Un blog qui intègre des notions de sociologie et de psychologie sociale (mais rarement)
articles
réactions

- - 20.08.2008 | 7 réactions | #link | rss
Ce qu’il y a quand on rentre de vacances, c’est qu’on se retrouve avec tellement de tâches à faire qu’on se demande pourquoi on est parti déjà. Enfin non. On se demande surtout pourquoi on est rentré. Déjà rien que la lessive. Il faut 6 mois pour tout rattraper. Et puis il faut encore nettoyer et ranger les boules de pétanques, le parasol, les raquettes en bois de tennis de plage et enlever le sable de la valise. Ensuite il faut encore ouvrir et trier le courrier. Et raconter ses vacances au voisin. Aux collègues et à la boulangère.

Une fois que tout ça est fait, il faut lire tous les e-mails reçus. Les professionnels ça va, je suis quand même plus ou moins payé pour ça. Les personnels ça prend presque plus de temps déjà parce qu’il faut trier les spams qui proposent notamment des vacances pas chères ce qui n’irrite pas du tout vous l’imaginez bien. Après il faut encore mettre sur Facebook qu’on est bien rentré que tout va bien et que la mer était bleue et le ciel chaud. Et il faut aussi mettre en ligne les photos des vacances. Et on doit encore lire tous les nouveaux articles de ses blogues préférés et  les derniers posts du forum sur les moules sauvages de l’Auvergne auquel vous vous êtes inscrit un soir de déprime (il y avait Benjamin Castaldi à la télé il faut dire).

La prochaine fois je pars avec un portable, une ligne à haut débit et une machine à laver le linge.

- - 14.03.2008 | 4 réactions | #link | rss
Je m’explique. Pendant mes vacances à la montagne, j’ai fait quelques jours de ski. Si vous ne deviez pas connaître le ski, c’est un sport de glisse qui se pratique avec des patins longs et étroits (ce qui explique mon titre plutôt compliqué mais pour le coup compréhensible par tout le monde), donc qui se pratique sur de la neige en général (mais sur l’eau aussi, sur le sable, sur de la barbapapa mais dans ce cas il faut bien farter). De préférence en descente mais en fait à la montée ça va aussi. Enfin un moment quoi.

Alors que ça faisait des années que je ne pratiquais plus que du snowboard (pardon de la planche à neige) je voulais faire à nouveau ce sport afin d’être un montagnard complet sachant évoluer sur toutes sortes de supports différents (comme la planche à neige, la luge, le caquelon à fondue, le télémark, le sac poubelle et le bilboquet).

Donc comme je ne possède plus ce matériel spécifique depuis au moins la fin de mon adolescence (et ça commence à remonter loin tout ça) je suis parti un matin chez un loueur de lattes (et non pas un cueilleur de dattes, ni un tueur de blattes).

La première chose qu’ils vous font essayer ce sont les chaussures. Il faut savoir que cela s’apparente plus ou moins à un engin de torture ultra-évolué (et fortement coloré selon les modèles). En plastique tellement dur que dans 20'000 ans c’est la seule chose qui ne sera pas encore biodégradé de notre époque et que les futurs paléontologues retrouvons en se demandant que diantre faisaient-ils avec ces chaussures ? De la tecktonik ? Bref. Je m’empare prestement de la chaussure  (la gauche, toujours la gauche d’abord) afin de la tester, enfile mon pied à l’intérieur (en grimaçant évidemment) plus ou moins facilement et me coince immédiatement le doigt sur le premier loquet que je manipule. Là je ne grimace plus mais je hurle. Et comme il n’y avait quasiment que des Hollandais dans le magasin, mes paroles proférées à ce moment là n’ont choqué qu’un minimum de personnes je pense, heureusement.

J’en porte encore les séquelles, l’intérieur de mon index est encore violet un peu. Ce sport est définitivement dangereux. Très dangereux.

Sinon tout c’est bien passé. Je ne suis tombé qu’une fois (pratiquement à l’arrêt pour que la honte soit tout bien sur moi, tout partout et collante) et comme le vélo cela ne s’oublie pas (tu parles ouais !). Par contre durant la 1ère piste vous avez un style qui fait que tout le monde vous montre du doigt en se moquant (sauf les Hollandais. Encore que).
- - 12.09.2007 | 7 réactions | #link | rss
Je hais les retours de vacances. Je pense sincérement que c’est détestable au plus haut point. Bon par contre je suis bronzé (vous devriez voir les regards jaloux que mes collègues me lancent). Bon pas tout nu parce qu’au bureau ça ne se fait pas tellement il semblerait.

Néanmoins j’ai tenté une expérience cette année. J’ai fait du naturisme. Bon j’ai trouvé ça bizarre quand même. On a fait ça un peu par hasard. On roulait pour rentrer à la maison que nous avions louée et on est passé devant un panneau annonçant fièrement une plage dédiée aux coups de soleil fessiers. Sur le ton de la rigolade ma copine et moi, nous nous sommes lancés un chiche! joyeux et voilà comment on se retrouve à poil sur son linge  (un linge c’est une serviette de plage quoi. Nan mais je traduis pour mon lectorat français c’est important).

Il n’y avait pas trop de monde. Les plus proches personnes étant à une trentaine de mètres, ça restait plus ou moins intime. Et 3 ou 4 personnes à l’eau. Et à poil donc. Enfin ça allait quoi.

D’ailleurs après la 1ère gène passée (je suis quand même pas mal pudique dans l’ensemble), il a fallut aller à l’eau. Evidemment. Alors ça par contre c’est vraiment bizarre. Et ça fait vach’te mal une grosse vague bien positionnée pile sur les attributs (je vous conseille vivement de faire gaffe si vous deviez un jour tenter l’experience). Mais finalement c’est assez agréable je le reconnais de nager comme ça (bizarre mais agréable).

Par contre je ne suis pas prêt du tout pour tenter une expérience dans un centre exprès pour être à poil. Ca n’est pas le fait de poser mon cul sur une chaise après quelqu’un d’autre ou faire mes courses avec mon machin posé sur le caddie qui me fait le plus peur (quoique c’est ignoble trouvé-je) mais s’il devait y avoir des jolies filles, je ne sais pas si je pourrais contenir décemment mon élan viril envers la gent féminine. C’est ça qui me fait vraiment peur c’est que cette expérience s’érotise alors que ça ne devrait pas du tout. Il y aurait aussi poser pour un photographe, à poil sur un glacier. Ca doit être froid. J’aime pas tellement avoir froid dans cette région là de mon corps.

Bon allez j’arrête de vous embêter avec mes vacances et je vais me chercher encore un café ou deux, il faudra bien ça pour tenir encore un moment ...
- - 12.07.2007 | 6 réactions | #link | rss

L’article de ce jour s’est barré en vacances. Je suis vraiment désolé. Mais même moi je n’étais pas au courant. Ou alors il m’avait peut-être prévenu mais comme d’habitude je n’y avais pas prêté attention. Mais bref, au moment de le mettre en ligne, un message affiché sur la vitrine m’annoncait qu’il est était absent durant la prochaine quinzaine.

Bon par contre du coup dès son retour, vous aurez droit à un article reposé et bronzé. C’est au moins ça de gagné.

Merci d’avance de votre compréhension.

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch
Wiiiz Mr. Green Click! Miaw! Add to Technorati Favorites