Où vais-je après la mort ?
articles
réactions
- - 21.05.2008 | 5 réactions | #link | rss

Le plus souvent, nous avons tendance à comparer la mort au sommeil. Nous nous disons que mourir, c'est un peu comme s'endormir pour ne jamais se réveiller. Celui qui meurt oublie tous ses soucis, ses souvenirs s'effacent.

Il y a cependant une autre façon de considérer les choses, celle qui refuse l'assimilation de la mort à une perte définitive de conscience. Selon cette vue, une part de l'être humain (l'âme et l'esprit) continue à vivre alors que le corps physique, voué à la destruction finale, a cessé de fonctionner.

Aujourd'hui un nombre impressionnant de personnes se suicident, espérant ainsi mettre fin à leurs souffrances. Si sur Terre c'est le cas; elles sont malheureusement loin d'imaginer ce que l'au-delà peut leur réserver.

Pour une meilleure clarté et afin d'éviter les répétitions, je suggère au lecteur de lire les articles suivants du blog :

« Les NDE (ou expériences de mort imminente) » : Au bas de cet article, vous trouverez des témoignages sur des tentatives de suicide et l'au-delà.

« ILS ONT VU L'ENFER » : Témoignages de visions de l'Enfer.


Quelques définitions :

Suicide : Littéralement, le suicide signifie «le meurtre de soi-même».
Euthanasie : L’euthanasie est une action ou une omission dont l’intention première vise la mort d’un malade pour supprimer la douleur. L’euthanasie est une mort imposée qui s’oppose à la mort naturelle.
Aide au suicide – suicide assisté : Méthode qui consiste, par exemple, à mettre du poison dans la seringue et à faire appuyer par le malade afin d’éviter les poursuites.
Soins palliatifs : Accompagner le malade et utiliser des antalgiques pour soulager la douleur, même si cela consiste à prendre des risques parfois mortels. Le but n'est pas ici de donner la mort au patient. De plus, maintenir un patient en vie, peut lui permettre de tenir jusqu'à la mise au point de nouveaux traitements et d'être guéri.

Aujourd'hui le débat sur l'euthanasie est relancé dans de nombreux pays occidentaux. Les questions sur lesquelles la société reste divisée sont principalement :
« Qui a le droit de décider qui doit vivre ou mourir ? »
« La médecine doit-elle être au service de l'euthanasie ? »
« En quoi des souffrances physiques seraient-elles pires que des souffrances morales ? »
« N'y a-t'il pas risque de dérive ? »

Ce que tout le monde cherche, c'est le bien du malade. La plupart des personnes répondent à ces questions en se projetant à sa place. Et si c'était moi ? N'ai-je pas le droit de choisir ce qui va m'arriver ?

En réalité, nous ne nous posons pas les bonnes questions. Tout l'enjeu de ce débat découle quant à notre foi à propos de l'au-delà. Si nous regardons le suicide et l'euthanasie sous un autre angle, c'est-à-dire sous celui d'une vision globale de l'éternité, nous verrons les choses bien différemment :
- Ceux qui croient à une perte de conscience définitive après la mort seront évidemment pour l'euthanasie, de même que ceux qui croient « qu'on ira tous au Paradis ». (Tous ? même les meurtriers, les pires criminels ? Il n'y aurait donc pas de justice ? Qui déciderait qui a le droit au Paradis ? Forcément un juste Juge. Et pour qu'il y ait un Paradis ne faudrait-il pas auparavant que quelqu'un l'ait créé ? Et comment pourrions-nous y entrer sans êtres complètement « saints », « purs » ?)
- Maintenant, si vous croyez à un Enfer, alors ne doit-on pas tout faire pour empêcher un maximum d'hommes et de femmes - peut-être même des membres de notre famille - de commettre une grave erreur qu'ils regretteront pour l'éternité ? Car on sait bien que les souffrances sur Terre ne sont rien en comparaison des souffrances en Enfer.

"Personne ne sait combien de temps
peut durer une seconde de souffrance." (Graham Greene
)

Nous pouvons aussi raisonner ainsi : pourquoi vouloir à tout prix maintenir une personne en vie puisque celle-ci a, sa vie durant, eu l'occasion de réfléchir à l'au-delà et d'ainsi se positionner face à sa destinée éternelle ?
Mais si... quelques heures, mois, années de plus lui permettaient de changer d'avis et par là-même sa direction vers l'au-delà ? Ca n'est pas seulement son éternité qui changerait mais également sa vie sur Terre (physique, morale, spirituelle – corps, âme et esprit, son être entier). Et si, les années passant, avec l'avancée de la science, nous trouvions le moyen de pouvoir guérir beaucoup de ces malades ? ne vaudrait-il pas la peine alors d'attendre que la médecine évolue et découvre de nouveaux remèdes ?

Nous n'avons pas choisi le jour de notre naissance, pourquoi voudrions-nous choisir le jour de notre mort ? Ce choix ne nous appartient pas. Chaque seconde passée sur Terre sert un but, une mission, que bien souvent nous n'avons pas la capacité de comprendre mais qui sont pourtant bien réels.

Bien que nous séparions ces deux thèmes - le suicide et l'euthanasie - la frontière entre les deux est bien mince. C'est en fait d'une grande hypocrisie puisque l'euthanasie est un suicide (assisté). Car justifier l'euthanasie c'est finalement justifier le suicide, puisque les deux sont sous couverts des mêmes motifs, soit échapper à la souffrance de ce monde.

On entend dire que « choisir son heure est un choix individuel » dans une société individuelle. Un suicide est individuel, pas un suicide assisté. Nous voyons bien que l'individualisme nous rend malheureux dans ce monde car l'être humain n'est pas fait pour vivre seul mais en société. Et aujourd'hui nous voulons calquer également notre mort sur le modèle de l'individualisme; pourtant le simple fait que le suicide soit « assisté » n'en fait plus un choix individuel puisqu'il est justifié et accompagné.

Nous pensons être libres dans nos choix mais ce n'est jamais complètement le cas. Nous pensons que personne ne nous influence, ce n'est pas vrai. Car notre éducation, les moeurs de la société, les médias, notre mentalité et notre culture influencent et guident toujours nos décisions.

On parle beaucoup de « mourir avec dignité », pourtant il n'y a aucune « dignité » à mourir. La mort est un échec sur la vie, la conséquence du péché, une fin sur Terre et un commencement dans l'au-delà.

Le suicide et l'euthanasie sont des meurtres et le fait de les justifier par une loi ou de les encourager nous en rend complices et responsables. Car la société, finalement, c'est nous.

- - 12.05.2008 | 2 réactions | #link | rss
Voici quelques extraits du témoignage de Mary K. Baxter, recueillis de son livre « une révélation divine de l'Enfer ». Ce dernier est salutaire en ce qu'il décrit de façon détaillée les conséquences néfastes et éternelles qui attendent l'âme de celui qui ne prend pas garde à la manière dont il organise son voyage terrestre très éphémère. Il est un véritable avertissement.

Cet article est la suite de celui prénommé « ILS ONT VU L'ENFER – Mary K. Baxter ». Cette partie-ci est dédiée à tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans l'occultisme, la sorcellerie; qu'ils soient médiums, voyants, astrologues, guérisseurs, sorciers, télépathes, satanistes ou dans l'ésotérisme. Elle explique comment ils sont trompés et décrit ce qui les attends réellement dans l'au-delà.


Jésus me dit « ..., pour le moment, nous devons nous rendre dans le quartier des cellules de l'Enfer. Cet ensemble de cellules fait vingt-sept kilomètres de long, à partir du bas de l'Enfer. Dedans sont emprisonnées de nombreuses âmes qui pratiquaient la sorcellerie ou l'occultisme. Certains étaient des sorciers, des médiums, des trafiquants de drogues, des adorateurs d'idoles ou des gens malfaisants avec des esprits familiers. Ce sont les âmes qui ont commis les plus grandes abominations contre Dieu; et plusieurs d'entre elles sont là depuis des centaines d'années. Ce sont ceux qui ne voulaient pas se repentir, et en particulier ceux qui ont trompé des personnes et les ont détournées de Dieu. Ces âmes ont commis de grandes iniquités contre le Seigneur et Son peuple. Le Mal et le péché étaient leur amour et leur passion. »

Jésus dit : « A présent, Je veux te montrer comment Satan vient pour voler, tuer et détruire. Ici, en Enfer, il y a différents tourments selon les âmes. Satan administre ces supplices jusqu'au jour du Jugement, où la mort et l'Enfer seront jetés dans l'étang de feu. D'ailleurs, un étang de feu traverse par moment l'Enfer. »

Je marchais très très près de Jésus. Il s'arrêta devant la troisième cellule. Au-dedans se trouvait une femme qui gémissait et criait sa repentance à Jésus, mais celle-ci arrivait trop tard.
«Revenons sur sa vie sur terre, dit Jésus. Cette femme était une sorcière et une adoratrice de Satan. Non seulement elle pratiquait la sorcellerie, mais elle l'enseignait aussi à d'autres. Depuis son enfance, sa famille pratiquait la magie noire. Ils préféraient les ténèbres à la lumière. Je l'ai appelée maintes fois à se repentir. Elle se moquait de Moi et disait : « Je me réjouis de servir Satan. Je continuerai à le servir. » Elle a rejeté la vérité et ne voulait pas se repentir de sa malveillance. Elle a détourné de nombreuses personnes du Seigneur; certains d'entre eux sont en Enfer avec elle aujourd'hui. Si elle s'était repentie, Je l'aurais sauvée, ainsi que plusieurs membres de sa famille, mais elle n'a pas voulu écouter. »
« Satan a trompé cette femme en lui faisant croire qu'elle recevrait un royaume comme récompense pour l'avoir servi. Il lui a dit qu'elle ne mourrait jamais mais qu'elle aurait la vie éternelle avec lui. Elle est morte en glorifiant Satan. En arrivant ici, elle lui a réclamé son royaume. Satan, le père du mensonge, lui a ri au nez en disant : « Pensais-tu que j'allais partager mon royaume avec toi ? Ceci est ton royaume. » Il l'enferma dans cette cellule où elle est tourmentée jour et nuit. »

Jésus s'arrêta devant une autre cellule. C'était une autre femme, elle était d'une couleur bleu gris. Sa chair était morte et les parties en décomposition tombaient des os. Ses os étaient calcinés. Des vers grouillaient sur sa chair et ses os. Une odeur nauséabonde remplissait la cellule.
Jésus me dit « Elle était également une servante de Satan. Elle lui a vendu son âme et de son vivant, elle pratiquait toutes sortes d'actes maléfiques. La sorcellerie est réelle. Cette femme enseignait et pratiquait la sorcellerie, et entraînait de nombreuses personnes dans le chemin du péché. Elle était une voyante, une cartomancienne et un médium pour son maître. Elle participait à des messes sataniques et louait Satan. C'était une femme puissante à son service. Cette femme était comme un prédicateur, mais au service de Satan. De même que la Parole de Dieu nous est prêchée par de vrais ministres de l'Evangile, Satan a également ses faux ministres. Ces ouvriers de Satan travaillent dans l'occulte, dans les boutiques de sorcellerie, en tant que voyants, et de bien d'autres manières. »
Je me demandais combien d'âmes elle avait abusées pour Satan.
« Beaucoup de gens donnent leur âme à Satan. Ils choisissent de le servir au lieu de Me servir. Leur choix signifie la mort, à moins qu'ils ne se repentent de leurs péchés et m'appellent. Je suis fidèle et Je les sauverai de leurs péchés. Nombreux sont ceux qui vendent leur âme pensant qu'ils vivront éternellement. Mais ils mourront dans une horrible mort. »
« Satan continue à penser qu'il peut renverser Dieu et interrompre ses plans, mais il a été vaincu à la croix. Je lui ai pris les clés, et J'ai tout pouvoir dans les cieux et sur la terre. »
« Après que cette femme fut morte, elle alla directement en Enfer. Les démons l'emmenèrent devant Satan. Là, en rage, elle demanda de quel droit les démons avaient un pouvoir sur elle, car sur terre, elle pensait les contrôler. A cette époque, ils exécutaient ses ordres. Elle réclama également à Satan le royaume qui lui avait été promis. Mais Satan rit et la méprisa. Il lui dit « Je t'ai trompée et je me suis servi de toi pendant toutes ces années. Je ne te donnerai jamais mon royaume ». Le diable fit un signe de la main en direction de la femme et elle eut l'impression que sa chair était arrachée de ses os. Elle hurla de douleur tandis qu'un grand livre noir était apporté auprès de Satan. Il l'ouvrit et parcourut les pages de son doigt jusqu'à ce qu'il trouve son nom. Elle fut traînée dans cette cellule. Elle se rappelait des promesses de Satan. Il lui avait dit qu'elle aurait tout pouvoir, qu'elle ne mourrait jamais, qu'il avait le pouvoir sur la vie et sur la mort et elle l'a cru. On lui avait dit que Satan pouvait empêcher n'importe qui de la tuer. Satan lui a raconté de nombreux mensonges et lui a promis beaucoup de choses. »

Jésus dit encore « ... vous avez tous vos sens en Enfer. Si vous étiez aveugle sur terre, vous serez aveugle en Enfer. Si vous aviez un seul bras sur terre, vous aurez un seul bras en Enfer ».

Je suis dans l'obligation de vous dire de vous repentir car l'Enfer est un endroit horrible, effrayant, d'une incroyable tristesse et d'éternels pleurs de regret. S'il vous plaît, je vous supplie de croire ce que je dis, car c'est la vérité. J'ai vu des choses en Enfer qui sont trop atroces à raconter, plus terribles que les cris de souffrance, que l'odeur de chair en décomposition et que les effroyables feux de l'Enfer avec ses fosses profondes. J'ai également vu des choses que Dieu ne m'a pas permis d'écrire.
Quand vous mourrez sur terre, si vous êtes né de nouveau par l'Esprit de Dieu, votre âme va au paradis. Si vous êtes un pécheur quand vous mourrez, vous allez directement dans les flammes de l'Enfer. Des démons avec de grosses chaînes entraîneront votre âme vers les portes de l'Enfer où vous serez jeté dans une fosse et torturé. Et à un moment donné, vous serez emmené devant Satan.
Vous avez conscience et ressentez toutes les choses qui vous arrivent en Enfer.

Jésus me dit qu'il y avait un endroit en Enfer appelé le « centre de divertissement ». Les âmes qui sont emprisonnées dans les fosses ne peuvent pas y être emmenées. Il me dit que, bien que les tortures soient différentes selon les âmes, toutes sont brûlées par le feu de l'Enfer. Le centre de divertissement est agencé comme la piste d'un cirque. Ceux qui font l'objet du spectacle sont amenés au milieu de la piste. Ces personnes sont ceux qui ont servis Satan en toute connaissance de cause sur terre. Il ont choisi de suivre Satan de leur plein gré au lieu de Dieu. Et autour de l'arène sont assemblées les autres âmes, excepté celles des fosses.
Ceux placés au centre de l'arène étaient des leaders dans le monde occulte avant leur mort. Ils étaient médiums, diseurs de bonne aventure, voyants, télépathes, sorciers et magiciens. C'est-à-dire tous ceux qui ont consciemment fait le choix de servir Satan. De leur vivant, ils ont dupé beaucoup de gens, les ont incités à suivre Satan et à pécher. Ceux qui ont été abusés et poussés dans le péché viennent là et tourmentent les responsables. Les uns après les autres, ils sont autorisés à les torturer. Les âmes tourmentées appellent la mort, mais ceci est la mort éternelle.

Jésus dit : « Tous ceux qui occupent les cellules de l'Enfer ont entendu la Parole de Dieu lorsqu'ils vivaient sur terre. De nombreuses fois, mon salut leur fut offert. De nombreuses fois, mon Esprit leur fut envoyé mais ils ne voulaient pas l'écouter ni venir vers Moi pour être sauvés. »
« Mon Salut est gratuit. Quiconque qui Le laissera entrer dans sa vie sera sauvé de ce lieu de châtiments éternels. Je ne vous rejetterai pas. Si vous êtes une sorcière ou un sorcier, et même si vous avez signé un pacte avec le diable, Mon pouvoir le brisera, et Mon sang versé vous sauvera. J'ôterai la malédiction de votre vie et vous rachèterai de l'Enfer. Donnez-moi votre coeur et J'ôterai vos chaînes et vous libérerai. »

« Mon enfant, dit le Seigneur, Satan utilise toutes sortes de stratagèmes pour détruire les hommes et les femmes de bien. Il travaille jour et nuit, essayant d'amener les gens à le servir. Si vous ne choisissez pas de servir Dieu, alors c'est que vous avez choisi de servir le Diable. Choisissez la vie, et la vérité vous rendra libre. »
« Quiconque viendra à Moi et perdra sa vie pour accomplir Ma volonté trouvera la vie en abondance. Mais les pécheurs doivent se repentir pendant qu'ils sont encore sur la terre. Il est trop tard pour se repentir quand vous arrivez ici. Beaucoup de pécheurs veulent servir à la fois Dieu et Satan, ou croient qu'ils ont un temps illimité pour accepter la grâce que Dieu leur offre. Les véritables sages sont ceux qui choisissent aujourd'hui qui ils serviront ».

 

 

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch