list.blogug.ch
articles
réactions
- - 30.09.2010 | 1 réactions | #link | rss

Caracas, mai 90

Franco TPOK - Mario
- - 26.09.2010 | 0 réactions | #link | rss

uN Nu d'Agnès, une photo que j'ai prise à Renens dans les années 80, revisitée via mon téléphone, muse ayant inspiré la peintre Irène Dacuhna, le cinéaste Fernand Melgar et moi-même, une oeuvre collective présentée à Zurich dans les années 80.

Massu par Jolie Detta en concert



Jolie Detta et Franco & le T.P. O.K. Jazz - Massu (version studio)
- - 21.09.2010 | 0 réactions | #link | rss

Collage à partir d'une étude de mon arrière grand-père Eugène et d'une photo de Pablo et de Carole que j'ai prise à l'hôtel Le Royal de Phnom Penh en 1993, une relique du protectorat français à la recherche à l'époque d'un nouveau proprio.

Ros Sereysothea

- - 15.09.2010 | 0 réactions | #link | rss


Le long du Tonlé Sap, années 90

Sinn Sisamouth

- - 04.09.2010 | 0 réactions | #link | rss

dancing, Lausanne, 80's

A priori rien de commun entre l’atmosphère débridée d’un club gay lausannois des années 80 et le chant mystique de Ustad Ghulam Hassan Shaggan. J’y ai trouvé des correspondances, une ivresse partagée comme véhicule vers un ailleurs.

Ustad Ghulam Hassan Shaggan - Allaiyya Bilawal





A lire et écouter à propos de Ghulam Hassan Shaggan sur La Blogothèque

- - 01.09.2010 | 0 réactions | #link | rss

Phnom Penh, renaissance du ballet royal du Cambodge, février 1993

culture against the rage, quand bien même des amateurs de poésie ont pu devenir d'implacables bourreaux, la brutalité fascinant toujours les intellos déboussolés. Quand les paroles plongent dans le bruit du temps présent, je bascule dans la danse et la musique, source intempestive des résistances à l'entropie.

Dengue Fever- Sleepwalking Through The Mekong



Dengue Fever - Hummingbird

- - 28.08.2010 | 0 réactions | #link | rss

Banlieue de Genève, 80's

Should I Stay or Should I Go- the Clash, 1982

- - 07.04.2010 | 2 réactions | #link | rss

Cousin Sovath à Sihanoukville au début des années 90

The Messenger band of Cambodia

- - 04.10.2008 | 4 réactions | #link | rss











Phnom Penh,février 1993


Cette photo témoigne de la renaissance du Ballet royal khmer, une troupe perpétuant un art ancestral fondé sur l'histoire du  Ramâyâna que le régime de Pol Pot fit presque totalement disparaitre.Ces jeunes filles – ici à la pause - constituent l'une des premières volées à réapprendre l'exquise gestuelle de la dance khmère grâce à quelques enseignantes ayant survécu au génocide.




Le spectacle de cette jeune génération se réappropriant les mouvements des Apsaras, les danseuses célestes qui ornent le temple d'Angkor Wat, m'a profondément touché.




Comme tous les peuples, les Cambodgiens ont besoins de connaitre leur Histoire pour se projeter dans le futur et jouer avec la modernité, comme ces rappeurs cambodgiens...





- - 03.10.2008 | 2 réactions | #link | rss








Phnom Penh, février 1993


Lors de plusieurs voyages dans les années 90, j'ai pu sentir le vent d'espoir qui soufflait doucement sur le Cambodge, un pays saignépar 30 ans de guerre dont 4 ans de massacres et d'asphyxie ultra-maoïste. Sauvés en 1979 par l'armée vietnamienne, les Cambodgiens survivants durent encore subir près de 10 ans d'embargo décrété par l'ONU sanctionnant l'occupation vietnamienne.


Dans les années 90, le Cambodge espérait conjurer lamalédiction qui semblait l'accabler depuis tant d'années et retrouver un peu de sa prospérité des années 60.


Aujourd'hui, le pays est livré aux prédateurs et aux corrompus. Rien ne semble épargner le petit royaume khmer.


