Conseiller municipal de Martigny en charge de la Culture, Tourisme & Intégration

HUGON MICHAEL

 

 

articles
réactions
Michael Hugon - 06.08.2009 | 0 réactions | #link | rss

A la suite de la 52e assemblée générale de l'Office Régional du Tourisme de Martigny, de nombreuses questions et interrogations ont été posées concernant l'avenir de notre association. De leur côté, Verbier et le Pays du Grand-St-Bernard ne formerons plus qu'une seule entité et qu'en est-il pour les autres et surtout de l'avenir pour Martigny ?

Si tout va pour le mieux, la nouvelle politique régionale, en discussion, devra émergée d'ici la fin de l'année et dès lors un redécoupage territorial en matière touristique devra être mis en place. Si chacun sera libre de choisir et de s'unir à une région, Martigny, en tant que principale ville de l'ORTM, aura pour mission, je le pense, de servir de plateforme autour de laquelle pourra se développer l'éventuelle nouvelle région.

Je l'ai dit à l'assemblée, en tant que responsable du tourisme pour ma ville, que Martigny possède une offre touristique attractive notamment au niveau culturel, mais que seul il sera difficile de progresser ! Il est important que nous retrouvions un véritable leadership au sein de notre région et que Martigny retrouve son rôle de locomotive ! L'ensemble de nos potentiels partenaires ont des cartes à jouer au niveau touristique mais il serait judicieux que nos atouts puissent être posés sur la table ensemble afin de créer de véritables synergies et connexions entre les différents partenaires et municipalités. C'est en choisissant cette voie que nous pourrons offrir une véritable palette touristique à nos visiteurs où les complémentarités seraient de mise.

Que la nouvelle loi sur le tourisme passe ou échoue cet automne devant le peuple valaisan, nous ne pourrons échapper à une redynamisation de notre région si nous voulons continuer d'exister ! C'est pourquoi, j'ai pu conclure mon intervention que la Ville de Martigny avait le désir d'aller de l'avant, d'entreprendre des démarches politiques en collaboration avec l'ORTM envers nos différents partenaires afin d'examiner, dans une ambiance de discussion et de dialogue l'avenir que nous souhaitions dessiner pour le futur touristique de notre région  et de notre cité !

Michael Hugon - 04.08.2009 | 0 réactions | #link | rss

 

Chères Martigneraines, chers Martignerains,

Chers amis d'ici et d'ailleurs qui visitent notre cité,

Mesdames, Messieurs,

 

En tant que plus jeune municipal de notre commune de Martigny, c'est avec émotion et bonheur que je m'adresse à vous à l'occasion de notre fête nationale.

 

Ce discours du 1er août est souvent une étape redoutée pour tout politicien. Se souvient-on de ce qui a été prononcé l'an dernier ? Va-t-on se répéter ? Doit-on rester dans des formulations purement patriotiques ? Peu importe les interrogations ! L'important pour la personne qui le prononce, c'est d'exprimer ce qu'elle a sur le coeur et ce qu'elle ressent pour ce jour particulier que nous fêtons tous, les grands, comme les petits !

 

Une maxime dit qu'afin de savoir ou l'on va, il faut savoir d'où l'on vient et que nous avons besoin de l'histoire pour comprendre notre temps. Il y a une semaine de cela, je me suis retrouvé au Tracouet, au-dessus de Nendaz, en l'occasion du festival international du cor des Alpes. De ce lieu dominant à plus de 2200m d'altitude qui permet de deviner au loin la France, l'Italie, raisonnant au son des cors et des yodlers sous un soleil grandiose, côtoyé par des nombreuses gens d'horizon différent tel que français, japonais, américains, polonais ; je me disais à moi-même que finalement la Suisse que j'apprécie et que j'aime, c'est cette Suisse qui a su de tout temps conserver ses racines, ses particularités, ses traditions tout en menant une politique d'ouverture sur le monde qui l'entoure, une politique d'intégration cohérente permettant à ceux qui le souhaite de faire avancer ce pays et d'y trouver leur place.

 

 

Les commémorations – telles que celle du 1er août que nous célébrons ce soir – tendent à notre temps le miroir de son passé pour qu'il y reconnaisse ses racines et son visage contemporain. Notre temps c'est celui de l'Humanisme éclairé, à l'opposé du repli sur soi-même tel que le souhaiteraient certaines gens. En tant que responsable du tourisme et de l'intégration de notre ville, je crois à une société qui accepte l'autre comme un prochain, comme un semblable, où l'on reconnaît à l'autre le droit irréductible d'être lui-même. Ni étrangers, ni différents ! Nous avons dans la société que nous formons ensemble quelque chose d'essentiel à partager car nous appartenons à la même communauté de destin et, en même temps, chacun demeure solidaire de sa famille au sens large et de sa conviction.

 

Martigny aurait moult exemples d'intégration réussis et depuis mon entrée en fonction, trois exemples marquants me viennent à l'esprit :

 

Tout d'abord, celui de mon ami Mahamoud Sognane, délégué à l'intégration pour notre cité que j'ai plaisir à côté depuis le début de l'année. Sénégalais d'origine, le voici aujourd'hui, bien ancré dans notre cité. Il guide, il conseille, il coach les nouveaux arrivants étrangers à Martigny afin de leur permettre une adaptation efficace au sein de notre ville.

 

Je citerais encore l'exemple de Fetim Dalipi que j'ai découvert l'ores d'une séance de naturalisation au mois de mars. Ce jeune originaire de Serbie-Monténégro, qui a été accueilli en Suisse, qui a pu se former, qui a obtenu au fil des années un bagage professionnel et dès lors il avait à coeur de " rendre à cette cité " une partie de ce qu'elle lui  avait permis d'obtenir au niveau de sa formation et de ses années d'étude. Aujourd'hui, ce jeune homme est en train de créer son entreprise et permettra par la même occasion de créer à la longue quelques dizaines d'emplois.

 

Mon dernier exemple qui m'aura ému cette semaine et celui d'un grand homme et de sa famille qui auront marqué notre cité de leur emprunte et qui grâce à eux l'ont faite connaître au-delà des frontières de notre pays. En effet, mercredi soir Madame et Monsieur Gianadda ont offert à notre ville un merveilleux cadeau. En effet, ce mercredi a vu le jour la Fondation Annette et Léonard Gianadda qui aura pour but dans les années à venir d'apporter une aide et un soutien social aux différentes associations et particuliers octoduriens. L'autre soir, M. Gianadda remerciait la collectivité martigneraine d'avoir accueilli et intégré sa famille il y a de cela 120ans. Mais je crois au contraire, que c'est à nous Martigneraines et Martignerains de lui dire un tout grand merci et nous pouvons être reconnaissant pour tout ce que sa famille à apporter à notre ville depuis tant d'années.

 

Des illustrations d'intégrations telles que je viens de vous citer, j'en aurais encore à vous compter.

 

Le 1er août 1291, 3 hommes n'ont pas craint d'uni leur force et de créer notre pays, en faisant fi par la suite de leur culture, de leur langue et de leurs religions.

 

Pourquoi ne pas se battre pour une Suisse en harmonie, dans la diversité culturelle et linguistique ? D'avoir le souci d'une justice sociale et de solidarité davantage en ces temps difficiles pour nombreux de nos compatriotes. De se donner les moyens afin de permettre à tout un chacun, peu importe ses origines, de s'épanouir dans un environnement où il fait bon vivre et de se sentir en sécurité. Où encore de promouvoir le respect envers les minorités et de lutter contre les préjugés.

 

Dans quelques instants le feu embrasera le site de la Bâtiaz et apportera cette chaleur attendue, tant pour le coeur que pour le corps en cette nuit qui débute. La notion de Patrie prendra alors sa dimension, avec ce sentiment d'appartenance au pays qui est le nôtre.

 

Nous avons tous nos responsabilités envers cette terre que nous habitons alors faisons de ce 1er août une nouvelle occasion de rappeler que nous devons vivre ensemble dans le respect des autres, des langues et des cultures pour inventer la Suisse de demain, celle de l'ouverture.

 

Vive Martigny, Vive la Suisse et bonne fête nationale à tous.

 

Place centrale de Martigny, le 1er août 2009

Michaël Hugon

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch