Après avoir expérimenté les profondeurs de l'Enfer pendant trente jours, Mary K. Baxter fut emmenée en esprit par le Seigneur au Paradis durant dix jours. Voici un aperçu – tiré de ses livres « Une révélation divine du Paradis » et « Une révélation divine de l'Enfer » – de la beauté et de la joie extraordinaire qui attend chaque croyant en Jésus-Christ au Paradis.

Une nuit, le Seigneur me visita et me dit qu'Il m'avait choisie pour une mission spéciale.
« Mon enfant, dit-Il, Je me manifesterai à toi afin que tu amènes les gens des ténèbres à la lumière. Je t'ai choisie pour un but : tu écriras et rapporteras les choses que Je te montrerai et te dirai. »

Les portes du Paradis
Alors que l'ange et moi approchions des deux immenses portes du Paradis encastrées dans un mur gigantesque, nous vîmes deux anges exceptionnellement grands, avec des épées. Ils mesuraient environ quinze mètres de hauteur et leurs cheveux étaient semblables à de l'or tissé. Les grilles étaient si hautes que je n'en voyais pas le sommet. C'était la plus belle oeuvre d'art que je n'avais jamais vue. Un ange tenant un livre à la main franchit les portes. Après avoir vérifié dans le livre, l'ange fit signe de la tête pour confirmer que je pouvais entrer. Lecteur, vous ne pouvez pas rentrer dans le Paradis, si votre nom n'est pas inscrit dans le Livre de Vie de l'Agneau.

Les citoyens du Ciel
Les citoyens, joyeux, que je vis au Ciel, semblaient provenir de différents pays et époques. Je notai de nombreuses nationalités. Je vis des familles réunies ensemble. Tout le monde était joyeux, se rendant quelque part, appliqué à une tâche, souriant. Une grâce rayonnante se voyait sur chaque visage que je regardais. Tous les saints du Paradis semblaient occupés. Ils étaient constamment affairés. Ils passaient leur temps à prier et glorifier Dieu. Des chants étaient sur chaque lèvre. La musique était dans le coeur de chacun et remplissait l'atmosphère. Notre temps sera employé à servir Dieu. La silhouette de tous les gens que je vis au Paradis était glorifiée et belle. Pas un seul n'avait de cicatrices. Ils étaient tous beaux et resplendissants.

Le trône de Dieu
D'immenses rayons de feux, des lumières éclatantes et une puissance majestueuse se présentèrent à mes yeux. Au centre du feu et des lumières se tenait le trône de Dieu. Sur le trône, je vis l'image de Dieu. Joie, paix et amour émanaient du Dieu tout-puissant. Autour du trône, l'air était peuplé de chérubins qui chantaient et embrassaient le Seigneur sur Son visage, Ses mains, et Ses pieds. Leur chant disait : « Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu tout-puissant. »

     

Aucune imperfection
Il n'y a ni défaut, ni trace de péché au Paradis. De mon point de vue, le seul signe du péché au Paradis sera les cicatrices aux mains, aux pieds et au côté de Jésus. Ceci sera un rappel éternel du sacrifice que notre Seigneur béni a payé pour le prix de notre rédemption.

La Nouvelle Jérusalem
Au loin, j'aperçus deux montagnes faites d'or pur. Et plus près de moi, je vis deux portails en or, incrustés de diamants et d'autres pierres précieuses. Je sus que c'était la nouvelle terre, et que la ville exposée devant mes yeux dans toute sa splendeur était la Nouvelle Jérusalem, la ville de Dieu, qui descendra sur terre.

La bibliothèque céleste
Un ange m'emporta au Paradis et me montra une très grande salle avec des murs en or massif. Cette scène me fit penser à une immense bibliothèque, sauf que les livres étaient encastrés dans les murs au lieu d'être posés sur des étagères. Des anges en robe longue retiraient les livres des murs et les étudiaient attentivement. Ils semblaient avoir reçu des ordres stricts sur leur tâche. L'ange à mes côtés me dit que ces livres contenaient la vie de chaque personne née sur terre. On me dit qu'il y avait plusieurs autres salles comme celle-ci, avec davantage de registres. De temps en temps, les archanges apportaient ces registres à Dieu pour avoir Son approbation ou Sa désapprobation. Ces livres contenaient les requêtes des prières, les prophéties, les attitudes, la croissance dans le Seigneur, les âmes amenées au Christ, le fruit de l'Esprit et bien d'autres choses encore. Chaque chose que nous faisons sur terre est notée dans un de ces livres par les anges. Il arrive fréquemment qu'un ange prenne un livre et lave les pages avec un chiffon doux. Et les pages purifiées deviennent rouges.

Les larmes au Paradis
Il versa les larmes contenues dans le bol en or dans la bouteille. Puis il saisit un des livres et l'ouvrit. Les pages du livre étaient complètement blanches. Le gardien de la salle me dit : « Ce sont les larmes des saints de Dieu sur terre, quand ils pleurent à Dieu. Regarde ce qui se passe. » Alors, l'homme versa une goutte, une toute petite goutte de larmes, sur la première page du livre. A cet instant, des mots commencèrent à apparaître immédiatement. A chaque fois qu'une larme tombait sur la page, une page entière d'écriture apparaissait. Quand il ferma le livre et parla, il semblait alors s'adresser à toute l'humanité autant qu'à moi : « Les prières les plus parfaites sont celles qui ont été baignées des larmes venant des coeurs et des âmes des hommes et des femmes de la terre. » L'une des merveilleuses choses concernant le Paradis, c'est que nos larmes et nos peines seront remplacées par une joie éternelle comme la Parole de Dieu le promet.

Dieu ouvre Le livre
Immédiatement, nous fûmes transportés dans une immense place où se tenaient des milliers de milliers de gens et d'êtres célestes. En peu de temps, la présence des gens sembla s'effacer devant la manifestation encore plus grande de la Gloire de Dieu qui se répandit partout. Je vis un immense nuage, une nuée et l'image de Dieu au-dedans. Je ne pus voir le visage de Dieu mais je vis la gloire de Dieu et un arc-en-ciel au dessus du trône. Soudain, je vis un livre posé sur un immense autel devant le trône de Dieu. L'ange me dit que ce livre contenait les prières des saints et que Dieu s'apprêtait à envoyer Ses anges sur terre en réponse aux cris de leur coeur. Dès que Dieu ouvrit le livre, les pages commencèrent à s'en détacher et à voler en direction des mains des anges à cheval. J'entendis Sa voix, comme le bruit d'un grand tonnerre, criant et disant : « Allez répondre aux prières de celle-ci ! Allez répondre aux prières de celui-ci ! »

Les échelles célestes
Je vis une grande échelle spirituelle qui descendait du Ciel sur la terre. A une extrémité de l'échelle, des anges descendaient vers la terre, tandis qu'à l'autre extrémité, des anges montaient de la terre vers le Ciel. Les anges sur cette échelle n'avaient pas d'ailes, mais ils avaient chacun un livre avec un nom écrit sur la couverture. Certains anges semblaient donner des directives et répondre aux questions posées par d'autres anges. Une fois les instructions reçues et les réponses données, les anges disparaissaient. Je vis également d'autres échelles dans d'autres parties de la terre. Les anges étaient constamment en mouvement, montant et descendant. Les anges se déplaçaient avec force et autorité, car ils étaient les messagers de Dieu exécutant Ses ordres.

Les entrepôts de bénédictions
Saints, le Seigneur a des entrepôts de bénédictions, juste pour vous. Ils attendent dans le Paradis que vous les réclamiez et les receviez à présent, sur terre. Dieu veut vous sauver. Il veut vous délivrer. Il veut vous guérir. « Mon enfant, me dit-il, ceci est pour mon peuple. Pour les pécheurs de la terre, si seulement ils y croient. Je suis mort pour rendre cela possible. » En regardant Ses yeux, je vis qu'il souhaitait que les gens croient que Lui, Jésus-Christ, était mort pour eux afin que nous puissions tous être guéris. « Les guérisons attendent les gens de la terre, dit-Il. Le jour viendra où il y aura une avalanche de miracles et de guérisons sur terre. » Il poursuivit : « Mon enfant, aussi loin que tu puisses voir, tout ceci sont des entrepôts. Les bénédictions contenues ici attendent que les gens croient. Tout ce qu'ils ont à faire c'est de croire et de recevoir. De croire que Je suis le Seigneur Jésus-Christ, que Je suis capable de faire ces choses, et qu'ils reçoivent mes dons. »

Une âme nouvellement sauvée sur terre
Pendant que j'observais tout ceci, le livre portant le nom de l'homme racheté fut remis dans les mains d'un des saints. Page après page, le témoignage de sa vie passée fut lavé. Ils levèrent les pages une par une et je vis que chaque page avait été lavé par le sang de Jésus. Il ne restait plus aucune trace des péchés de cette personne. Je vis l'ange déposer le livre sur l'autel de Dieu puis se prosterner. Dieu dit : « Une autre âme a été rachetée par le Sang de Mon Fils. Une autre personne a reçu le salut éternel par le Sang de Mon Fils. » Toutes les cloches du Paradis sonnaient ! Toute la population du Paradis criait ! Je me prosternai et commençai à louer Dieu.

Les anges et les gagneurs d'âmes
Je vis des anges lire le compte rendu des oeuvres que nous faisions sur terre. Certains anges avaient des ailes et d'autres pas. Certains étaient très grands et d'autres petits. Mais chacun avait un visage distinct. Les anges pouvaient être identifiés à leurs visages, comme les hommes sur la terre. Je vis des anges très actifs, tailler de très gros diamants et les placer dans les fondations de magnifiques manoirs. Les diamants faisaient une trentaine de centimètres d'épaisseur et une soixantaine de centimètres de longueur. Ils étaient splendides. Chaque fois qu'une âme est gagnée pour Dieu, un diamant est ajouté à la demeure du gagneur d'âmes. Aucune oeuvre n'est vaine lorsqu'elle est accomplie pour Dieu.

Rend témoignage !
« Tu as une mission à accomplir pour Dieu. Tu dois informer les gens de la terre de ce qui se passe ici. Dieu ne te montre qu'une partie du Paradis. »

« Lorsque tu retourneras sur terre, insista-t-il, souviens-toi que ce n'est pas toi qui produis la guérison. Ce n'est pas le vase qui guérit, c'est Moi. Prononce juste ma Parole et prie, et je guérirai. Crois que je peux le faire ! »

« Mon enfant, le Seigneur m'a ordonné de te montrer plusieurs choses. Parle aux gens de ces choses. »


Aussi paru sur ce blog : ILS ONT VU L'ENFER - Mary K. Baxter