Conseiller municipal de Martigny en charge de la Culture, Tourisme & Intégration

HUGON MICHAEL

 

 

articles
réactions
Michael Hugon - 03.07.2013 | 0 réactions | #link | rss

Le conseiller général Xavier Saudan et le municipal en charge de la culture, Michaël Hugon, entourent l'artiste Frédéric Gabioud. LE NOUVELLISTE

Une expo pour rythmer la montée au château.

La montée au château de La Bâtiaz se veut un peu plus aérienne cet été. Grâce à une exposition de drapeaux originale qui accompagne le randonneur dans son ascension vers le mythique monument qui veille depuis le XIII e siècle sur Martigny.

Président de la Commission Culture, Tourisme et Dévelop pement économique du conseil général, Xavier Saudan n'est pas peu fier de cette nouvelle expérience artistique, largement soutenue par la Municipalité. "La deuxième édition de cette exposition d'art contemporain a aussi bénéficié de l'aide précieuse de Valentin Carron, artiste résidant à Martigny. Avec un double objectif: revitaliser le parcours menant à l'un des fleurons touristiques de la ville et promouvoir le travail d'artistes en phase de terminer leurs études".

Les membres de la Com mission Culture, Tourisme et Développement économique ont ainsi souhaité offrir une vitrine de choix à Frédéric Gabioud. Originaire d'Orsières et vivant à Puidoux, l'artiste a réalisé tout spécialement quatre drapeaux dans quatre teintes différentes qui offrent des angles de vue variés selon la luminosité ambiante ou la force du vent. "Du haut de ses 23 ans, il a déjà participé à de multiples expositions collectives entre Paris, Genève, Bâle et Lausanne. Il termine actuellement son Bachelor en Art Visuels à Lausanne" , souligne Xavier Saudan. A voir jusqu'en novembre sur le chemin du Château.

PASCAL GUEX - Le Nouvelliste du 02.07.2013



 

 

Michael Hugon - 29.01.2013 | 0 réactions | #link | rss

Marie-Claire Thomas a mis tout le monde d'accord lors du 3e Festival des soupes.

" En bouche, l'équilibre est subtil entre les différentes saveurs. Une vraie réussite."

MICHAEL HUGON PRESIDENT DU JURY DU 3E FESTIVAL DES SOUPES D'OCTODURE

Une crème de butternut au gingembre, piment d'Espelette et pain d'épices Romaine: c'est grâce à cette préparation originale que Marie-Claire Thomas a remporté samedi, à la salle communale, la finale du Festival des soupes d'Octodure, 3e du nom. L'épouse de Jean-Louis Thomas a devancé sur le podium Myriam Delavy et sa soupe du chalet (2e), puis Ganga Kithsiri et sa soupe à la courge au lait de coco (3e).

Cette compétition, placée sous le signe de la convivialité, a réuni douze finalistes issus des épreuves éliminatoires organisées en décembre dans les quartiers de la Bâtiaz, du Bourg, du Coin de la ville et du Guercet. A noter que Marie-Claire Thomas et Myriam Delavy défendaient les couleurs du Coin de la ville, grand triomphateur de ce troisième millésime. La première édition en 2011 avait été remportée par le quartier du Guercet et la deuxième l'année suivante par celui du Bourg.

Avec Vaison-la-Romaine

Les douze soupes ont été soumises à l'appréciation d'un jury présidé par le municipal Michael Hugon et auquel s'étaient joints plusieurs représentants de Vaison-la-Romaine. La cité vauclusienne, jumelée à Martigny depuis 1979, organise un concours de soupes depuis plus de vingt ans. La délégation française était conduite par Lise Trincaretto, directrice de l'office du tourisme, et Gérard Raineri, président de la Confrérie des louchiers de l'agglomération vai sonnaise. Les deux villes s'efforcent de multiplier les échanges et les actions en commun. Le Festival des soupes d'Octodure est une des initiatives mises en route il y a quelques années. D'autres démarches sont à l'étude. "Il devrait y avoir du concret courant 2014", nous a confié Gérard Raineri, sans vouloir - ou pouvoir - en dire davantage pour l'instant.

Le jury a donc eu fort à faire pour départager les douze concurrents, même si, de l'avis de Michael Hugon, la crème due au talent de Marie-Claire Thomas a d'emblée séduit les jurés. "L'originalité de cette préparation l'a distinguée de ses concurrentes. A la vue, elle a l'apparence d'une glace à l'italienne. En bouche, l'équilibre est subtil entre les différentes saveurs. Elle a le don de tenir nos sens en éveil à la dégustation. Une vraie réussite", a commenté, en connaisseur, Michael Hugon. "Les participants se prêtent au jeu. L'émulation est au rendez-vous entre les différents quartiers même si la convivialité est le maître mot ici. Le niveau a d'ailleurs fortement évolué depuis la première édition du festival", a souligné le municipal lors de la cérémonie de remise des prix. CHARLES MEROZ - Le Nouvelliste 29.01.2013



Michael Hugon - 08.01.2013 | 0 réactions | #link | rss

24.12.2012 - Martigny - Le Nouvelliste

Le conseiller communal Michaël Hugon et le responsable du Marché de Noël, Lionel Saudan, tout sourire à l'heure de trinquer à la bonne santé de cette manifestation. LE NOUVELLISTE

Malgré une météo chagrine, le Marché de Noël boucle sur un bilan positif...

"Hormis les impondérables liés à une météo très capricieuse en cette fin 2012, tout s'est déroulé à la perfection."

Au sortir de dix jours de marché de Noël malheureusement peu épargnés par les précipitations, Lionel Saudan dresse tout de même un bilan globalement positif d'une manifestation appelée à devenir tradition au coeur de la cité. "Il y aura en effet une 4e édition en 2013 qui devrait à nouveau avoir lieu sur la place Centrale. Celle-ci se prête à merveille à ce genre de rendez-vous populaire et convivial."

Avenue de la Gare trop étroite

Après deux premières éditions organisées au sommet de l'avenue de la Gare, le Hameau avait donc pris ses nouveaux quartiers sur cette place Centrale fraîchement rénovée dès le 13 décembre dernier. Un déménagement réussi, si l'on en croit l'analyse de Lionel Saudan. " La place Centrale offre bien d'autres possibilités de mettre en valeur la grosse vingtaine de chalets et de yourtes qui composent le Hameau qu'une rue rectiligne d'à peine six mètres de large. Les premiers échos récoltés aussi bien auprès des exposants que du public sont d'ailleurs favorables."

Organisé par des bénévoles de la Jeune Chambre Interna tionale de Martigny en collaboration avec les différents services de la ville, le Marché de Noël devrait donc perdurer sur la place Centrale, toujours sur le même module gagnant qui marie activités commerciales et animations populaires (visite du Père Noël descendu du ciel en... hélicoptère; concerts ou encore soirées cervelas grillés au feu de bois). PG

Michael Hugon - 13.12.2012 | 0 réactions | #link | rss

Helena (à g.) et Andrea, qui maîtrisent désormais le français, sont heureuses de poser en compagnie du municipal Michaël Hugon et du délégué à l'intégration Mahamadou Sognane. LE NOUVELLISTE

Des certificats de français ont été délivrés pour la première fois.

Avec plus de cent nationalités recensées sur le territoire communal, l'insertion des populations étrangères constitue une priorité pour les autorités octoduriennes. En 2008, l'Admi nistration municipale a mis en place et développé un concept de cours de français et de civisme pour les personnes désireuses d'accomplir leurs premiers pas sur le chemin de l'intégration et d'appréhender les mécanismes de nos institutions.

Cinq ans après, la cité du coude du Rhône fait office de pionnière au niveau valaisan en procédant à la distribution des premiers certificats européens de langue française à dix-neuf personnes ayant suivi les cours mis sur pied en collaboration avec l'Ecole-Club Migros.

Efforts récompensés

La cérémonie de remise des attestations s'est déroulée le 30 novembre dernier à la salle communale. "En recevant leur certificat, ces personnes de nationalité étrangère ont vu leurs compétences validées et leurs efforts récompensés de fort belle manière", se félicite Mahamadou Sognane. En qualité de délégué à l'intégration depuis 2007, ce dernier s'occupe, entre autres tâches, d'orien ter les futurs citoyens de Martigny de nationalité étrangère. Il les reçoit dans son bureau situé au rez-de-chaussée de l'Hôtel de Ville et les informe sur les prestations et services municipaux, sur les démarches à suivre sur le plan administratif, le système scolaire, le tissu associatif, etc. "Les futurs habitants sont accueillis de manière individuelle ou en famille", indique le responsable, en poste à hauteur de 80%. Mahamadou Sognane est en charge de l'accueil des nouveaux arrivants installés légalement et durablement dans notre pays.

Coordinatrice engagée

Cette année, une trentaine de classes réunissant trois cents élèves bénéficient des cours dispensés par des professeurs bénévoles. Cinq ans après son lancement, la formule rencontre un succès remarquable. A un point tel qu'il a fallu procéder à l'engagement d'une personne chargée de la coordination des cours de français. "Depuis cet été, elle a pour tâche de structurer l'organisation mise en place tout en soutenant le travail du délégué à l'intégration et des professeurs", observe le municipal Michaël Hugon. Le responsable du dicastère se fait l'écho de la volonté des autorités de "mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires afin de faciliter l'intégration des populations étrangères. Nous voulons permettre à ces personnes de s'ouvrir aux autres sur le plan humain et professionnel de manière à construire un espace où l'on vit mieux ensemble." Mahamadou Sogna ne se félicite de cette volonté réciproque, il s'en réjouit même: "Cela me procure une motivation supplémentaire dans mon travail et me permet d'aller de l'avant dans la mise en place de notre société."

Graphiste et infirmière

Andrea, 32 ans, de nationa - lité vénézuélienne, et Helena, 25 ans, ressortissante portugaise, ont reçu leur certificat à la fin novembre après deux ans de formation à raison d'un ou deux soirs par semaine. La première est graphiste designer, la seconde infirmière. Toutes deux se disent convaincues par la nécessité de l'apprentissage du français: "De bonnes bases sont indispensables si l'on veut être intégré, au niveau professionnel notamment. La maîtrise de la langue, c'est la clef de l'intégration, c'est l'élément déclencheur qui nous permettra d'élargir notre horizon par la suite. " Andrea, la graphiste qui affiche une fierté légitime d'avoir réalisé certaines affiches du bureau local d'intégration, estime qu'elle est désormais mieux à même de "répondre aux besoins et attentes de ses clients. " Helena, l'infirmière, sait que les contacts avec ses patients sont facilités et privilégiés du fait de son aptitude à s'exprimer en français même si, dit-elle, "à l'hôpital, un sourire peut aussi être un magnifique outil de communication ".

Par CHARLES MEROZ - Nouvelliste du 11.12.2012



 

Michael Hugon - 17.06.2012 | 0 réactions | #link | rss
L'Association touristique Pro Loco Domodossola va promouvoir une série d'événements qui animera la cité transfrontalière du 15 au 25 juin prochains. Un programme flamboyant à découvrir...

La Société de développement de cette région italienne frappe fort en affichant un programme varié et alléchant. Le Valais francophone sera représenté par la ville de Martigny, qui aura ainsi l'occasion de parfaire sa collaboration avec la cité de Domodossola à travers une action d'échanges touristico-culturelle sur le point d'éclore. La manifestation "Juin Ensemble" débutera donc le 15 juin avec une soirée d'ouverture consacrée à l'AVIS (Association italienne de donneurs de sang) avec la prestation de Ray Heffernan et The Grand Canal Band. Le dimanche 17, avec un après-midi dédié aux enfants, verra le Conseiller municipal martignerain Michaël Hugon prendre la parole pour adresser un message d'amitié aux amis Piémontais. Au cours de la soirée, on pourra applaudir l'Orchestra I Vicini di Casa, un groupe bien connu dans la région. La journée du 18 sera dédiée au folklore avec un défilé dans les rues du centre-ville de groupes folkloriques qui se poursuivra avec les prestations d'El Canfin et ses chants populaires puis avec le trio féminin Le Mondine. Un concert pop-rock est programmé pour le vendredi 22 juin avec les jeunes de Make Music. La plus grande révélation italienne des 10 dernières années, Irene Fornaciari, fille du célèbre Zucchero, se déclinera entre rock, soul et blues le dimanche 24 juin. Et pour terminer en beauté, Arisa, une des plus belles voix féminines italiennes, présentera un nouveau style de chansons à thème le lundi 25 juin.

Mais encore...

D'autres manifestations complèteront cette offre conviviale et artistique. Le jeudi 14 juin, "Shakespeare in Love" sera joué au Théâtre Galletti. Du 15 au 25, l'action "Colorons les cours", constituée d'un collectif de peintures et sculptures, prendra possession des différentes cours du centre historique de Domo, de 16h00 à 23h00. De nombreuses activités manuelles, divers jeux et animations à l'intention des enfants, regroupés sous l'intitulé "Du Parc à la Place", se dérouleront tous les après-midis du 18 au 23 juin.
 
Lancement du stand de présentation de Martigny en compagnie de l'Assesseur à la Culture
et du Tourisme de Domodossola, Signor Bruno Iacopino. Dimanche 17 juin 2012

Octodure aux premières loges

Le nouveau président de Pro Loco Domodossola, Davide Bonacci, se dit fort enthousiasmé par cette initiative qu'il souhaite faire partager aux amis Valaisans et plus spécialement aux Martignerains avec lesquels, comme déjà annoncé, va tout soudainement prendre vie une action d'échanges touristico-culturelle. Le message d'amitié que l'autorité octodurienne adressera aux Piémontais sera constructif et orienté vers les nouveaux rapports entre ces deux cités de frontière. Pour se faire, une hôtesse déléguée par l'Office du tourisme de Martigny illustrera ponctuellement aux Piémontais et à leurs hôtes - durant ces festivités - les diverses opportunités offertes aux visiteurs venant d'Italie par la ville du coude du Rhône et le reste du Canton.
 
 
Alp-Info le 13.06.2012
Michael Hugon - 06.08.2009 | 0 réactions | #link | rss

A la suite de la 52e assemblée générale de l'Office Régional du Tourisme de Martigny, de nombreuses questions et interrogations ont été posées concernant l'avenir de notre association. De leur côté, Verbier et le Pays du Grand-St-Bernard ne formerons plus qu'une seule entité et qu'en est-il pour les autres et surtout de l'avenir pour Martigny ?

Si tout va pour le mieux, la nouvelle politique régionale, en discussion, devra émergée d'ici la fin de l'année et dès lors un redécoupage territorial en matière touristique devra être mis en place. Si chacun sera libre de choisir et de s'unir à une région, Martigny, en tant que principale ville de l'ORTM, aura pour mission, je le pense, de servir de plateforme autour de laquelle pourra se développer l'éventuelle nouvelle région.

Je l'ai dit à l'assemblée, en tant que responsable du tourisme pour ma ville, que Martigny possède une offre touristique attractive notamment au niveau culturel, mais que seul il sera difficile de progresser ! Il est important que nous retrouvions un véritable leadership au sein de notre région et que Martigny retrouve son rôle de locomotive ! L'ensemble de nos potentiels partenaires ont des cartes à jouer au niveau touristique mais il serait judicieux que nos atouts puissent être posés sur la table ensemble afin de créer de véritables synergies et connexions entre les différents partenaires et municipalités. C'est en choisissant cette voie que nous pourrons offrir une véritable palette touristique à nos visiteurs où les complémentarités seraient de mise.

Que la nouvelle loi sur le tourisme passe ou échoue cet automne devant le peuple valaisan, nous ne pourrons échapper à une redynamisation de notre région si nous voulons continuer d'exister ! C'est pourquoi, j'ai pu conclure mon intervention que la Ville de Martigny avait le désir d'aller de l'avant, d'entreprendre des démarches politiques en collaboration avec l'ORTM envers nos différents partenaires afin d'examiner, dans une ambiance de discussion et de dialogue l'avenir que nous souhaitions dessiner pour le futur touristique de notre région  et de notre cité !

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch