Heureusement que la page consultée parlait de l'abandon... Quoi qu'il en soit, ma curiosité parfois malsaine s'interroge sur les personnes qui cliqueront chacun de ces liens.