Etats d'âme, Etats d'esprit,Etats d'écoute, Etats des lieux, Etats j'erre...
articles
réactions
tiki-tiki - 05.10.2008 | 2 réactions | #link | rss

J'ai mis la face B d'un vinyl.


Un chanteur malheureusement peu connu, Leny Escudero, un gars des années 60. La chanson c'est : " si tu étais reine "

 

" Pense à ta veine, pense à mon chagrin.... Si tu étais reine et moi baladin... "

 

C'est magique les face B..

souvent c'est les chansons que la maison de disque voulait pas, mais que l'artiste lui voulait..

les faces b..

face cachée..

A mes yeux souvent c'est la plus belle face..

 

Et nous,  avons nous, nous aussi cette face A et cette face B ?

 

 

J'écoute Escudero chanter... je crois que je vais  faire un post rien que pour lui....

 

Je regarde mes disques, pas mes cd

Il y a là tant de souvenirs...

et il y a....



BREL.....



 

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de la mort du grand Jacques..

Je me souviens de ce jour là, des images vues à la tv..

Son retour en France pour se faire soigner et son dernier disque...

Un disque qu'il devait faire pour Barclay...

 

Ah les nuages et le ciel et  juste au centre : BREL

 

Et au centre quand on ouvrait l'album, cette photo de Brel, le doigt sur la bouche avec une belle barbichette...

Ce disque c'est que du bonheur...c'est 2 face B

 

Et en face B il y a....

 

 

Les Marquises....




 

 

Fonds sonores :  Leny Escudero,  si tu étais reine, Escudero sur scène (enregistrement  public)  A malypense production, Distribution Socadic, 1979

                            Jacques Brel, Les Marquises, Brel, Disque Barclay, 1977
tiki-tiki - 30.05.2007 | 1 réactions | #link | rss

Mettez dans un Shaker, Sylvain un chartrois chanteur-dessinateur-musicien-rêveur alias Syrano, Tim Burton, Akhénaton , Fellini, Brel, un orchestre de chambre , du slam, un orchestre musette et l'amour des Mots, secouez pas trop fort, servez frais et consommez sans modération!

Musiques de chambre de Syrano, Un bijou inclassable comme je les aime.

Aucun sujet n'échappe à la plume de Syrano, du plus grave au plus léger. Il manie les mots de la plus belle manière, ne cédant pas aux rimes faciles et aux jeux de mots gratuits. Ce qu''il aime plutôt jouer sur les consonances ou nous délivrer ses flots de paroles à la faveur d'un rap qui n'a rien de lourd, au contraire.

Aussi bien que les mots, Syrano choisi ses thèmes sans sourciller. Et sa prose ne s'essouffle pas face à des sujets comme l'anorexie, sur le très enjoué "Ficelle", la drogue sur "L'ermite" débuté façon Slam, la prison dans "Planter des cailloux" un excellent duo avec La Rue Kétanou.

Mais le sujet que Syrano aime n'est pas difficile à deviner tant l'enfant et le monde de l'enfance sont un thème récurent. D'abord sur "Les corbeaux blanc" qui nous rappelle qu'être enfant en France est une grande chance. Puis sur "L'écolier" qui fera sourire les nostalgiques ou rougir certains parents qui reconnaîtront les bribes de leur éducation . Et pour terminer, "Dans ma bulle" ou un gosse condamné à l'isolement par sa maladie et sa soif de vengeance.

Que des sujets qui ne peuvent pas laisser insensible, et qui peuvent même donner des frissons pour peu qu'on se sente concerné.

Ah ptit détail encore, Prix sacem 2006, Découverte Francofolies 2005, Lauréat du grand Zebrock et bien d'autre encore....

Fond sonore. Planter des Cailloux, Syrano, Musiques de chambre, 2006 les doigts dans l'Zen

Illustration: covert de l'album Syrano, Musiques de chambre, Syrano

Liens: dans le texte un lien vers le clip FICELLE sur YouTube et Ici le lien vers le site de Syrano


tiki-tiki - 27.10.2006 | 2 réactions | #link | rss

Avec le temps va tout s'en va.....

le temps s'immobilise ... et pas qu'aux Marquises.......

Photo prise à un endroit où je passe régulièrement depuis fort longtemps..Année après année rien ne bouge...
Immobilisme, impression d'arrêt, d'attente.. comme si ces pots et ces bidons attendaient l'hypothétique venue d'un bricoleur que j'imagine âgé et barbu ( va savoir pourquoi barbu)... comme si le temps c'était figé un jour...
Et je me remémore ce lieu où , vers mes 20 ans j'avais travaillé l'espace d'une semaine dans la région de Montreux. Je bossais pour un installateur d'ascenseur afin d'avoir un peu d'argent pour mes études et nous refaisions un antique lift dans un immeuble de la Riviéra...et au rez de cet immeuble inhabité il y avait un bureau... et dans ce bureau tout, oui tout, était figé au 13 janvier 1963...

Les dossiers étaient poussiéreux, sur le sous main un début de lettre et sur une table les annuaires téléphoniques de la Suisse...

Je m'étais amusé à chercher le nom de mes parents dans celui du canton de Fribourg et j'avais trouvé le numéro de téléphone de l'époque...

Drôle d'impression.. retour dans le passé l'espace d'un instant...

Fond sonore: Jacques Brel, Brel infiniment, Les Marquises, Barclay 2003

Photo: Immobilisme, Givisiez, Octobre 2006, Téléphone Mobile Sony Ericsson, Tiki-Tiki

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch