Un canton à soigner, des CITOYENS à respecter!

Nous c'est Vous!

Ensemble Osons Réussir!

articles
réactions
- - 30.10.2007 | 1 réactions | #link | rss

Mesdames, Messieurs,

.

Certains seront surpris  que la polémique continue, mais je n’ai jamais été motivé dans le travail du mandat que vous m’avez confié, par des campagnes électorales !

.

Maintenant que les votations fédérales sont passées, pour moi citoyen de Genève et simple député par votre volonté, je continue mon travail.

.
J’ai fait une promesse lors de ma prestation de serment en 2005, et tant et aussi longtemps que je serai député, je continuerai à agir dans l’intérêt du peuple….

.

Pour mémoire voici ce que chaque député a promis ou juré:

.

« Je jure ou je promets solennellement, de prendre pour seuls guides dans l’exercice de mes fonctions les intérêts de la République selon les lumières de ma conscience, de rester strictement attaché aux prescriptions de la constitution et de ne jamais perdre de vue que mes attributions ne sont qu’une délégation de la suprême autorité du peuple;

.

d’observer tous les devoirs qu’impose notre union à la Confédération suisse et de maintenir l’honneur, l’indépendance et la prospérité de la patrie;

.

de garder le secret sur toutes les informations que la loi ne me permet pas de divulguer. »

 .


 C’est bien de le rappeler…..

.

L’information sur le voyage des SIG étant devenue publique, voici mes questions au gouvernement…..

.

Bonne lecture.

.

____________________________________________________________

Interpellation urgente écrite déposée le 28 octobre 2007
Etablissements publics autonomes ou agences de tourisme luxueuses sur le dos des citoyens !

.

Le fond de la cuvette a été atteint aux SIG. Après avoir découvert, non sans peine, l’ineptie des revenus de la direction générale et du président des SIG c’est maintenant que l’on apprend avec stupeur le luxueux voyage programmé par les SIG, qui a été annulé à 3 jours du départ.

.

Révélé par le quotidien Le Matin dans son édition du jeudi 25 octobre 2007, rien n’y manque !

.

En effet, sur 3 jours de villégiature pour 5 heures de « travail » - en réalité, il s’agit de la visite de l’équivalent des SIG à Munich- nous y découvrons ; Transport en avion (business class) hébergement dans un hôtel, cinq étoiles, dîner au restaurant de la Tour Olympique, apéritif et dîner au Palais de Lenbach, croisière sur le lac de Tegernsee et déjeuner à bord, visites de lieux typiques, etc...

.
Le tout –nous ditons - pour la modique somme de 100'000 francs.

.

Les frais d’annulation seraient, selon le quotidien Le Matin, de 50'000 francs.

Jusqu’où le Conseil d’État va-t-il déraper, jusqu’où le Conseil d’État va-t-il laisser un de ses membres en charge du Département du Territoire jouer au petit Roi de Vanuatu ?


Le voyage de trois jours budgétisé par les S.I.G., soit environ 3'000 francs  par personne,  est vraiment indécent vis-à-vis des classes modestes de notre canton qui ne peuvent pas se permettre, voire d’envisager, de passer des vacances familiales, faute de moyen financier.

Le luxueux voyage prévu aurait été effectué sans l’intervention de Monsieur le Conseiller Administratif de la Ville de Genève Pierre Maudet – représentant la Ville de Genève au Conseil d’Administration des SIG- et le soussigné, lesquels ont refusé catégoriquement de participer à ce déplacement, choqués par le luxe proposé. In fine avec l’argent des citoyens de Genève !

Incroyable mais malheureusement vrai !

.

Les SIG bénéficient d’un monopole d’Etat avec une clientèle captive. Or, ceux-ci se permettent de s’octroyer des salaires pharaoniques, au fallacieux prétexte, que le secteur privé paie mieux !

.

Quelle honte !

.

Le secteur privé affronte la concurrence, le secteur privé n’a pas la sécurité de l’emploi à la différence de l’Etat, le secteur privé n’est pas au bénéfice de monopole étatique sur le gaz, l’eau, l’électricité, etc..

Messieurs les Conseillers d’État, il est temps de vous ressaisir, il est temps de démontrer à la population que tout n’est pas pourri dans notre société, il est temps de montrer que vous êtes capables de faire le ménage, redonner le sens de la mesure des réalités financières à certains roitelets de la République.

.

Sinon ! La population se rebiffera à votre encontre ne comprenant plus  votre inaction, votre silence. D’autant plus que le prix de l’électricité va augmenter d’une manière substantielle à la fin de l’année.

      En vertu des pouvoirs qui sont ceux du député, des devoirs et obligations qui sont ceux du Conseil d’État, voici la question posée dans le cadre de cette IUE, conformément à l’article 162A LRGC :

Question 1:
Le Conseil d’État va-t-il agir afin que de tels dérapages ne puissent plus se reproduire, quelles mesures le Conseil d’État entend t-il prendre dans le cadre général des SIG, salaires, bonus, frais de représentation, voyages touristiques ?

Question 2 :
A combien était budgété le voyage avec tout le programme et de manière détaillée, comprenant notamment ; voyage, transfert, Hôtel, restaurant, apéritifs, repas, croisière, etc…

Question 3 :
Quelles sont les dépensent et les lieux des voyages depuis l’année 2000 organisés par les SIG, TPG, AIG, HUG, Hospice Général ?

Question 4 :
Quel est le montant de dédite que les SIG devront payer à l’agence de voyage pour l’annulation du voyage du 14 au 16 octobre 2007 en Allemagne ?

Question 5 :

Le Conseil d’Etat à la vue de ce qui a été découvert aux SIG va-t-il entériner l’augmentation des tarifs de l’électricité pour le 1er janvier 2008 ?

.

Eric Stauffer

Député
- - 29.10.2007 | 7 réactions | #link | rss

En date du 23 octobre 2007 les habitants du village des Monts au-dessus du Locle dans le Jura ont bloqué les automobilistes frontaliers.

.

Faits repris par Le Matin du 25 octobre http://www.lematin.ch/pages/home/actu/suisse/actu_suisse__1?contenu=316023 
 

 

« Barrages contre les frontaliers » 

.
Extrait de l’article ;
.
Les habitants des Monts, quartier campagnard au-dessus du Locle, n'en peuvent plus. Tous les jours de la semaine, matin et soir, c'est entre 400 et 500 voitures pendulaires qui empruntent les petites routes pour éviter l'engorgement de la ville. Excédés par le danger que représente cette circulation, pour les enfants surtout, une quarantaine de riverains ont mené, hier et ce matin encore, de petites opérations commandos.
.

A Genève la situation est encore pire ! Certains villages subissent 15'000 véhicules frontaliers par  jour, et c’est plus de 220'000 mouvements quotidien que doivent supporter les genevois. ASSEZ !  
.

Frontaliers

.
Le MCG a déposé sous la plume du député Roger Golay, une Motion intitulée :

 

.
Fermons temporairement les douanes du réseau secondaire, afin de rendre l'air respirable à Genève…..
.
.Consultable sur ; http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/M01748.pdf
.
La qualité de la vie à Genève doit être impérativement améliorée.

Trafic

.
Il est impératif d’utiliser tous les moyens à notre disposition à cette fin.
.
Genève est devenu très attractif, beaucoup trop attrayant pour les Frontaliers venus de France voisine.
.

.


Genève a pris la forme d’un Eldorado, au point que les Citoyens et résidents de notre canton sont les victimes de ce succès.
.

Le gouvernement français se moque des genevois, aucun parking sur le territoire français n’a été prévu ! Aucune incitation pour utiliser les transports en commun n’a été entreprise par la France pour ses travailleurs qui viennent quotidiennement à Genève !
.
SNCF_EVIAN_ANNEMASSEPire la SNCF, ferme des lignes ferroviaires, n’augmente pas l’offre, laisse des trains vétustes en laissant s’entasser ses travailleurs frontaliers. Résultat=Les Frontaliers optent pour un transport individuel aux détriments de la santé des genevois…….
.
Genève est à l’aube d’un investissement d’environ un milliard de franc pour le CEVA, qui mal utilisé ne servirait à rien et toujours au détriment des résidents de notre canton.
.

.
Il devient urgent de désengorger le canton de ces dizaines de milliers de véhicules de frontaliers qui au quotidien circulent dans le canton.
.
Il apparait opportun d’utiliser toutes les voies d’incitation pour que les frontaliers optent pour des transports en commun, comme les coûteuses infrastructures que les contribuables genevois ont financé. A savoir les parkings P+R, qui ont coûté plus de 120 millions à la collectivité. Il sied de préciser que pas moins de 15 P+R existent sur le canton.
.

Le scandale des macarons……

.

Le saviez-vous ?
 
.Macaron

Malheureusement, les places mises à disposition des frontaliers ne trouvent pas toutes preneurs, ce qui donne lieu à un déficit inquiétant. Il faut savoir que chaque place vide coûte environ 192 francs par année, c’est-à-dire des millions aux contribuables genevois.

.

.

.

Fort de ce constat d’échec, la Fondation des Parkings diminue ces pertes d’une manière tout à fait inadéquate et profondément inique par la vente de macarons attribués aux résidents genevois pour le stationnement devant leurs domiciles !!!!
 
.
Du point de vue pollution, il faut encore savoir (source : http://etat.geneve.ch/dt/site/protection-environnement/air/master-home.jsp ) que Genève est très, trop souvent en dehors des normes légales en matière de Dioxyde d’Azote.
.
Dioxyde
.
En effet la moyenne annuelle étant de 30 mg/M3 et nous sommes à Genève à environs 40mg/M3 avec des pics à 160mg/M3.
.
 
C’est à la fois une question d’écologie et de justice, mots dont chacun se gargarise. Nous devons avoir le courage d’agir et de mettre ces idées en pratique pour le bien des Citoyens genevois, afin d’améliorer la qualité de vie de tout-un-chacun.
.
Dans ce cas là, ou sont les écologistes genevois ? Quand je dis qu’ils se moquent des genevois, entre ce qui précède, les Cheneviers.
.
Mis à part nous bassiner avec leurs discours alarmistes et nous supprimer les places de parkings, de dérégler volontairement la synchronisation des feux de signalisation, de faire des pistes cyclables partout. Rien n’est fait pour endiguer, inciter, les frontaliers à utiliser les transports en commun !
.

.
Les Verts sont aux abonnées absent, les Socialistes sont trop occupés à préserver leurs salaires de Pharaons dans les régies publics, les Libéraux trop content d’avoir des frontaliers que les PME pourront sous payé, l’UDC ne peut intervenir au motif que 2 de ses députés habitent sur France……Stop !

.
 
Face à leurs incohérences il nous faut agir.
.

Le MCG invite le Conseil d’état par le biais de sa Motion :

.
– à étudier la fermeture durant les heures comprises entre 5 h et 9 h et entre
16 h et 19 h 30 du lundi au vendredi, des douanes du réseau routier secondaire qui ceinturent le territoire genevois, à l’exception des douanes d’accès d’Anières, Moillesulaz, Thônex-Vallard, Bardonnex, Perly, Chancy, Meyrin-Cern et Ferney-Aéroport ;

.
 
– à inviter les départements limitrophes à renforcer leurs dessertes en matière de transport public afin d’inciter leurs résidents travaillant à Genève à privilégier, comme il le demande aux Genevois eux-mêmes, les transports publics plutôt que d’avoir recours aux transports individuels en zone urbaine ;
.
 
– à mettre en place une réelle politique de transports publics incitative pour les travailleurs domiciliés à l’étranger qui comprenne notamment un vrai réseau de parking de décharge connecté au réseau TPG aux points de passages frontières principaux ;
.
 
– à proposer la réunion d’urgence des instances transfrontalières compétentes dans ce domaine afin de coordonner une politique de transports transfrontalière efficace à court, moyen et long termes.
 .
 
Eric Stauffer
Député

 

- - 29.10.2007 | 0 réactions | #link | rss
Tous d'abord un grand merci à tous les supporters du MCG.

.

Pour une première participation aux élections fédérales sans être un parti national, le score réalisé, même sans avoir obtenu un siège, confirme qu'à l'avenir il faudra compter avec le MCG.

.
Les résultats avec chf 7'000 de budget, sans alliances, un mouvement purement cantonal, 2,51% des suffrages.
.
Un peu d’histoire devrait inciter les détracteurs du MCG à un peu de prudence dans les discours…. Il aura fallu 12 ans à l'UDC pour faire son entrée au Grand Conseil genevois, et 30 ans d'existence pour devenir le premier parti de Suisse. Le MCG n'a que 2 ans de vie..... et  déjà 9 Députés, 12 Conseillers Municipaux et un Magistrat!

.
Le MCG avec ses 2 ans d’histoire législative ne peut que progresser.
.
Le MCG travaille actuellement à la création d’un Mouvement Citoyen Romand, avec les 6 cantons francophones.
.
A la vue des résultats des élections fédérales rien n’est à remettre en question pour le MCG qui a confirmé sa percée de 2005 lors des municipales en provoquant –fait historique à Genève – un deuxième tour dans les communes d’Onex et de Vernier ou le premier Magistrat du MCG a été élu à Vernier. Une élection fédérale pour un parti purement cantonal n’est pas à calculer de la même manière.
.
En conclusion je soumets à votre réflexion les faits et la question suivante qui me fût posée par un UDC et un Radical :
.

Un sous apparentement avec n’importe lequel des partis ci-dessous aurait fait gagner un siège supplémentaire à Berne….. Personnellement je n’ai pas encore la réponse.

Direction

L'UDC a été le premier contributeur du MCG, suivi des Libéraux, du PDC et des Radicaux...... A quand une grande alliance?

.


 

www.mcge.ch
.
Je me réjouis de vos commentaires/avis et réflexions.
.
Eric Stauffer
Député
- - 29.10.2007 | 0 réactions | #link | rss

En date du 17 octobre 2007, voici l'IUE que j'ai déposée.......une lecture s'impose..........

.

_____________________________________________________________ 

.

Interpellation urgente écrite du député Eric Stauffer


.

Dans l’affaire SIG – Le Conseil d’État a-t-il été trompé par un de ses membres, ou nos institutions sont-elles en panne ?

 

.

Messieurs les Conseillers d’État,
.

Au moment où la presse a crédibilisé ce que le gouvernement et la majorité du Grand Conseil ont estimé être une rumeur mal intentionnée, il faut reconnaître que la situation des SIG est la démonstration des dérives institutionnelles que génère le laxisme gouvernemental dans la surveillance des entités de droit public qui dépendent de l’Exécutif.

.


Bref rappel des faits :
En date du 9 juillet 2007 le MCG a déposé au Grand Conseil Genevois une Résolution N°535 qui a déclenché toute l'affaire des Bonus des SIG, cette dernière est dans le processus de l’ordre du jour du Grand Conseil et sera traitée prochainement.
La Tribune de Genève a révélé le contenu de la Résolution N°535 du MCG le 10 juillet 2007.

.

L’article est visible à l’adresse Internet suivante : http://www.mcge.ch/TDG_SIG_BONUS_10jui07.pdf article intitulé : « Le MCG met en cause les «bonus» versés aux cadres des SIG ».

.

Au départ de cette affaire, j’étais seul contre tous. Mieux les moyens de pression utilisés par certains partis démontrent aujourd’hui qu’en fait ils avaient des choses à cacher et qu’elles sont assez terribles.

.

La direction générale et la présidence des SIG relayés par leurs partis politiques d’origine, sont même allés jusqu’à demander mon exclusion du Conseil d’Administration. Certainement pour mieux me décrédibiliser, mais surtout pour mieux dissimuler des gains pharaoniques honteusement cachés aux citoyens.

.

C’est ainsi qu’en date du 4 septembre 2007, par mesure de rétorsion la présidence des SIG a proposé, lors de la séance du Conseil d’Administration, de me révoquer du poste d’administrateur. On se croirait revenu au temps des républiques populaires socialistes dont la particularité était d’être impopulaire, précisément en raison de trafics d’influence de ce genre.
.

Cette demande a été révélée publiquement le jour même dans la Tribune de Genève.
L’article est visible à l’adresse Internet suivante :

www.mcge.ch/TdG_4sep07_SIG.pdf,  article intitulé :

« La direction des SIG veut la tête de Stauffer ».

.

Le président et le directeur général des SIG sont même allés jusqu’à organiser une conférence de presse urgente dont j’étais l’unique objet. Un fait exceptionnel dans l’histoire des régies de droit public.
.

Le but de la manœuvre étant, bien entendu de me discréditer pour empêcher que la vérité ne sorte.
.

Le premier, dans classe politique, à m’avoir emboîté le pas et osé parler publiquement d’illégalité des bonus, est le député Socialiste Alberto Velasco, voir l’article de la Tribune de Genève :
 http://www.mcge.ch/TDG_P23_11sep07_SIG.pdf intitulé

«Les bonus des cadres aux SIG sont illégaux ».
.

Je tiens ici à saluer le courage du député Velasco qui s’est toujours opposé à ces bonus.

Ce fut ensuite le tour du député PDC Guy Mettan (IUE 462) avec un texte parlementaire, puis le député Radical Pierre Kunz avec une autre intervention parlementaire.
Et finalement le Conseiller administratif de la Ville de Genève Pierre Maudet et nom du Conseil Administratif in corpore….
.

Ce qui est affligeant dans cette affaire c’est le mensonge. Au début de ses déclarations, contradictoires, Monsieur Daniel Mouchet a osé affirmer dans le quotidien Le Temps ne pas gagner plus de 120'000 francs.
.

Le 26 septembre le même quotidien publie : « Reste que le traitement de Daniel Mouchet, président du conseil d’administration, suscite une controverse grandissante. Dans nos colonnes, Daniel Mouchet a affirmé gagner 120'000 francs par an ».
.

En date du 4 octobre 2007, conscient qu’il avait été tenu à l’écart de la vérité, le même conseil d'administration qui, hier me jetait la pierre, exigeait par un vote unanime la transparence absolue par le biais d’un communiqué de presse Cette publication devait intervenir avant le mardi 9 octobre.
.

Il aura fallu attendre que le Président du Conseil d’État Charles Beer, fustige publiquement le président des SIG en date du mercredi 10 octobre, ainsi que la houleuse séance de notre Grand Conseil du jour suivant, pour que les SIG daignent finalement répondre aux questions !
.

Voilà qui en dit long sur l’étendue du laxisme du Conseil d’Etat dans la surveillance des entités de droit public. Cela renforce du même coup le combat mené par le MCG et le PS contre la loi que fomentent les partis de l’Entente pour écarter la représentation populaire et un vrai contrôle des citoyens dans les conseils d’administration de leurs entreprises.
.

Mais vous le saviez, et je l’ai dit, tout n’a pas été révélé !

.

En date du 12 octobre 2007, le quotidien Le Temps publie un article sur Daniel Mouchet intitulé «  Polémique sur les Services industriels de Genève. ˝En 2006, j'ai gagné un total de 368 824 francs˝».
.

Nous apprenons alors que le Président des SIG gagne 368'824 francs !
Reste que Monsieur Mouchet refuse toujours de divulguer le montant par conseil d’administration dans lesquels il siège. Et pour cause, car la cascade n’est pas terminée ! En effet, nous savons que dans certains conseil « l’administrateur Président des SIG » a été nommé dans des sociétés tierces en qualité d’administrateur !
.

Notre rapide enquête nous a permis d’apprendre que Daniel Mouchet siège dans les conseils d’administration de nombreuses sociétés en raison de son titre de président des SIG.
.

Il est PRESIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION :
.

-De la très importante CLEUSON-DIXENCE, Constructions SA.
-CADIOM SA (chauffages à distance)

.

Il est Vice-Président de :
.

-GAZNAT SA
-PETROSVIBRI SA

.

Il est administrateur de :
.

-EOS Holding
-Energie Ouest Suisse (EOS)
-AVENIS (détenue à 100% par EOS)
-GRANDE DIXENCE SA
-Fingaz SA Financière Internationale du Gaz
-Sté des Forces motrices de Chancy-Pougny
-Swissgas (schweizeriche aktiongesllschaft für erdgas
-Unigas SA (Union interrégionale pour le transport du gaz naturel)

.

Il sied de rappeler que le poste de Président du Conseil d’Administration des SIG est un temps partiel de………40% !
.

Par ailleurs il convient de souligner que la société CLEUSON-DIXENCE Constructions SA, dont M. Mouchet est le Président est détenue à 31,8% par EOS Holding, dont M. Mouchet est l’administrateur et 68,20% par Grande Dixence SA dont il est aussi administrateur.

.

Cette dernière société détient 45% de EWZ (Elektrizitätswerk, Zermatt), 40% de Hydro Exploitation SA à Sion, dont il semblerait qu’il soit membre du Comité Exécutif.
Il apparaît de ce qui précède que les déclarations de Monsieur Mouchet ne sont pas exhaustives et il convient d’inviter le Conseil d’Etat à clarifier toutes les fonctions de Monsieur Mouchet de façon détaillée et précise en établissant les rémunérations touchées (frais, indemnités diverses et autres débours inclus) dans le cadre de chacun des postes.
.

Vu le PL 9628 déposé par le groupe libéral dont l’objectif annoncé est la professionnalisation du Conseil d’administration des SIG, il est indispensable de connaître l’ensemble des conseils d’administrations et les rémunérations du Vice-Président du Conseil d’administration des SIG, Monsieur Claude Haegi, ancien Conseiller d’Etat libéral, qui siège, outre les SIG, dans au moins 18 Conseils d’Administration, dont EOS en compagnie du socialiste Daniel MOUCHET !

.

Autrement dit le projet de loi libérale ne vise absolument pas la bonne gouvernance mais le partage du gâteau des conseils d’administration entre la droite libérale et la gauche caviar
 

.

Les conséquences fâcheuses pour le Conseil d’Etat sont ; 

.

1.      Que le Gouvernement n’a pu répondre intégralement à notre Grand Conseil dans le temps qui lui était imparti, reportant par voie de conséquence la connaissance de la vérité qu’il doit aux Genevois.
.

2.      Le Président des SIG à menti par trois fois à la population genevoise, c’est-à-dire aux actionnaires.
a)       Lors du téléjournal de Léman Bleu du 4 septembre.
b)      Dans l’article du quotidien Le TEMPS du 14 septembre.
c)       A la TSR « Journal 19:00 » du 11 octobre http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500002&bcid=534069&format=450&vid=8306353
.

3.      Le Conseil d’État a dû modifier sa réponse à l’IUE 462-A (www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/IUE00462A.pdf) après le dépôt légal en affichant un lamentable; ANNULE ET REMPLACE LA PRECEDENTE REPONSE. De plus le Conseil d’Etat in corpore doit se résoudre par la plume de son Président à écrire :« En ce qui concerne la rémunération des représentations extérieures assurées par les membres du conseil d'administration, le Conseil a formellement interpellé les SIG. Le Conseil d’Etat attend des réponses en déplorant un certain manque d'empressement du conseil d'administration des SIG, étant précisé que certaines sociétés où siègent des représentants des SIG ont elles-mêmes désigné leurs membres dans d'autres sociétés. »
.

4.      Qu’il est tout simplement invraisemblable que le Conseiller d’État Robert Cramer, n’ait pas été au courant de cette cascade de revenu pour le Président des SIG. Pas plus d’ailleurs qu’il est vraisemblable que le Conseiller d’Etat ait pu être tenu dans l’ignorance du revenu global de la direction, notamment ne pas savoir que ces rémunérations avaient comme complément contractuel « Frais de parking, de repas, de représentation et bonus » pour compenser, nous dit-on la perte de salaire en rapport avec le secteur privé !
.

5.      Non seulement ces affirmations sont invraisemblables mais encore il y a de fortes suspicions pour que ces bonus soient illégaux.
Cette situation ne peut perdurer, à défaut c’est l’ensemble de l’édifice des Institutions qui sera décrédibilisé.
.

A ce sujet la déclaration du Conseiller d’État Laurent Moutinot, vice président du Conseil d’État et en charge des Institutions, publié dans la FAO du 5 octobre 2007, je cite« Mensonge d'Etat et vérité de presse ; A l’origine, la liberté de la presse a été instituée pour permettre aux journalistes de critiquer l'action du pouvoir, de mettre en évidence les mensonges d'Etat et de révéler au grand jour ce que les puissants s'efforçaient de garder secret. Il est bon qu'il en soit ainsi et nous devons lutter pour qu'il en soit toujours ainsi. » est assez cocasse, pour rester poli !

.


Il est temps de remettre le citoyen genevois au centre des débats car, ne l’oublions pas, nos mandats ne sont qu’une délégation de sa suprême autorité.

.

      En vertu des pouvoirs qui sont ceux du député, des devoirs et obligations qui sont ceux du Conseil d’État, voici la question posée dans le cadre de cette IUE, conformément à l’article 162A LRGC :
.

Question 1:
.

Vu qu’il est avéré que le président d’une régie publique lui a menti, le Conseil d’État entend il cautionner ce mensonge ou demande t-il la démission de ce dernier ?
 

.

Question 2 :
.

Le Conseil d’État entend il patienter tranquillement que le Président des SIG daigne répondre le 30 février 2008, ou entend-t-il diligenter une enquête qui soit en mesure de renseigner notre Grand Conseil de manière complète et impartiale ?
.

Question 3 :
.

Les déclarations du Conseiller d’Etat Cramer laissent à penser qu’il n’a pas dit toute la vérité à ses collègues, le Conseil d’État a-t-il été trompé par l’un de ses sept membres sur les SIG ?
.

Question 4 ;
.

Si le Conseiller d’État en charge de la tutelle  des SIG a trompé le Conseil d’État incorpore, lui sera-t-il proposé de démissionner ou des sanctions seront elles envisagées?

- - 16.10.2007 | 0 réactions | #link | rss

Le "Miracle" Genevois 

 

 

.
Les principaux médias ont eu l'occasion de le souligner, le scandale des SIG qui dure depuis le mois de juillet déjà; dans n'importe quelle démocratie qui se respecte, le ministre qui est sensé contrôler une régie publique comme les SIG bénéficiant d'un monopole d'état avec une clientèle captive, aurait lui-même, immédiatement, dû régler les questions posées par le député que je suis?
.
En lieu et place Monsieur Cramer de l'alliance Rose-Verte (Socialistes et Verts) car c'est de lui qu'il s'agit, est entré dans mutisme complet. Son camarade le Président des SIG, Daniel Mouchet, se sentant protégé par le Ministre en personne, a cru bon se moquer du peuple, non sans avoir menti ce qui est plus grave encore!
.

 

Monsieur Banane

 


.
La décence dicterait au Président des SIG de démissionner sur le champ, tant ses propos ont choqué la population. Les phrases affligeantes de Daniel Mouchet resteront dans les anales d’une mauvaise série B de télévision.
.

Le fait du mutisme de Robert Cramer le rend complice. En effet, comment imaginer que le Conseiller d’état ne soit pas au courant des revenus de ses employés….. Il les a découvert la semaine dernière ! Cela confine soit à une totale complicité du camarade Mouchet, soit à de l’incompétence. Dans les deux cas il devrait également présenter sa démission. 

.
Il reste cependant une phrase de Daniel Mouchet qui reste à éclaircir ; à la question d’un journaliste sur le fait que son prédécesseur (un Libéral) reversait les jetons de présence dans les caisses des SIG. Daniel Mouchet a répondu ; C’est faux, je gagne le même montant !
.
Est-ce à dire que Monsieur le député libéral Weiss, grand donneur de leçon de moralité et de bonne gouvernance, serait en porte à faux avec les caciques de sont propre parti ? La réponse viendra sans doute des médias très prochainement !
.
A Genève, il faut le répéter pour que la jeune génération, désabusée et qui cultive le reflexe désabusé vis-à-vis des politiques, en clamant « Tous pourris » le sache, que tous ne sont pas pareils et que de simples députés ou ministres font honnêtement leur job dans l'intérêt collectif et non pas pour des lobbys.
.
Dans la présente affaire qui défraye la chronique depuis des semaines entre les bonus, les salaires, les ordures italiennes, les TPG, l’affaire de Vernier, les mendiants, les mensonges et les non-dits. La liste n’est de loin pas exhaustive, mais ce qui précède suffit.

.

course

Et que ce passe-t-il, rien Robert Cramer reste confiné dans son mutisme. Tout le monde reste en poste, Mouchet, Cramer and Co, en attendant que le temps fasse le reste. C’est le « Miracle » Genevois. Tout est possible et accepté. La moralité, connait pas…..

.

.

.
En conclusion vous comprendrez pourquoi le MCG se battra pour refuser les projets de lois des Libéraux qui veulent empécher les députés des partis siègeant au Grand Conseil de devenir administrateur dans les établissements d'état......
 
.
La défense des citoyens c'est l'affaire de députés engagés sans peur ni haine.
.
Eric Stauffer
Député citoyen

 

 

 

 

 

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch