list.blogug.ch
articles
réactions
- - 24.12.2009 | 0 réactions | #link | rss


Lee Fields & The Expressions - Ladies

- - 20.12.2009 | 0 réactions | #link | rss

genève.bains des pâquis.20.12.09

- - 12.12.2009 | 0 réactions | #link | rss

Jour de pluie à Bern, 7'12'09

Alain Bashung - Fantaisie militaire

- - 03.12.2009 | 1 réactions | #link | rss



Rade de genève, décembre 09



C’est en tombant sur une affichette représentant une mosquée barrée sur laquelle était inscrit le fameux «Yes, we can » que j’ai eu la confirmation de la portée internationale du vote suisse sur les minarets.



Quelques mois après la fameuse main tendue du président américain au Caire, la votation helvétique et ses soutiens européens ont démontré que les Occidentaux étaient loin de partager les vues généreuses du Prix Nobel de la paix.



Pour débattre de cette veille méfiance à l’égard du monde musulman, l’Etat dépositaire des Conventions de Genève, grand défenseur des droits humains de par le monde, a pris le risque de bafouer les droits de l’homme les plus élémentaires, à savoir le principe d’égalité, soit le 1er article de la Déclaration universelle des droits de l’homme: « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »



L’avenir proche dira si la démocratie suisse choisit de revenir dans le cercle des nations civilisées du Nord et du Sud en cassant cette loi scélérate ou si elle s’installe durablement à la tête du front des tenants de l’ «islamisation» de l’Europe et du choc des civilisations.



Remettre en question cette loi n’est pas une entorse à la souveraineté du peuple suisse, tant ce vote s’apparente aux Galeries Lafayette, puisqu’on trouve de tout dans les motivations des citoyens qui ont dit oui à l’interdiction des minarets.



Cette votation était un piège démocratique orchestré par un parti – l’UDC - qui a ainsi confirmé ses penchants xénophobes, sa volonté de dévoyer la démocratie directe et son objectif de remettre en cause les engagements internationaux de la Suisse. Les autres formations politiques du pays et le gouvernement en tireront-elles les conséquences qui s’imposent ?



En attendant, ce vote délivre un autre message. Les Suisses se sont exprimés sur le monde musulman, même fantasmé. Pour preuve, les réactions outrées suscitées par ce vote dans le monde musulman et les applaudissements de très nombreux citoyens européens.Si fière de sa souveraineté nationale, la Suisse peut ainsi comprendre que certaines de ses votations ont de fortes implications au-delà de ses frontières et qu’elle doit donc en tenir compte. Plus que jamais dans ce monde globalisé, le local résonne internationalement et réciproquement.



De manière indigne et sur le dos de leur compatriotes musulmans, les Suisses suggèrent le grand chantier du millénaire naissant : l’organisation d’une démocratie mondiale à même de répondre aux nombreux défis qui menacent la paix mondiale.



Frédéric Burnand, journaliste mondialiste

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch