Etant Lausannoise d'adoption j'espère vous faire connaître certains côtés de cette ville que j'apprécie. Je n'en oublie pas pour autant ma passion qui est le voyage.



articles
réactions
- - 09.12.2012 | 25 réactions | #link | rss
Hello à tous, malheureusement limitée par les possibilité conceptuelles sur monblog.ch, j'ai décidé de migrer sur une autre plateforme: 




Plusieurs articles à découvrir: 

- - 31.08.2011 | 28 réactions | #link | rss
Je vais essayer de partager les bons plans que je connais, tout en espérant que vous me fassiez part des vôtres.

 

 
- - 31.08.2011 | 6 réactions | #link | rss
Capitale de la Toscane et berceau de la Renaissance italienne. La ville est culturellement riche, notamment grâce aux mécènes que furent les Médicis et qui firent venir les plus grands artistes italiens. 




Comment s'y rendre?
- Voiture: ne choisir ce moyen de locomotion que si vous prévoyez de vous rendre dans d'autres parties de la Toscane et si votre hôtel vous propose un parking.
- Train: si vous souhaitez voir défiler les paysages toscans avant votre arrivée à Florence (attention, beaucoup de tunnels).
- Avion: le moyen le plus rapide, mais les aficionados d'Easyjet seront déçus, étant donné que cette compagnie de dessert pas la ville.

Où loger?
Première chose à savoir, Florence est une ville qui se parcourt facilement à pied et il n'est pas nécessaire de prendre un hôtel au pieds du Duomo!

- Hôtel Collodi - La Locanda di Pinocchio: hôtel trois étoiles central, accueil sympatique. Mais n'y aller que si vous avez le sommeil lourd (mal isolé des autres chambres et si vous tombez sur une famille italienne en vacances ...) et si manger le petit déjeuner dans des couverts en plastique ne vous dérange pas.

Où manger?
Bien sûr que l'Italie possède l'une des meilleures cuisine du monde, mais énormément de restos à touristes pullulent, à éviter au risque d'être déçu. Donc n'hésitez pas à flâner et faites plus confiance à une carte uniquement en italien ou à une terrasse où vous n'entendrez parler que la langue du pays.
- Trattoria San Lorenzo: notre coup de coeur, la trattoria typique malgré sa localisation dans un quartier ne possédant que des "attrapes-touriste", la perle rare. Service attentionné et chaleureux par des garçons d'un ancien temps, plats régionaux frais et délicieux, décoration soignée et rapport qualité/prix imbattable.
Via Borgo S.Lorenzo 53, tél: 055 267 04 14.

Photos de Trattoria San Lorenzo, Florence

- Aqua Al 2
: restaurant original aux lumières tamisées, avec des plats proposés savoureux. Malgré les 4 salles, il est conseillé de réserver ou de venir en avance si vous ne l'avez pas fait tant ce restaurant à du succès. Prix un peu plus élevés.

Et les glaces?

- Il Gelato Vivoli: sans conteste les meilleures glaces artisanales de Florence. Payer à la caisse et faire son choix dans la trentaine de parfums proposés (fermé le lundi).

Où faire son shopping?

En plus de toutes les enseignes italiennes et internationales présentes comme dans toutes grandes villes, Florence se distingue par la qualité de son artisanat et notamment son cuir, sa papeterie, ses tissus et ses parfums (notamment l'iris). Vous trouverez nombre de petites boutiques proposant des articles de qualité à bon prix (évitez les étales de San Lorenzo).


- Marché central de San Lorenzo: hall en acier du XIXème où retrouver tous les produits toscans et se sustenter de produits frais.
- Pegna: épicerie où trouver tous les produits régionaux à ramener chez vous à prix doux (fermé le dimanche).
- Santa Maria Novella: l'officine la plus ancienne de Florence (XVIIIème), vous trouverez des produits recherchés dans la monde entier et à prix nettement moins élevés qu'en France ou Suisse (eau de rose, crème mains à l'amande, ...). Anciennes recettes élaborées par les dominicains et transmises depuis lors. Le cadre à lui seul vaut le détour.
- Pour les bijoux et malgré la fréquentation plus que touristique, le Ponte Vecchio propose un grand choix et des prix tout à fait corrects pour la plupart.
- Allegretti Antonio Bigiotteria: bijoux originaux à très bons prix. 27 via de Ginori.


Bons plans
- Si vous ne souhaitez pas faire la queue pour visiter la Gallerie des Offices, il est possible d'acheter les tickets en avance pour 4 euros supplémentaires (sur le site internet officiel ou directement au musée, fermé le lundi).
- Importantes réductions pour les 18-24 ans et gratuité pour les moins de 18 ans et les plus de 65 ans (de l'Union européenne et les Suisses). Si vous êtes parisien c'est gratuit (jumelage avec la ville de Paris).
- Petit pique-nique dans les jardins de Boboli, jolie vue sur la ville et se rendre sur les hauts pour profiter des la vue sur la campagne toscane, magnifique.
- Boire un verre sur la terrasse du magasin Rinascente avec vue sur le Duomo (prix élevés).

- - 31.08.2011 | 39 réactions | #link | rss

Voilà une des destinations européennes des plus prisées. Certains y vont pour le côté culturel ou pour le côté libertaire que l’on ne retrouve pas ailleurs (quartier rouge, coffee shop).  

Pour ceux qui habitent la Suisse, il existe 2 façons de faire
- Easyjet, mais il faut s’y prendre à l’avance pour avoir un bon prix
- CFF : prendre depuis Bâles ou Zürich le train de nuit: le City Night Line et dans la catégorie SparNight, il faut aussi s’y prendre à l’avance, nous on a trouvé des billets une à deux semaine(s) avant de partir.

Le logement


Nous sommes allés à l’hostel Hans Brinker, en fait c’est une auberge de jeunesse. Il n’y a pas besoin de carte de membre des auberges de jeunesse pour pouvoir y aller. Situation centrale (quartier des antiquaires, à deux pas des musées)
S’il n’y a pas de place, je vous donne d’autres adresses parmi les moins chers
- Sphinx Hotel 
- Abba Hotel 
- Hotel Aspen 
- Stayokay Amsterdam Vondelpark 

Transport

Le meilleur moyen de faire le tour d’Amsterdam c’est le VELO. Pour ceux qui sont pas très physique, pas de soucis, c’est plat de chez plat.
- Mac Bike, un peu partout.
- Mike’s Bike Tours, 134 Kerkstraat.

Musées

- Van Gogh Museum, les plus belles toiles du maître.
- La Maison d’Anne Frank, pour ceux qui ont lu «Le Journal d’Anne Frank », ceux passionnés par la deuxième guerre mondiale ou tout simplement les curieux.

Shopping

- Concerto : un magasin de disques o’u l’on trouve tout ce que l’on veut, le rêve… On y trouve des disques neufs et des disques d’occasion. Adresse : Utrechtsestraat 52-60
- N'hésitez pas à faire un tour dans les marchés de Dam, ils sont largement plus fournis que les notres.

Bonne ballade.
- - 31.08.2011 | 21 réactions | #link | rss

Je vais vous parler d’un voyage qui m’a marqué : l’Inde. Au début, je n’était pas emballée du tout par l’idée. Voilà ce qu’il faut savoir avant de partir.

Si vous avez moins de 26 ans, je vous conseille de prendre vos billets à l’agence STA Travel, qui pratique les meilleurs prix pour les jeunes. Un conseil, faites la carte ISIC, elle coute 20.- et vous permet de changer la date du retour pour 25 $ au lieu de 300.-on ne sait jamais.

Bien sûr,  il faut faire un VISA d’une validité de 6 mois à l’ambassade indienne, quelques jours suffisent. 

Prendre des traveller chèques/cash. A moins que vous ne vous contentiez des grandes villes, une carte n’est pas très utile, elle le devient si vous vous retrouvez à cours et deviez retirer de l’argent.

Vous faire vacciner et bien préciser les régions dans lesquelles vous devez vous rendre. Attention pour certaines vaccinations il faut s’y prendre assez tôt, alors renseignez-vous. Normalement, une ordonnance vous sera donnée pour un antimalarique et un antibiotique. 
 
Faire des photocopies de vos documents et les prendre séparés de ceux-ci : premières pages passeport ; billet avion ; Liste de téléphones, adresses, E-mails :  proches, médecin, assurances maladie/ voyage/ rapatriement, No cartes de crédit et chèques de voyage et centrale perte ; Attestations de couverture médicale à l’étranger ou carte d’assurance de rapatriement en cas d’urgence ; carnet de vaccination ; Carnets de santé mentionnant les affections nécessitant un traitement urgent (diabète, asthme, allergies, traitement anti-coagulant, etc).

Les objets les plus importants à emporter avec vous : moustiquaire ; drap propre et taie d’oreiller(c’est parfois assez sale…) ; une pharmacie de secours (anti-diarrhéique, aspirine, anti-moustique, crème solaire, VOS médicaments et réserves, anti-malarique, antibiotique, pansements, tablettes antiseptiques…); plutôt un sac à dos qu’une valise; des cadenas pour les sacs (tous) ; pas de vêtements trop précieux à vos yeux (j’ai presque tout jeté avant de rentrer, trop sales) ; s’il-vous–plaît pas de jupe, de petit top, soyez respectueuses ou alors ne vous étonnez pas des mains balladeuses ; porte-monnaie pour mettre sous les vêtements ; de la lessive, corde à linge….

Quelques conseils de Safetravel :
« La prudence est particulièrement recommandée dans les pays à faible niveau d'hygiène, les premiers jours après l'arrivée. Les mains, l'eau ou les aliments souillés par des déjections sont la principale source de contamination. La règle «bouillir, cuire, peler ou s'en passer» (boil it, cook it, peel it, or forget it) est fondamentale. Des aliments ou des boissons contaminés sont la première cause de diarrhée, le trouble de santé numéro un des touristes; 20–50% en souffrent dans certains pays en développement. »

« Cuisinez des plats frais, chauffés au moins à 60°C et consommez-les rapidement. Les aliments qui attendent en cuisine sont rapidement contaminés par les mouches. Les personnes atteintes ne devraient pas préparer de repas ou de boissons pour d'autres pendant leur maladie”

« Il est préférable d’éviter : les fruits de mer crus (spécialement les huîtres) ou incomplètement cuits, les plats de poissons et de viandes froids (steaks hâchés ou tartares) ; les salades et les légumes crus ; les fruits que vous n'avez pas épluchés vous-même ; le lait ; les desserts glacés et les crèmes ; les buffets froids ; l'eau du robinet comme boisson, en glaçons ou pour laver les dents; consommez de l'eau minérale ou des limonades capsulées, du café ou du thé fraîchement préparés. L'eau filtrée, la bière et le vin sont exempts de microbes ; les essuie-mains communs dans les WC (se laver tout de même les mains avec du savon avant chaque repas!). »

« Les étendues d'eau douce sont à éviter en Afrique, en Amérique latine et en Asie. De nombreux lacs, fleuves à faible courant, canaux, étangs et marécages sont infestés par la schistosomiase (bilharziose). Les larves qui ont traversé la peau se développent et gagnent les organes internes après un à trois mois. »
« Evitez de vous baigner ou de marcher dans l'eau douce. Ne vous y lavez ni les mains ni les pieds. Si malgré tout vous entrez en contact avec de l'eau douce, essuyez-vous énergiquement dès que possible, ce qui diminue le risque d'infection. Les piscines d'hôtels sont désinfectées et ne comportent en principe aucun risque. »

Recommandations du DFAE (département des affaires étrangères) sur les risques en Inde : http://www.eda.admin.ch/travel/indie_f.html  


- - 31.08.2011 | 4 réactions | #link | rss

Arrivée à l’aéroport d’Indira Gandh. Là tout arrive en même temps : la chaleur vous scotch sur place, une odeur quasi indescriptible va imprégner vos vêtement tout au long du séjour (mon Routard l’est encore), l’humidité qui vous fait dégouliner et les gens qui vous assaillent dès la sortie de l’aéroport. Premier choc et premier challenge : trouver un taxi sans se faire arnaquer et en étant sûr que les bagages sur le toit vont tenir… Ben on s’est fait arnaquer, mais on a toujours nos bagages. Une fois dans le taxi c’est la grosse panique, voilà que les Indiens sont des fous au volant, et que je me faufile entre les poids lourds, et que mon taxi est tout pourri, et que je roule à tombeau ouvert…. Ensuite le plus drôle, faire aller le taxi à l’adresse exacte. Voilà quelques réponses que pourra vous donner un chauffeur indien :
- « L’hôtel a fermé »
- « J’en connais un meilleur qui vous fera des bons prix »
- « J’ai un cousin qui a justement un hôtel pas loin… »
- « L’hôtel a brûlé ! »

Vérifiez toujours si le chauffeur prend le bon chemin, tout-d’un coup il s’arrête devant un magasin, un autre hôtel ou un restaurant. Soyez ferme et demandez-lui de vous conduire à votre adresse. S’il ne veut pas, menacez de ne pas le payer, si ça ne marche toujours pas, descendez et trouvez un autre taxi.


On a eu pas mal de ces réponses, en fait les taxi reçoivent des commissions lorsqu’ils emmènent des touristes à certains endroits, c’est tout bénef pour eux. Restez ferme, ne changez jamais le prix convenu au départ et n’hésitez pas à descendre si rien n’avance. Encore une chose, vérifiez que c’est bien le bon hôtel, certains hôtels proches auront adopté quasiment le même nom pour s’attirer la clientèle : vous allez au Anoop Hotel et on vous emmène au Anoop Hostel !

Il faut marchander pour les transports (sauf le train):
Maintenant certains prétendent que comme nous avons plus d’argent nous nous devons de payer plus cher, d’autres qu’il faut conserver la dynamique économique et ne pas venir tout chambouler et créer une inflation des prix. C’est vous qui voyez.

Nous voilà enfin à l’hôtel : Anoop Hotel à Main Bazar (the rue touristique de Delhi). Je vous conseille fortement de réserver (anoophotel@hotmail.com). C’est central, propre, il y a la clim et internet, et la terrasse sur le toit permet de se décontracter la nuit tombée. Chambre double 600 roupies (20 francs), vous pouvez toujours marchander. Demandez à voir plusieurs chambres et vérifiez bien l’état de la clim, et si l’eau coule (froide et chaude).

J’avoue que Delhi n’est pas ma ville préférée, mais c’est pratiquement un lieu de passage obligé pour aller dans les autres villes / régions (avion, train). C’est sympa pour ceux qui veulent faire du shopping (toutes les grandes marques à Connaught Place à moindre prix ; Pahar Ganj pour les souvenirs indiens). Le Fort Rouge est à voir si vous aimez les monuments.

Si Delhi est une étape et que vous vous rendez dans un coin moins touristique, pensez à changer des Traveller (après ça devient compliqué).

Si vous prenez le train pour relier une autre ville, ne vous rendez pas au dernier moment à la gare pour prendre vos billets, il faut s’y rendre la veille au plus tard et aller au International Tourist Bureau (1er étage). N’achetez pas de billets en-dehors de ce bureau, il y a plein d’escrocs qui vont vous en proposer de faux. Je vous conseille fortement , en période de grosse chaleur, de prendre un compartiment avec clim et couchettes. Bien préciser le numéro du quai, pour ne pas voir passer son train sous le nez…

- - 31.08.2011 | 2 réactions | #link | rss


Suite des épisodes…

AGRA célèbre pour le Taj Mahal. Chef-d’œuvre de l’architecture moghole (et pas mongol…) dédié à l’amour : à la mort de sa compagne, l’empereur Shah Jahan fit le vœu de construire un monument à sa mémoire qui n’ait pas son pareil au monde. Quel romantisme, ce qui l’est moins c’est qu’il convoqua un architecte perse et pour qu’il ressente la même douleur que lui, tua sa fiancée. C’est ainsi qu’est né le Taj Mahal.

On dit qu’il faut assister à un couché de soleil avec son/sa dulciné(e) pour que ces deux destins soient réunis.

J’avoue que le Taj a été un grand bol d’air pur durant ces 2 mois. L’Inde est à la fois magique et repoussante, et dans la région du Gange, il y a pas d’aussi bel endroit. Sur place: tout le monde prenait des photos du Taj, tout d’un coup un indien me tape sur l’épaule et me montre son appareil photo. En bonne occidentale, je pense qu’il veut que je le prenne lui et sa fille devant le Taj Mahal. Erreur, il veut prendre une photo de sa fille et moi (sans le Taj). Après la photo ils me remercient avec effusion et la petite rougit. 
- - 31.08.2011 | 9 réactions | #link | rss
Inévitablement dans chaque voyage, il y a toujours un détail qui coince. Voilà ce qui nous est arrivé dans les trains durant nos deux mois de voyage.
:

Première histoire

Donc, comme je l’ai conseillé, prendre un train avec clim durant les mois de grosse chaleur ! Comme on s’y est pris trop tard pour réserver les billets, il n’y avait plus de couchettes avec clim. On s’est dit « pas si grave », erreur ! On monte dans le train et première « mise-en–bouche », les toilettes qui débordent et l’odeur… Bien sûr pas de toilettes sans cafards, mais pas ceux qu’on peut voir ici, des plus gros. Une fois trouvé les « couchettes », on se rend compte qu’on est les seuls étrangers et durant les 16 heures de trajet on se fait mater non-stop, genre le gars qui te regarde fixement et fait largement part de ses commentaires à tout le wagon. Donc vient le moment de faire dodo, mais plusieurs affaires compliquent l’histoire :
o Les cafards qui montent sur les pieds
o Les gens qui continuent de te mater
o Les gens qui s’assoient sur ta couchette avec leur marmaille pour manger le repas du soir ou le petit déj
o Et la CHALEUR, impossible de fermer l’œil, et 16 heures ça passe très lentement.
Deux heures avant l’arrivée, on tombe dans un semi-coma et on baigne dans sa transpiration. A l’arrivée c’est l’hécatombe. Je vous jure qu’après, si la clim n’était pas dispo, on a préféré attendre les trains suivants.


Deuxième histoire

Pour le retour sur Delhi, à la fin de notre voyage, un ami nous a accompagné pour prendre notre train. Comme il est indien, on s’est reposé sur lui pour toutes les formalités (quel train, quel quai, quelle heure,…). On était sur le quai, il a été faire une pause pipi et voilà que le train entre en gare. Comme on a peu de temps pour y monter, on fonce et on se dit que c’est bête de pas pouvoir dire au revoir. Une fois montés, les bagages déposés, le train démarre et voilà que notre ami saute dans le train en marche. On se dit qu’il est un peu malade de prendre de tels risques pour nous dire au revoir. Mais voilà qu’il nous dit qu’on est dans le mauvais train ! On a mis un moment pour réaliser, mais pour descendre à 5 avec nos bagages d’un train à grande vitesse… Ca nous amène à la prochaine petite histoire.


Troisième histoire

Donc nous voilà arrivés à une autre destination, branle-bas de combat pour trouver des billets pour Delhi le jour même. Miracle. Nous demandons sur quel quai le train va arriver, c’est le quai 4 et on nous conseille d’écouter régulièrement les informations du chef de gare. Quelques heures d’attente plus tard, le train est en retard (normal quoi). Depuis un certain temps on s’amuse à déchiffrer les destinations affichées sur les trains qui passent. Toujours pas d’informations sur le train que l’on doit prendre. Je regarde le train qui arrive 5 quais plus loin et essaie de déchiffrer le nom de la ville qu’il dessert. J’y arrive pas, tout-d’un coup, un copain me fait remarquer que c’est un train qui se rend aussi à Delhi. Quelques secondes… En fait c’est pas un train, c’est NOTRE train !!! Et le voilà qui redémarre sous nos yeux… On court en direction du guichet :
o « C’était le train pour Delhi sur le quai 9 ? »
o « Oui, on a signalé le changement de quai dans l’interphone »
o « Mais on a rien entendu »
o « On l’a fait »
o « En anglais ? »
o « Non, en indi »…

Quatrième histoire

Le train entre en gare, on a prépare nos affaires pour sortir le plus vite possible avant qu’il ne redémarre. C’était sans penser aux femmes indiennes. En voilà deux, sur le quai, qui avant que le train ne s’arrête, amoncellent des dizaines de bagages qui bloquent la sortie. Jamais vu ça ! On essaie de franchir le barrage, mais la mégère nous rejette en arrière et continue d’entreposer son barda. Le respect des personnes plus âgées, des femmes et de l’habitant du pays qu’on visite ; tout cela a volé en éclat en moins d’une seconde, un bon coup de coude bien placé et voilà que le passage se libère. On est quatre à sortir, le cinquième est encore dans le train qui démarre. Panique, mais pour finir il saute du train. Plus de peur que de mal. Erreur, on a réussi à oublier l’un des bagages à l’intérieur du train… On a eu beau courir après le train, rien à faire.

Il n’y a pas que des mauvais côtés, c’est l’occasion de rencontrer des gens et échanger, de fortifier vos défenses immunitaires et maintenant , quand je prends le train en Suisse, le temps me paraît super court. C’est une expérience à tenter et de toute manière c’est le meilleur moyen de transport pour traverser l’Inde. En plus, on en rigolera toute notre vie.
- - 31.08.2011 | 9 réactions | #link | rss

                                                  

Comment y aller ?

  • Voiture : ne le faire que si l’hôtel vous propose un parking, autrement la galère.
  • Train : Avec le TGV, Paris n’est qu’à 3h de Genève. Prendre billets sur le site de la SNCF revient moins cher. Autrement disponible sur site des CFF.
  • Avion: bons plans avec Easyjet si vous prenez vos billets à l'avance.

Hôtels

  • Hôtel Sunny (2 étoiles) : 37 chambres insonnorisées, confortables. En haute saison, il y a des chances pour que vous y trouviez des chambres libres.

                                                    

Restaurants

          

                                     

Paris shopping


Disneyland Resort Paris

Bon, là j’avoue que je suis restée encore un peu une gamine. Mais je vous assure qu’après une journée dans le parc, dans un univers complètement irréaliste, et ben ça fait du bien. Des fois, il faut un peu déconnecter du monde réel.

  • Un conseil, n’y aller qu’en basse saison, parce que faire 3 heures de queue... En mai, septembre et octobre, au grand maximum 20 minutes !
  • Fastpass : permet de diminuer le temps d’attente. Devant certaines attraction vous trouverez des bornes Fastpass. Il suffit d’y introduire votre billet d’entrée et la machine vous délivre un ticket. C’est une réservation indiquant un créneau horaire d’une heure durant laquelle vous pouvez prendre la file Fastpass (pas d’attente).
  • Si vous restez plus qu’une journée, l’hôtel Disney le moins cher : le Santa Fe, 279.-/pers.(chambre double avec deux grands lits et tout le confort) pour 2 nuits avec 3 jours d’accès illimités aux Parcs à thèmes Disney. Si vous êtes en voiture, il y a des hôtels moins chers dans les alentours.

                                                           

Il y a tellement de merveilles à découvrir à Paris, impossible de tout lister. Le mieux est de flâner et de découvrir des lieux qui vous feront rêver. Si vous avez des adresses à faire partager, n’hésitez pas. 

- - 20.10.2007 | 347 réactions | #link | rss

Le concept: coffrets cadeau que l'on achète pour l'offrir à qqun ou se l'offrir.

Séjours découvertes, sportifs, culinaires, prestiges, grands hôtels, spa, ....

Ces coffrets existent pour la Suisse, la France, les USA, la Grande-Bretagne

 

Smartbox - France

Smartbox - Suisse

- - 09.10.2007 | 5 réactions | #link | rss

Pour répondre à une question de Vanessa (dont j'ai malencontreusement effacé le mail, désolée), voici une adresse à laquelle trouver des hôtels moins chers que la moyenne. Mais la vie en Suisse reste chère...

 Hôtels Suisses bons marchés


Autrement pour ceux qui veulent visiter Genève et qui ont une voiture, le bon plan, c'est de dormir au Formule 1, qui se trouve juste à la frontière Suisse-France. Genève ne se trouve qu'à moins de 15 minute de là. C'est seulement 31 euros la chambre/nuit!

Les 2 adresses:

http://www.hotelformule1.com/formule1/fichehotel/fr/for/2257/fiche_hotel.shtml

http://www.hotelformule1.com/formule1/fichehotel/fr/for/2385/fiche_hotel.shtml


Toujours pour Genève, il y a aussi les chambres d'hôtes/bed and breakfast

Bed and Breakfast

- - 07.10.2007 | 0 réactions | #link | rss

Bon plan pour ceux qui cherchent des billets de train moins cher pour Paris (ou d'autres destinations): passer par le site de la sncf et non pas le comptoir des cff beaucoup plus cher.

SNCF

Plus on le prend tôt, moins il est cher (tarifs progressifs).

- - 08.05.2006 | 1 réactions | #link | rss

Pour ceux qui n’ont pas réussi à avoir des cartes journalières ou si leur commune ne les vend pas, voici une autre astuce :

"Click&Rail vous propose des billets incroyablement avantageux pour un choix de trains et de parcours régulièrement renouvelé! Mais attention: le nombre de places est limité, réservez donc dès à présent votre billet Click&Rail! Cet OnlineTicket délivré en auto-impression est soumis à des conditions spéciales (non remboursables)."

Donc si vous voulez aller à en endroit bien précis dans les 3 jours (Berne, Zurich, ... Bref surtout avantageux pour ce qui est loin), vous trouverez des billets à prix cassé, genre Last minute! 

https://www.sbb.ch/mct/wi/shop/b2c/adw.do?4099

- - 17.03.2006 | 8 réactions | #link | rss

Pour ceux qui comme moi n'ont pas d'abonnement demi-tarif pour prendre le train, voici une petite astuce pour alléger sa bourse. A Genève, et peut-être aussi dans d'autres cantons, certaines mairies de commune proposent des cartes journalières de 28.- à 35.- (ça dépend de la commune). Avec cette carte vous pouvez durant toute la journée prendre le train (en deuxième classe), le bus, le tram et certains bateaux (genre mouettes) dans toute la Suisse. Tant que vous faites l'aller-retour dans la journée (jusqu'à minuit) vous pouvez vous rendre où bon vous semble.

Le truc c'est qu'il faut vous y prendre un peu à l'avance, car les billets ont beaucoup de succès. Dans certaines mairies vous pouvez prendre plusieurs billets par jour ou plusieurs billets dans le mois.

Shimux



FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch