10 avril 2006 - 15:56
Genève: Micheline Spoerri porte plainte contre Eric Stauffer

GENèVE - L'ex-conseillère d'Etat genevoise Micheline Spoerri porte plainte contre le député Eric Stauffer pour calomnie et diffamation. L'élu du Mouvement Citoyens genevois avait accusé les services de la magistrate d'avoir annulé des amendes de stationnement.

L'ancienne conseillère d'Etat libérale, revenant sur une information de la "Tribune de Genève", a confirmé avoir déposé une plainte le 28 mars. La procédure vise le remuant député pour des propos tenus en novembre lors d'une session du Grand Conseil.

Eric Stauffer y dénonçait l'inégalité de traitement qui existe selon lui entre automobilistes suisses et frontaliers qui écopent d'une amende de stationnement. Ces derniers n'étant pas poursuivis dans leur pays de résidence pour des montants inférieurs à 100 francs, le paiement de milliers d'amendes serait en souffrance.

Le député avait ajouté que suite au dépôt par son parti d'une motion dénonçant l'existence de 120'000 amendes impayées par les frontaliers, le Département de justice et police (DJPS) alors dirigé par Micheline Spoerri aurait cherché à minimiser ce chiffre. Sur instruction du DJPS, des milliers d'amendes auraient été brusquement gommées des registres informatiques de la Ville.

La plainte déposée par l'ancienne magistrate n'effraie pas Eric Stauffer. Le député, qui dit disposer de sources de premier ordre, est même prêt à voir son immunité parlementaire levée pour pouvoir faire la preuve de ses affirmations.

Le Mouvement Citoyens genevois (MCG) poursuit son combat au nom de l'égalité de traitement entre automobilistes. Il estime que, comme les frontaliers ne sont pas inquiétés pour de petits montants, les contrevenants suisses ne devraient pas l'être non plus. Le parti a donc déposé le 1er avril une motion demandant une amnistie générale pour les amendes de stationnement relatives aux zones bleues et aux cases de livraison.

SDA-ATS