list.blogug.ch
articles
réactions
- - 30.10.2006 | 3 réactions | #link | rss

Genève, 29'10'06

Aurais-je inhalé des cigarettes qui font rire,  absorbé trop de vin de messe, autrement dit le sang du Christ ? Agnès que j’ai prise en photo dans les années 80 m’est apparue dimanche matin au milieu de ma chambre-living-salle de réception et de bal.
 
Après le premier café, l’évidence s’est imposée : juste le reflet de la fenêtre sur le nu d’Agnès accroché au mur. Je ne suis pas encore mûr pour entrer dans la quatrième dimension.
 
 
Jimi Hendrix - Voodoo Child (at woodstock)

http://www.youtube.com/watch?v=TGz_s-l5zEs&search=woodstock


 
- - 27.10.2006 | 5 réactions | #link | rss

Genève, 26 et 27'10'06

Avant même d’avoir commencer, la campagne en vue des élections fédérales de 2007 est déjà balisée par l’UDC et son sport favori : la prise de vessies pour des lanternes. Essayons donc de dynamiter ce projet populiste, histoire d’aborder les rivages du monde réel. 
 
Fort de son dernier succès devant les urnes (loi sur les étrangers et sur l’asile), le Parti du peuple suisse (Schweizerische Volkspartei/UDC ) empoigne le dossier des naturalisations. Il s’agit donc de durcir les conditions d’acquisition de la nationalité suisse en soutenant par exemple la possibilité donnée aux citoyens de trier par les urnes les candidatures à la nationalité helvétique. Et ce au prétexte «que le nombre de naturalisation explose. »
 
Le Parti du peuple suisse cherche ainsi à limiter encore les principes du droit au profit d’une opinion populaire sans entrave. Or la démocratie sombre dans l’arbitraire du fort au faible si le choix des citoyens n’est plus pondéré par le droit constitutionnel.
 
Le parti populiste feint également d’ignorer la cause principale du nombre important de naturalisations que connaît la Suisse. Si ce pays abrite tant d’étrangers, il le doit précisément à la difficulté extrême d’obtenir la nationalité suisse, une obtention assouplie ces dernières années.
 
Ailleurs en Europe, dans les Etats privilégiant le droit du sol, ces résidents de longue date ou nés en Suisse obtiennent plus facilement la nationalité du pays d’accueil.
    
Mais qu’importe. La Suisse de Christophe Blocher et de ses sbires continue de se mirer dans le miroir filtrant d’une montagne poutzée au karcher.
 
Or cette vision est fondée sur une lecture biaisée de l’histoire et porteuse d’un projet rien moins que suicidaire. Quant bien même l’UDC continue de yodler les vertes prairies du Rütli, tout historien digne de ce nom sait que la Suisse moderne doit presque tout à la volonté constitutive de Napoléon. La Confédération helvétique est donc le fruit d’une volonté européenne.
 
En bon parti populiste, l’UDC cherche en fait à protéger les intérêts des secteurs de l’économie que la concurrence européenne et mondiale effraye. Mais cette défense d’un marché captif rempli de consommateurs vaches à lait conduit à l’asphyxie du pays tout entier.
 
En cultivant le mépris et la suspicion à l’égard des étrangers, l’UDC nie aussi l’apport déterminant des migrants à la richesse matérielle et culturelle de la Suisse. Faut-il rappeler que l’horlogerie suisse ne serait rien sans l’apport des réfugiés protestant français et que son sursaut dans les années 90 doit tout au talent d’un entrepreneur d’origine libanaise, Nicolas Hayek.
 
La culture suisse, elle, n’existe pas en tant que telle, sauf à considérer qu’une casserole remplie de fromage fondu figure au rang des merveilles du monde.
 
Née des aléas de l’histoire, la Suisse est une construction qui tient debout par la volonté de ses habitants, de tous ses habitants. C’est un chantier perpétuel qui a su métaboliser ses conflits et ses contradictions internes par une culture du pragmatisme et du consensus. Doté d’une telle boite à outil, ce pays est parfaitement à même d’affronter les tumultes du monde. La régression narcissique que nous proposent les Blocheriens transformera ce pays en maison de repos pour petits blancs séniles.
 
 
Le groupe zurichois Yello – lost again
http://www.youtube.com/watch?v=DWyFs-wbHAc
 

 

- - 26.10.2006 | 0 réactions | #link | rss

Tiré de Max et les ferrailleurs avec Michel Piccoli et Romy Schneider diffusé récemment sur Arte.
 
 
 «Les hommes sont des femmes comme les autres », assuraient les Marx brothers
 
Un nonsense plein de sens.
 
 
The Marx Brothers - Mirror Scene from Duck Soup
http://www.youtube.com/watch?v=vy3FnA3mJHE

 

- - 24.10.2006 | 0 réactions | #link | rss

Genève, parc La Grange, 21’10’06

Grace Jones - La Vie En Rose http://www.youtube.com/watch?v=modA9aa_ihA&search=grace%20jones

- - 21.10.2006 | 1 réactions | #link | rss

Mon fils Pablo joue au punk, 20’10’06

L’irruption des groupes punk dès l’été 1976 fut un ravissement pour tous ceux qu’insupportaient les niaiseries prétentieuses des Genesis et autres Supertramp. Cette vague anarcholescente qui culmina en Suisse durant les années 80 et 81 lors d’émeutes urbaines dans les principales villes du pays – à la notable exception de Genève – fut un salutaire bras d’honneur au conformisme ambiant, comme les hippies dix ans auparavant.   

Aujourd’hui, les punks (déchets en anglais) ne sont plus que l’une des tribus djeunes qui égayent nos rues et nos parcs. Mais vu le puissant ordre moral et policier qui submerge nos sociétés, on peut parier et espérer qu’une nouvelle irruption dionysiaque vienne à nouveau balayer l’esprit de sérieux et petit-bourgeois qui s’impose actuellement. A moins que la peur triomphe.

Reste que ces mouvements de destruction créatrice, selon l’expression de l’économiste Joseph Schumpeter,  ont – à mon sens – aussi participé au triomphe de l’individualisme et du consommacteur de nos économies ultra-libéralisées. Mais il s’agit là d’une interprétation furieusement punk. 
 
Sex pistols – god save the queen

http://www.youtube.com/watch?v=n2AO7VV1uUI&NR

Edith Nylon

http://www.youtube.com/watch?v=XvbDEY9jQ78

et un peu de no wave - fugace mouvement new yorkais de ces années là - avec

James Chance and the Contortions

http://www.youtube.com/watch?v=LtlcK4vB1zQ

James Chance sur wikipedia

http://en.wikipedia.org/wiki/James_Chance

- - 18.10.2006 | 0 réactions | #link | rss

Genève, place Neuve, 15’10’06
 
Dalida – Flamenco
http://cuicui.monblog.ch/?yry

- - 14.10.2006 | 0 réactions | #link | rss

 

Caracas, mai 1990

Le prix Nobel de la paix attribué à Muhammad Yunus et à la Grameen Bank est une bouée dans un océan de mauvaises nouvelles. Le Bangladais et son institution de microcrédit ont en effet permis à des millions de gens de sortir de la pauvreté en leur permettant de développer leur petite entreprise et de créer des emplois.


Pourquoi un Nobel de la paix ?  «Une paix durable ne peut être réalisée sans qu’une part importante de la population trouve les moyens de sortir de la pauvreté. Le microcrédit est l’un de ces moyens. Le développement par le bas permet également de faire progresser la démocratie et les droits de l’homme», répondent les membres du comité norvégien dans leur déclaration officielle.
 
Mais l’action de Yunus et sa consécration norvégienne éclaire une autre réalité : le capitalisme (et non sa version ultra financiarisée) permet aussi de lutter contre la pauvreté,  bien mieux que la charité. Comme l’a montré l’économiste péruvien Hernando de Soto, les pauvres créent des richesses. Mais faute de droits de propriété, cette richesse s’évapore.
 
Je l’ai constaté lors d’un voyage à Caracas en 1990. Ses bidonvilles que j’ai pu arpenter de long en large ne sont pas qu’un amas de tôles ondulées. Certains de ces barrios font même penser à des villages grecs. Mais voilà, ces maisons en dur qui gagnent des étages au pro rata des gains de leurs propriétaires n’ont aucune existence légale et donc aucune valeur.
 
A noter que l’actuel président du Venezuela, le tonitruant Hugo Chavez qui se pose en héraut du tiers-monde, n’a – à ma connaissance - toujours rien fait pour accorder des droits de propriété aux habitants des bidonvilles.
 
 
Une interview de Hernando de Soto
http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/VernaG/Lectures/De%20Soto.htm

un article qui nuance les bienfaits du microcrédit

http://www.thenation.com/doc/20061030/bello
 
 
La fania all stars, lo mejor de la salsa

http://cuicui.monblog.ch/?ypk

- - 13.10.2006 | 3 réactions | #link | rss

Mes fils Léo et Pablo, Genève, 12’10’06


The doors - gloria

 http://www.youtube.com/watch?v=n4oxzyXwcVg

- - 09.10.2006 | 1 réactions | #link | rss

Genève, Musée de l’Ariana, dans la soirée du 8’10’06

Frank Sinatra - My Kind Of Town - My Way

http://www.youtube.com/watch?v=dsyDBJjDeAc

- - 08.10.2006 | 9 réactions | #link | rss

Darius Rochebin revisité, d'après la TSR 

Publié dans l’édition du week-end de Libération, le commentaire ironique de Mine G. Kirikkanat – une journaliste et écrivain turque établie à Paris – m’a bien fait marrer. Le voici :  


«Les bienfaits du petit Suisse
J'adore les JT des chaînes suisses. Le monde peut être à feu et à sang, le choc des civilisations imminent, des attentats à la pelle, etc. Chez les Suisses, le pilier des JT est toujours une histoire de vache, de plébiscite ou de banque. C'est reposant, rassurant. Si vous broyez du noir sur la marche de l'histoire, regardez la télé suisse, c'est mieux que les antidépresseurs, ça donne de l'espoir en l'avenir ! Et comme j'ai la gueule de bois, mal au foie et l'obligation d'écrire une chronique, je commence la journée avec une cure de télé suisse romande. C'est comme une récréation avant d'attaquer l'enfer des infos, pourtant de ce monde. »
http://www.liberation.fr/transversales/weekend/209082.FR.php


Les raisons de planer à la vue de la marche du monde ne sont en effet pas légion. En lisant les autres articles de Libé, je suis sidéré par la chasse aux Géorgiens lancée par le régime de Poutine, effrayé par la montée des populismes xénophobes en Europe, énervé par le licenciement du directeur de la publication du LA Times pour s’être opposé au licenciement de 200 employés, effondré après la lecture de l’interview de Mohamed Kacini qui tire un portrait sans concession de l’Islam d’aujourd’hui. Saviez-vous par exemple que dans le langage des religieux, femme se dit aouara, ce qui signifie honte ?
Je bascule fissa sur le site de la TSR me passer en boucle le dernier numéro du Rochebin show. Et ce avant de swinguer avec les zurichois de Yello

http://www.youtube.com/watch?v=3mFLpNl9yt8&mode=related&search=

- - 02.10.2006 | 2 réactions | #link | rss

Genève, place des Nations, 2’10’06

Yello with Shirley Bassey - The Rhythm Divine

http://www.youtube.com/watch?v=M8sFupDAwvo

- - 01.10.2006 | 3 réactions | #link | rss

Iris Mizrahi, poétesse de la vie

 
 Iris est toute de malice. Quel délice.

Sa bouche m’éclabousse. Pamplemousse.

Son babil volubile m’obnubile.

Iris est une complice. Quel délice.  

 
Adam Faith – made you

http://www.youtube.com/watch?v=2NJpoGyUJiA

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch