Marie-Claire Thomas a mis tout le monde d'accord lors du 3e Festival des soupes.

" En bouche, l'équilibre est subtil entre les différentes saveurs. Une vraie réussite."

MICHAEL HUGON PRESIDENT DU JURY DU 3E FESTIVAL DES SOUPES D'OCTODURE

Une crème de butternut au gingembre, piment d'Espelette et pain d'épices Romaine: c'est grâce à cette préparation originale que Marie-Claire Thomas a remporté samedi, à la salle communale, la finale du Festival des soupes d'Octodure, 3e du nom. L'épouse de Jean-Louis Thomas a devancé sur le podium Myriam Delavy et sa soupe du chalet (2e), puis Ganga Kithsiri et sa soupe à la courge au lait de coco (3e).

Cette compétition, placée sous le signe de la convivialité, a réuni douze finalistes issus des épreuves éliminatoires organisées en décembre dans les quartiers de la Bâtiaz, du Bourg, du Coin de la ville et du Guercet. A noter que Marie-Claire Thomas et Myriam Delavy défendaient les couleurs du Coin de la ville, grand triomphateur de ce troisième millésime. La première édition en 2011 avait été remportée par le quartier du Guercet et la deuxième l'année suivante par celui du Bourg.

Avec Vaison-la-Romaine

Les douze soupes ont été soumises à l'appréciation d'un jury présidé par le municipal Michael Hugon et auquel s'étaient joints plusieurs représentants de Vaison-la-Romaine. La cité vauclusienne, jumelée à Martigny depuis 1979, organise un concours de soupes depuis plus de vingt ans. La délégation française était conduite par Lise Trincaretto, directrice de l'office du tourisme, et Gérard Raineri, président de la Confrérie des louchiers de l'agglomération vai sonnaise. Les deux villes s'efforcent de multiplier les échanges et les actions en commun. Le Festival des soupes d'Octodure est une des initiatives mises en route il y a quelques années. D'autres démarches sont à l'étude. "Il devrait y avoir du concret courant 2014", nous a confié Gérard Raineri, sans vouloir - ou pouvoir - en dire davantage pour l'instant.

Le jury a donc eu fort à faire pour départager les douze concurrents, même si, de l'avis de Michael Hugon, la crème due au talent de Marie-Claire Thomas a d'emblée séduit les jurés. "L'originalité de cette préparation l'a distinguée de ses concurrentes. A la vue, elle a l'apparence d'une glace à l'italienne. En bouche, l'équilibre est subtil entre les différentes saveurs. Elle a le don de tenir nos sens en éveil à la dégustation. Une vraie réussite", a commenté, en connaisseur, Michael Hugon. "Les participants se prêtent au jeu. L'émulation est au rendez-vous entre les différents quartiers même si la convivialité est le maître mot ici. Le niveau a d'ailleurs fortement évolué depuis la première édition du festival", a souligné le municipal lors de la cérémonie de remise des prix. CHARLES MEROZ - Le Nouvelliste 29.01.2013