La Suisse effectue un pas supplémentaire vers la répression du White collar crime (ces délits en général liés à la finance; par opposition aux infractions violentes) en durcissant sa loi contre les délits d'initié. Le chiffre 3 de la version 1988, supprimé dans la présente modification, restreignait honteusement l'application de cet article 161. Gageons que les associations de banquiers, curieusement silencieuses ces temps, exercèrent suffisamment de pression pour obtenir la présence de ce chiffre 3. Il importe de comprendre avant tout ce qu'est un délit d'initié.

lire la suite »