MCG Mouvement Citoyens Genevois - http://www.monblog.ch/mcg123 Un canton à soigner, des CITOYENS à respecter! FutureBlogs/0.8.6 fr <![CDATA[Excédées par le trafic des frontaliers, les Citoyens manifestent !]]> Cramer montré du doigt!Les Mairies de 16 communes montrent du doigt Robert Cramer !

 

.
Excédées par le trafic des frontaliers, les Citoyens manifestent dans les communes rurales à l’image de Soral.

L’actualité récente nous indique que les citoyens des communes rurales montent au créneau contre le trafic des frontaliers et demande la fermeture temporaire des douanes du réseau secondaire !  

.

Petit rappel des faits ;

.

Le Mouvement Citoyens Genevois en date du 19 mars 2007 déjà a déposé une Motion (N°1743) intitulée ;  

.

Fermons temporairement les douanes du réseau secondaire, afin de rendre l'air respirable à Genève  

.

 

 

Cramer_contre_Cramer
  

 

.

Source - http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/M01748.pdf -  

.

Extrait de la Motion MCG :
 

.

invite le Conseil d'Etat
–  à étudier la fermeture durant les heures comprises entre 5 h et 9 h et entre 16 h et 19 h 30 du lundi au vendredi, des douanes du réseau routier  secondaire qui ceinturent le territoire genevois, à l’exception des douanes d’accès d’Anières, Moillesulaz, Thônex-Vallard, Bardonnex, Perly, Chancy, Meyrin-Cern et Ferney-Aéroport ;  

 

.

–  à inviter les départements limitrophes à renforcer leurs dessertes en matière de transport public afin d’inciter leurs résidents travaillant à Genève à privilégier, comme il le demande aux Genevois eux-mêmes, les transports publics plutôt que d’avoir recours aux transports individuels en zone urbaine ;  

.

–   à mettre en place une réelle politique de transports publics incitative pour les travailleurs domiciliés à l’étranger qui comprenne notamment un vrai réseau de parking de décharge connecté au réseau TPG aux points de passages frontières principaux ;  

.

–  à proposer la réunion d’urgence des instances transfrontalières compétentes dans ce domaine afin de coordonner une politique de transports transfrontalière efficace à court, moyen et long termes.  

.

La Motion du Mouvement Citoyens Genevois sera traitée au point 30 de l’ordre du jour de la séance plénière du Grand Conseil le vendredi 16 novembre 2007.    

 

.

 

Nous, cest pour Vous!

 

.

Les citoyens sont descendus dans la rue
.

Le MCG depuis son entrée au parlement en 2005 n’a pas eu de répit sur le sujet du trafic des pendulaires, plusieurs textes parlementaires avaient été déposés.    Espérons que cette fois, le parlement sera écouter et pas seulement entendre la volonté des genevois par le biais de la Motion du MCG.    

.

Vous pouvez déposer vos commentaires pour ce blog sur ; http://promcg.blog.tdg.ch/general/excedees-par-le-trafic-des-frontaliers-les-citoyens-manifestent.html 

 

Eric Stauffer

Député

]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200711121923494 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200711121923494 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200711121923494#comments Mon, 12 Nov 2007 17:23:49 GMT
<![CDATA[Etablissements publics autonomes ou agences de tourisme luxueuses sur le dos des citoyens !]]>

Mesdames, Messieurs,

.

Certains seront surpris  que la polémique continue, mais je n’ai jamais été motivé dans le travail du mandat que vous m’avez confié, par des campagnes électorales !

.

Maintenant que les votations fédérales sont passées, pour moi citoyen de Genève et simple député par votre volonté, je continue mon travail.

.
J’ai fait une promesse lors de ma prestation de serment en 2005, et tant et aussi longtemps que je serai député, je continuerai à agir dans l’intérêt du peuple….

.

Pour mémoire voici ce que chaque député a promis ou juré:

.

« Je jure ou je promets solennellement, de prendre pour seuls guides dans l’exercice de mes fonctions les intérêts de la République selon les lumières de ma conscience, de rester strictement attaché aux prescriptions de la constitution et de ne jamais perdre de vue que mes attributions ne sont qu’une délégation de la suprême autorité du peuple;

.

d’observer tous les devoirs qu’impose notre union à la Confédération suisse et de maintenir l’honneur, l’indépendance et la prospérité de la patrie;

.

de garder le secret sur toutes les informations que la loi ne me permet pas de divulguer. »

 .


 C’est bien de le rappeler…..

.

L’information sur le voyage des SIG étant devenue publique, voici mes questions au gouvernement…..

.

Bonne lecture.

.

____________________________________________________________

Interpellation urgente écrite déposée le 28 octobre 2007
Etablissements publics autonomes ou agences de tourisme luxueuses sur le dos des citoyens !

.

Le fond de la cuvette a été atteint aux SIG. Après avoir découvert, non sans peine, l’ineptie des revenus de la direction générale et du président des SIG c’est maintenant que l’on apprend avec stupeur le luxueux voyage programmé par les SIG, qui a été annulé à 3 jours du départ.

.

Révélé par le quotidien Le Matin dans son édition du jeudi 25 octobre 2007, rien n’y manque !

.

En effet, sur 3 jours de villégiature pour 5 heures de « travail » - en réalité, il s’agit de la visite de l’équivalent des SIG à Munich- nous y découvrons ; Transport en avion (business class) hébergement dans un hôtel, cinq étoiles, dîner au restaurant de la Tour Olympique, apéritif et dîner au Palais de Lenbach, croisière sur le lac de Tegernsee et déjeuner à bord, visites de lieux typiques, etc...

.
Le tout –nous ditons - pour la modique somme de 100'000 francs.

.

Les frais d’annulation seraient, selon le quotidien Le Matin, de 50'000 francs.

Jusqu’où le Conseil d’État va-t-il déraper, jusqu’où le Conseil d’État va-t-il laisser un de ses membres en charge du Département du Territoire jouer au petit Roi de Vanuatu ?


Le voyage de trois jours budgétisé par les S.I.G., soit environ 3'000 francs  par personne,  est vraiment indécent vis-à-vis des classes modestes de notre canton qui ne peuvent pas se permettre, voire d’envisager, de passer des vacances familiales, faute de moyen financier.

Le luxueux voyage prévu aurait été effectué sans l’intervention de Monsieur le Conseiller Administratif de la Ville de Genève Pierre Maudet – représentant la Ville de Genève au Conseil d’Administration des SIG- et le soussigné, lesquels ont refusé catégoriquement de participer à ce déplacement, choqués par le luxe proposé. In fine avec l’argent des citoyens de Genève !

Incroyable mais malheureusement vrai !

.

Les SIG bénéficient d’un monopole d’Etat avec une clientèle captive. Or, ceux-ci se permettent de s’octroyer des salaires pharaoniques, au fallacieux prétexte, que le secteur privé paie mieux !

.

Quelle honte !

.

Le secteur privé affronte la concurrence, le secteur privé n’a pas la sécurité de l’emploi à la différence de l’Etat, le secteur privé n’est pas au bénéfice de monopole étatique sur le gaz, l’eau, l’électricité, etc..

Messieurs les Conseillers d’État, il est temps de vous ressaisir, il est temps de démontrer à la population que tout n’est pas pourri dans notre société, il est temps de montrer que vous êtes capables de faire le ménage, redonner le sens de la mesure des réalités financières à certains roitelets de la République.

.

Sinon ! La population se rebiffera à votre encontre ne comprenant plus  votre inaction, votre silence. D’autant plus que le prix de l’électricité va augmenter d’une manière substantielle à la fin de l’année.

      En vertu des pouvoirs qui sont ceux du député, des devoirs et obligations qui sont ceux du Conseil d’État, voici la question posée dans le cadre de cette IUE, conformément à l’article 162A LRGC :

Question 1:
Le Conseil d’État va-t-il agir afin que de tels dérapages ne puissent plus se reproduire, quelles mesures le Conseil d’État entend t-il prendre dans le cadre général des SIG, salaires, bonus, frais de représentation, voyages touristiques ?

Question 2 :
A combien était budgété le voyage avec tout le programme et de manière détaillée, comprenant notamment ; voyage, transfert, Hôtel, restaurant, apéritifs, repas, croisière, etc…

Question 3 :
Quelles sont les dépensent et les lieux des voyages depuis l’année 2000 organisés par les SIG, TPG, AIG, HUG, Hospice Général ?

Question 4 :
Quel est le montant de dédite que les SIG devront payer à l’agence de voyage pour l’annulation du voyage du 14 au 16 octobre 2007 en Allemagne ?

Question 5 :

Le Conseil d’Etat à la vue de ce qui a été découvert aux SIG va-t-il entériner l’augmentation des tarifs de l’électricité pour le 1er janvier 2008 ?

.

Eric Stauffer

Député
]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290029518 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290029518 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290029518#comments Mon, 29 Oct 2007 22:01:00 GMT
<![CDATA[Barrages contre les frontaliers]]>

En date du 23 octobre 2007 les habitants du village des Monts au-dessus du Locle dans le Jura ont bloqué les automobilistes frontaliers.

.

Faits repris par Le Matin du 25 octobre http://www.lematin.ch/pages/home/actu/suisse/actu_suisse__1?contenu=316023 
 

 

« Barrages contre les frontaliers » 

.
Extrait de l’article ;
.
Les habitants des Monts, quartier campagnard au-dessus du Locle, n'en peuvent plus. Tous les jours de la semaine, matin et soir, c'est entre 400 et 500 voitures pendulaires qui empruntent les petites routes pour éviter l'engorgement de la ville. Excédés par le danger que représente cette circulation, pour les enfants surtout, une quarantaine de riverains ont mené, hier et ce matin encore, de petites opérations commandos.
.

A Genève la situation est encore pire ! Certains villages subissent 15'000 véhicules frontaliers par  jour, et c’est plus de 220'000 mouvements quotidien que doivent supporter les genevois. ASSEZ !  
.

Frontaliers

.
Le MCG a déposé sous la plume du député Roger Golay, une Motion intitulée :

 

.
Fermons temporairement les douanes du réseau secondaire, afin de rendre l'air respirable à Genève…..
.
.Consultable sur ; http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/M01748.pdf
.
La qualité de la vie à Genève doit être impérativement améliorée.

Trafic

.
Il est impératif d’utiliser tous les moyens à notre disposition à cette fin.
.
Genève est devenu très attractif, beaucoup trop attrayant pour les Frontaliers venus de France voisine.
.

.


Genève a pris la forme d’un Eldorado, au point que les Citoyens et résidents de notre canton sont les victimes de ce succès.
.

Le gouvernement français se moque des genevois, aucun parking sur le territoire français n’a été prévu ! Aucune incitation pour utiliser les transports en commun n’a été entreprise par la France pour ses travailleurs qui viennent quotidiennement à Genève !
.
SNCF_EVIAN_ANNEMASSEPire la SNCF, ferme des lignes ferroviaires, n’augmente pas l’offre, laisse des trains vétustes en laissant s’entasser ses travailleurs frontaliers. Résultat=Les Frontaliers optent pour un transport individuel aux détriments de la santé des genevois…….
.
Genève est à l’aube d’un investissement d’environ un milliard de franc pour le CEVA, qui mal utilisé ne servirait à rien et toujours au détriment des résidents de notre canton.
.

.
Il devient urgent de désengorger le canton de ces dizaines de milliers de véhicules de frontaliers qui au quotidien circulent dans le canton.
.
Il apparait opportun d’utiliser toutes les voies d’incitation pour que les frontaliers optent pour des transports en commun, comme les coûteuses infrastructures que les contribuables genevois ont financé. A savoir les parkings P+R, qui ont coûté plus de 120 millions à la collectivité. Il sied de préciser que pas moins de 15 P+R existent sur le canton.
.

Le scandale des macarons……

.

Le saviez-vous ?
 
.Macaron

Malheureusement, les places mises à disposition des frontaliers ne trouvent pas toutes preneurs, ce qui donne lieu à un déficit inquiétant. Il faut savoir que chaque place vide coûte environ 192 francs par année, c’est-à-dire des millions aux contribuables genevois.

.

.

.

Fort de ce constat d’échec, la Fondation des Parkings diminue ces pertes d’une manière tout à fait inadéquate et profondément inique par la vente de macarons attribués aux résidents genevois pour le stationnement devant leurs domiciles !!!!
 
.
Du point de vue pollution, il faut encore savoir (source : http://etat.geneve.ch/dt/site/protection-environnement/air/master-home.jsp ) que Genève est très, trop souvent en dehors des normes légales en matière de Dioxyde d’Azote.
.
Dioxyde
.
En effet la moyenne annuelle étant de 30 mg/M3 et nous sommes à Genève à environs 40mg/M3 avec des pics à 160mg/M3.
.
 
C’est à la fois une question d’écologie et de justice, mots dont chacun se gargarise. Nous devons avoir le courage d’agir et de mettre ces idées en pratique pour le bien des Citoyens genevois, afin d’améliorer la qualité de vie de tout-un-chacun.
.
Dans ce cas là, ou sont les écologistes genevois ? Quand je dis qu’ils se moquent des genevois, entre ce qui précède, les Cheneviers.
.
Mis à part nous bassiner avec leurs discours alarmistes et nous supprimer les places de parkings, de dérégler volontairement la synchronisation des feux de signalisation, de faire des pistes cyclables partout. Rien n’est fait pour endiguer, inciter, les frontaliers à utiliser les transports en commun !
.

.
Les Verts sont aux abonnées absent, les Socialistes sont trop occupés à préserver leurs salaires de Pharaons dans les régies publics, les Libéraux trop content d’avoir des frontaliers que les PME pourront sous payé, l’UDC ne peut intervenir au motif que 2 de ses députés habitent sur France……Stop !

.
 
Face à leurs incohérences il nous faut agir.
.

Le MCG invite le Conseil d’état par le biais de sa Motion :

.
– à étudier la fermeture durant les heures comprises entre 5 h et 9 h et entre
16 h et 19 h 30 du lundi au vendredi, des douanes du réseau routier secondaire qui ceinturent le territoire genevois, à l’exception des douanes d’accès d’Anières, Moillesulaz, Thônex-Vallard, Bardonnex, Perly, Chancy, Meyrin-Cern et Ferney-Aéroport ;

.
 
– à inviter les départements limitrophes à renforcer leurs dessertes en matière de transport public afin d’inciter leurs résidents travaillant à Genève à privilégier, comme il le demande aux Genevois eux-mêmes, les transports publics plutôt que d’avoir recours aux transports individuels en zone urbaine ;
.
 
– à mettre en place une réelle politique de transports publics incitative pour les travailleurs domiciliés à l’étranger qui comprenne notamment un vrai réseau de parking de décharge connecté au réseau TPG aux points de passages frontières principaux ;
.
 
– à proposer la réunion d’urgence des instances transfrontalières compétentes dans ce domaine afin de coordonner une politique de transports transfrontalière efficace à court, moyen et long termes.
 .
 
Eric Stauffer
Député

 

]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290028321 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290028321 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290028321#comments Sun, 28 Oct 2007 22:28:32 GMT
<![CDATA[Chronique d'une élection fédérale....]]> Tous d'abord un grand merci à tous les supporters du MCG.

.

Pour une première participation aux élections fédérales sans être un parti national, le score réalisé, même sans avoir obtenu un siège, confirme qu'à l'avenir il faudra compter avec le MCG.

.
Les résultats avec chf 7'000 de budget, sans alliances, un mouvement purement cantonal, 2,51% des suffrages.
.
Un peu d’histoire devrait inciter les détracteurs du MCG à un peu de prudence dans les discours…. Il aura fallu 12 ans à l'UDC pour faire son entrée au Grand Conseil genevois, et 30 ans d'existence pour devenir le premier parti de Suisse. Le MCG n'a que 2 ans de vie..... et  déjà 9 Députés, 12 Conseillers Municipaux et un Magistrat!

.
Le MCG avec ses 2 ans d’histoire législative ne peut que progresser.
.
Le MCG travaille actuellement à la création d’un Mouvement Citoyen Romand, avec les 6 cantons francophones.
.
A la vue des résultats des élections fédérales rien n’est à remettre en question pour le MCG qui a confirmé sa percée de 2005 lors des municipales en provoquant –fait historique à Genève – un deuxième tour dans les communes d’Onex et de Vernier ou le premier Magistrat du MCG a été élu à Vernier. Une élection fédérale pour un parti purement cantonal n’est pas à calculer de la même manière.
.
En conclusion je soumets à votre réflexion les faits et la question suivante qui me fût posée par un UDC et un Radical :
.

Un sous apparentement avec n’importe lequel des partis ci-dessous aurait fait gagner un siège supplémentaire à Berne….. Personnellement je n’ai pas encore la réponse.

Direction

L'UDC a été le premier contributeur du MCG, suivi des Libéraux, du PDC et des Radicaux...... A quand une grande alliance?

.


 

www.mcge.ch
.
Je me réjouis de vos commentaires/avis et réflexions.
.
Eric Stauffer
Député
]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290027419 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290027419 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290027419#comments Sun, 28 Oct 2007 22:27:41 GMT
<![CDATA[Dans l'affaire SIG – Le Conseil d'État a-t-il été trompé par un de ses membres, ou nos institutions sont-elles en panne ?]]>

En date du 17 octobre 2007, voici l'IUE que j'ai déposée.......une lecture s'impose..........

.

_____________________________________________________________ 

.

Interpellation urgente écrite du député Eric Stauffer


.

Dans l’affaire SIG – Le Conseil d’État a-t-il été trompé par un de ses membres, ou nos institutions sont-elles en panne ?

 

.

Messieurs les Conseillers d’État,
.

Au moment où la presse a crédibilisé ce que le gouvernement et la majorité du Grand Conseil ont estimé être une rumeur mal intentionnée, il faut reconnaître que la situation des SIG est la démonstration des dérives institutionnelles que génère le laxisme gouvernemental dans la surveillance des entités de droit public qui dépendent de l’Exécutif.

.


Bref rappel des faits :
En date du 9 juillet 2007 le MCG a déposé au Grand Conseil Genevois une Résolution N°535 qui a déclenché toute l'affaire des Bonus des SIG, cette dernière est dans le processus de l’ordre du jour du Grand Conseil et sera traitée prochainement.
La Tribune de Genève a révélé le contenu de la Résolution N°535 du MCG le 10 juillet 2007.

.

L’article est visible à l’adresse Internet suivante : http://www.mcge.ch/TDG_SIG_BONUS_10jui07.pdf article intitulé : « Le MCG met en cause les «bonus» versés aux cadres des SIG ».

.

Au départ de cette affaire, j’étais seul contre tous. Mieux les moyens de pression utilisés par certains partis démontrent aujourd’hui qu’en fait ils avaient des choses à cacher et qu’elles sont assez terribles.

.

La direction générale et la présidence des SIG relayés par leurs partis politiques d’origine, sont même allés jusqu’à demander mon exclusion du Conseil d’Administration. Certainement pour mieux me décrédibiliser, mais surtout pour mieux dissimuler des gains pharaoniques honteusement cachés aux citoyens.

.

C’est ainsi qu’en date du 4 septembre 2007, par mesure de rétorsion la présidence des SIG a proposé, lors de la séance du Conseil d’Administration, de me révoquer du poste d’administrateur. On se croirait revenu au temps des républiques populaires socialistes dont la particularité était d’être impopulaire, précisément en raison de trafics d’influence de ce genre.
.

Cette demande a été révélée publiquement le jour même dans la Tribune de Genève.
L’article est visible à l’adresse Internet suivante :

www.mcge.ch/TdG_4sep07_SIG.pdf,  article intitulé :

« La direction des SIG veut la tête de Stauffer ».

.

Le président et le directeur général des SIG sont même allés jusqu’à organiser une conférence de presse urgente dont j’étais l’unique objet. Un fait exceptionnel dans l’histoire des régies de droit public.
.

Le but de la manœuvre étant, bien entendu de me discréditer pour empêcher que la vérité ne sorte.
.

Le premier, dans classe politique, à m’avoir emboîté le pas et osé parler publiquement d’illégalité des bonus, est le député Socialiste Alberto Velasco, voir l’article de la Tribune de Genève :
 http://www.mcge.ch/TDG_P23_11sep07_SIG.pdf intitulé

«Les bonus des cadres aux SIG sont illégaux ».
.

Je tiens ici à saluer le courage du député Velasco qui s’est toujours opposé à ces bonus.

Ce fut ensuite le tour du député PDC Guy Mettan (IUE 462) avec un texte parlementaire, puis le député Radical Pierre Kunz avec une autre intervention parlementaire.
Et finalement le Conseiller administratif de la Ville de Genève Pierre Maudet et nom du Conseil Administratif in corpore….
.

Ce qui est affligeant dans cette affaire c’est le mensonge. Au début de ses déclarations, contradictoires, Monsieur Daniel Mouchet a osé affirmer dans le quotidien Le Temps ne pas gagner plus de 120'000 francs.
.

Le 26 septembre le même quotidien publie : « Reste que le traitement de Daniel Mouchet, président du conseil d’administration, suscite une controverse grandissante. Dans nos colonnes, Daniel Mouchet a affirmé gagner 120'000 francs par an ».
.

En date du 4 octobre 2007, conscient qu’il avait été tenu à l’écart de la vérité, le même conseil d'administration qui, hier me jetait la pierre, exigeait par un vote unanime la transparence absolue par le biais d’un communiqué de presse Cette publication devait intervenir avant le mardi 9 octobre.
.

Il aura fallu attendre que le Président du Conseil d’État Charles Beer, fustige publiquement le président des SIG en date du mercredi 10 octobre, ainsi que la houleuse séance de notre Grand Conseil du jour suivant, pour que les SIG daignent finalement répondre aux questions !
.

Voilà qui en dit long sur l’étendue du laxisme du Conseil d’Etat dans la surveillance des entités de droit public. Cela renforce du même coup le combat mené par le MCG et le PS contre la loi que fomentent les partis de l’Entente pour écarter la représentation populaire et un vrai contrôle des citoyens dans les conseils d’administration de leurs entreprises.
.

Mais vous le saviez, et je l’ai dit, tout n’a pas été révélé !

.

En date du 12 octobre 2007, le quotidien Le Temps publie un article sur Daniel Mouchet intitulé «  Polémique sur les Services industriels de Genève. ˝En 2006, j'ai gagné un total de 368 824 francs˝».
.

Nous apprenons alors que le Président des SIG gagne 368'824 francs !
Reste que Monsieur Mouchet refuse toujours de divulguer le montant par conseil d’administration dans lesquels il siège. Et pour cause, car la cascade n’est pas terminée ! En effet, nous savons que dans certains conseil « l’administrateur Président des SIG » a été nommé dans des sociétés tierces en qualité d’administrateur !
.

Notre rapide enquête nous a permis d’apprendre que Daniel Mouchet siège dans les conseils d’administration de nombreuses sociétés en raison de son titre de président des SIG.
.

Il est PRESIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION :
.

-De la très importante CLEUSON-DIXENCE, Constructions SA.
-CADIOM SA (chauffages à distance)

.

Il est Vice-Président de :
.

-GAZNAT SA
-PETROSVIBRI SA

.

Il est administrateur de :
.

-EOS Holding
-Energie Ouest Suisse (EOS)
-AVENIS (détenue à 100% par EOS)
-GRANDE DIXENCE SA
-Fingaz SA Financière Internationale du Gaz
-Sté des Forces motrices de Chancy-Pougny
-Swissgas (schweizeriche aktiongesllschaft für erdgas
-Unigas SA (Union interrégionale pour le transport du gaz naturel)

.

Il sied de rappeler que le poste de Président du Conseil d’Administration des SIG est un temps partiel de………40% !
.

Par ailleurs il convient de souligner que la société CLEUSON-DIXENCE Constructions SA, dont M. Mouchet est le Président est détenue à 31,8% par EOS Holding, dont M. Mouchet est l’administrateur et 68,20% par Grande Dixence SA dont il est aussi administrateur.

.

Cette dernière société détient 45% de EWZ (Elektrizitätswerk, Zermatt), 40% de Hydro Exploitation SA à Sion, dont il semblerait qu’il soit membre du Comité Exécutif.
Il apparaît de ce qui précède que les déclarations de Monsieur Mouchet ne sont pas exhaustives et il convient d’inviter le Conseil d’Etat à clarifier toutes les fonctions de Monsieur Mouchet de façon détaillée et précise en établissant les rémunérations touchées (frais, indemnités diverses et autres débours inclus) dans le cadre de chacun des postes.
.

Vu le PL 9628 déposé par le groupe libéral dont l’objectif annoncé est la professionnalisation du Conseil d’administration des SIG, il est indispensable de connaître l’ensemble des conseils d’administrations et les rémunérations du Vice-Président du Conseil d’administration des SIG, Monsieur Claude Haegi, ancien Conseiller d’Etat libéral, qui siège, outre les SIG, dans au moins 18 Conseils d’Administration, dont EOS en compagnie du socialiste Daniel MOUCHET !

.

Autrement dit le projet de loi libérale ne vise absolument pas la bonne gouvernance mais le partage du gâteau des conseils d’administration entre la droite libérale et la gauche caviar
 

.

Les conséquences fâcheuses pour le Conseil d’Etat sont ; 

.

1.      Que le Gouvernement n’a pu répondre intégralement à notre Grand Conseil dans le temps qui lui était imparti, reportant par voie de conséquence la connaissance de la vérité qu’il doit aux Genevois.
.

2.      Le Président des SIG à menti par trois fois à la population genevoise, c’est-à-dire aux actionnaires.
a)       Lors du téléjournal de Léman Bleu du 4 septembre.
b)      Dans l’article du quotidien Le TEMPS du 14 septembre.
c)       A la TSR « Journal 19:00 » du 11 octobre http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500002&bcid=534069&format=450&vid=8306353
.

3.      Le Conseil d’État a dû modifier sa réponse à l’IUE 462-A (www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/IUE00462A.pdf) après le dépôt légal en affichant un lamentable; ANNULE ET REMPLACE LA PRECEDENTE REPONSE. De plus le Conseil d’Etat in corpore doit se résoudre par la plume de son Président à écrire :« En ce qui concerne la rémunération des représentations extérieures assurées par les membres du conseil d'administration, le Conseil a formellement interpellé les SIG. Le Conseil d’Etat attend des réponses en déplorant un certain manque d'empressement du conseil d'administration des SIG, étant précisé que certaines sociétés où siègent des représentants des SIG ont elles-mêmes désigné leurs membres dans d'autres sociétés. »
.

4.      Qu’il est tout simplement invraisemblable que le Conseiller d’État Robert Cramer, n’ait pas été au courant de cette cascade de revenu pour le Président des SIG. Pas plus d’ailleurs qu’il est vraisemblable que le Conseiller d’Etat ait pu être tenu dans l’ignorance du revenu global de la direction, notamment ne pas savoir que ces rémunérations avaient comme complément contractuel « Frais de parking, de repas, de représentation et bonus » pour compenser, nous dit-on la perte de salaire en rapport avec le secteur privé !
.

5.      Non seulement ces affirmations sont invraisemblables mais encore il y a de fortes suspicions pour que ces bonus soient illégaux.
Cette situation ne peut perdurer, à défaut c’est l’ensemble de l’édifice des Institutions qui sera décrédibilisé.
.

A ce sujet la déclaration du Conseiller d’État Laurent Moutinot, vice président du Conseil d’État et en charge des Institutions, publié dans la FAO du 5 octobre 2007, je cite« Mensonge d'Etat et vérité de presse ; A l’origine, la liberté de la presse a été instituée pour permettre aux journalistes de critiquer l'action du pouvoir, de mettre en évidence les mensonges d'Etat et de révéler au grand jour ce que les puissants s'efforçaient de garder secret. Il est bon qu'il en soit ainsi et nous devons lutter pour qu'il en soit toujours ainsi. » est assez cocasse, pour rester poli !

.


Il est temps de remettre le citoyen genevois au centre des débats car, ne l’oublions pas, nos mandats ne sont qu’une délégation de sa suprême autorité.

.

      En vertu des pouvoirs qui sont ceux du député, des devoirs et obligations qui sont ceux du Conseil d’État, voici la question posée dans le cadre de cette IUE, conformément à l’article 162A LRGC :
.

Question 1:
.

Vu qu’il est avéré que le président d’une régie publique lui a menti, le Conseil d’État entend il cautionner ce mensonge ou demande t-il la démission de ce dernier ?
 

.

Question 2 :
.

Le Conseil d’État entend il patienter tranquillement que le Président des SIG daigne répondre le 30 février 2008, ou entend-t-il diligenter une enquête qui soit en mesure de renseigner notre Grand Conseil de manière complète et impartiale ?
.

Question 3 :
.

Les déclarations du Conseiller d’Etat Cramer laissent à penser qu’il n’a pas dit toute la vérité à ses collègues, le Conseil d’État a-t-il été trompé par l’un de ses sept membres sur les SIG ?
.

Question 4 ;
.

Si le Conseiller d’État en charge de la tutelle  des SIG a trompé le Conseil d’État incorpore, lui sera-t-il proposé de démissionner ou des sanctions seront elles envisagées?

]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290026221 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290026221 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710290026221#comments Sun, 28 Oct 2007 22:26:22 GMT
<![CDATA[SIG ou le Miracle Genevois]]> Le "Miracle" Genevois 

 

 

.
Les principaux médias ont eu l'occasion de le souligner, le scandale des SIG qui dure depuis le mois de juillet déjà; dans n'importe quelle démocratie qui se respecte, le ministre qui est sensé contrôler une régie publique comme les SIG bénéficiant d'un monopole d'état avec une clientèle captive, aurait lui-même, immédiatement, dû régler les questions posées par le député que je suis?
.
En lieu et place Monsieur Cramer de l'alliance Rose-Verte (Socialistes et Verts) car c'est de lui qu'il s'agit, est entré dans mutisme complet. Son camarade le Président des SIG, Daniel Mouchet, se sentant protégé par le Ministre en personne, a cru bon se moquer du peuple, non sans avoir menti ce qui est plus grave encore!
.

 

Monsieur Banane

 


.
La décence dicterait au Président des SIG de démissionner sur le champ, tant ses propos ont choqué la population. Les phrases affligeantes de Daniel Mouchet resteront dans les anales d’une mauvaise série B de télévision.
.

Le fait du mutisme de Robert Cramer le rend complice. En effet, comment imaginer que le Conseiller d’état ne soit pas au courant des revenus de ses employés….. Il les a découvert la semaine dernière ! Cela confine soit à une totale complicité du camarade Mouchet, soit à de l’incompétence. Dans les deux cas il devrait également présenter sa démission. 

.
Il reste cependant une phrase de Daniel Mouchet qui reste à éclaircir ; à la question d’un journaliste sur le fait que son prédécesseur (un Libéral) reversait les jetons de présence dans les caisses des SIG. Daniel Mouchet a répondu ; C’est faux, je gagne le même montant !
.
Est-ce à dire que Monsieur le député libéral Weiss, grand donneur de leçon de moralité et de bonne gouvernance, serait en porte à faux avec les caciques de sont propre parti ? La réponse viendra sans doute des médias très prochainement !
.
A Genève, il faut le répéter pour que la jeune génération, désabusée et qui cultive le reflexe désabusé vis-à-vis des politiques, en clamant « Tous pourris » le sache, que tous ne sont pas pareils et que de simples députés ou ministres font honnêtement leur job dans l'intérêt collectif et non pas pour des lobbys.
.
Dans la présente affaire qui défraye la chronique depuis des semaines entre les bonus, les salaires, les ordures italiennes, les TPG, l’affaire de Vernier, les mendiants, les mensonges et les non-dits. La liste n’est de loin pas exhaustive, mais ce qui précède suffit.

.

course

Et que ce passe-t-il, rien Robert Cramer reste confiné dans son mutisme. Tout le monde reste en poste, Mouchet, Cramer and Co, en attendant que le temps fasse le reste. C’est le « Miracle » Genevois. Tout est possible et accepté. La moralité, connait pas…..

.

.

.
En conclusion vous comprendrez pourquoi le MCG se battra pour refuser les projets de lois des Libéraux qui veulent empécher les députés des partis siègeant au Grand Conseil de devenir administrateur dans les établissements d'état......
 
.
La défense des citoyens c'est l'affaire de députés engagés sans peur ni haine.
.
Eric Stauffer
Député citoyen

 

 

 

 

 

]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162148208 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162148208 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162148208#comments Tue, 16 Oct 2007 19:48:20 GMT
<![CDATA[SIG: Daniel Mouchet a touché plus de 360'000 francs l'an dernier]]> **Blog avec Vidéos - A voir! 

.

On devient son pire ennemi en essayant de donner du sens à ce qui n'en a pas . 

Publié sur le site de la Tribune de Genève le 12 octobre 2007

______________________________________________________________________

Ce matin, les SIG ont enfin levé le voile sur le salaire de Daniel Mouchet, président du Conseil d'administration.

.

MOuche

©Cyberphot

.

En 2006, le président du Conseil d'administration des SIG a touché plus de 200 000 francs en jetons de présence pour ses représentations dans d'autres entreprises. Au total, Daniel Mouchet aura donc gagné plus de 360 000 francs l'an dernier.

.

Suite à une interpellation urgente au Grand Conseil jeudi soir, les détails de son salaire avaient été donnés par le Conseil d'Etat. Daniel Mouchet touche 98 999 francs de salaire de base, 37 129 francs de participation aux résultats, 23 260 de frais de représentation et 980 francs de participation à la caisse maladie.

.

Mais manquaient à cette addition les jetons pour sa présence dans d'autres conseils d'administration et comités exécutifs. C'est chose faite. Vendredi matin, les SIG ont publié un communiqué: la rémunération de ses jetons de présence correspond à exactement 208 456 francs.

.

Salaire et représentations extérieures comprises, Daniel Mouchet a donc touché 368 824 francs en 2006. Rien qui ne se distingue «des pratiques et usages de la branche énergétique suisse», se défendent les SIG. Et d'ajouter que l'ensemble des rémunérations de ses administrateurs a été communiqué vendredi au Conseil d'Etat et à la Cour des comptes.

.

Lamentable conclusion

.
COMMENTAIRE
Combien gagne M. Mouchet? Et les administrateurs? Et le directeur? Il aura fallu des semaines pour obte­­nir des renseignements que l’entreprise publique aurait dû délivrer en quelques heu­­res. Au lieu de répondre aux demandes de ses administra­­teurs, les dirigeants des SIG se sont murés dans un s­ilence douloureux entraînant leur entreprise dans la tourmente.
.

La responsabilité de cette gabegie revient au premier chef à Daniel Mouchet. Car le président des SIG a non seulement traîné pour four­­nir ces renseignements, mais il a aussi menti. Ainsi, il a d’abord affirmé gagner 120 000 francs de salaire (base et bonus); or, aucun des chiffres publiés hier, ne correspond. Il n’a pas dit un mot sur les juteux jetons reçus dans d’autres conseils d’entreprises du secteur de l’énergie. Il s’agit pourtant de 208 000 francs en 2006 et 90 000 en 2007.
.

Cerise sur le gâteau, le service de presse des SIG a assuré jeudi qu’aucune com­­munication sur les salaires ne serait faite avant ven­­dredi.
Une contre­vérité puisque l’ingérable Mouchet se répan­­dait au même moment dans un journal concurrent.
.

Marc Bretton

______________________________________________________________________ 

.

Chers Concitoyens,
je ne ferai pas plus de commentaire sur le salaire du Président du Conseil d'Administration des SIG! Juste de rappeler que ce poste n'est pas un poste opérationnel mais institutionnel à 40%, c'est-à-dire que le Président des SIG ne dirige pas le personnel, il ne prend pas de décision, il préside le conseil d'administration. Vous avez bien lu ce poste est un poste à temps partiel 40%!

.

La vanité est pour les imbéciles une puissante source de satisfaction. Elle leur permet de substituer aux qualités qu'ils n'acquerront jamais la conviction de les avoir toujours possédées.

.

.

Pour plus d'info allez voir le Blog précédent http://promcg.blog.tdg.ch/general/lettre-ouverte-a-monsieur-robert-cramer-conseiller-detat-ecologique-de-gauche-les-verts-responsable-des-sig.html ou tout l'historique de l'affaire est publié!

.

____________________________________________________________________

.

Archives à voir! Ou comment la droite à voulu faire un Hold Up du contrôle de la démocratie sur les SIG! Les Socialistes et le MCG ont lutté pour votre défense!

.

VIDÉOS

.

TSR - 11 octobre 2007 "LE 19:00" http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500002&bcid=534069&format=450&vid=8306356

.

TSR - 11 octobre 2007 "LE 19:00" http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500002&bcid=534069&format=450&vid=8306353

.

TSR - 12 octobre 2007 "LE 12h45" http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500002&bcid=534244&format=450&vid=8308201 

.

Le reste vous appartient lors des choix que vous ferez pour les élections, moi je continue à me battre pour vous. Rien ni personne ne fera taire la voix des citoyens!

.

Eric Stauffer

Député

]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162147325 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162147325 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162147325#comments Tue, 16 Oct 2007 19:47:32 GMT
<![CDATA[Lettre ouverte à Monsieur Robert Cramer Conseiller d'État écologique de gauche (Les VERTS), responsable des SIG.]]>

Chers Concitoyens,

.

En date du 9 juillet 2007 j'ai déposé au Grand Conseil Genevois une Résolution qui a déclenché toute l'affaire des Bonus des SIG... Révélé par la Tribune de Genève le 10 juillet 2007 http://www.mcge.ch/TDG_SIG_BONUS_10jui07.pdf dans un article intitulé :

.

« Le MCG met en cause les «bonus» versés aux cadres des SIG ».
.
Mon objectif ; lutter contre toutes les formes de discrimination et mettre l’intérêt des citoyens au centre des débats.
.
La classe des nantis C'EST TERMINÉ, vous avez fini de tromper la population et de leurs donner des leçons alors que vous gagner des centaines de milliers de francs sur leurs dos! Facile de dire que les primes d’assurances c’est un peu cher, facile de dire que les salaires des employés, des ouvriers est correct à 4'500 francs par mois LORSQUE L’ON GAGNE DES CENTAINES DE MILLIERS DE FRANCS PAR ANNEÉ !
.
___________________________________________________________________
Lettre ouverte à Monsieur Robert Cramer Conseiller d’État écologique de gauche (Les VERTS), responsable des SIG.
___________________________________________________________________
.
Monsieur Cramer,

.

La question de fond que pose la pratique de votre politique repose avant tout sur l'éthique en politique. Or dans plusieurs dossiers, dont celui des SIG est le plus criant, il ne fait aucun doute que vous passer par dessus les règles élémentaires de l'éthique.
.
Dans ce dossier deux aspects, directement liés à l'éthique, sont gérés de façon à la fois laxiste et permissive.
.
L'affaire des bonus et les niveaux de salaires de la direction montrent une permissivité inadmissible d'entorse à la loi. Vos  déclarations à ce sujet dans la presse démontrent une totale absence de volonté de faire la lumière à ce sujet. Suivi d’un mutisme total qui est pire encore !
.
Sachez que les citoyens et les autres fonctionnaires de l’état ou des sociétés autonomes, ceux à qui vous avez année après année bloqué les salaires, vous observent !
.
Le prétexte de la concurrence est tout simplement scandaleux lorsqu'on se souvient que c'est le Parti Vert qui a lancé tout le concept de l'étatisation de l'énergie pour éviter la spéculation!
.
En réalité vous ne faite pas de l’écologie, vous ête surtout un manipulateur de l'opinion publique. C'est comme ça que naissent tous les dictateurs.
.
Le laxisme est évident dans l'affaire des déchets toxiques que vous appeler « Spéciaux » en provenance d'Italie. Un tel contrat est forcément passé par votre bureau. Avoir sciemment ignoré que le traitement des déchets est en mains douteuses, pour ne pas dire plus, ressort clairement du laxisme et non pas de l'ignorance, sans oublier que les fours utilisés pour incinérer les déchets « Spéciaux » ne sont pas aux normes en termes de rejets toxiques, notamment sur les rejets de DIOXINE.
.
Le pire c’est que vous le savez, mais apparemment la santé des genevois ne vous importe guère. Et si par impossible vous ne saviez pas, vous êtes incompétent!
.
Mais votre parti les Verts sont comme les autres, grandes théories, belles promesses mais une fois au pouvoir ils sont prêts à tout pour le garder.
.
La meilleure preuve est que les Verts, qui sont farouchement contre le cumul des mandats, sont prêts à faire une concession pour vous.
.
Dans les compromis de l’affaire des SIG, il y compromission, c'est ici une évidence.
.
Au nom des citoyens je vous invite à leurs dires la vérité !
.
Eric Stauffer
______________________________________________________________
.

.
Traversée du désert et campagne de désinformation

Au départ de cette affaire, j'était seul contre tous, les moyens de pression utilisés par certains qui avaient des choses à cacher ont été terrible.

.
Par mesure de rétorsion les SIG ont essayés de me révoquer de mon poste au conseil d’administration (voir article du 4 septembre de la Tribune de Genève :

.

« La direction des SIG veut la tête de Stauffer » http://www.mcge.ch/TdG_4sep07_SIG.pdf ).
.
La direction des SIG est allé jusqu’à organiser une conférence de presse urgente en essayant de me discréditer !
.
La classe politique se mobilise
.
Le premier, dont je salue ici le courage, à avoir osé parler publiquement est le député Socialiste Alberto Velasco, ce fût ensuite le tour du député PDC Guy Mettan avec un texte parlementaire, puis le député Radical Pierre Kunz également avec un texte parlementaire. Et finalement le Conseiller administratif de la Ville de Genève Pierre Maudet et nom du CA incorpore….
.
Ce qui m’attriste dans cette affaire, outre le mauvais foie de certains vers, c’est le mensonge, Monsieur Daniel Mouchet à affirmé dans le quotidien Le Temps ne pas gagner plus de 120'000 francs par an pour un 60%. Le 26 septembre Le Temps a publié « Reste que le traitement de Daniel Mouchet, président du conseil d’administration, suscite une controverse grandissante. Dans nos colonnes, Daniel Mouchet a affirmé gagner 120'000 francs par an ».

.

Hier, c'était ce même conseil d'administration qui est dans l'ignorance totale qui exigeait par un vote la transparence absolue. Nous sommes ici bien loin de la demande du Président de limoger le modeste administrateur que je suis au motif qu'il pose des questions....Dérangeantes…..

.

Nous pouvons être certains qu’une réorganisation profonde aura lieu au SIG.

.
Conclusion
.
En ma qualité de député, je me devais de vous informer. Maintenant il s’agira d’interdire l’importation de déchets spéciaux hautement toxiques et de fermer certains fours des Cheneviers, dans ce cas c’est de votre santé qu’il s’agit.
.

Il est temps de remettre le citoyen de ce canton au centre des débats !
.
Eric Stauffer
député

]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162146397 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162146397 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162146397#comments Tue, 16 Oct 2007 19:46:39 GMT
<![CDATA[Les "Ordures" de la mafia Italienne infiltrent les SIG!]]> d_bCher-e-s Concitoyen-ne-s,

.

Voulez-vous que l'on parle d'écologie? Mais vraiment!

Voulez-vous que l'on parle des problèmes de santé publique? Mais vraiment!

Alors voilà, ce que j'ai à vous dire.

 

.

Mais en préambule sachez que tant et aussi longtemps que je serai député, je me battrai contre toutes les formes d'injustices. Je me battrai pour la partie du peuple qui subit en silence les injustices. Je me battrai pour ceux qui n’espéraient plus, je me battrai pour qu’une lueur d’espoir arrive dans les familles qui sont le fondement de toutes sociétés.

.
Dans la vie nous pouvons avoir plusieurs attitudes, la plus courante est la politique de l’autruche ou encore celle des trois singes.
.
Et puis il y en a une autre.
.
Celle qui consiste à dire STOP, à ne plus se laisser manipuler par les grands lâches de cette décennie qui préfèrent s’enrichir sur le dos des genevois afin de jouir de somptueuse résidence, bateau, et bien d’autre chose encore.
.
Mais le pire c’est que ses lâches viennent donner des leçons de morale et de mode de vie à la population qu’ils saignent impunément.

.

En date du 25 septembre 2007, j'ai déposé une Résolution que je vous livre ici, vous pourrez consulter l'intégralité des textes du MCG sur www.mcge.ch sous le menu "Projets de loi, Motions, Résolutions, Interpellations suivez les travaux parlementaires"

_________________________________________________________________

Proposition de résolution
Les "Ordures" de la mafia Italienne infiltrent les SIG!

.

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève considérant:

.
  • Qu’il apparaît que les erreurs de prévision/d’évaluation des SIG les obligent à importer 100'000 tonnes par année de déchet pour les incinérés aux Cheneviers, faute de quoi un four sur trois au moins devrait être fermé.
  • Que ces erreurs d’évaluation entrainent une logique anti-écologique qui ne respecte ni l’environnement ni la santé publique, mettant les deux en péril.
  • Que le nombre de cancer à Genève, et spécifiquement autour de l’incinérateur des Cheneviers  est supérieur de 3 ou 4 fois à la moyenne Suisse.

 .

Cheneviers
Qu’en application du principe général de précaution, cette politique n’est pas seulement critiquable mais condamnable.
  • Qu’en sus du principe général de précaution, celui de la primauté de la santé publique sur l’aspect financier semble manifestement avoir été violé en toute connaissance de cause par la direction générale des SIG.
  • Que c’est en raison des errements mégalomaniaques des SIG que cette entreprise d’Etat importe, en vue d’assurer le fonctionnement de l’incinérateur des Cheneviers plus de 60'000 tonnes par année de déchets ménagers et industriels toxiques d’Italie.
  • Que selon la presse italienne et européenne, il est de notoriété publique que les ordures du Sud de l’Italie sont gérées par des réseaux de type mafieux.
  • Que c’est donc au mépris le plus absolu des règles de prudence et d’éthique que la direction des SIG a négocié, ce contrat. Qu’il est du devoir d’une entreprise d’Etat comme les Services Industriels de Genève d’intégrer ces deux principes dans son exploitation,
  • Que l’intérêt public supérieur prime, surtout dans le domaine de la santé, dans la divulgation des informations et que la population à le droit de savoir ce qui ce passe.
  • Que la Motion 1777 relate avec précision la mise en danger de la santé publique en rapport avec l’incinérateur des Cheneviers.
  • Que le transfert d’actif voté par le peuple sur les SIG incluant l’usine d’incinération des Cheneviers a été calculé avec des 3 fours en fonctions, or le troisième dépend exclusivement des importations d’ordures ménagère et/ou industriel. Pour ne pas admettre l’erreur d’évaluation, la politique engendrée est réalisée au détriment de la santé des Genevois. Le différentiel financier de cette surévaluation des dits actifs correspondant selon les calculs des derniers bilans des SIG à une valeur d’environ 130'000'000 de francs.
  • Que cette situation mérite elle aussi d’être examinée à la lumière de ce qui précède.


.

invite le Conseil d'Etat
  • A interdire sans délais toutes importations de déchets ménagés et/ou industriels, en vue de leurs incinérations aux Cheneviers, ne provenant pas de la région immédiate de Genève.
  • A fermer le four N°3 si Genève et ses environs immédiats ne produisent localement pas assez de déchet.
  • A réévaluer le montant établis lors des transferts d’actif des SIG envers l’état de Genève, si celui-ci apparait comme erroné.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames et Messieurs les députés,

Sachant que la Suisse et Genève s’inscrivent dans une politique respectueuse de l’environnement, ce qui implique d’éviter des activités dont le bilan écologiques est manifestement négatif.

.

Nous apprenons que l’estimation très optimistes des actifs des SIG reposait en partie sur une exploitation constante de trois fours ce qui, dans une logique purement financière, contraint les SIG a faire du shoping d’ordure et a importé, en allant de plus en plus loin, environs 100'000 tonnes de déchets  toxique par année. Ce qui vous en conviendrez va à l’encontre de cette politique écologique.

.

Certains pays comme l’Italie produisent des déchets qu’ils ne veulent pas traiter chez eux en raison de leur haute toxicité. Il faut dire que l’Italie a subi la terrible catastrophe de SEVESO qui n’est à ce jour toujours pas réglée.

.

d1
.

 

.

On a dès lors le plus grand mal à comprendre comment une entreprise d’Etat, présidée par un ministre écologiste et à sa tête une direction totalement acquise à cette cause, a pu accepter de traiter des déchets qui non seulement présentent un bilan écologique négatif mais en plus présentent des dangers toxiques importants pour la population Genevoise (Motion 1777).

.

Selon la presse italienne et européenne accuse, preuves à l’appui, les entreprises de récolte d’ordures de lien mafieux. Le principe général de précaution, applicable à toute activité de l’Etat ou d’entités publiques lui appartenant  devait conduire la direction générale à un examen approfondi de cette situation. Il semble que tel n’a pas été le cas.

.

S’agissant d’une activité sensible en termes de santé publique, l’attrait financier, notamment en intéressant les fonctionnaires aux résultats de l’entreprise, que procure ses juteux contrat de retraitement à conduit la Présidence des SIG et le Conseiller d’État responsable à fermer les yeux sur la santé des citoyens de ce canton.

.

En dernier lieu, la presse italienne se faisant souvent l’écho de l’implication des réseaux mafieux, il est pour le moins troublant de constater que SIG a conclu un accord de retraitement des déchets provenant du Sud de la péninsule, région notoirement touchée par les réseaux mafieux.

.

Récemment un article s’en est fait l’écho :
__________________________________________________
Source (http://www.peuplesmonde.com/article.php3?id_article=670 )

L’Eco mafia fait du trafic illégal de déchets industriels

.

Le trafic de déchets industriels gangrène une partie de l’Italie. Plusieurs régions du sud de la Péninsule subissent des pollutions toxiques en raison des activités illégales, mais aussi légales, menées par la mafia autour des résidus de la métallurgie et de l’incinération en provenance du nord du pays. Des acteurs de la société civile, de la magistrature et des forces de l’ordre se sont réunis pour demander au gouvernement d’accentuer sa lutte contre « l’écomafia ».

.

En 2003, à Caserte, près de Naples, 6000 vaches étaient abattues. Leur lait, utilisé pour fabriquer la mozzarella, contenait des taux de dioxine dix fois supérieurs aux normes européennes.

.
Cette pollution, provoquée par l’élimination sauvage de déchets toxiques, est l’un des nombreux exemples des méfaits du trafic organisé par la mafia italienne avec les industriels du nord du pays.

.

Ces derniers se débarrassent, à bon prix, des résidus issus de la métallurgie, de la sidérurgie ou de l’incinération, qui se retrouvent enfouis, brûlés, et parfois mélangés à des engrais, aggravant les risques de contamination des sols. « Les criminels ont beaucoup d’imagination : un de leurs derniers « trucs » est d’entasser des centaines de pneus dans un fossé, puis de déverser des résidus chimiques ou pétrolifères, et de mettre le feu pour effacer toute trace », explique Raffaele Del Giudice, responsable de l’association environnementale Legambiente. Il participait à Rome, en novembre 2006, aux premiers « états généraux » de la lutte contre le crime organisé, lancés par Libera, un réseau d’associations italiennes anti-mafia. « Aujourd’hui, une organisation comme la Camorra (région de Naples) est tout à fait capable de proposer ses services pour l’élimination des déchets industriels, évidemment à des prix beaucoup plus bas que dans le secteur légal ajoute-t-il, estimant à 2,5 milliards d’euros annuels le chiffre d’affaires de ce trafic.

.
Un marché illégal à haute valeur ajoutée

Legambiente a « inventé » le terme d’ « écomafia » en 1994, mais l’apparition du phénomène du trafic criminel des déchets industriels remonte au milieu des années 1980. A cette époque, l’accumulation des résidus industriels (environ 300 millions de tonnes par an) au sein des Etats développés et le durcissement de législation ont rendu leur traitement plus difficile et plus onéreux. Tant et si bien que les entreprises occidentales ont cherché à envoyer leurs poubelles dans d’autres pays. D’abord en Afrique, puis en Europe de l’est et en Asie du Sud. Malgré la multiplication des conventions internationales en la matière (dont celle de Bale, en 1989), certains acteurs économiques continuent de profiter du vide juridique persistant et de la faible application des traités pour déplacer leurs déchets dans les pays en voie de développement. Les membres d’organisations criminelles jouent leur partition dans ce contexte, profitant des besoins de groupes industriels peu scrupuleux pour tenter leur chance sur ce marché illégal à haute valeur ajoutée.

.
Un rapport sur « Le trafic illégal des déchets dangereux en Italie et en Espagne », publié en 2003 par Legambiente, indique que « sur les deux dernières décennies, deux grands marchés illicites se sont développés avec la main mise sur les ordures ménagères et les déchets industriels. Dans les régions du sud de l’Italie, des organisations de type mafieux servent d’intermédiaires principaux dans les appels d’offres des administrations locales pour la gestion des ordures.

Non seulement elles corrompent les autorités locales, mais elles possèdent les entreprises de transport, participent à la construction et à la gestion des équipements de traitement des ordures, et dirigent les déchèteries officielles ». Selon Pietro Grasso, procureur général de Palerme, les organisations mafieuses créent de plus en plus d’entreprises légales, qu’elles dirigent sans provoquer d’inquiétudes sociales.

« Des conséquences dramatiques pour l’écosystème »
« La gestion des déchets industriels offre davantage d’occasions de profit aux entrepreneurs du crime organisé », ajoute le rapport. De larges zones du sud de l’Italie, sous contrôle de la mafia, abritent des décharges illégales, et affichent des taux de pollution alarmants sur les terres agricoles. « Le manque de contrôles sur le territoire donne un coup de main formidable aux mafias », dénonce un procureur de la région de Naples, Donato Ceglie, également chargé de mission à l’Observatoire sur les crimes environnementaux, créé en septembre 2006 par le gouvernement italien. « Ces activités peuvent avoir des conséquences dramatiques pour l’écosystème », avertit le magistrat.

L’Institut supérieur de la santé (ISS) a d’ailleurs relevé, en 2005, des taux de mortalité plus élevés par rapport à la région dans les départements de Naples et Caserte, où se concentrent les décharges illégales. Des hausses des tumeurs et des malformations congénitales ont également été observées. L’ISS a souligné que « les risques majeurs correspondent aux zones des sites incontrôlés d’abandon des déchets ». Cité par l’hebdomadaire canadien "L’Actualité", Xavier Raufer, directeur des études du département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines de l’université Paris II, affirme que la Camorra a déjà déversé dans la nature des ordures, renfermant du plomb, des solvants, des métaux lourds et autres produits dangereux.
 « Dans les cinq ans qui ont suivi l’implantation d’une décharge de déchets toxiques, on a vu les cas de cancer augmenter de 400% chez les enfants et les adolescents", dit-il. "Des métaux lourds étaient parvenus jusqu’à la nappe phréatique et étaient entrés dans la chaîne alimentaire. Mais le lien entre la camorra et les cancers en question est invisible. Il a fallu des années pour le découvrir.  »

52 enquêtes lancées sur le territoire italien
Les magistrats déplorent le manque d’outils législatifs pour poursuivre les suspects. Depuis l’entrée en vigueur, en 2001, du délit « de trafic illégal de déchets », 52 enquêtes ont été lancées sur tout le territoire italien.
Elles présentent souvent le même profil : des entreprises productrices de déchets qui cherchent à réduire leurs coûts, des transporteurs payés par les clans, et un site peu contrôlé pour faire disparaître les rejets. « Mais le délit d’association mafieuse n’a pas été étendu aux atteintes à l’environnement dans notre code pénal », regrette Donato Ceglie, procureur dans la région de Naples, également chargé de mission à l’Observatoire sur les crimes environnementaux, créé en septembre 2006 par le gouvernement italien. Les représentants de la société civile, des forces de l’ordre, de la magistrature et les élus présents aux « états généraux » de l’anti-mafia ont remis une série de propositions au Parlement. Ils réclament la création d’une autorité indépendante pour lutter contre le recyclage de l’argent sale et une meilleure application de la loi sur les marchés publics.
 ________________________________________

La problématique des SIG n’a pas échappé aux négociateurs italiens. Vu l’obligation financière des SIG d’importer coûte que coûte des déchets pour faire tourner ces incinérateurs. Il ne fait aucun doute non plus que l’attrait financier n’est pas étranger à cet accord. Le problème est qu’il place le principe  général de précaution  envers la santé publique au second plan.

.

Il est de notre devoir à tous de ne pas tolérer l’intolérable !

.

Le Conseiller d’Etat Robert Cramer, président des SIG, a-t-il trahi sa mission première, celle de s’assurer du respect de ces principes comme seul guide de l’activité commerciale des SIG ?

.

Une telle légèreté est d’autant plus inacceptable que les mêmes partis et le même conseiller d’Etat s’érigent en censeurs des libertés individuelles. Il n’est tout simplement pas acceptable que la même main signe des accords douteux et, au nom des mêmes principes porte atteinte à l’une des plus fondamentales des libertés individuelles, celle de la libre circulation.

.

Selon la motion 1777 le nombre de cancer dans la région des Cheneviers est 3 à 4 fois supérieur à la moyenne suisse.

.


Cheneviers_cheminees Cette problématique n’est donc pas une hallucination mais malheureusement une réalité. Le principe général de précaution doit donc prévaloir et il convient de mettre immédiatement un terme à l’importation de déchets dont le bilan écologique est négatif. En d’autres termes nous devons limiter cette importation aux déchets dont l’impact du transport sur l’environnement n’est pas négatif. Il est évident que de faire traverser toute l’Italie à de tels déchets ne peut pas répondre à ce critère.

.

La conséquence financière est double, la valeur des actifs des SIG est erronée puis qu’elle a été calculée sur le fonctionnement de trois fours ce qui ne sera plus possible puisque nous serons, si nous voulons répondre aux critères écologiques énoncés ci-dessus, en surcapacité. La seconde fera encore moins plaisir à certains puisque le chiffre d’affaire des SIG va diminuer d’autant, ce qui aura, bien entendu une incidence sur leurs bonus !

 

Eric Stauffer

Député

____________________________________________________________________

 

 ]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162145358 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162145358 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162145358#comments Tue, 16 Oct 2007 19:45:35 GMT
<![CDATA[Cerutti et Vernier ou l'affaire Calas bis]]> Pour ceux qui ne connaissent l'affaire Calas, en deux mots, c'est l'histoire de Huguenots français accusés par un juge félon et anti protestant d'avoir assasinée leur fils qui en fait c'était suicidé.

.

 

Calas
.

 

Le parallèle avec l'affaire de Vernier est que, comme dans l'affaire Calas, le conseiller administratif élu Thierry Cerutti est accusé par des ouï dires. Comme le juge félon de Toulouse, le juge politique chargé d'instruire la dossier Cerutti ne l'a fait qu'à charge, accumulant des pseudos preuves, toutes indirectes ou évoquant un militant MCG inconnu qui aurait fait campagne pour Therry Cerutti! Qui dit que ce n'est pas une cabale organisée par les adversaires de Cerutti qui se sont fait passer pour des militants MCG???? J'ai lu l'acte d'inculpation, on se croirait revenu au temps de l'inquisition!

.

En politisant la justice et les juges, les partis politiques ont non seulement gravement violé l'indépendance et la séparation des pouvoirs mais, bien pire, ils ont décrédibilisé le plus précieux d'entre eux la justice.

.

*=note de bas de page.

 

Moni

 

.

Imaginez que dans le cas de Vernier, le juge chargé de l'instruction était un élu de l'alternative à Puplinge jusqu'à la dernière législature, c'est-à-dire jusqu'en juin 2007! C'est la même alternative qui dénonce les faits totalement inventés reprochés à Thierry Cerutti! Curieusement c'est aussi ce juge qui est chargé de l'instruction de la débandade de la BCGe, dans laquelle on retrouve une belle brochette de notables.... socialistes et verts qui aujourd'hui ocupent les plus hautes fonctions de l'Etat et de ses sattelites ou de la Confédération!!!

.

Mais comme par hasard, il n'y a aucune inculpation dans ce dossier qui coûte aux Genevois la pécadille de plusieurs milliards (voir le texte parlementaire que le MCG a déposé, http://www.geneve.ch/grandconseil/data/texte/M01736.pdf )!!!!! Par contre ce juge socialiste a trouvé de quoi inculper un élu alors qu'il n'a aucune preuve tangible pour le faire. En fait on reproche à Thierry Cerutti d'être MCG comme on reprochait à Calas d'être protestant!! C'est un comble dans la Rome de Calvin!!! Non décidément, la justice politisée est et restera une vraie plaie de la démocratie.

.

Dans le dossier de mon collègue et ami Thierry Cerutti il n'y a rien de crédible, mis à part une campagne de proximité allant à la rencontre des citoyens. Le MCG a fait une campagne propre, pas comme ce que font certains partis qui écument hopitaux et autres EMS! Il y aussi ceux qui, en place construisent des chasses gardées en arrosant généreusement avec les fonds publics telle ou telle association communale!

.

Dans un dossier politique le juge doit être apolitique, quitte à en apointer un spécialement pour l'occasion. Mais comme tout le système est pollué par ce fléau, il est difficle de s'en sortir.

.

C'est pour cette raison que le MCG a déposé un projet de loi demandant que 20% des juges soient sans couleur politique, c'est à dire hors des formations politiques. Mais vu que l'ensemble des partis se partagent le gâteau judiciaire, il ne fait pas de doute que ce projet sera renvoyé aux calendes grecques. Ce qui, au passage, prouvera que la justice est bel et bien liée aux autres pouvoirs par le même lien que les deux autres entre eux.

.

Ce qui démontrera à tout le monde que le MCG a raison lorsqu'il dit que la justice à Genève n'est, politiquement, pas indépendante!! A titre d'information, la seule juridiction de l'instruction comporte 2/3 de juges de l'alliance rose/verts alors que celle-ci ne représente, et de loin pas, 2/3 des forces politiques.

.

 

Calas_1
.

 

Cette mainmise viole aussi la convention européene des droits de l'homme qui garantit une justice indépendante! Curieusement, les socialistes toujours prompts à brandir cette Convention, se tiennent bien silencieux ici à Genève!!!! C'est un peu comme pour les bonus des SIG, si c'était des patrons des privés, les socialistes auraient bloqué la place Neuve, mais comme c'est eux qui empochent ils s'érigent en victimes!!!! Si le MCG n'était pas là! Qui assurerait la dernière ligne de défense pour dénoncer les machiavéliques trafics d'affluence qui règnent à Genève!

.

Comme le disait Voltaire "Criez et que l'on crie!".Dans l'affaire de Vernier, ce n'est pas seulement Thierry Cerutti qui est menacé, c'est la démocratie toute entière.

.

En conclusion, nous devons tous être mobilisés pour rendre à la justice sa totale indépendance et exiger que les juges soient apolitiques! Il en va de la survie de nos libertés!

.

 

Eric Stauffer

Député

.

*=Le monitoire était une sorte d'appel à témoins. Il était lu et placardé dans les églises. Les rumeurs recueillies constituaient des quarts de preuves. En les additionnant, on «prouvait» ainsi la culpabilité des accusés. Voltaire s'indigne : «Ces Visigoths ont pour maxime que quatre quarts de preuve, et huit huitièmes, font deux preuves complètes, et ils donnent à des ouï-dire le nom de quarts de preuve et de huitièmes. Que dites-vous de cette manière de raisonner et de juger ? Est-il possible que la vie des hommes dépende de gens aussi absurdes ?» Le monitoire diffusé pour Calas était un monument de partialité : l'hypothèse du suicide n'était même pas soulevée, le désir de conversion de Marc-Antoine passait pour une certitude. «Avec un pareil acte, écrit Michelet, le procès était tout fait, tout jugé.»

]]>
-@nospam.org http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162144240 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162144240 http://www.monblog.ch/mcg123/?p=200710162144240#comments Tue, 16 Oct 2007 19:44:24 GMT