Helena (à g.) et Andrea, qui maîtrisent désormais le français, sont heureuses de poser en compagnie du municipal Michaël Hugon et du délégué à l'intégration Mahamadou Sognane. LE NOUVELLISTE

Des certificats de français ont été délivrés pour la première fois.

Avec plus de cent nationalités recensées sur le territoire communal, l'insertion des populations étrangères constitue une priorité pour les autorités octoduriennes. En 2008, l'Admi nistration municipale a mis en place et développé un concept de cours de français et de civisme pour les personnes désireuses d'accomplir leurs premiers pas sur le chemin de l'intégration et d'appréhender les mécanismes de nos institutions.

Cinq ans après, la cité du coude du Rhône fait office de pionnière au niveau valaisan en procédant à la distribution des premiers certificats européens de langue française à dix-neuf personnes ayant suivi les cours mis sur pied en collaboration avec l'Ecole-Club Migros.

Efforts récompensés

La cérémonie de remise des attestations s'est déroulée le 30 novembre dernier à la salle communale. "En recevant leur certificat, ces personnes de nationalité étrangère ont vu leurs compétences validées et leurs efforts récompensés de fort belle manière", se félicite Mahamadou Sognane. En qualité de délégué à l'intégration depuis 2007, ce dernier s'occupe, entre autres tâches, d'orien ter les futurs citoyens de Martigny de nationalité étrangère. Il les reçoit dans son bureau situé au rez-de-chaussée de l'Hôtel de Ville et les informe sur les prestations et services municipaux, sur les démarches à suivre sur le plan administratif, le système scolaire, le tissu associatif, etc. "Les futurs habitants sont accueillis de manière individuelle ou en famille", indique le responsable, en poste à hauteur de 80%. Mahamadou Sognane est en charge de l'accueil des nouveaux arrivants installés légalement et durablement dans notre pays.

Coordinatrice engagée

Cette année, une trentaine de classes réunissant trois cents élèves bénéficient des cours dispensés par des professeurs bénévoles. Cinq ans après son lancement, la formule rencontre un succès remarquable. A un point tel qu'il a fallu procéder à l'engagement d'une personne chargée de la coordination des cours de français. "Depuis cet été, elle a pour tâche de structurer l'organisation mise en place tout en soutenant le travail du délégué à l'intégration et des professeurs", observe le municipal Michaël Hugon. Le responsable du dicastère se fait l'écho de la volonté des autorités de "mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires afin de faciliter l'intégration des populations étrangères. Nous voulons permettre à ces personnes de s'ouvrir aux autres sur le plan humain et professionnel de manière à construire un espace où l'on vit mieux ensemble." Mahamadou Sogna ne se félicite de cette volonté réciproque, il s'en réjouit même: "Cela me procure une motivation supplémentaire dans mon travail et me permet d'aller de l'avant dans la mise en place de notre société."

Graphiste et infirmière

Andrea, 32 ans, de nationa - lité vénézuélienne, et Helena, 25 ans, ressortissante portugaise, ont reçu leur certificat à la fin novembre après deux ans de formation à raison d'un ou deux soirs par semaine. La première est graphiste designer, la seconde infirmière. Toutes deux se disent convaincues par la nécessité de l'apprentissage du français: "De bonnes bases sont indispensables si l'on veut être intégré, au niveau professionnel notamment. La maîtrise de la langue, c'est la clef de l'intégration, c'est l'élément déclencheur qui nous permettra d'élargir notre horizon par la suite. " Andrea, la graphiste qui affiche une fierté légitime d'avoir réalisé certaines affiches du bureau local d'intégration, estime qu'elle est désormais mieux à même de "répondre aux besoins et attentes de ses clients. " Helena, l'infirmière, sait que les contacts avec ses patients sont facilités et privilégiés du fait de son aptitude à s'exprimer en français même si, dit-elle, "à l'hôpital, un sourire peut aussi être un magnifique outil de communication ".

Par CHARLES MEROZ - Nouvelliste du 11.12.2012