Des chiens entraînés à détecter des cancers du poumon et du sein ont réussi à reconnaître correctement à 564 reprises les tubes qui contenaient des échantillons de l'exhalaison de 55 personnes souffrant d'un cancer du poumon et ne se sont trompés qu'à dix occasions, dont certaines pouvaient être expliquées par d'autres facteurs.
Plus d'infos ? CLICQUEZ 
On sait que certains chiens réagissent avant les crises d'épilepsie de leur maître, et peuvent ainsi l'en avertir. Le même phénomène se produit chez des patients diabétiques avant une crise d'hypoglycémie