 


http://ka-set.info/actualites/cultures-et-societe/cambodge-messenger-band-groupe-chanteuse-ouvriere-confection-textile-droits-usine-080929.html


 


http://www.humanrights-geneva.info/Les-citoyens-fantomes-du-Cambodge,3459


<!--[if !supportEmptyParas]--> <!--[endif]-->


land& life – the messenger band featuring Kung Nei



- - 16.07.2008 | 0 réactions | #link | rss


un ferrailleur et son fils aux abords de Caracas, mai 1990

Delinquent Habits - Here Come The Horns
- - 11.07.2008 | 0 réactions | #link | rss

Lausanne, août 88

Défilé du label MANIAK lors de l'éphémère festival de rock lausannois HOT POINT, l'une des effervescences du clan Morand, une fratrie emblématique de la métropole lémanique.

Biz Markie – Vapors (1988)
- - 18.06.2008 | 0 réactions | #link | rss



Caracas, mai 1990



C’était la fin de mon séjour lors de la cruz de mayo, une fête emblématique du syncrétisme religieux à l’œuvre en Amérique latine. Jusqu’à minuit, place aux rites chrétiens, ensuite les dieux africains sont invoqués pour attirer la pluie. Un vœux souvent exhaussé, vu que c’est le début de la saison des pluies.



La magnanimité du ciel ne fut donc pas difficile à obtenir, contrairement à celle des hommes. Pour jouir sans entrave, la procession dut obtenir l’aval des gangs des différents barrios qu’elle traversait, un défi augmenté par notre présence d’étrangers au visage pâle. Protégée par un gang plus ou moins aux aguets, la fête put accomplir sa mission cathartique.



grupo madera dont l'un des survivants figure sur la photo d'en bas. Le groupe initial s'est noyé dans l'Orenoque dans d'obscures circonstances.
- - 17.06.2008 | 0 réactions | #link | rss

Caracas, porte-flingue et jeu d'enfants dans un barrio dans sa phase initiale, mai 1990

Ruben Blades - Tiburon

- - 16.06.2008 | 0 réactions | #link | rss



Dans le barrio Marin, Caracas, mai 1990


 


C'est en allant retrouver Yves Pedrazzini à Caracas il y a 18 ans, que j'ai découvert les barrios qui ceinturent la capitale vénézuélienne, ces quartiers auto-construits qu'on appelle ici bidonvilles.  Des quartiers aux ruelles sinueuses et escarpées dans lesquels Yves déambulait comme un malandro sur sa moto.


 


Fort de ces liens avec certains de ces quartiers, il m'a plongé au coeur de la violence urbaine  – à l'époque comme aujourd'hui, ça tire beaucoup à Caracas - un déchainement encore contenu par l'incroyable envie de vivre de ses habitants qui se construisent et se reconstruisent sans cesse au milieu du chaos métropolitain.


 


Via le lien ici bas, on peut découvrir un aperçu de cette réalité et de l'analyse qu'en font Yves Pedrazzini et la formidable Teolinda Bolivar, une urbaniste que j'ai eu le privilège de rencontrer lors de la même virée en 1990 et qui a consacré sa vie à faire reconnaitre les quartiers auto-construits et leurs habitants. Une page web agrémentée des belle photos de Nicolas Savary.


 


http://urbanites.rsr.ch/blog/2008/06/16/caracas-venezuela-le-barrios-et-ses-habitants-comme-modele/




GRUPO MADERA, un combo mythique des barrios de Caracas dans les années 70

- - 01.06.2006 | 0 réactions | #link | rss

stéphane calmeyn sur les toits de lausanne dans les années 80, chanteur et petit-fils de raymond callemin, dit raymond la science, l'un des membres de la bande à bonnot.

edith piaf

http://www.youtube.com/watch?v=CzJjbHAlMVI&search=piaf

 

- - 13.05.2006 | 0 réactions | #link | rss

 

los barrios de caracas, une mère, sa fille et un un père en taule, mai 1990

- - 24.04.2006 | 0 réactions | #link | rss

agnes lors d'une performance vidéo réalisée par irène da cunha, fernand melgar et myself dans les année 80.

Les valeurs conservatrices reviennent au galop. Que ceux que cette perspective effraye se rassemblent en lançant par exemple une journée internationale des mécréants dionysiaques !
- - 21.02.2006 | 0 réactions | #link | rss

sophie gardaz, comédienne, années 80

- - 16.02.2006 | 0 réactions | #link | rss

yves, années 80

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch