Cette histoire se passe un soir de match pendant l’Euro 08. Ce tournoi se déroule maintenant si par hasard vous l’ignoriez encore. Bon par contre si vous vous demandiez où est l’équipe de Suisse, sachez qu’elle se prépare pour la coupe du monde de 2022 au Vatican de l’Est.

Donc c’est un supporter Allemand qui rentre chez lui après le match Allemagne-Autriche à Vienne (hier soir donc). Suite à un dépassement fâcheux en essayant d’éviter une autruche du Tyrol, il percute une voiture. Voiture dont le conducteur Autrichien avait perdu également le contrôle suite à un freinage d’urgence tenté afin ne pas écraser le même ratite inconscient. Les deux voitures, après avoir effectué quelques tonneaux sont complètement détruites. Par contre étonnamment, les conducteurs sont indemnes et n’ont même aucune égratignure.

Encore sous le choc, ils font le tour de leurs véhicules respectifs afin de constater les dégâts. L’Autrichien de garde constate alors que l’Allemand a toute une collection d’autocollants sur sa voiture dédiés à la Nationalmannschaft (dont le thème n’a pas été joué par Isaac Hayse). Lui-même en a toute une série vouée à la Wunderteam sur ce qu’il reste maintenant de son pare-brise arrière, ainsi que divers fanions, écharpes, sous-vêtements et drapeaux.

L’Autrichien de race déclare alors « Et bin, si c’est pas le Destin ça. On fait un pire accident, nos voitures sont complètement démolies et on a rien du tout. Et nous sommes tous les deux fans de football. C’est un signe. Nous devions nous rencontrer et devenir amis pour le reste de notre vie et ce malgré nos différences, notamment footballistiques. »

Le Teuton complètement abasourdi rétorque qui oui effectivement c’est un signe de Dieu ça n’est pas possible autrement.

L’Autrichien de chasse encore plus enthousiaste s’emporte de plus belle en voyant que sa bouteille de rhum artisanal est également intacte et hurle « Oui c’est Beckenbauer, Pelé et Zidane réunis qui nous envoient un signe encore plus clair. Il faut que nous trinquions »

L’Allemand approuve, s’empare de la bouteille et bois goulûment (enfin comme il peut parce que ça tire quand même à 80° ce tord-boyaux). Puis il en propose à son tout récent alter ego, son nouveau frère et ami.

Et là l’Autrichien d’aveugle rétorque « Ca va merci, mais je pense que je vais attendre la police ... »

Moralité : si un blogue se met à ne parler que de foot, vous avez intérêt à aimer ça.