Où vais-je après la mort ?
articles
réactions
- - 01.07.2011 | 0 réactions | #link | rss

Si nous chantons une simple mélodie
Cette chanson c'est pour honorer la vie
Pour rappeler que tant d'enfants n'ont pu naître
Et appeler au respect de tous les êtres




                     Ils n'ont pas pu voir le soleil
                                            Ni contempler le bleu du ciel
                                            Ils n'ont pas admiré les fleurs
                                            Ils n'ont pas senti leur odeur
                                            Ils n'ont pas entendu les rires
                                            Ni connu le baiser du soir
                                            Pas de bras pour les accueillir
                                            Ni de coeur pour les recevoir

                     En pensant à tous ces petits
                                            Qui jamais ne verront la vie
                                            Comment rester indifférent
                                            Et prétendre rester ignorant
                                            Nos yeux pleurent et nos coeurs sont lourds
                                            Nos mains se lèvent pour supplier
                                            Protéger ces fruits de l'amour
                                            Unissons-nous pour les sauver

                     Il est un lieu auprès du Père
                                            Où tous ces enfants sont reçus
                                            Baignés d'amour et de lumière
                                            Là-bas où on ne pleure plus
                                            Ce sera beau de découvrir
                                            Tous ceux qui ont dû nous quitter
                                            Et de pouvoir se réjouir
                                            Car nous serons tous consolés


- - 17.06.2011 | 11 réactions | #link | rss

« L'Enfer est REEL, j'y suis allée ! »

Voici quelques extraits du témoignage d'une jeune fille de 15 ans, qui a grandi dans une famille chrétienne. Plus tard elle a rétrogradé dans sa marche, se retrouvant en train de mourir à cause d'une overdose, et elle se voyait aller en Enfer. Heureusement, Dieu lui a été donné une deuxième chance et une mission de revenir et d'avertir les perdus, les rétrogradés et les tièdes avec un message urgent.

Je m'appelle Jennifer Perez et j'ai 15 ans. Il est difficile pour une jeune fille comme moi de venir vers vous et reconnaître mes propres erreurs. Mais j'ai le St Esprit, qui m'aidera, et me donnera la force dont j'ai besoin. Avant tout je voudrais dire que c'est pour l'honneur et la gloire de mon Dieu Jésus-Christ.
Je ne veux pas raconter une doctrine ou inventer une nouvelle doctrine, je vais simplement vous raconter ce que j'ai vu, ce que j'ai entendu, et ce que j'ai ressenti.

J'aimerais vous parler de ma famille. Mes parents sont chrétiens, et ils m'ont toujours donné de bons exemples, et montré le chemin du Seigneur. Je suis devenu chrétienne il y a 3 ans, j'ai accepté le Seigneur avec le frère Nicky Cruz.

J'ai marché dans les voies du Seigneur pendant 2 ans. Mais quand j'ai commencé mes études secondaires supérieures, j'ai commencé à être rebelle et j'ai quitté les voies du Seigneur. Ce sont mes amis qui m'ont appris à faire ces choses. Je croyais que j'étais chrétienne, et que j'allais amener mes amis à devenir chrétiens. Mais, au contraire, ce sont eux qui m'ont amenée dans le monde, j'étais devenue rebelle contre mes parents, et eux croyaient que c'était simplement quelque chose que les jeunes traversent. Mais en réalité, c'était la drogue qui me faisait agir ainsi. Des mauvais esprits étaient entrés en moi quand je me rebellais contre mes parents.

Mon témoignage commence le
2 mai 1997.
... Après cela je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Mais quand j'ai pu voir,
j'ai ressenti mon esprit sortir hors de mon corps. J'étais déjà à l'hôpital, je voyais les docteurs et les infirmières tout autour de moi. Alors que j'étais en dehors de mon corps, j'ai vu mon corps physique sur le lit. Vous savez comme quand vous voyez votre reflet dans un miroir. Mais là je ne voyais pas un reflet de moi-même, mais je voyais mon corps sur le lit. Quand je me suis retournée, il y avait deux hommes habillés en rouge « viens avec nous » et ils m'ont pris chacun par un bras. Ils m'ont amenée dans un endroit, et quand j'ai regardé où j'étais, j'étais au Ciel. La première chose que j'ai vue, c'était un grand mur magnifique. Il était blanc et allait si loin que je ne pouvais même pas voir où cela se terminait. Au milieu du mur, il y avait une porte, une porte très large, mais elle était fermée.

Dans l'Ancien Testament, Moïse parle du tabernacle et décrit toute sa disposition. Je me suis rappelée cela, et j'ai vu que le mur y ressemblait. Juste à coté de la porte, il y avait une large chaise, et il y en avait une plus petite près du coté droit. Elles avaient l'air d'être fabriquées en or. A ma droite, il y avait une porte noire très large, il faisait tellement noir autour, mais je savais que c'était une porte à cause de la poignée. C'était une porte très laide. A ma gauche,
il y avait un Paradis, il y avait des arbres, une cascade d'eau claire comme du cristal et de l'herbe. C'était un endroit tellement paisible, mais il n'y avait personne.

J'ai regardé et j'ai vu le Père (Dieu) en face de moi. Je ne pouvais voir son visage à cause de Sa gloire
, elle était si grande, si claire, elle brillait et éclairait tout le ciel. Sa gloire rendait tout lumineux. Il n'y avait pas de soleil, ni de lune, ni d'étoiles. Il était la lumière. J'ai vu Son corps, et Son corps était avec le Fils, ils étaient Un, l'un dans l'autre. Ils étaient ensemble, je pouvais voir leur séparation, mais ils étaient l'un dans l'autre, ils étaient ensemble. Juste à coté d'eux il y avait deux anges, Gabriel et Michael. Je connaissais leur nom, parce qu'il était écrit en or sur leur front.

Quand je me suis trouvée en face du Père, je me sentais très sale. Je suis tombée à genou et j'ai pleuré. J'étais très honteuse de moi-même. Comme j'étais là devant le Seigneur, Il m'a montré le film de ma vie, du début jusqu'à maintenant.
Il m'a dit que la partie la plus importante était les choses que j'avais faites après avoir été sauvée. Je disais à mes amis que j'étais chrétienne, mais je ne montrais aucun fruit. Et Il m'a dit que ma destinée était en Enfer.

L'ange Gabriel est venu et m'a pris par le bras. Il m'a amenée vers cette laide porte noire, la porte que je ne voulais même pas regarder. J'essayais de m'arrêter, mais j'étais en esprit, et alors nous sommes passés au travers de la porte. Quand j'étais de l'autre coté de la porte,
il faisait très noir tout autour de moi, je ne pouvais même pas me voir. Puis j'ai commencé à tomber très vite, comme dans les montagnes russes. Comme je tombais, il commençait à faire de plus en plus chaud. J'ai fermé les yeux, je ne voulais pas voir où j'étais.

Quand nous nous sommes arrêtés, j'ai ouvert les yeux, et je me tenais sur une grande route. Je ne savais où elle allait. Mais la première chose que j'ai senti, c'était
la soif. J'avais vraiment très soif, je n'arrêtais pas de dire à l'ange: « j'ai soif, j'ai soif » Mais c'était comme s'il ne m'entendait pas. J'ai commencé à pleurer, et quand les larmes tombaient sur mes joues, elles se vaporisaient complètement. Il y avait là l'odeur du soufre, comme des pneus en feu. J'essayais de me couvrir le nez, mais cela rendait l'odeur plus forte. Tous mes sens étaient très sensibles. Les petits poils de mes bras disparaissaient. Je sentais la chaleur, il faisait très chaud.

Quand j'ai commencé à regarder autour de moi, je voyais
des gens qui étaient tourmentés par des démons. Il y avait là une femme qui souffrait, un démon la torturait. Le démon lui coupait la tête, et avec une longue lance il la transperçait partout. Dans ses yeux, dans son corps, dans ses pieds, dans ses mains, n'importe où, ça n'avait pas d'importance. Puis il lui remettait sa tête sur son corps et il la transperçait et transperçait. Elle pleurait avec des cris perçants d'agonie.

Puis j'ai vu un autre démon, ce démon tourmentait un jeune homme âgé de 21-23 ans.
Cet homme avait une chaîne autour de son cou, et il se tenait devant un puits de feu. Ce démon le prenait par ses cheveux et avec la chaîne, il jetait l'homme dans le puits de feu, puis le ressortait et le transperçait et le transperçait sans arrêt. Cela en continu, et chaque fois qu'il entrait dans le puits, je ne pouvais entendre ses cris, mais quand le démon le sortait hors du puits, il criait d'agonie. J'essayais de couvrir mes oreilles pour ne plus entendre le son horrible, mais je pouvais encore l'entendre. Mes oreilles étaient plus sensibles.

Je regardais vers un autre démon, et ce démon était très laid, les deux autres étaient laids aussi, mais celui-ci était le plus laid. Il avait des caractéristiques de beaucoup d'animaux différents. Je ne peux même pas l'expliquer en paroles. Il allait partout pour effrayer les gens, et les gens étaient très effrayés. Et puis j'ai vu un autre démon, mais ce démon était beau. Il ressemblait à un ange de Dieu, mais il ne l'était pas. La différence entre les anges de Dieu et les démons, c'est que les démons n'avaient pas leur nom écrit en or sur leur front, mais les anges de Dieu si.

Après cela, je me retournai vers l'ange Gabriel, et il regardait vers le haut. J'ai pensé qu'il ne voulait pas voir les gens qui se faisaient torturer. J'ai pensé en moi-même,
« Pourquoi est-il encore ici? Ne suis-je pas supposée attendre mon tour pour être torturée? » J'avais également soif. Et j'ai crié à l'ange, « J'ai soif, j'ai soif » Je crois qu'il m'a entendue car il m'a regardée et il m'a dit: « Le Seigneur va te donner encore une chance. »

Immédiatement quand il a dit cela, toute ma soif, toute mon agonie, toutes mes souffrances ont tout simplement disparu. Je me sentais paisible. Et puis il m'a pris par la main et nous étions sur le point de remonter quand tout à coup, j'ai entendu quelqu'un qui m'appelait par mon nom « Jennifer, aide-moi, aide-moi » J'ai regardé vers le bas. Je voulais voir qui c'était, mais quand j'ai regardé les flammes ont caché son visage. Cela avait le son d'une voix de fille. Je pouvais seulement voir ses mains qui étaient tendues, voulant que je l'aide. J'avais un tel désir de l'aider. Quand j'ai essayé, je ne pouvais pas, car ma main passait au travers des siennes. Je voulais tellement l'aider, mais vous voyez, elle n'avait aucun espoir. Je ne pouvais l'aider. Et lorsque je regardais autour de moi, j'ai vu mes amis, des gens que je connaissais, et d'autres gens. Ils avaient l'air familier, mais je ne savais qui ils étaient. Je ne connaissais par leurs vies, mais quand j'ai vu des amies d'école, là, cela m'a heurté. J'ai pensé en moi-même, « peut-être que le mauvais témoignage que je leur donnais, en disant que j'étais chrétienne, mais agissant comme elles, a fait qu'elles ne voulaient pas connaître Dieu et elles se sont détournées de Lui. Peut-être était-ce à cause de moi qu'elles sont ici? »

Moi je pense que dans l'Enfer il n'y a pas de temps, il n'y a pas de passé, de présent ou de futur, tout est pareil.
Les gens sont destinés à y aller. Mais comme je l'ai dit au début, je ne veux pas inventer une doctrine, mais c'est ce que j'ai vu là bas. Les gens que j'y ai vus sont encore en vie aujourd'hui.

Puis l'ange m'a ramené dans la présence de Dieu. Quand je me tenais devant Lui, j'étais sur mes genoux en pleurant et en pleurant. Je ne voulais toujours pas regarder Son visage, car j'étais honteuse. Mais le Seigneur, avec une telle douceur dans Sa voix me dit
« Je t'aime » Comme Il le dit à vous tous qui lisez ce texte en ce moment. Mais Il me le disait directement à moi. Il m'a dit qu'Il me pardonnait pour tout ce que j'avais fait quand je l'ai offensé, Il m'a tout pardonné. Pendant ce temps, je regardais vers le haut et beaucoup d'esprits mauvais sortaient hors de moi. Quand je me droguais cela ouvrait des portes, et ces mauvais esprits venaient en moi. Ils venaient me torturer. La manière dont je réagissais ce n'était pas vraiment moi, c'était les mauvais esprits en moi. Mais le Seigneur m'a nettoyée de tous ces mauvais esprits.

Aussi Il m'a montré le futur. Il m'a montré la Terre et comment les choses allaient se passer, les évènements qui allaient se passer. La vision qui m'a été donnée était à partir de maintenant jusqu'à l'Enlèvement. Il ne m'a pas montré l'Enlèvement, mais Il m'a montré les choses qui allaient se passer avant cela.
Chaque jour nous nous en approchons de plus en plus, et je vous dis que l'enlèvement est proche. Vous avez besoin de vous examiner, d'examiner votre vie et posez-vous la question, « Suis-je prêt pour aller vers le Seigneur ? » Le Seigneur m'a montré cela, mais Il m'a dit de ne le raconter à personne, mais d'attendre que la fin s'approche, je ne veux pas tenter Dieu, c'est pour cela que je ne dirai pas ce que j'ai vu. Mais je vous dis et je vous préviens que l'Enlèvement est proche.

Je lis en Joël 2:28 « Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions », c'est une des dernières prophéties, toutes les autres ont déjà été accomplies. Cette prophétie est une des seules qui n'a pas encore été accomplie, et je vous dis maintenant qu'elle est entrain de s'accomplir. Beaucoup de jeunes gens se lèvent et prêchent la Parole de Dieu. Le Diable veut construire une armée de jeunes gens, mais le Seigneur est plus puissant. Et si vous acceptez vraiment le Seigneur et que vous voulez le servir, Il vous donnera la force pour vaincre le diable, afin que vous puissiez prêcher la Parole partout dans ce monde, comme Il l'a commandé dans la Bible. Il m'a dit que j'avais une mission, et que cette mission était de raconter ma vision aux jeunes. Même si je ne veux pas faire cela, c'est un commandement que le Seigneur m'a donné, et je l'accomplirai.

... Je vous parle à vous parents. Ne vous arrêtez jamais de prier pour vos enfants. S'ils ne marchent pas avec le Seigneur, continuez à prier pour eux, n'abandonnez jamais. Mes parents n'ont jamais abandonné, et regardez où j'en suis aujourd'hui, prêchant la Parole de Dieu; racontant aux jeunes de venir servir le Seigneur, car ils ont besoin de Lui.

Et je voudrais donner un message à tous, je voudrais que vous pensiez un peu à vous, examinez-vous. Pensez, « pourquoi me tracasserais-je de ce que les autres pensent sur moi? » Moi je me tracassais de ce que les autres pourraient dire de moi, mais maintenant je comprends qu'ils ne m'aimaient pas. Ils ne seront pas là avec moi quand je serais face au Seigneur. Je me rappelle quand j'étais devant le Seigneur, mes amis n'étaient pas là pour m'aider, ma famille n'était pas là pour m'aider, ni mon pasteur, ni mon église n'était là pour m'aider. J'étais là, toute seule et je devais me défendre toute seule. Devant Lui, il est impossible de mentir, car Il est tellement Saint. Et quand j'étais là je sentais que je n'avais pas ma place là, car j'étais une pécheresse et dans le Ciel c'est Saint.

Je vous dis aujourd'hui que
si vous n'avez pas accepté le Seigneur Jésus, alors acceptez-le aujourd'hui. Ceci est la décision la plus importante de toute votre vie. Je ne vous raconte pas tout cela pour vous faire peur, mais afin de voir Sa miséricorde, Son amour qu'Il a pour nous. Lui, le Père, a envoyé Son Fils pour mourir pour nous. Alors chaque petite goutte de Son sang qui a coulé, pardonne tous nos péchés. Si vous voulez accepter le Seigneur, c'est la décision la plus importante de votre vie. Venez vers le Seigneur, ne vous tracassez pas de ce que les autres pensent de vous. Si vous voulez servir le Seigneur, alors faites-le de tout votre cœur. Ne le faites pas seulement en paroles. Dites-le avec votre cœur et votre pensée. Ne te tracasses pas pour ton futur, tracasse-toi pour aujourd'hui, tu ne sais pas quand tu vas mourir.

J'ai seulement 15 ans et un mois, je ne pensais jamais
que j'allais mourir à 15 ans, jamais.

Mais vous avez besoin d'y penser. Ma vie ne m'appartient pas, votre vie ne vous appartient pas, on emprunte notre vie, notre vie appartient à Dieu. Nous en profitons par le fait qu'on s'en foute, en allant dans le monde, en faisant les choses de ce monde. Le monde a beaucoup à offrir, mais rappelez vous que Dieu a encore plus à nous offrir. Le monde a l'Enfer et la mort, mais Dieu a la vie éternelle. La vie éternelle c'est pour toujours.

Maintenant si vous voulez accepter le Seigneur, veuillez baisser la tête et fermer vos yeux,
Seigneur Dieu, dans le nom de Jésus, je viens vers Toi. O mon Seigneur Dieu en ce moment je veux t'accepter comme mon Sauveur, je veux que tu viennes dans ma vie. Comme la sœur disait dans son témoignage que l'Enfer était réel, elle y était. Seigneur Dieu, je te demande de me pardonner pour tous les péchés que j'ai commis. Pardonne-moi pour tout ce que j'ai fait. Chaque petit péché secret, mon Seigneur Dieu, je te le révèle, alors s'il te plaît, pardonne-moi pour tout cela. Seigneur Dieu, je crois que Tu es mort pour moi à la croix et que tu es ressuscité d'entre les morts. Je crois que Tu viens dans mon cœur, que Tu règnes dans mon cœur, et que Tu es dans mon cœur. Je lirai Ta Parole, et je veux être plus dans Ta Parole. J'irai à l'église. Tu as dit que quand deux ou trois personnes sont assemblées ensemble, Tu es là. Mon Seigneur, je veux être là où Tu es! Je prie tout cela dans le nom de Jésus. Amen. »

Si vous avez prié cette prière, je veux vous souhaiter le bienvenue dans le Royaume des Cieux. Maintenant tu as des frères et sœurs partout dans le monde. Ceci est la décision la plus importante que vous ferez alors n'en abusez pas. Ne retournez pas dans ce monde. Le monde conduit à la mort, mais Dieu conduit à la vie éternelle.

A chaque moment vous devez vivre votre vie comme si c'était
le dernier jour, et le dernier moment de votre vie.

Si ce témoignage à touché votre cœur, donnez-le à un ami, afin qu'il puisse également accepter Dieu dans son cœur. Ne laissez pas passer ce moment, car cela peut être le dernier.

- - 12.02.2011 | 34 réactions | #link | rss

 Ensemble, en tant que groupe, 7 jeunes colombiens ont été emmenés
par Jésus-Christ pour visiter le Paradis


Voici quelques extraits de leurs témoignages (en raison de l'enregistrement duquel est tiré la traduction, seuls 6 témoignages ont pu être traduits). Le récit intégral peut être consulté via ce lien : http://www.spiritlessons.com/Documents/7_Jovenes/French_7_Columbian_Youths_Heaven_Revelations_sur_le_Ciel.pdf
Cet article fait suite à un premier
« ILS ONT VU L'ENFER – 7 jeunes colombiens ». Les numérotations renvoient aux références bibliques situées en fin d’article.


Extraits 1er témoignage :
Nous étions dans notre chambre, lorsque nous avons eu la première expérience (sur l’Enfer). La chambre commença de nouveau à se remplir de lumière. Celle-ci était pleine de la gloire de Jésus. C’était merveilleux d’être en Sa présence ! Jésus nous a dit :
« Mes enfants, maintenant Je vais vous montrer Mon Royaume, nous irons dans Ma Gloire. » Nous nous sommes tous pris par la main et nous avons été enlevés au Ciel. Je regardai en bas et j’ai vu que nous étions hors de nos corps. Comme nous avions quitté nos corps, nous étions habillés de robes blanches et nous avons commencé à monter vers le Ciel à une très grande vitesse. Nous sommes arrivés devant une porte à deux vantaux qui était l’entrée dans le Royaume des Cieux. Il y avait aussi deux anges qui nous accompagnaient et qui avaient chacun quatre ailes. Ces anges nous ont fait un chaleureux accueil et ils ont ouvert ces portes immenses. Nous avons vu un endroit merveilleux avec beaucoup de différentes choses. Lorsque nous sommes entrés, une tranquillité parfaite a rempli nos coeurs.

 

La première chose que j’ai vue, était un cerf et j’ai demandé à une de mes amies : « Sandra, est-ce que tu regardes la même chose que je regarde ? » Elle ne pleurait et ne criait plus comme elle l’avait fait lorsque Jésus nous a montré l’Enfer. Elle a sourit et a dit : « Oui Esau, je regarde un cerf ! » Puis alors j’ai su que tout cela était réel, que nous étions vraiment dans le Royaume des Cieux. Nous sommes allés vers l’endroit où se trouvait le cerf et derrière lui se dressait un arbre absolument énorme ! Il était au centre du Paradis (1). Cet arbre est un symbole de Jésus, car Christ est la Vie Eternelle. Derrière l’arbre il y avait un fleuve d’eau cristalline. Il était si pur et si beau qu’il n’en existe pas sur la Terre. Nous voulions rester dans cet endroit. Nous avons dit plusieurs fois au Seigneur : « Seigneur, nous T’en prions ! Ne nous prends pas pour aller hors de cet endroit ! Nous voulons y rester pour toujours ! Nous ne voulons pas nous retourner sur la Terre ! ». Le Seigneur nous a répondu : « Il est nécessaire que vous retourniez sur la terre pour témoigner de toutes les choses que J’ai préparées pour ceux qui M’aiment, car Je vais revenir bientôt et Ma récompense sera avec Moi. » L’eau de ce fleuve semblait avoir la vie en elle, et nous nous y sommes plongés. Nous pouvions respirer normalement sous l’eau comme à la surface. Le fleuve était très profond et il y avait plusieurs types de poissons avec des couleurs différents qui y nageaient. La lumière, à la surface du fleuve et dedans, était normale; dans le Ciel, la lumière n’irradiait pas d’une source spécifique, mais tout était plein de gloire. Nous avons pris quelques poissons hors de l’eau avec nos mains et ils ne sont pas morts. Nous avons couru vers le Seigneur et nous Lui avons demandé pourquoi ils ne mourraient pas ? Le Seigneur sourit et dit que dans le Ciel il n’y a plus la mort, les pleurs et la douleur.

Nous avons quitté le fleuve et nous courions partout pour toucher et expérimenter tout ce que l’on pouvait. Notre désir était d’emporter tout avec nous à notre retour sur la Terre, parce que nous étions tellement étonnés des choses que nous voyions dans le Ciel. Les mots sont trop pauvres pour exprimer ces choses là. Il y a des choses que nous avons vues et qu’il nous est presque impossible de décrire. Ensuite nous sommes arrivés dans un endroit immense, très beau et merveilleux. Il était plein de pierres précieuses : de l’or, des émeraudes, des rubis et des diamants. Le plancher était d’or pur. Puis nous nous nous sommes dirigés vers un endroit où il y avait trois grands livres. Le premier était une Bible en or : les pages, l’écriture, tout était d’or pur. Le deuxième livre que nous avons vu était plus grand que la Bible. Il était ouvert et un ange, qui était assis, y écrivait quelque chose. L’ange écrivait tout ce qui se passait sur la Terre. Tout ce qui s’y est passé, y compris la date, l’heure. Tout était enregistré ici dans ce livre
(2). L’ange écrivait tout ce que les gens faisaient sur la Terre, bien ou mal. Nous avons marché jusqu’à l’endroit où se trouvait le troisième livre. Il était fermé mais en nous approchant, nous l’avons pris  de l’étagère où il se trouvait et, selon l’ordre du Seigneur, l’avons placé sur un pilier. Ce livre que nous avons placé sur le pilier était si grand que nous avons dû marcher pour tourner la page d’à côté. Nous avons essayé de lire ce qui était écrit dans le livre parce que le Seigneur nous l’a demandé. La langue était différente de toutes les langues de la Terre, c’était quelque chose de complètement céleste. Avec l’aide de Saint Esprit, il nous a été donné la grâce de la comprendre. Nous avons vu que tous nos noms y étaient écrits. Le Seigneur nous a dit que c’était le Livre de Vie. Nous avons remarqué que nos noms étaient différents de ceux que nous avions sur Terre (3). Dans le Ciel, nous avons pu prononcer nos noms, mais une fois de retour sur la Terre, ils ont été ôtés de notre mémoire et de notre coeur.

Chers amis, la Bible dit en Apocalypse 3:11 « Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne ». Ne permettez à personne de prendre votre couronne, ne laissez personne usurper ou enlever cet endroit que le Père a préparé pour vous ! Dans le Ciel il y a des millions de choses qui sont magnifiques, qu’on ne peut pas les décrire par des mots. Mais je veux dire quelque chose :
« Dieu vous y attend ! » Mais sachez que ce sont seulement ceux qui persévèrent jusqu’à la fin qui seront sauvés !


Extraits 2ème témoignage :
C’est alors que j’ai vu, dans le lointain, qu’il y avait aussi des chevaux dans le Ciel
(4). C’étaient les chevaux que le Seigneur doit utiliser pour Son retour sur la Terre lorsqu’il viendra chercher Son église, Son peuple. Je me suis dirigé vers ces chevaux et j’ai commencé à les caresser. Le Seigneur m’a suivi et Il m’a permis de chevaucher l’un d’eux. Lorsque j’ai commencé à le chevaucher, j’ai senti quelque chose que je n’avais jamais senti auparavant sur la Terre. J’ai commencé à expérimenter la paix, la liberté, l’amour, la sainteté qu’une personne peut avoir dans ce bel endroit. J’ai commencé à savourer tout ce que mes yeux voyaient. Je voulais simplement savourer tout ce que le Seigneur avait préparé pour nous dans ce beau Paradis.

Nous avons également vu une table préparée pour les « noces de l’Agneau ». Tout était déjà servi. Cette table n’avait ni début ni fin. Nous avons vu les chaises préparées pour nous et les couronnes de la vie éternelle qui nous attendaient. Nous avons vu des mets délicieux qui étaient déjà posés sur la table pour tous les invités au Mariage de l’Agneau. Il y avait des anges qui portaient des tissus blancs pour confectionner les manteaux que le Seigneur prépare pour nous tous. Ensuite Dieu nous a conduit vers un endroit où il y avait beaucoup d’enfants. Le Seigneur était au milieu et Il commença à jouer avec eux. Il s’assurait qu’Il passait assez de temps avec chacun d’eux et on voyait qu’Il aimait être avec les enfants. Nous nous sommes approchés et nous Lui avons demandé : « Seigneur, est-ce que ces enfants vont bientôt naître sur la Terre ? ». Le Seigneur a dit : « Non ! ces enfants sont ceux qui ont été avortés sur la Terre ». Je me suis souvenu de quelque chose que j’avais fait autrefois avant de connaître le Seigneur. En ce temps-là j’avais fréquenté une jeune fille. Celle-ci est devenue enceinte. Quand elle m’a dit qu’elle était enceinte, je n’ai pas su quoi faire sur le moment et je lui ai demandé un peu de temps pour prendre une décision. Le temps a passé et quand je me suis rendu chez elle pour lui donner ma décision, c’était déjà trop tard. Elle avait déjà avorté. Cet événement a marqué ma vie. Lorsque j’ai accepté le Seigneur dans mon coeur, je ne pouvais pas me pardonner cette faute. Mais Dieu a fait quelque chose pour moi lorsque je suis allé dans le ciel : Il m’a permis d’entrer dans une pièce avec lui et m’a demandé : « Est-ce que tu vois la petite fille là-bas ? C’est ta fille. » Lorsqu’Il m’a dit cela et que j’ai vu la petite fille, j’ai senti que la blessure que j’avais dans mon âme depuis longtemps avait commencée à guérir. Le Seigneur m’a permis de m’approcher de cette petite enfant et lorsqu’elle s’est approchée de moi, je l’ai prise dans mes bras et j’ai pu voir ses yeux. J’ai entendu un seul mot sortir de ses lèvres : « Papa ». J’ai compris alors que Dieu avait eu pitié de moi et m’avait pardonné. Maintenant je devais apprendre à me pardonner. Cher ami qui lit ce message, je voudrais te dire quelque chose : Dieu a déjà pardonné ton péché, mais maintenant tu dois apprendre à te pardonner.

Cette révélation que le Seigneur nous a donnée et nous a permise de recevoir, mon espoir est que chaque personne qui lira ce témoignage soit bénie et le partage avec beaucoup d’autres personnes.


Extraits 3ème témoignage :
Quand nous sommes arrivés au Ciel, les grandes portes de la Cité étaient ouvertes pour nous et j’ai vu une vallée avec beaucoup de fleurs. Les fleurs étaient très belles et avaient un parfum très raffiné. Lorsque nous avons commencé à marcher, nous avons expérimenté une liberté que nous n’avions jamais expérimentée auparavant sur la Terre. Nous avions un sentiment de paix qui remplissait nos coeurs et quand nous avons regardé les fleurs, nous avons observé qu’elles étaient uniques; chaque pétale était différente dans sa forme et avait une couleur unique. Dans mon coeur j’ai dit au Seigneur que je voulais avoir une fleur comme celles-là, et parce que j’ai vu sur Son visage une expression qui exprimait la permission, je me suis approché d’une fleur et j’ai commencé à la tirer. Mais il ne se passa rien. Je ne pouvais pas arracher la fleur du sol. Je n’en pouvais arracher ni même une pétale ou une feuille. Puis le Seigneur rompit la silence et dit :
« Ici, tout doit être fait avec amour ». Il a alors touché la fleur et elle s’est abandonnée à la main de Seigneur. Puis Il me l’a donnée. Nous sommes arrivés dans un endroit où se trouvaient de très belles portes. Les portes se sont ouvertes et nous sommes entrés dans une pièce où se trouvaient beaucoup de personnes. Tout le monde courait çà et là faisant des préparatifs. Quelques-unes portaient des rouleaux de tissu brillant blanc sur leurs épaules, d’autres avaient des fusettes de fil doré et d’autres encore portaient une sorte de plaque avec quelque chose comme un bouclier à l'intérieur. Tout le monde était pressé. Nous avons alors demandé au Seigneur pourquoi y avait-il tant d’effort et de hâte ? Le Seigneur invita alors un jeune homme à s’approcher. Quand le Seigneur lui demanda pourquoi il portait ce rouleau de tissu, il regarda le Seigneur et dit: « Seigneur, tu sais ce qui se fait avec ce rouleau. Ce tissu est utilisé pour en faire les robes des rachetés, les robes pour l’Epouse » (5). Lorsqu’on entendit cela, une grande joie et une grande paix remplirent nos coeurs. Quand nous sommes sortis de cet endroit, nos yeux se sont perdus dans chaque détail du Ciel. C’est comme si chaque chose avait la vie en elle-même et chaque objet donnait gloire à Dieu.

Ensuite nous sommes arrivés dans un endroit où il y avait des millions et des millions d’enfants de tous âges. Quand ils ont vu le Seigneur, ils voulurent tous Le serrer dans leurs bras, ils voulurent sentir Son amour, parce qu’Il était leur passion. Ici, Jésus était la passion de chaque enfant. Nous étions presque en larmes quand nous avons vu comment le Seigneur gâtait ces enfants, gâtait chacun d’eux, comment Il les embrassait et tenait leurs mains. On a vu des anges qui se sont approchés du Seigneur et Lui ont apporté de petits bébés emmaillotés dans des linges en lin. Le Seigneur les caressa, les toucha et leur donna un baiser sur leurs fronts. Puis les anges ont repris leurs soins envers eux. On a demandé au Seigneur pourquoi il y avait tant d’enfants dans ce lieu ? Vont-ils être envoyés sur la Terre ? Le Seigneur sembla touché et nous a répondu : « Non, ces enfants ne vont pas être envoyés sur la Terre ! Ce sont ceux qui ont été avortés sur la Terre et dont les parents ne voulaient pas. Ceux-ci sont Mes enfants et Je les aime. » Je fis un signe de la tête et quand je posais la question suivante au Seigneur, ma voix se mit à trembler. Au temps où je ne connaissais pas encore que le Seigneur est la vie véritable, j’ai fait beaucoup d’erreurs et j’ai péché, comme tout le monde. Parmi ces péchés il y avait eu un avortement que j’avais fait. Maintenant mon heure avait sonné, et je devais rester debout devant le Seigneur pour Lui demander : « Seigneur, est-ce que le bébé que j’ai avorté beaucoup de temps auparavant se trouve ici ? ». Le Seigneur répondit : « Oui » J’ai commencé à marcher vers un des côtés de la pièce et j’ai vu un beau petit garçon. Un ange se tenait debout près de lui. L’ange regardait le Seigneur et le petit garçon nous tournait le dos. Le Seigneur me dit : « Voila, ton petit garçon ». Celui-ci parlait et regardait dans la direction des autres enfants. Il demandait à l’ange : « Est-ce que mon papa et ma maman vont venir ici bientôt ? » En regardant dans ma direction, l’ange a répondu : « oui, ton papa et ta maman viendront bientôt. » Je ne sais pas pourquoi il m’a été donné le privilège d’entendre ces mots, mais dans mon coeur j’ai su que c’était le plus beau cadeau que le Seigneur pouvait me faire. Ce petit garçon n’avait pas de colère dans sa voix et de douleur dans son coeur en sachant peut-être qu’on ne l’avait pas laissé naître. Il nous attendait avec l’amour que Dieu avait mis dans son coeur. Nous avons continué notre marche, mais j’ai gardé l’image de ce petit garçon dans mon coeur. Je sais que chaque jour je dois faire des efforts pour qu’un jour je puisse le rejoindre. J’ai une raison de plus pour y arriver, parce que quelqu’un m’attend dans le Royaume des Cieux.

 

Nous sommes arrivés ensuite dans un endroit de petites montagnes et le Seigneur Jésus est venu vers nous en dansant. Devant Lui c’était une foule des gens vêtus de robes blanches qui levaient leurs mains et agitaient des branches vertes d’oliviers. Lorsque les branches étaient agitées dans l’air, elles dégageaient l’odeur de l’huile sainte. Dieu a préparé pour vous des choses magnifiques ! Maintenant c’est le temps de Lui donner votre coeur. Que Dieu vous bénisse !


Extraits 4ème témoignage :
On a vu des choses magnifiques dans le Royaume des Cieux
(6). Quand on est arrivé dans le Royaume des Cieux on a eu un sentiment extraordinaire de voir tant de choses spectaculaires et de ressentir la gloire de Seigneur. Tout était si spécial; un endroit plein d’enfants aussi. On pouvait dire qu’il y avait des millions d’enfants là. On a vu des enfants de différents âges parce que les Cieux étaient divisés en sections. On a remarqué aussi que dans le Royaume des Cieux les enfants grandissaient et qu’il y avait une école dans laquelle il était enseigné la Parole de Dieu. Les anges sont leurs professeurs et ils enseignent aux enfants des chants d’adoration et comment glorifier le Seigneur Jésus. Quand le Seigneur est arrivé, on a pu voir l’immense joie de notre Roi sur Son Visage. Même si à vrai dire on ne pouvait pas voir Son visage, on pouvait voir Son sourire qui remplissait tout l’endroit. Lorsqu’Il entra, tous les enfants coururent vers Lui ! Au milieu de tous ces enfants, nous avons vu Marie la mère de Jésus-Christ sur la Terre. Elle était une belle femme. On ne l’a pas vu sur un trône, ni quelqu’un qui l’adorait. Elle était une femme parmi les autres femmes qui se trouvaient dans le Ciel et tout comme les autres gens qui vivent sur la Terre, elle a du être sauvée (7). Elle était habillée avec une longue robe blanche avec une ceinture d’or autour de sa taille et sa chevelure arrivait jusqu’à sa taille.

On a observé aussi qu’il n’y avait pas de Soleil ou de Lune dans le ciel
(8). Il est très difficile pour nous d’expliquer les horreurs que nous avons vu dans l’Enfer, mais il est encore plus difficile de tenter d’expliquer les choses célestes que nous avons vues et la perfection de notre Créateur. Pendant que nous étions dans le Ciel, nous avons senti le besoin de courir et de voir tout ce que nous pouvions voir.

Au milieu du Ciel nous avons vu une croix immense faite d’or pur. La croix n’est pas un symbole destiné à l’idolâtrie, mais plutôt un symbole qui montre que c’est par la mort de Jésus sur la croix qu’on peut entrer dans le Royaume des Cieux. Ici on a pu voir l’autre facette de la personnalité de Jésus, Jésus qui est notre ami, Jésus qui pleure lorsqu’on pleure. Jésus est le Dieu de l’amour, de la compassion et de la pitié. Il nous prend dans Ses Mains pour nous aider à continuer sur le chemin du salut. Le Seigneur Jésus nous a permis de rencontrer une personne mentionnée dans la Bible. Il s’agit du roi David, le même David mentionné dans l’Ecriture. Il était un bel homme, de haute stature, dont le visage reflétait la Gloire de Dieu. Pendant tout le temps que nous avons passé dans le Royaume des Cieux, la seule chose que David a faite, c’était danser, danser, danser et donner tout la gloire et l’honneur à Dieu.

Pour ceux qui lisent ce témoignage, je voudrais dire que dans la Parole de Dieu il est écrit dans l’Apocalypse 21:27
« Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau. »


Extraits 5ème témoignage :
Dans le Royaume des Cieux on a vu la Nouvelle Jérusalem
(9). C’est une ville réelle et magnifique ! Jésus y est allé avant nous pour nous préparer ces demeures. Dans la ville on a vu que devant chaque résidence il y avait écrit le nom du propriétaire. Cette ville n’est pas encore habitée, mais elle est toute prête pour nous. On nous a permis d’entrer à l’intérieur de ces maisons et de voir toutes les choses. Plus tard, lorsqu’on a quitté la ville, les souvenirs de tout ce que l’on avait pu voir se sont effacés. Mais tout de même, ce dont on se souvient c’est que les colonnes des maisons étaient plaquées avec des métaux précieux et il y avait incrustés, différents types de pierres précieuses et aussi d’or pur. L’or de cette ville est exactement comme la Bible le décrit : il est presque transparent et très étincelant. L’or de la Terre ne se compare pas avec l’éclat et la beauté de celui qui se trouve dans le Ciel.

Après cela, nous avons été transportés dans un endroit qui avait beaucoup de récipients. à l’intérieur, il y avait des larmes cristallisées. C’étaient les larmes que les enfants de Dieu ont versées sur la Terre. Ce n’étaient pas des larmes de plainte, mais des larmes versées dans la présence de Dieu, des larmes de repentance et
de gratitude. Dieu garde ces larmes dans le Ciel comme des trésors précieux (10).

Nous sommes arrivés à un endroit où se trouvaient beaucoup d’anges. Même si dans le Ciel on a vu beaucoup de types d’anges, dans cet endroit il y en avait seulement un type spécial. On a vu que Jésus a nommé un ange pour chaque personne. Il nous a dit que cet ange va demeurer auprès de nous pendant notre entière existence. Jésus nous a faits connaître des anges qui avaient pour mission d’être nos personnels protecteurs (11).

Nous sommes arrivés ensuite dans un endroit où se trouvaient beaucoup de casiers qui contenaient beaucoup de fleurs différentes. Quelques-unes étaient ouvertes, belles et éclatantes, mais d’autres étaient plutôt affalées et même fanées. On a demandé alors à Jésus ce que ces fleurs représentaient. Il a répondu :
« C’est parce que la vie de chacun de vous est comme une de ces fleurs ». Il prit dans Ses Mains une de ces fleurs éclatantes et dit : « Cette fleur montre la condition de votre relation avec Moi ». Il a lâché cette fleur et en a pris une autre qui était repliée sur elle même et dit : « Regardez, cette personne est repliée parce qu’elle subit une épreuve ou une difficulté. Il y a quelque chose dans cette vie qui interrompt la communion avec Moi. Savez-vous ce que Je fais avec ces fleurs, lorsqu’elles sont repliées, pour les faire de nouveau brillantes et saines ? ». Alors il a pris la fleur avec Sa Main et a dit : « Je verse Mes larmes sur elles et les fais pousser ». Puis on a vu comme d’une façon puissante cette fleur a commencé à recevoir de nouveau la vie. Elle se mit à pousser, et ses couleurs lui revinrent. Ensuite, Il prit une des fleurs fanées et la jeta dans le feu en disant : « Voila, une personne qui M’a connu, mais plus tard M’a rejeté. Maintenant cette personne meurt sans Moi et est jetée dans le feu. » (12) Quand on s’est éloigné, on a vu au loin un beau château dont personne n’osait s’en approcher et on croit savoir que là se trouvait le trône mentionné dans le livre de l’Apocalypse (13).


Extraits 6ème témoignage :
Dans cet endroit formidable, Dieu nous a permis de voir la plus belle salle de réception que nous croyions possible dans l’univers
. On a vu un trône gigantesque avec deux chaises d’or pur et de pierres précieuses qui n’existent pas sur la Terre. Devant le trône, il y avait une table interminable et sur elle il y avait une nappe blanche. Elle était si blanche qu’on ne pouvait pas la comparer avec quoi que ce soit sur la Terre. Toutes sortes d'aliments exquis et raffinés ont été posés sur la table. On a vu des grains de raisins grands et gros comme des oranges et le Seigneur nous a laissés en goûter. On garde encore le goût de ces fruits magnifiques. Sur la table, on nous a permis aussi de voir le pain, la « Manne ». C’était le pain de la vie dont l’Ecriture nous parle. On nous a permis d’en goûter et on a aussi savouré beaucoup d’autres choses magnifiques qui n’existent pas sur la Terre. Ces choses nous attendent et elles font partie de l’héritage incorruptible qui se trouve dans le Royaume des Cieux. On a été étonné du fait que les chaises étaient mises des deux cotés de la table. Sur ces belles chaises il y avait écrit des noms. Nous avons vu clairement nos noms écrits sur ces chaises, mais ils étaient différents de nos noms sur la Terre. Il y avait une multitude de chaises ! Il y a assez de places pour tous ceux qui veulent venir dans le Royaume des Cieux. Il y avait aussi des chaises qui ont été écartées de la table. Cela veut dire qu’il y a des hommes et des femmes qui en ont eu assez de servir Dieu et leurs noms ont été effacés du Livre de la Vie et il leur est refusé de participer au Banquet de Mariage de l’Agneau. Dieu nous a permis aussi de voir quelques-uns des saints renommés de la Bible. Nous avons été étonnés d’y voir Abraham, l’aîné, mais toutefois pas par son corps ou son apparence. Il était un aîné par la sagesse qu’il manifestait. Les cheveux d'Abraham étaient complètement blancs, mais chacun de ses cheveux ressemblait aux filaments de verre ou aux filaments de diamants. Ce qui nous a surpris le plus fut qu'il était encore plus jeune que nous. Dans le Ciel, nous rajeunirons tous et nous serons donc jeunes d’apparence. Abraham nous a dit quelque chose que nous n'oublierons jamais. Il nous a accueilli dans le Royaume des cieux et nous a dit que bientôt nous serions dans cet endroit avec lui, parce que la seconde apparition du Seigneur Jésus-Christ est proche.


Quelques références bibliques

(1)   
Apocalypse 2:7 « A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu »
(2)   
Apocalypse 20:12 « Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. »
(3)
    Apocalypse 2:17 « A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. »
(4)   
Apocalypse 19:11 « Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice »
(5)   
Apocalypse 19:8 « Et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints »
(6)   
1 Corinthiens 2:9 « Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment. »
(7)   
Jean 14:6 « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi »
(8)   
Apocalypse 22:5 « Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles. »
(9)   
Jean 14:2 « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. »
(10) 
Psaume 56:8 « Recueille mes larmes dans ton outre : Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre ? »
(11)
  Psaume 91:11 « Car il ordonnera à ses anges de te garder dans toutes tes voies »
(12)
  Jean 15:5-6 « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. »
(13)
  Apocalypse 22:1 « Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'agneau. »

- - 22.01.2011 | 0 réactions | #link | rss



Cette courte vidéo-test s'adresse à chaque personne qui se réclame de la vraie foi en Jésus-Christ. Vous pouvez penser être sincère mais il se peut que vous soyez sincèrement dans l'erreur. Regardez-là et ensuite prenez un temps de réflexion : examinez-vous vous mêmes, faites un inventaire honnête de votre vie et au besoin repentez-vous et mettez votre vie en règle avec Dieu, afin d'avoir l'assurance biblique (et non pas émotionnelle) d'être sauvé.

2 Corinthiens 13:5
Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés.


Peu sont sauvés

Matthieu 7:13-14
Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Faites-vous la volonté de Dieu ? Dieu vous connaît-il ?

Matthieu 7:21-27
Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.
C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis
et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande.

Votre coeur est-il froid, bouillant ou tiède pour le Seigneur ?

Apocalypse 3:15-16

Je connais tes oeuvres.
Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.

Votre foi est-elle vivante ?

Jacques 2:17-18

Il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même. Mais quelqu'un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres.


Marchez-vous dans la lumière ou dans l'obscurité ?

1 Jean 1:6

Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.


Reconnaissez-vous avoir besoin de la grâce de Dieu ?

1 Jean 1:8+10

Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous.


Mettez-vous en pratique sa Parole ?

1 Jean 2:3-6

Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu. Celui qui dit: Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui. Mais celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui: par là nous savons que nous sommes en lui.
Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même.

Votre amour est-il actif et véritable ?

1 Jean 2:9+11

Celui qui dit qu'il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres.

1 Jean 3:17-19

Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui? Petits enfants,
n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous rassurerons nos coeurs devant lui.

Etes-vous ami du monde ?

1 Jean 2:15-16

N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.


Confessez-vous Jésus comme Seigneur ?

1 Jean 2:23

Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; quiconque confesse le Fils a aussi le Père.


Pratiquez-vous la justice ?

1 Jean 2:29

Si vous savez qu'il est juste, reconnaissez que quiconque pratique la justice est né de lui.


Continuez-vous délibérément à pécher ?

1 Jean 3:6

Quiconque demeure en lui ne pèche point; quiconque pèche ne l'a pas vu, et ne l'a pas connu.


Le Saint-Esprit atteste-t-il en vous de sa présence ?

1 Jean 3:24

Et nous connaissons qu'il demeure en nous par l'Esprit qu'il nous a donné.


Recherchez-vous la sanctification ?

Hébreux 12:14

Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.


Ressemblez-vous à Christ ?

1 Jean 4:17

Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement.


De quel goût sont vos fruits ?

Matthieu 7:17-19

Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.

Tout se résume en ceci : VIVEZ-VOUS SELON L'ESPRIT DE DIEU ?

Romains 8:13

Si vous vivez selon la chair
(selon votre propre nature), vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps (le comportement de votre être égoïste), vous vivrez.


Votre coeur vous condamne-t-il ?


SI OUI :

1 Jean 1:9

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
REPENTEZ-VOUS, DEMANDEZ A DIEU DE CHANGER VOTRE COEUR ET DEMEUREZ EN CHRIST ! Conformez votre vie à ce que dit sa Parole, renforcez votre communion avec lui afin qu'il vous transforme à son image (2 Corinthiens 3:18).


SI NON :

1 Jean 3:21
Bien-aimés, si notre coeur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance devant Dieu.

Vous avez l'assurance aujourd'hui d'être sauvé ! Continuez à TRAVAILLER CHAQUE JOUR A VOTRE SALUT (Philippiens 2:12) et examinez-vous vous même régulièrement afin de savoir si vous êtes toujours dans la foi. Restez à l'écoute du St-Esprit, il vous reprendra si vous vous éloignez de la vérité (Apocalypse 3:19).


Matthieu 24:13
Celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé


Si vous souhaitez visionner le message de Paul Washer dans son intégralité suivez ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=s0S8MTcGHXI.

- - 17.06.2009 | 0 réactions | #link | rss

L'Homme Pense à l'Eternité
Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur coeur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l'oeuvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin. (Ecclésiaste 3:11)


Le Départ vers la Seconde Demeure

car l'homme s'en va vers sa demeure éternelle, et les pleureurs parcourent les rues; avant que le cordon d'argent se détache, que le vase d'or se brise, que le seau se rompe sur la source, et que la roue se casse sur la citerne; avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné. (Ecclésiaste 12:5-7)

Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu'au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait). Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu'il entendit des paroles ineffables qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer. (2 Corinthiens 12:2-4)

Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. (Luc 23:43)


Direction Le Paradis ou l'Enfer ?

Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent. Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait. (Luc 16:19-31)

Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l'orient et de l'occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux. Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 8:11-12 / également Luc 13:29)

Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. (Matthieu 25:34+41+46)

Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.
(Matthieu 7:21-23)

Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu. (Apocalypse 20:12-15)


Le Paradis...

... et ses demeures célestes, la Nouvelle Jérusalem

Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. (Jean 14:1-3)

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l'ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n'a pas été faite de main d'homme. Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus. Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie... nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur. (2 Corinthiens 5:1-8)

Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. (Ephésiens 2:19)

C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent qu'ils cherchent une patrie. S'ils avaient eu en vue celle d'où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d'y retourner. Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. (Hébreux 11:13-16)

Car nous n'avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir. (Hébreux 13:14)

Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal.
(Apocalypse 21:10-11)

La ville avait la forme d'un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales. La muraille était construite en jaspe, et la ville était d'or pur, semblable à du verre pur.
(Apocalypse 21:16+18)

La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau. (Apocalypse 21:23)

... et sa gloire

J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. (Romains 8:18)

Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. (2 Corinthiens 3:18)

Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel... Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste. (1 Corinthiens 15:40-49)


Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore en pleurant. Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu'aux choses de la terre. Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses. (Philippiens 3:18-21)

...et sa perfection ainsi que la connaissance absolue de toutes choses
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant. Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu. (1 Corinthiens 13:10-12)

... et sa joie parfaite
Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. (Apocalypse 21:3-4)


La Nature de Dieu
La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres. (1 Jean 1:5)

Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles. (Apocalypse 22:5)

Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. (1 Jean 4:8)


Un Nouveau Nom
Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux églises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. (Apocalypse 2:17)


Le Livre de Vie

En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle. Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité. (Daniel 12:1-2)

Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'agneau. (Apocalypse 21:27)



L'Arbre de Vie
Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux églises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. (Apocalypse 2:7)

Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville! (Apocalypse 22:14)


Le Jugement Dernier
Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu'il aura fait, étant dans son corps. (2 Corinthiens 5:10)

Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour. (Jean 12:46-48)


Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement. (Hébreux 9:27)



Les Demeures de l'Enfer

Sa maison, c'est le chemin du séjour des morts; Il descend vers les demeures de la mort. (Proverbes 7:27)

Et il ne sait pas que là sont les morts, Et que ses invités sont dans les vallées du séjour des morts.
(Proverbes 9:18)

C'est pourquoi le séjour de morts ouvre sa bouche, élargit sa gueule outre mesure. (Esaïe 5:14)


Un Lieu où Satan Réside

Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton coeur: Je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, A l'extrémité du septentrion; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, Dans les profondeurs de la fosse. (Esaïe 14:12-15)


Le Feu et les Vers Eternels
... tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. ... Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point. (Matthieu 3:10-12 / également Matthieu 7:19 et Luc 3:9+17)


Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d'être puni par le feu de la géhenne. (Matthieu 5:22)

Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point. (Marc 9:43-48 / également Matthieu 5:29-30 et 18:8-9)

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne. (Matthieu 10:28)

sauvez-en d'autres en les arrachant du feu. (Jude 1:23)


L'Angoisse, la Souffrance et le Désespoir
Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité: et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (Matthieu 13:41-43)

Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 13:49-50)

C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors. (Luc 13:28)

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux églises: Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort. (Apocalypse 2:11)


Les Ténèbres du Dehors
Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus. (Matthieu 22:13-14 / également Matthieu 24:51 et 25:30)

Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. (Jean 15:6)

qu'il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n'ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure; que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l'impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d'un feu éternel. (Jude 1:6-7)



L'Etang de Feu et de Soufre

il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'agneau. Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. (Apocalypse 14:10-11)

Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre. (Apocalypse 19:20)

Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. (Apocalypse 20:10)


Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. (Apocalypse 21:8)


Quelle est la Volonté de Dieu ?

Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. (Jean 6:37-40)


Le Seul Chemin pour Aller au Paradis

Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. (Matthieu 7:13-14)

Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin? Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
(Jean 14:5-6)

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
(Jean 3:16-18)

Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit.
(Jean 3:3-8)

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. (Jean 3:36)

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. (Jean 6:47)


Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? (Jean 11:25-26)


Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. (Jean 17:1-3)



- - 19.04.2008 | 2 réactions | #link | rss
On peut constater de frappantes similitudes entre les NDE et de nombreux passages de la Bible :

- la sortie hors du corps et le fil ou cordon d'argent

Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu'au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait). Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu'il entendit des paroles ineffables qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer (2 Corinthiens 12:2-4)
 
Car l'homme s'en va vers sa demeure éternelle, et les pleureurs parcourent les rues; avant que le cordon d'argent se détache, que le vase d'or se brise, que le seau se rompe sur la source, et que la roue se casse sur la citerne; avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné (Ecclésiaste 12:5-7)


- le corps spirituel (céleste)

Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit (2 Corinthiens 3:18)
 
Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses (Philippiens 3:20-21)
 
Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres... Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel... Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste (1 Corinthiens 15:40-49)


- la lumière, l'Etre de lumière qui personnifie l'Amour absolu

Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie (Jean 8:12)
 
Comme il était en chemin, et qu'il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui. Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il répondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes (Actes 9:3-5)
 
La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres (1 Jean 1:5)

Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles (Apocalypse 22:5)

Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour (1 Jean 4:8)


- le sentiment de bonheur infini, d'une joie indescriptible, d'une paix profonde

J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous (Romains 8:18)

Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu (Apocalypse 21:3-4)

Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux (Jean 17:13+26)

Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne (Jean 14:27)


- la perception modifiée du temps

Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour (2 Pierre 3:8)

Car mille ans sont, à tes yeux, comme le jour d'hier, quand il n'est plus, Et comme une veille de la nuit. (Psaume 90:4)


- la vision d'une Cité de lumière

Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité (Hébreux 11:16)
 
Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ (Philippiens 3:20)
 
Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal (Apocalypse 21:10-11)
 
La ville avait la forme d'un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales. La muraille était construite en jaspe, et la ville était d'or pur, semblable à du verre pur (Apocalypse 21:16+18)
 
La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau (Apocalypse 21:23)


- la revue de vie, l'accès à la connaissance absolue et le jugement

Mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant. Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu (1 Corinthiens 13:10-12)
 
Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu... Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même (Romains 14:10+12)
 
Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour (Jean 12:47-48)


- la certitude de faire partie d'un ensemble universel harmonieux (l'unité de toutes choses)

Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi?... Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi (Jean 14:10-11)

En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous (Jean 14:20)

Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un - moi en eux, et toi en moi, - afin qu'ils soient parfaitement un (Jean 17:22-23)


- l'enfer, le bas-astral ou la géhenne

Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse (Esaïe 14:15)

Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus (Matthieu 22:13-14)
Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point (Marc 9:47-48)

Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu (Apocalypse 20:14-15)


- - 06.04.2008 | 0 réactions | #link | rss

L'expérience de mort imminente (en anglais NDE ou near death experience) est un phénomène qui intervient dans certains cas à l'extrémité de la vie, dans un état proche de la mort, parfois dans un état comateux.

Selon une étude 30% des personnes qui se trouvent dans un état proche de la mort, quelle qu'en soit la cause, se souviennent avoir vécu une NDE. Par ailleurs, on estimerait en 1994 à 13 millions le nombre d'Américains qui auraient vécu une NDE. A ce niveau, les chiffres ne sont plus très importants en eux-mêmes mais constituent bien la preuve que cette expérience est survenue chez un nombre impressionnant de personnes et que le doute quant à son authenticité n'est désormais plus permis. Il ressort sans équivoque de toutes les études entreprises que la NDE est une expérience universelle, non pas liée à une spécificité géographique ou culturelle mais issue de notre condition d'être humain.

 Le déroulement typique d'une NDE peut comprendre les phases suivantes :

  • la sortie hors du corps. Le sujet quitte son corps qu'il voit de l'extérieur depuis une certaine hauteur

  • le passage par un tunnel

  • l'apparition d'une lumière éclatante et attirante au bout du tunnel

  • la rencontre avec l'Etre de lumière qui personnifie l'Amour absolu

  • le sentiment de bonheur infini, d'une joie indescriptible, d'une paix profonde

  • la rencontre avec des proches décédés ou des guides inconnus

  • la vision d'une Cité de lumière

  • la revue de vie. Vision en dehors du temps et en 3 dimensions de plusieurs événements de la vie passée sur Terre

  • l'accès à la connaissance absolue, perdue partiellement ou entièrement lors du retour à la vie

  • la certitude de faire partie d'un ensemble universel harmonieux

  • représentations diverses symbolisant une frontière dont le franchissement rendrait le retour à la vie impossible

  • le retour à la vie souhaité ou imposé

Notons que la totalité de ces éléments est rarement présente dans une même expérience de mort imminente, et que malgré de frappantes similitudes entre différents témoignages, il ne s'en trouve pas deux qui soient absolument identiques.

Les expériences positives de NDE :

Voici plusieurs témoignages de quelques sujets qui ont vécu une expérience positive de NDE :

 « ... la première chose qui se produisit - tout a été très rapide – fut que je m'en allai à travers ce grand vide noir à une vitesse fosse. On pourrait comparer cela, mettons, à un tunnel. Je me sentais comme emportée dans une de ces attractions foraines genre montagnes russes à une allure vertigineuse. »

 « ... ce jour là, j'ai coulé, presque au milieu du lac. Pareil à un ludion, je montais et descendais, et tout à coup je me suis senti comme si j'étais loin de mon corps, loin de tout le monde, tout seul dans l'espace. Tout en demeurant stable à un niveau donné, j'apercevais mon corps qui montait et descendait dans l'eau. Je voyais mon corps de dos et légèrement sur ma droite. J'avis pourtant l'impression d'avoir la forme complète d'un corps entier, et cela tout en me trouvant en dehors de mon corps. J'éprouvais un sentiment de légèreté indescriptible. Je me sentais comme une plume. »

 « ... pendant la période où je suis resté sans connaissance, je me suis senti comme soulevé en l'air, comme si je n'avais plus de corps du tout. J'ai vu apparaître une grande lumière, blanche et brillante; si brillante que je ne pouvais voir au travers. Mais sa seule présence dégageait une merveilleuse impression de calme. Cela ne ressemblait en rien de connu sur terre. A l'apparition de cette lumière, des pensées et des paroles me sont venues à l'esprit : « veux-tu mourir ? » A quoi j'ai répondu que je n'en savais rien, étant donné que je ne connaissais rien de la mort. Alors, la lumière blanche m'a dit : « Franchis cette ligne, et tu le sauras. » J'avais l'impression de savoir où se situait la ligne en question, bien que je ne puisse l'apercevoir. A peine l'avais-je franchie que j'éprouvai des sentiments merveilleux de paix, de sérénité, et l'effacement de tous mes soucis. »

« ... et cette énorme lumière semblait presque me bercer. J'avais seulement l'impression d'exister en elle, de faire partie d'elle, d'être nourrie par elle et cette sensation s'amplifia et s'amplifia et s'amplifia pour devenir de l'extase, un sentiment radieux de perfection. E tout, en elle, était... Si vous prenez les mille meilleures choses qui vous soient arrivées dans la vie et que vous les multipliez par un million, peut-être vous approcherez-vous de cette sensation, je ne sais pas... Mais vous êtes purement et simplement englouti dans cette lumière et vous vous mettez à savoir quantité de choses. »

«... soudain, il y eut cette formidable explosion de la lumière et on me tourna... vers la lumière. Au loin, je vis une ville... Ce n'était pas comme celles qu'on aperçoit d'un avion. Même de cette distance énorme, je me rendais compte qu'elle était immense. On aurait dit que tout avait les mêmes dimensions, qu'elle ne reposait sur rien et n'avait besoin d'aucun soutènement. Et là, je pris conscience que la lumière provenait de l'intérieur de la ville. On aurait dit que son coeur n'était qu'un rayon laser de lumière et que ce rayon était dirigé sur moi [...] La première chose que je vis, ce fut cette rue : elle était d'une telle clarté. La seule chose à laquelle je puisse la comparer dans la vie, c'est l'or, mais elle était claire, transparente. Là-bas, tout avait une pureté, une clarté... La différence (entre les choses ici et les choses là-bas) c'est aussi ça. Quand vous songez à de l'or, vous pensez à quelque chose de brillant, de dur. Là, il y avait une douceur, une tendresse ! »

Les expériences négatives de NDE :

Voici un récit de Rawlings, cardiologue, qui raconte une réanimation tout à fait dramatique :

« Un homme avait subi plusieurs arrêts du coeur lors d'un infarctus et il avait perdu connaissance à plusieurs reprises pendant le processus de réanimation. L'homme, à chaque retour à l'état conscient, s'exclamait qu'il était allé en enfer, qu'il avait vécu des moments épouvantables, insupportables, et il suppliait le médecin de ne pas le laisser retourner là-bas. Rawlings était très impressionné car l'homme avait vraiment l'air terrifié, comme s'il avait vu des choses véritablement épouvantables. Comme la réanimation avait pu être achevée avec succès, Rawlings allait trouver le patient quelques jours plus tard dans sa chambre d'hôpital. Il commença à parler très prudemment de ce qui s'était passé pendant la réanimation et fut sidéré de constater que l'homme en question ne se rappelait de rien d'effrayant. Bien au contraire, il avait quelques vagues souvenirs d'un épisode plutôt positif, agréable. »

Une femme prise d'un grave malaise raconte :

« ... Je ne sais pas comment expliquer cela, je sais que ma dernière heure est venue. Je pense à mes enfants, à mes petits-enfants, et je me dis que je ne vais pas les revoir. Et, soudain, c'est le trou noir. C'est absolument terrifiant. Je ne sais comment expliquer ce que j'ai ressenti. Tout était noir autour de moi. Mais pas seulement noir, vide. Il n'y avait rien. C'était la nuit totale, brutale, infernale, sans aucune luminosité, même la plus petite. Il n'y avait que le noir opaque et ce vide intersidéral. Je flottais dans cet espace, et je me sentais absolument seule, abandonnée, terrifiée. Je savais que j'allais flotter ainsi pour l'éternité. Mon esprit me disait: alors c'est ça la mort. C'est affreux, inhumain, insurmontable. C'est comme si je tombais dans le vide, à l'infini. Je ne sais pas si vous connaissez le jeu Myst, au début il y a un petit bonhomme qui tombe dans le noir, eh bien, c'était ça. J'étais comme ce petit bonhomme, insignifiante dans l'immensité illimitée. Aucune présence de quelque sorte que ce soit. J'étais vraiment seule. J'étais absolument terrifiée, je ne trouve pas d'autre terme, la terreur à l'état brut. C'était intenable dans la durée. Personne ne pourrait supporter cet état longtemps. Et en même temps je me disais que c'était pour l'éternité. C'était vraiment la réalité. Ce n'était et ce n'est toujours pas, pour moi, une projection de l'esprit: c'est comme ça, ça été comme ça « pour de vrai », comme diraient les enfants.... »

Les expériences négatives de NDE après un suicide :

Un nombre significatif de témoignages portant sur des phénomènes d'approche de la mort (NDE) consécutifs à des tentatives de suicide ont pour caractère commun d'avoir été désagréables. En résumé, les témoins rapportent que les situations conflictuelles auxquelles ils avaient tenté d'échapper par le suicide trouvaient un prolongement après leur mort, mais avec des complications en plus.

Un homme, que le décès de son épouse avait réduit au désespoir, s'était suicidé d'une balle de revolver, était « mort » des suites de sa blessure, et avait pu être ramené à la vie. Il déclare :

« Je n'ai pas pu rejoindre [ma femme]. Je suis allé dans un endroit affreux (...). J'ai immédiatement mesuré l'erreur que j'avais commise (...). J'ai pensé : « Combien je regrette d'avoir fait cela. »

Un homme qui était « mort » à la suite d'un accident disait :

« [Pendant que je me trouvais de l'autre côté], j'eus le sentiment que deux choses me seraient totalement interdites : me tuer, ou tuer quelqu'un (..). Si j'en venais à me suicider, ce serait comme si je refusais le don de Dieu en le lui jetant à la face (...). Tuer quelqu'un d'autre, c'est se mettre en travers du plan que Dieu a conçu pour cet homme... »

Cet autre homme, dépressif et suicidaire, a fait l'expérience de plusieurs NDE successives positives et négative :

« ... Puis, comme un voile épais et noir, comme une lumière qui s’éteint, ce “noir” s’abattit dans la pièce. à ce moment, l’infirmière se retourna et regarda le cardiogramme et dit à quelqu’un “on est en train de le perdre !”. Ce fut les dernières paroles que j’eus le temps d’entendre car le “noir” m’enveloppa totalement, me coupant de tout. Je ne voyais rien, n’entendais rien, et j’eus peur comme on a peur dans le noir total dans un endroit inconnu. Puis je criai par peur : “Je veux de la lumière !”. Puis un minuscule point apparut au loin, comme lorsque on regarde une étoile du ciel. De ce point vint un rayon de lumière, mince et s’ouvrant de plus en plus devant moi, d’une lumière blanche immaculée, pure et brillante, d’une énergie dans laquelle je sentais un amour inconditionnel et sans limites. Cette lumière parvint jusqu’à moi et m’enveloppa juste assez pour que je puisse “avancer” dans cette lumière. J’avançai non pas en marchant, mais me sentant comme attiré dans cette lumière, et seul ma volonté me faisait avancer. Puis j’entendis des voix parlant au loin, puis je vis un groupe de personnes toutes vêtues de blanc (de longues toges) et ils parlaient de moi, je le savais, mais je ne pouvais distinguer ce qu’ils disaient. Moi, je continuais à avancer dans cette lumière et je savais que je quittais la vie me dirigeant dans cette lumière vers ce que l’on pourrait appeler “le ciel”. Puis, une de ces personnes leva le bras et la main dans un signe d’arrêt et me dis: „”Où vas-tu ?”. Je répondis: “Je vais vers le ciel, je ne peux vivre sur terre, j’en suis incapable, ma souffrance est trop grande, je ne peux la supporter davantage”. La personne me répondit : “Arrête, tu ne peux avancer dans cette lumière, tu vas tout “souiller”, tu t’es suicidé !”. Puis cette personne parla aux autres encore et me dit : “Tu vas retourner dans ton corps et aller remplir ta mission”. Je répondis : “Seul, je ne le pourrai pas, j’en suis incapable”. La personne me dit : “Nous allons t’aider”. Puis je me sentis “poussé” de force dans cette lumière vers mon corps. Je me suis assis “carré” dans mon lit, l’infirmière me regardait et je lui ai dit : “j'ai vu Dieu !”. Puis je retombai dans un sommeil profond et je m’éveillai le lendemain matin.

... un cordon de lumière me rattachait à mon corps sur le lit et était relié au niveau du nombril. Je vis apparaître un tout petit point de lumière mais noir (si il vous est possible de concevoir l’idée d’une lumière noire) et, comme à l’hôpital (de la même manière et selon le même principe), ce point s’agrandit jusqu’à devenir une petite masse, mélange de matière à l’apparence un peu visqueuse et d’un nuage gazeux. Puis dans cette masse une forme imprécise, un visage se dessina et plus je regardai cette chose se former, plus un visage “humain” apparaissait jusqu’à ce que ce visage qui m’apparut fut le mien. Ce visage “brillait” d’une lumière noire dont des rayons s’échappaient, mais je “sentais” une énergie ”négative” s’en dégager. Puis ce visage me dit : “Viens avec moi, nous allons pleurer ensemble pour l’éternité, nous pourrons soulager notre souffrance ainsi”. (Je dois dire ici qu’aucune parole ne fut échangée et que j’exprime ici en “mots” ce qui se communiquait uniquement par la pensée durant cette expérience. Comme une idée “tout d’un bloc” qui entre dans votre pensée et qui “sans explication” nécessaire est comprise ainsi, instantanément, et de même pour envoyer la réponse). Je sentais une énergie négative se dégageant de cette entité et je me méfiais d’elle, je sentais qu’elle voulait me “tromper”. Elle voulait m’attirer à elle pour se soulager de sa propre souffrance (que désire-t’on le plus lorsqu’on est triste ? Une personne pour “partager” cette tristesse). Je sentais que si je disais “oui” à cette entité et que j’acceptais d’aller avec elle, c’est dans la mort que je décidais d’aller et que j’avais un choix à faire : décider de vivre ou de mourir. Puis je vis comme un fleuve où “nageaient” ou “flottaient” toutes sortes d’autres entités qui toutes souffraient, pleuraient dans une espèce de “bas-astral” où toutes les pensées les plus bestiales , délirantes ou informes se matérialisaient et formaient ce fleuve dans lequel “baignaient ces “âmes” perdues (les idées avaient des formes). Certaines étaient comme de longs serpents informes qui vous pénètrent le corps, d’autres gémissaient comme un embryon de quelque chose “pas encore né” et erraient sans but, seuls avec leurs souffrance qu’ils cherchaient sans cesse à soulager en s’appropriant l’attention d’autres entités. Mon Dieu, cela était intolérable, insupportable; et je compris que le suicide n'est pas une solution car lorsqu’on se suicide, on demeure dans le même état que l’on est lors de sa mort et que l’on est, pour un temps indéterminé et de Dieu seul connu, condamné à “errer” dans ce “bas-astral” avec ces autres entités et que notre souffrance devient ainsi peut-être éternelle (au bon vouloir de Dieu lui-même). Le suicide est un “piège” puisqu’il ne règle rien et que même, il empire les choses car cet état devient perpétuel. Le suicide est le plus grand péché contre Dieu car c’est renier la vie elle-même et renier Dieu lui-même ! Je compris tout cela et je crois que ce “bas-astral” pourrait être ce que l’on nomme “l’enfer” ! Et en mon âme et conscience, je ne pus accepter cela et au fond de mon âme je désirais “vivre”, alors je dis “non” à cette entité et cela suffit à la repousser. Elle se “dématérialisa” et disparut dans son nuage noir et visqueux.

... alors une lumière venant du haut me pénétra par le haut de la tête et descendit en moi. A mesure qu’elle descendait, tout mon corps (“astral”) se détendait complètement et lorsque cette lumière atteignit le niveau du coeur, je sentis comme une explosion d'amour pur, inconditionnel, un amour concentré, et je me sentis baignant dans cet amour. Puis, comme une “main” énorme venant d’en haut me pénétra par le haut de la tête et cette main se frayait un chemin parmi mes idées, mes émotions, mes sentiments, tassant des choses, en écartant d’autres, elle cherchait quelque chose de “précis”. Je me sentais envahi par quelque chose de totalement inconnu et j’étais totalement impuissant, alors j’ai eu peur et je me sentis comme un peu “violé” dans mon intimité, non physique mais en mon âme et je demandai : “Qui êtes-vous ?” et une voix me répondit : “Je suis le Saint-Esprit, je suis une force d’Amour, je contrôle toutes tes fonctions essentielles, tu n’as rien à craindre”. Je sentais que cette force “fouillait” dans mon âme et je demandai alors : “Que faites-vous ?” „ La voix me répondit : “je vais t'enlever ta souffrance, tu n'en auras plus besoin”. Puis je sentis cette main saisir quelque chose en moi et le jeter au loin. La lumière disparut et je restai là, pantois, et après ce qui venait de se passer je pris peur ne sachant ce qui pourrait m’arriver encore. Le désir de réintégrer mon corps se fit impérieux et je cédai un peu à la panique. J’eus comme l’impression de “courir”, de me “lancer” dans mon corps, peu importe ce qui arriverait. Juste avant de réintégrer mon corps, j’étais comme à demi entre mon corps et à l’extérieur , je sentis à ce moment comme un déclic au niveau des reins et un craquement au niveau de la nuque et qu’une main invisible me guidait dans mon corps... »

En général, ceux qui eurent à subir ce pénible état disent qu'ils avaient eu le sentiment d'être là pour longtemps; qu'ils payaient ainsi le prix d'un « manquement aux règles », en se soustrayant prématurément à ce qui constituait une « mission » - celle de se conformer à une certaine finalité de la vie.



 


FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch