Et il a écrit ça (j'ai rien touché)

Bien dormi ?

J'ai commencé, il y a quelques semaines, avec mon message à Jacques, je continue aujourd'hui pour te redire le bonheur que fut ton spectacle hier soir à la Tour de Rive.

Je ne t'encombrerai pas de palabres à chaque occasion mais je fais ici une exception : Hier, c'était beau, c'était généreux, les chansons étaient habitées, bien chantées, superbement accompagnées et la salle était agréable. Par le ton de confidance que tu as adopté, on se sentait faire un peu partie de la famille et notre adhésion aux textes était quasi complète.

Si tes chansons ne sont pas "les plus belles du monde" à elles toutes seules, elles font du moins partie du lot des plus belles. Je range sans problème "Mon papa" sur la même étagère que Le vieux Léon, Le plat pays, Nantes, Avec le temps, Mistral gagnant ou Revoir Paris.

Mais, sur cette étagère, il y a de la place pour beaucoup d'autres merveilles dont Le parc Montsouri (Higelin), Une sorcière comme les autres (Sylvestre), Portrait d'Aude (Bertin), Le chant des hommes (Solleville), L'alouette en colère (Leclerc), Mes amis, mes amours (Martin), Le temps des chevaux (Romann), etc, etc.

Tu as pris une place essentielle, pour beaucoup d'entre nous, dans le paysage romand. Je me souviens de Jack Roland, aux 80 ans de Gilles, qui disait : "Pour ma part, j'aime assez, j'aime bien et même j'aime beaucoup que celui qui a fait cette belle unanimité (...) ne soit ni un général, ni un politicien mais un chanteur, retors et poète, tendre et malin, justicier ou philosophe..."

Ce que je voulais dire, en fin de compte, c'est que tu pouvais m'envoyer automatiquement chacune des nouvelles oeuvres de Sarclo à venir. Et tant pis si je n'aime pas trop cette batterie (à défaut de boîte à rythme) que tu as mis sur six titres d' A tombeau ouvert : Il y a déjà eu et il y aura sans doute d'autres versions de ces chansons magnifiques. Hier soir en était la démonstration.

Bon, maintenant, je t'envoie ou je ne t'envoie pas ce mail ? Je clique ou je ne clique pas ?

Je clique.