Swiss Tourisme doit nous apprendre à sourire, à nous les Suisses (antipathiques certes mais propres il faut le dire, quitte à rester dans des clichés).

Bon pourquoi pas. Il est vrai qu’il m’est arrivé de dormir à l’hôtel dans notre pays et que notamment lors d’un séjour de deux jours (c’était dans le Tessin, à Locarno) la patronne ne m’a pas souri une seule fois et m’a même presque engueulé parce que je payais avec une carte de crédit. Mais comme je suis quelqu’un de sympa (et même aimable doté d’un rictus affable) je ne vais pas vous donner le nom de l’hôtel. En fait c’est surtout que je n’en sais plus rien du tout., sinon c’est clair que je vous l’aurais donné (ça c’est mon côté suisso-délateur).

Bref. Donc nous devons sourire. Je ferai un effort. Promis. Mais même le lundi ? Hein ?