A l'heure où certains de nos élus fédéraux ne parlent que de sécurité et de lutte contre la criminalité ambiante, il est fort étonnant que ces mêmes élus se retrouvent dans le camp des opposants de l'objet qui sera soumis au peuple suisse le 13 février prochain.

Il est fort dommageable de constater que pour les opposants, le fait de renforcer la prévention de la violence et du suicide ainsi que d'être plus efficace au niveau de la lutte contre la criminalité passe au second plan... Bien loin derrière les pseudo-traditions et du mythe du soldat de milice prêt à se battre en cas d'invasion !!   N'a-t-on rien de mieux dans ce pays à promouvoir comme traditions que les armes à la maison !!!

Cette initiative ne supprimera pas tous les suicides que compte notre pays mais il est certain qu'elle permettra de les réduire ! Sommes-nous prêt à franchir ce pas afin de sauver des vies ? Une vie est-elle plus importante qu'une arme à feu planquée sous un lit ? Malheureusement, pour certains, ca ne semble pas le cas !

L'initiative n'est pas dirigée contre les tireurs sportifs, les chasseurs et les collectionneurs qui font un usage responsable des armes qu'ils détiennent. Les personnes qui ont besoin d'une arme à feu et qui disposent des capacités requises pourront garder cette arme. Le tir en campagne et les programmes de tir obligatoires ne seront pas remis en cause. Les armes réellement nécessaires seront répertoriées dans un registre central et les armes superflues, potentiellement dangereuses, retirées de la circulation. Cette mesure augmentera la sécurité, évitera des suicides, améliorera sensiblement la prévention de la violence et facilitera les investigations en cas de délit.

Comme le résument si bien mes collègues des Jeunes libéraux-radicaux vaudois et fribourgois, La confiance ne se résume pas à une arme ! L'arme militaire est un symbole de guerre et non un symbole suisse et, parce que les citoyens suisses sont des citoyens responsables et non des guerriers, nous voterons OUI à l'initiative " Pour la protection face à la violence des armes " le 13 février prochain.