aéroport de qualité afin de favoriser la venue de touristes étrangers. Ce nouvel instrument touristique serait à notre avis plus que bénéfique pour le secteur du tourisme. Aujourd'hui, un emploi sur trois en Valais dépend de ce secteur et il nous faut absoluement rester compétif face à nos concurents directs tels que le Tyrol ou la Savoie.

C'est pourquoi, il est important que le Canton du Valais intègre le développement de l'aéroport de Sion dans sa volonté d'amélioration de l'offre touristique valaisanne. Ce serait un atout non négligeable au bon développement de nos stations de skis !

On le sait, aujourd'hui, si l'on donne aux touristes la possibilité d'accéder depuis de grandes villes comme Londres, Amsterdam, Munich, Berlin, au sein de nos montagnes rapidement et d'une seule traite, cela ne pourrait être que bénéfique pour nous. Voyez le TGV des neiges qui circulent depuis déjà quelques hivers et donc les Parisiens raffolent. Si l'on se donne les moyens, ça ne peut que fonctionner !! A choisir, je préfère nettement 4 à 5 avions atterrissant à Sion chaque jour et transportant à leur bord 130 passagers, que des centaines de voitures qui s'entassent les unes derrière les autres sur nos routes et dans nos stations à chaque période hivernale !!
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch