Un blog qui intègre des notions de sociologie et de psychologie sociale (mais rarement)
articles
réactions

- - 28.10.2008 | 3 réactions | #link | rss

J'ai reçu récemment non pas l'amour en héritage mais un commentaire me demandant mais enfin quand est-ce que le grand concours international de la photographie mondiale de la VBGM allait se clore.

Donc  le principe de base c'était que la photo la plus commentée serait récompensée (dans le but inavoué d'obtenir pleins de messages pour ensuite me vanter et finalement choper le melon ... que j'ai déjà de toute façon). Mais comme aucune des images photographiques n'a été commentée finalement, j'ai changé les règles. Oui vous pouvez vérifier mes dires sans autre. En cliquant . Ou même c'est le même lien.

Et inutile de venir chouiner. Genre " Non mais vraiment c'est pas possible ça de changer le règlement comme on change de chemise ". J'ai tous les droits ici. J'ai le droit de vie et de mort sur chacun des articles de ce blogue. Et même sur les mots qui les composent (j'y vais un peu fort mais comme ça ils sont au courant une fois pour toute).

Donc pour répondre à la question, la réaction officielle et approuvée par le jury authentique et certifié est :

Bientôt.

Alors dépêchez-vous si vous vouliez encore participer au concours de la plus belle photo du monde de ce blogue. En même temps vous avez encore du temps. J'ai une semaine chargée qui m'attend et comme ce blogue ne me fait pas vivre il va falloir que je fasse un choix. Manger ou raconter la blague de McCain qui dit qu'exporter plus de cigarettes vers l'Iran est un moyen comme un autre de les tuer. Bon c'est pas tellement drôle finalement. Alors je vais manger plutôt. Mais promis, les résultats seront bientôt publiés.

- - 28.12.2007 | 4 réactions | #link | rss

Oui pour 2008, en plus de ne plus parler systématiquement de la pauvre Lorie dans ce blogue, j’ai également pris la décision de ne plus être influençable. Qu'est-ce que vous en pensez ?

- - 14.12.2007 | 3 réactions | #link | rss
Un peu comme la longueur de ce titre d’ailleurs. Non mais voilà. J’ai un mois de décembre bien chargé professionnellement (rendez-vous, cours, séminaires). Et de manière générale en fait. Oui il semblerait qu’il y ait des congés prévus ce mois, que tout le monde soit en cours de pétage de plomb général et qu’il y ait de la musique de Noël dans tous les magasins dans lesquels je me rends.

S’ajoute à cela que j’ai depuis peu, un nouveau poste. Installé avec Vista (Wow !). Et que je dois tout reconfigurer comme avant et que ça me prend un temps fou.

Bref. Ce blogue en pâti sérieusement. Déjà que les deux derniers billets ne s’adressaient qu’aux Suisses, ceux qui s’intéressent un tant soit peu à la politique, aux jeux de mots douteux et aux gags débiles (ce qui doit ramener la population mondiale à une dizaine de personnes si je regarde les stats). Oui car en Suisse ce sont les élections et elles sont animées. Enfin … plus que d’habitude on va dire, ce qui est une révolution en soi.

Un bref résumé pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi tout cela pour différentes raisons (comme être Belge par exemple) :

Nous avons 7 conseillers fédéraux, tout comme les 7 nains de Blanche-Neige, les 7 jours de la semaine, les 7 péchés capitaux, les 7 doigts de la main, etc. Et ils se sont fait élire mercredi. Dans le tas, il y en avait un qui faisait que pas jouer avec les autres. Genre tout le monde dessine un mouton blanc et lui il dessine un bouc habillé en Tyrolien. Bref. Celui-ci s’est fait évincer et remplacer par une femme. Femme qui à la place d’aller faire le ménage et la cuisine (comme le recommande volontiers son parti) a accepté son nouveau rôle politique. Son nom est Eveline Wiedmer-Schlumpf (je vous autorise à relire les deux billets précédents pour ceussent qui n’avaient rien compris et éventuellement rigoler). Donc ça a pas mal énervé le petit gros à lunettes à grande bouche qui maintenant profère des menaces tout en gesticulant ses petits bras boudinés et nous promet que la Suisse sera désormais tellement dangereuse et remplie d’étrangers, qu’il faudra se ballader avec son arme de service pour aller acheter les croissants du dimanche matin (surtout à la gare de Sion me rappelle Oskar qui en plus d’être une gare est également une plaque tournante de la drogue mondiale et de ventes d’armes de destruction massive, mais je le soupçonne d’en rajouter un peu).

Où voulais-je en venir ? Nulle part en fait. Si ce n’est que ce blogue part en vrille et en sucette grave. Et que je vous souhaite un bon week-end. Si c’est pas gentil ça quand même.
- - 24.08.2007 | 6 réactions | #link | rss
Bon une dernière avant que je m’en aille sous d’autres horizons nettement plus reposants.

C’est des animaux à l’apéro qui discutent de leurs prochaines vacances :
- Dis-moi la girafe, où vas-tu en vacances ?
- Eh bien, j'ai un grand cou, ma femme a un grand cou et mes enfants ont aussi un grand cou. Et comme on n'aime pas se faire remarquer, on va en Afrique, là où il y a d'autres girafes.
- Ah ouais. Et toi, l'ours polaire, tu pars où ?
- Eh bien, j'ai une grosse fourrure, ma femme a une grosse fourrure et mes enfants aussi ont une grosse fourrure. Comme on n'aime pas trop se faire remarquer non plus, on va au Pôle Nord. Là où il y a d'autres ours polaires.
- Et toi, le crocodile, tu vas où ?
- Eh bien moi, j'ai une grande gueule, ma femme a une grande gueule, mes enfants aussi ont une grande gueule alors, comme on n'aime pas se faire remarquer, on va à Genève.

Mr. Green

Et non je ne vais pas en vacances à Genève. Pas tellement en Afrique non plus. Et le pôle Nord, c’est trop au nord ... Je vous raconterais tout à mon retour si vous êtes sages. En attendant vous pouvez toujours me narrer les vôtres de vacances si vous vous embêtez.
- - 19.06.2007 | 4 réactions | #link | rss

J’ai remarqué en lisant les quelques journaux féminins qui me sont tombés sous la main par hasard (mais oui par hasard, cessez d’insinuer que je lis avec ferveur cette presse spécialisée) j'ai constaté donc que cet été les filles allaient s’habiller de deux manières sinon elles ne seront pas à la mode, ces ringues.

Il y a d’abord le short, mini le short. Alors moi j’adore personnellement. Peut-être même plus que la minijupe ...  En tout cas il faut que la jambe soit nue. Enfin si vous avez plus d’une jambe n’hésitez pas à toutes les dénuder. Donc la jambe doit être nue et sur le plus de longueur possible évidemment (et non le nombril ne fait pas partie de la jambe, mais si on le voit c’est bien aussi).

Ensuite Il y a la petite robe pop. De forme trapézoïdale, même la femme la plus jolie du monde aura l’air d’un sac à commission en portant ce vêtement néo-rétro. Un sac à commission certes, mais coloré (donc évitez la robe trapèze en papier de couleur beige ou blanche est avec des anses sur le dos). Bon l’avantage c’est qu’elle se doit d’être portée courte, donc ça c’est plutôt sympa (cet été sera en jambes ou il ne sera pas). Au moins cette petite robe pleine de volume donne un aspect juvénile à toute personne la portant, surtout les filles qui ont moins de 20 ans, sinon les autres pas trop.

Dans tous les cas, il faut que cela soit rétro mais modernisé, vintage mais actualisé, sexy, coloré, doré, argenté, sobre et minimaliste. Alors personnellement je n’aimerais pas être une fille cet été.

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch
Wiiiz Mr. Green Click! Miaw! Add to Technorati Favorites