Monsieur son Excellence l'Ambassadeur d'Albanie,

Monsieur Le Président de la communauté albano-kosovare de Martigny,

Mesdames, Messieurs,

Chers amis albano-kosovars,

 

Ne parlant que le français, c'est dans votre langue d'origine que je vous dis tout simplement " Miredita " (Bonjour).

 

C'est au nom des autorités de la ville de Martigny que je vous remercie de l'invitation que vous nous avez transmise et je suis heureux de vous apporter les amicales salutations de mes collègues.

 

Il y a quelques mois, votre association a vu le jour. En décidant de vous regrouper, vous avez créé (tout comme d'autre l'on fait avant vous) un organe pouvant être un moteur pour votre communauté au sein de notre cité. Je suis enchanté, en tant que Municipal en charge de l'intégration de pouvoir compter sur votre comité afin d'être le lien entre les autorités de Martigny et la communauté albano-kosovare. Vous êtes aujourd'hui, les répondants de vos compatriotes et j'espère que nous pourrons travailler ensemble pour faire de cette ville, une cité où chaque communauté puisse trouver sa place et où nous tous, Suisses ou étrangers, puissions tendre vers le " vivre ensemble " dans un respect mutuel.

 

 

Nous sommes réunis ici, pour fêter le deuxième anniversaire de l'indépendance de votre nation d'origine ! Si cette indépendance reste fragile, il n'en demeure pas moins une réalité que la nation kosovare existe et se doit d'être soutenue.

Mercredi passé, votre président, Fatmir Sejdiu n'a-t-il pas déclaré devant les députés réunis en session que : "Pendant ces deux années (...), nous avons réussi à démontrer au monde que l'indépendance du Kosovo avait apporté la paix et la stabilité dans la région " ! Une région qui se doit aujourd'hui de trouver sa place dans le monde et de pouvoir avancer ! Tel est le souhait que l'on peut émettre pour l'avenir.

 

Aujourd'hui, c'est moi, le responsable de l'intégration qui me fera le plaisir de vous découvrir. De découvrir vos racines, vos origines, vos traditions !

 

La communauté kosovare établie en Suisse a beau être la deuxième en importance au sein de l'immigration, derrière les Italiens mais devant les Espagnols et les Portugais, elle n'en demeure pas moins mystérieuse envers les Suisses. Que sait-on de ces 160 000 Albanais du Kosovo (soit presque un Kosovar sur dix) qui frôlent notre existence quotidienne? Pas grand-chose, il faut l'admettre. Les Suisses ont adopté la pizza et les tapas mais continuent d'ignorer la saveur du börek. Tout comme les italiens dans le passé, votre communauté a apporté et continue d'apporter énormément à notre société helvétique.

 

Si l'intégration n'est pas seulement valable pour les étrangers qui viennent travailler, habiter, se créer une vie en Suisse ; elle se doit également d'aller dans les deux sens ! C'est aussi à nous, Suisse, de s'ouvrir à vous et de vous découvrir afin d'abaisser les murs qui nous séparent afin que des liens de confiance mutuelle, de collaboration et d'amitié puissent naître entre nos communautés. Ce sera le rôle de votre association au coeur de notre cité et j'en suis persuadé que nous arriverons à construire ensemble les conditions nécessaires afin de créer une société basée sur l'écoute et le respect.

 

Encore merci pour votre invitation. Merci pour votre écoute, vive le Kosovo et bonne commémoration à tous.

 

Discours prononcé à l'Hôtel du Parc, Martigny le 22.02.2010 en présence de plus de 1'000 albano-kosovars

 

Lien concernant l'interview consacré à bicéphale-production.com :

http://www.bicephale-production.com/rubrique,interview-de-mr-michael-hugon,517146.html